Leadership In Energy And Environmental Design


Leadership In Energy And Environmental Design

Leadership in Energy and Environmental Design

Le 7 World Trade Center, à New York, première tour certifiée LEED « or Â».

Le Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) est un système nord-américain de standardisation de bâtiments à haute qualité environnementale créé par le US Green Building Council en 1998. Un bâtiment peut atteindre quatre niveaux : certifié, argent, or et platine.

Les critères d'évaluation incluent : l'efficacité énergétique, l'efficacité de la consommation d'eau, l'efficacité du chauffage, l'utilisation de matériaux de provenance locale et la réutilisation de leur surplus.

Sommaire

Historique et définition

Initialement créé par le U.S. Green Building Council (USGBC), le système a été adapté aux marchés canadiens par le Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa). Depuis, ses principes ont été largement adoptés[citation nécessaire] : la distribution de points dans cinq catégories pour obtenir une certification ou un niveau supérieur de statut écologique.

LEED est aujourd’hui le système d’évaluation environnementale des bâtiments le plus utilisé au monde, et le modèle sur lequel se basent la plupart des nouveaux autres systèmes. En plus de viser la diminution des ressources utilisées par le secteur de la construction, il a comme objectif de sensibiliser les communautés face à l’environnement.

Caractéristiques

Avantages

Au Canada, les bâtiments consomment environ un tiers de l’énergie totale utilisée, deux tiers de l’électricité et un huitième des ressources en eau, en plus de transformer les terres qui fournissent les ressources écologiques précieuses. Le monde de la construction néglige souvent toute l’énergie et tous les matériaux nécessaires sur les chantiers de construction. Effectivement, chaque bâtiment en construction ou en rénovation demande énormément de béton, bois, métaux et autres ressources épuisables.

De ce fait, l’obtention de la certification LEED assure que l’entrepreneur et les concepteurs ont fait les efforts nécessaires pour diminuer « l’empreinte écologique Â» du bâtiment pendant et après la conception. Ces efforts permettent de réduire la consommation de ressources énergétiques (électricité, eau, chauffage), permettant de réduire grandement les frais d’exploitation. En plus de diminuer le « poids environnemental Â» de la structure, la certification vise à conférer une santé optimale aux occupants du bâtiment quant à la qualité de l’eau, de l’air, l’ergonomie de l’espace, etc. L’utilisation améliorée de l’espace permet d’accroître la productivité des travailleurs et de les sensibiliser face à la problématique environnementale, favorisant le développement d’une communauté durable. Cette sensibilisation portée par les gestionnaires permet de mettre en valeur le bâtiment et l’organisation.

Essor et popularité

Le système LEED a beaucoup évolué depuis 1998. Alors qu’il ne s’appliquait qu’aux nouvelles constructions et avait été élaboré en référence aux gratte-ciels de bureaux, il a ensuite été adapté pour d'autres types de bâtiments, et avec la possibilité de l’appliquer aux rénovations de bâtiments existants. Il s’applique maintenant aux édifices commerciaux, industriels, institutionnels et aux édifices résidentiels à multiples logements. Cette ouverture a grandement contribué à sa popularité dans différentes parties du globe[citation nécessaire].

Au Québec, quelques édifices sont certifiés LEED tels que la TOHU du Chapiteau des arts, le pavillon des Sciences biologiques de l'UQAM, le pavillon Lassonde de l’École polytechnique de Montréal avec un pointage de 46 (LEED Or)[1], soit le plus haut pointage décerné à une nouvelle construction au Canada, et la future Maison du développement durable d’Équiterre qui vise une certification platine.

Coûts associés

Les méthodes de construction LEED représentent un surcoût par rapport à la construction traditionnelle. Ces surcoûts sont amortis en quelques années, généralement moins de 15 ans, selon l'investissement : La diminution des frais d’exploitation va de pair avec l’amélioration de la qualité de vie des occupants et une qualité de construction supérieure.

Certains gouvernements offrent déjà des subventions pour couvrir les surcoûts liés aux critères de la certification, favorisant son essor. Plus la popularité de cette certification va augmenter, plus d’entrepreneurs vont se lancer pour l’offrir à la population et aux gestionnaires de projets, ce qui devrait la rendre de plus en plus accessible et attrayante.

Dans le même temps, l’engouement pour la construction verte va probablement s'accroître avec la prise de conscience des enjeux environnementaux par les populations : associé au développement de nouvelles technologies, cette évolution devrait également contribuer à diminuer les surcoûts.

Critères de la certification

Ces critères créés par l’USGBC, visent directement à respecter la loi des 3 R :

  • réduction des déchets et des ressources utilisées
  • réutilisation des matériaux
  • recyclage des matériaux.

Avec ces objectifs de base, l’obtention d’une certification LEED s’effectue selon l’évaluation de l’ensemble de la construction, de la première pelletée de terre jusqu’à son utilisation quotidienne.

Premièrement, chaque bâtiment est classé dans une des cinq catégories selon son utilisation : LEED NC (nouvelles constructions ou rénovations majeures), LEED BE (bâtiments existants), LEED SC (structure et coque), LEED H (habitations domiciliaires) et LEED IC (intérieurs commerciaux).

Ensuite, le système LEED évalue chaque phase de chaque projet en s’appuyant sur 6 grandes catégories pour lesquelles des crédits sont octroyés : - Aménagement écologique des sites (14 points) - Gestion efficace de l’eau (5 points) - Énergie et atmosphère (17 points) - Matériaux et ressources (14 points) - Qualité des environnements intérieurs (15 points) - Innovation et processus de design (4 points + 1 point s’il y a un professionnel LEED) Ainsi, chaque projet est évalué sur un total de 70 points, menant à l’obtention de différentes certifications : certifié (26 à 32 points), argent (33 à 38), or (39 à 51), platine (52 à 70).

Les professionnels de la construction de bâtiments verts peuvent obtenir l'accréditation LEED par le biais d'un examen dédié, le LEED Accredited Professional Exam. Les personnes réussissant l'examen deviennent des LEED Accredited Professionals ou LEED APs. Les LEED APs ont une connaissance poussée du système de notation LEED (LEED Rating System) leur permettant de participer à la classification des bâtiments selon le LEED Rating System. Les accréditations professionnelles sont administrées par le Green Building Certification Institute.

Other national rating systems

Critiques

Ce standard ne tient pas compte des facteurs de l'environnement local, comme la température extérieure moyenne. Il se réfère par ailleurs à des standards américains (ASHRAE, ASTM, ANSI) ce qui limite son adaptation à d'autres pays ne souhaitant pas se référer aux standards américains. Enfin l'organisme qui détient la marque, celui qui évalue et celui qui délivre la marque sont le même: l'USGBC.

Notes et références

Voir aussi

Liens externes

Un fichier pdf (en anglais) est téléchargeable à : https://www.usgbc.org/ShowFile.aspx?DocumentID=1095

U.S. Green Building Council
Canadian Green Building Council

Sustainable Building Alliance

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de l’environnement et du développement durable Portail de l’environnement et du développement durable
Ce document provient de « Leadership in Energy and Environmental Design ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Leadership In Energy And Environmental Design de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Leadership in Energy and Environmental Design — Saltar a navegación, búsqueda 7 World Trade Center, considerada como la primera bioconstrucción de la ciudad de Nueva York al ganar el estatuto del LEED de oro del US Green Building Council …   Wikipedia Español

  • Leadership in Energy and Environmental Design — The Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) Green Building Rating System, developed by the U.S. Green Building Council (USGBC), provides a suite of standards for environmentally sustainable construction. Since its inception in 1998,… …   Wikipedia

  • Leadership in Energy and Environmental Design — Le 7 World Trade Center, à New York, première tour certifiée LEED « or Â». Le Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) est un système nord américain de standardisation de bâtiments à haute qualité environnementale créé par le …   Wikipédia en Français

  • Leadership in Energy and Environmental Design — 7 World Trade Center ist New Yorks erster „green office tower“ nach dem U.S. Green Building Council …   Deutsch Wikipedia

  • Energy and Environmental Security Initiative (EESI) — Infobox University name = Energy Environmental Security Initiative (EESI) established = 2003 director = Dr. Lakshman Guruswamy, Nicholas Doman Professor of Law dean = David Getches, Dean and Raphael Moses Professor of Law city = Boulder state =… …   Wikipedia

  • Department of Civil and Environmental Engineering, University of Illinois at Urbana-Champaign — Department of Civil and Environmental Engineering University of Illinois at Urbana Champaign Newmark Civil Engineering Laboratory …   Wikipedia

  • Environmental issues in New York City — are affected by the city s size, density, abundant public transportation infrastructure, and location at the mouth of the Hudson River. New York City also plays an important role in national environmental policy because of its size and influence …   Wikipedia

  • Design for the Environment — Program (DfE) is a United States Environmental Protection Agency (USEPA) program, created in 1992, that works to prevent pollution, and the risk pollution presents to humans and the environment.[1] The EPA DfE program provides information… …   Wikipedia

  • Design for Environment — (DfE) is a general concept that refers to a variety of design approaches that attempt to reduce the overall environmental impact of a product, process or service, where environmental impacts are considered across its life cycle. A type of design… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.