Legendes dans l'assassinat de Kennedy

Liste d'allégations démenties sur l'assassinat de Kennedy

Au fur et à mesure des années, un certain nombre d'affirmations divergeant de la version officielle sur l'assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy ont été présentées comme des faits par des personnes croyant en l'existence d'une conspiration. Beaucoup de ces allégations sont apparues peu après la parution du rapport de la Commission Warren et étaient en partie basées sur une méconnaissance des faits, méconnaissance alimentée par le secret entourant l'enquête de la commission.

D'autres commissions d'enquête ont mené leurs travaux et des décisions de rendre les dossiers publics ont été prises, si bien que beaucoup de ces affirmations ont été infirmées. Elles continuent toutefois d'apparaître à l'appui de certaines hypothèses défendant l'existence d'une conspiration.

Sommaire

Les allégations

La plupart de ces allégations sont incluses dans le film JFK de Oliver Stone.

Les tirs

Durée

Les trois tirs ont été tirés en 5,6 secondes et personne n'a réussi à reproduire ce tir.

Selon la Commission Warren, la durée de 5,6 secondes n'est pas la durée des tirs, mais la durée minimale possible des tirs[1]. Beaucoup de chercheurs, conspirationnistes ou non, envisagent en fait une séquence de tir de plus de 8 secondes, durée aisément reproductible par un tireur[réf. nécessaire].

Origine

Plus de la moitié des témoins ont affirmé que des tirs étaient venus d'en face du président.

Ce chiffre est un des premiers cités dans les livres consacrés à une conspiration, dans les années 1960[réf. nécessaire]. Des analyses ultérieures des témoignages montrent qu'en fait de 20 à 30 % des témoins ont estimé que les tirs étaient venus de face (de la butte herbeuse ou le grassy knol) [2].

Nombre

Il y a eu plus de trois tirs selon les témoins.

De l'ordre de 80 % des témoins disent qu'il y a eu trois tirs [3].

Lee Harvey Oswald

Présence d'Oswald au 5e étage

  • Oswald n'était pas au 5e étage, mais au rez-de-chaussée du TSBD, où une photographie le montre regardant le Président passer.
La personne sur la photo incriminée a été identifiée comme étant Billy Lovelady, un travailleur du TSBD qui a témoigné en ce sens.[4]
  • Oswald ne pouvait pas être au 5e étage en train de tirer sur le Président, puisqu'il a été vu en train de déjeuner au rez-de-chaussée.
Selon un témoignage, Oswald aurait du être au rez-de-chaussée vers midi, l'assassinat ayant eu lieu vers 12 h 30 [5].
  • Oswald ne pouvait pas être au 5e étage en train de tirer sur le Président, puisqu'il a été vu environ 90 secondes après au 1er étage.
Plusieurs personnes sont parvenues à aller du 5e étage au 1er en moins de 90 secondes sans être à bout de souffle [6].

Compétence de tireur d'Oswald

Oswald était un mauvais tireur

Ses résultats aux tests de tir étaient très satisfaisants et il était classé bon tireur (marksman). Son classement correspondait à la capacité de toucher 8 fois sur 10 une cible de 25 centimètres à 182 mètres (200 yards) (le tir fatal sur le Président a été fait à 82 mètres). Ses résultats au tir se dégradèrent cependant vers la fin de sa carrière militaire, cependant, avec un score de 191 le 5 mai 1959, Oswald atteignait encore le niveau bon tireur, alors qu'il envisageait déjà son départ du Corps. Lors de cette séance de tir, Nelson Delgado, la seule personne qui affirma devant la Commission Warren que Oswald était un mauvais tireur, avait fait 192 [7]. En fait, selon les standards du Corps de Marines, Oswald était un assez bon tireur [8].

Le Carcano

Propriétaire du fusil

Le fusil n'appartenait pas à Oswald

Selon la commission Warren, le fusil fut acheté par Oswald par correspondance en utilisant un faux nom. Son écriture sur le bon de commande fut identifiée avec certitude. Au moment de son arrestation, Oswald avait sur lui une pièce d'identité avec le nom utilisé pour acheter le fusil. Interrogé sur son identité réelle, il refusa de répondre. Marina a vu son mari s'exercer avec le fusil [9].

Les photos avec le fusil

Les photos montrant Oswald dans son jardin, avec en mains le fusil qui a servi à tuer Kennedy sont fausses, trafiquées pour faire accuser Lee Oswald.

Ces photos ont été authentifiées par le House Select Committee on Assassinations (HSCA), à la fin des années 1970, par un groupe de vingt-deux experts utilisant toutes les techniques offertes par la science (numérisation, agrandissements, mesures, etc.) qui n'étaient pas disponibles en 1964[10].

Marina, l'épouse d'Oswald, quoiqu'elle croie son ex-mari innocent, a toujours confirmé que c'est elle-même qui a pris les photos de Lee Oswald dans le jardin de leur maison[11].

Carcano ou Mauser

On a d'abord retrouvé un Mauser au 5e étage du TSBD, ensuite remplacé par le Carcano d'Oswald.

Selon le témoignage du capitaine J.W. Fritz, les policiers ayant découvert le fusil eurent, dans les premières minutes qui suivirent la découverte, des difficultés à l'identifier et firent d'abord référence à un Mauser, décrivant ainsi de manière correcte le mécanisme du fusil [12]. Un film tourné par un journaliste présent au moment de la découverte montre que le fusil découvert est le Carcano d'Oswald [13].

Qualité du Carcano

Le Mannlicher-Carcano était un mauvais fusil avec lequel il était impossible de tirer correctement, surnommé le fusil humanitaire du fait de son inefficacité.

Le Carcano est un fusil de guerre tout à fait efficace et précis au moins à 200 mètres (le dernier tir a eu lieu à 80 mètres) qui avait été utilisé par l'armée italienne jusqu'à ce qu'il soit déclassé pour être remplacé par un fusil d'assaut plus moderne dans les années 1950, ce qui explique sa présence dans le marché de l'occasion nord-américain[14].

Examen du Carcano

Les policiers n'ont pas vérifié si le fusil avait tiré ce jour-là.

Un tel test n'existe pas [15].

Empreintes

On n'a pas trouvé les empreintes d'Oswald sur le fusil.

Ses empreintes furent découvertes sur la détente, mais il n'y avait pas suffisamment de points de comparaison. Son empreinte fut aussi découverte sur le fût du canon, dissimulée sous la longuesse (bois) du fusil et sans doute déposée là lors d'un démontage.

Les circonstances de la découverte de cette empreinte permettent à certains de mettre en doute son authenticité : le lieutenant Day, de la police de Dallas, affirma avoir relevé l'empreinte avant de confier l'arme au FBI et ne pas comprendre que le FBI ne l'ait pas vue [16]. Le spécialiste du FBI nia qu'on lui avait indiqué la présence de l'empreinte [17]. Ces circonstances ont fait que certains ont envisagé que l'empreinte ait été obtenue de la main d'Oswald à la morgue.

Test de la paraffine

Le test de la paraffine sur Oswald a été négatif, ce qui prouve qu'il n'a pas tiré.

Les mains d'Oswald furent testées positives, sa joue étant testée négative. Le test de la paraffine est connu pour son inefficacité et ses faux positifs ou négatifs[18].

Blessures de Kennedy

Il a été prouvé que la blessure à la gorge était une blessure d'entrée, ce qui implique un tir de face et non de dos, donc un tir ne venant pas du TSBD.

Ceci est basé sur les premières déclarations des médecins de Parkland qui avaient tenté de ranimer Kennedy. Ceux-ci n'avaient pas vu la blessure dans le dos et se livraient donc à une spéculation sur la base des informations en leur possession. Ils revinrent plus tard sur ces déclarations[19].

Selon le personnel médical de Parkland, l'arrière de la tête de Kennedy avait explosé, prouvant un coup de feu venant de l'avant, et donc pas du TSBD.

Les témoignages relatifs à la blessure à la tête sont difficiles à interpréter. Certains témoignages, faits par des membres du personnel hospitalier devant des chercheurs conspirationnistes, ont été interprétés de cette façon. Cependant, la plupart des médecins ainsi interrogés furent ensuite interrogés par des chercheurs non conspirationnistes, et confirmèrent qu'en fait, les résultats de l'autopsie décrivaient correctement les blessures à la tête qu'ils avaient constatées[20]. Étant donné que même le panel scientifique du House Select Committee on Assassinations n'est pas arrivé à débrouiller la question des blessures à la tête avec certitude, aucune affirmation claire ne peut être faite à cet égard.

Les blessures de Kennedy ont été modifiées ou maquillées.

Cette thèse suppose que le corps de Kennedy a été retiré du cercueil dans lequel il avait été mis à Dallas, sans que son épouse, le nouveau président Lyndon Johnson, ou quiconque de son entourage ne s'en aperçoive, tout cela dans l'avion présidentiel et alors qu'à aucun moment, le corps de Kennedy n'a été laissé seul[21].

Les photos et les radios de l'autopsie du Président ont été maquillées.

Les experts du HSCA ont examiné les photos et les radios, et bien qu'ils aient émis des réserves sur la façon dont l'autopsie avait été conduite, ils ont confirmé que les photos et les radios étaient authentiques[22].

Le film de Zapruder

Le film a été caché au public

Le film de Abraham Zapruder a été caché au public parce qu'il prouve la conspiration.

Les images du film furent publiées par Time Life, sauf l'image de la tête du Président qui explose, ce qui s'explique à la fois parce que ce type d'image n'était pas admissible dans une publication de 1964, et parce que Zapruder lui-même avait demandé que l'image soit cachée.[réf. nécessaire]

Le film prouve la conspiration

Le film de Zapruder démontre la conspiration car il montre un tir à la tête de face parce que le Président est projeté en arrière.

En fait, le film permet d'appuyer plusieurs thèses, puisqu'il montre que la tête du Président est d'abord brièvement projetée vers l'avant [23], et que le mouvement vers l'arrière suit ce premier mouvement [24]. Le mouvement vers l'avant était difficilement visible sur les copies de mauvaise qualité du film qui étaient dans le public, mais ce mouvement avait été clairement identifié par Josiah Thompson [25] et, plus tard, par le House Select Committee on Assassinations [26]. Les raisons du mouvement vers l'arrière ont été liées soit à un spasme neuromusculaire du à la destruction du cerveau ou à un second tir de face[27].

Le film de Zapruder a été truqué

Aucun élément solide n'a jamais pu être apporté à l'appui de cette thèse. Par contre, une analyse des images capturées par le film entre les perforations de celui-ci a démontré son authenticité [28].

Les complices

Le mystérieux épileptique

Une personne ayant une crise d'épilepsie détourna l'attention des services de sécurité et disparut avant d'être admise à l'hôpital.

L'homme ayant eu la crise d'épilepsie, et qui témoigna en 1964 devant la Commission Warren, fut emmené à l'hôpital Parkland par ambulance (il avait encore le reçu du paiement de l'ambulance en 1964), et quitta l'hôpital avant d'être enregistré après avoir reçu un verre d'eau et une aspirine et s'être rendu compte qu'il ne serait pas traité avant un moment [29].

L'homme au parapluie

Un homme mystérieux avec un parapluie donna un signal, sans doute aux tireurs.

L'homme a été identifié et témoigna devant le HSCA. Son parapluie et les signaux s'adressaient au Président Kennedy. Il s'agissait d'un subtil rappel des positions politiques du père du Président, Joseph Kennedy [30].

Les clochards

De mystérieux clochards fort bien habillés ont été arrêtés sur les lieux de l'assassinat et ont ensuite disparu.

Les clochards, d'authentiques sans-abri, avaient reçu la veille des vêtements à l'équivalent local de l'Armée du Salut et ont été identifiés [31].

Ruby

Les révélations de Ruby

Ruby a été empêché d'aller à Washington où il voulait faire des révélations.

En fait, Ruby souhaitait quitter Dallas et son atmosphère oppressante car sa grande inquiétude était que les Juifs, par son entremise, seraient soupçonnés d'avoir comploté pour tuer Kennedy [32].

Les morts suspectes

David Ferrie

David Ferrie, un des suspects de Jim Garrison, a été tué ou s'est suicidé.

Ferrie est mort d'un anévrisme cérébral [33].

Autres

Les témoins clé ont été assassinés.

La plupart des décès consignés comme suspects concernent des gens qui n'ont pas de lien clair ou un lien ténu avec l'assassinat et la plupart des morts considérées ont des causes anodines, tel que l'âge, la maladie ou des accidents [34].

Divers signes de complot

Parcours

Le parcours du cortège aurait été modifié au dernier moment pour permettre l'assassinat.

Inexact : le parcours a été rendu public plusieurs jours avant le 22 novembre et n'a pas varié. En fait, ce parcours, c'est-à-dire le détour par Dealey Plaza incriminé, était le plus logique pour se rendre au Trade Mart où devait avoir lieu le déjeuner, car la voie d'accès vers le Trade Mart aurait été très malaisément atteinte si la limousine était restée sur Main Street [35].

Le journal qui voit dans l'avenir

Un journal de Nouvelle-Zélande donne des détails sur Oswald avant même qu'il soit inculpé.

Le journal dont il est question est le Christchurch Star. Publié dans le courant de l'après-midi (après 14 heures), le journal a donc été publié plusieurs heures après que Oswald eut été arrêté. Selon le Christchurch Star, en termes de temps néo-zélandais, Kennedy a été assassiné à 7 h 30 am, Oswald arrêté vers 8 h 50, la presse étant au courant à 10 heures, ce qui laissait largement le temps au journal de rassembler des informations par diverses sources et de les publier à temps pour son édition de l'après-midi [36].

Les étuis de balles

Les étuis de munition retrouvés au 5e étage du TSBD étaient soigneusement alignés sur le bord de la fenêtre.

C'est inexact. Les douilles étaient éparpillées sur le sol comme il est montré par une photo prise dans les secondes qui suivirent cette découverte [37].

Les aveux

Le Président Nixon a dit que le rapport de la Commission Warren était un canular.

Il a en fait dit que Kennedy ayant été tué par un communiste, la croyance répandue selon laquelle l'assassinat avait été planifié par la droite était le plus grand canular de tous les temps [38].

Notes

  1. Voir la conclusion de la Commission à cet égard
  2. 21 % étant le chiffre obtenu par le HSCA sur base de 95 témoins ayant précisé une direction (HSCA II, p. 122), 33,7 % étant le chiffre obtenu par John McAdams sur base de 104 témoins analysés (Voir son site)
  3. 81 % selon la tabulation du HSCA (HSCA 2, p. 122), 77 % selon le site de McAdams
  4. Voir Posner, pp. 259-260, Robert J. Groden, The killing of a president, (ISBN 074751920X), pp. 186-187, ce site et ce site
  5. Voir ce site
  6. Voir ce site ou ce site
  7. V. Bugliosi, p. 563. Devant Bugliosi, Delgado a nuancé son témoignage en disant qu'en fait Oswald semblait se moquer du test
  8. V. Bugliosi, pp. 549 et 562, Extrait du dossier militaire d'Oswald, WC XIX, p. 661; Témoignage du Col. Allison G. Folsom Jr., WC VIII, p. 306 et 311
  9. Voir Fusil de l'assassinat de John F. Kennedy
  10. Voir HSCA Appendix to Hearings, vol. 6, « The Oswald Backyard Photographs »
  11. En 1964 devant la commission Warren, en 1977 devant le House Select Committee on Assassinations et en 2000 devant Bugliosi (voir son livre, p. 794)
  12. Témoignage du capitaine J.W. Fritz.
  13. Film examiné par les experts du HSCA qui conclurent que le fusil filmé était le Carcano, HSCA Appendix to Hearings, vol. VI, p. 66-107
  14. Voir ce site et ce site
  15. Voir ce site
  16. Témoignage de Day
  17. Témoignage de Latona
  18. Voir Posner, pp. 348-349 et ce site
  19. Voir ce site, et ce site. Kurtz, pp. 70-76, Bugliosi, pp. 411-416, Posner, pp. 304-305.
  20. Voir un bon résumé sur ce site
  21. Bugliosi, pp. 1057-1070, Posner, pp. 294-297, voir aussi ce site
  22. Voir HSCA VII, Appendix to Hearings, pp. 41 et s
  23. Voir par exemple ce site
  24. Summers, p. 15, Kurtz, pp. 101-102, Bugliosi, pp. 483-485
  25. Dans son célèbre livre favorable à la conspiration, Six seconds in Dallas, (ISBN 978-0394445717), pp. 110-115
  26. Rapport du HSCA, pp. 41-44
  27. Voir les notes précédentes
  28. Voir ce site et ce site
  29. Posner, p. 231, Interrogatoire de Jerry Belknap par le FBI (Warren Commission Document 1245)
  30. Voir ce site, Robert J. Groden, The killing of a president, (ISBN 074751920X), pp. 188-189, et témoignage de Steven Witt devant le HSCA (HSVA IV, p. 429 et s.
  31. Voir ce site. Bugliosi, pp 929-934.
  32. Voir ce qite
  33. Voir ce site
  34. Voir Bugliosi, pp. 1012-1020, Posner, pp. 489-506, HSCA IV, pp. 454-468, rapport de J. Hess, Chef de recherches du HSCA. Voir aussi ce site
  35. Voir ce site
  36. Voir ce site, Bugliosi, p. 1428 et le site du Christchurch Star
  37. Voir ce site
  38. Voir ce site

Sources

Livres

  • Vincent Bugliosi, Reclaiming History - The Assassination of President John F. Kennedy, W.W.Norton & Company, 2007, (ISBN 978-0-393-04525-3) (thèse du tireur solitaire)
  • Michael L Kurtz, Crime of the Century, 1982, (ISBN 0-87049-824-X) (thèse conspirationiste)
  • Anthony Summers, The Kennedy Conspiracy, 1980, édition révisé 1998, (ISBN 0-7515-1840-9) (thèse conspirationiste)
  • Gerald Posner, Case Closed, 1993, (ISBN 1-4000-3462-0) (thèse du tireur solitaire)

Liens internet

Ce document provient de « Liste d%27all%C3%A9gations d%C3%A9menties sur l%27assassinat de Kennedy ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Legendes dans l'assassinat de Kennedy de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Légendes sur l'assassinat de Kennedy — Liste d allégations démenties sur l assassinat de Kennedy Au fur et à mesure des années, un certain nombre d affirmations divergeant de la version officielle sur l assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy ont été présentées comme des faits …   Wikipédia en Français

  • Theories dans l'assassinat de Kennedy — Théories sur l assassinat de Kennedy Il existe un certain nombre de théories relatives à l assassinat du Président Kennedy le 22 novembre 1963. Ces théories peuvent être classées en deux groupes: la théorie qui veut que les conclusions de la… …   Wikipédia en Français

  • Preuves acoustiques dans l'assassinat de Kennedy — Le Mannlicher Carcano retrouvé au cinquième étage du Texas School Book Depository et conservé aux Archives Nationales, avec lequel Lee Harvey Oswald a été accusé d avoir tué le Président Kennedy Dans le cadre des enquêtes relatives à l assassinat …   Wikipédia en Français

  • Preuve acoustique dans l'assassinat de Kennedy — La preuve acoustique dans l assassinat de Kennedy provient d un dictabelt (en) (modèle de dictaphone) appartenant à un policier à moto ayant enregistré des impulsions acoustiques lors de la fusillade atteignant le cortège présidentiel et… …   Wikipédia en Français

  • Assassinat de Kennedy — Assassinat de John F. Kennedy L assassinat du président John Fitzgerald Kennedy, trente cinquième président des États Unis, eut lieu le vendredi 22 novembre 1963 à Dallas, au Texas à 12 h 30 (Central Standard Time). Après que le cortège …   Wikipédia en Français

  • Théories sur l'assassinat de Kennedy — Il existe un certain nombre de théories relatives à l assassinat du Président Kennedy le 22 novembre 1963. Ces théories peuvent être classées en deux groupes: la théorie qui veut que les conclusions de la Commission Warren soient exactes et qu… …   Wikipédia en Français

  • Liste d'allégations erronées sur l'assassinat de Kennedy — Liste d allégations démenties sur l assassinat de Kennedy Au fur et à mesure des années, un certain nombre d affirmations divergeant de la version officielle sur l assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy ont été présentées comme des faits …   Wikipédia en Français

  • Liste d'allégations démenties sur l'assassinat de Kennedy — Au fur et à mesure des années, un certain nombre d affirmations divergeant de la version officielle sur l assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy ont été présentées comme des faits par des personnes croyant en l existence d une… …   Wikipédia en Français

  • Assassinat De John F. Kennedy — L assassinat du président John Fitzgerald Kennedy, trente cinquième président des États Unis, eut lieu le vendredi 22 novembre 1963 à Dallas, au Texas à 12 h 30 (Central Standard Time). Après que le cortège présidentiel eut traversé à… …   Wikipédia en Français

  • Assassinat de John Fitzgerald Kennedy — Assassinat de John F. Kennedy L assassinat du président John Fitzgerald Kennedy, trente cinquième président des États Unis, eut lieu le vendredi 22 novembre 1963 à Dallas, au Texas à 12 h 30 (Central Standard Time). Après que le cortège …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.