Le Petit Chaperon Rouge


Le Petit Chaperon Rouge

Le Petit Chaperon rouge

Le Petit Chaperon rouge par Albert Anker (1883)

Le Petit Chaperon rouge est un conte appartenant à la tradition orale, retranscrit pour les versions les plus connues par Charles Perrault en France et par les frères Grimm en Allemagne.

Il fut publié pour la première fois en France en 1697 dans Les Contes de ma mère l'Oye.

Sommaire

Origines du conte

Le loup et la grand-mère, illustration de Gustave Doré de 1867
Le Petit Chaperon rouge et le loup, illustration de Gustave Doré.

Le Petit Chaperon rouge est un conte de la tradition populaire, qui a connu de nombreuses versions au cours de l’histoire. Il s’agit à l'origine d’un récit pour enfant qui contient des thèmes ayant trait à la sexualité, à la violence et à l'anthropophagie. Le conte oppose, dans une convention toute médiévale, l’univers sûr du village aux dangers de la forêt, même si aucune version écrite ne remonte à cette époque. C'est d'ailleurs du Moyen Âge que le Petit Chaperon tient sa couleur rouge : en effet, les trois couleurs dominantes à cette époque étaient le rouge, le blanc et le noir. Si le loup est noir et le beurre blanc, il fallait donc que l'héroïne fût rouge [1].

On retrouve trace de l’histoire dans la tradition orale de nombreux pays d’Europe, sous différentes versions, antérieures au XVIIe siècle. Les paysans français racontaient l’histoire dès le XIe siècle. L'une des versions orales du conte nous est connue, mais elle est l'une des plus sanglantes : le Loup, arrivé chez la Mère-grand, la dévore en en gardant toutefois un peu de côté, et prend sa place. La petite fille arrive et, ne se doutant de rien, obéit à la fausse grand-mère lui disant de manger un peu de viande et de boire un peu de vin, en fait la chair et le sang de l'aïeule (la petite fille s'interrogerait même quant aux dents présentes dans la chair, question à laquelle le Loup lui répondrait qu'il s'agit de haricots).

Dans la version italienne de La Finta Nonna (La Fausse Grand-mère), la petite fille l’emporte sur le Loup grâce à sa propre ruse, sans l’aide d’un homme ou d’une femme plus âgée. Ultérieurement sera rajouté le personnage d'un chasseur dont l'intervention relègue l’héroïne dans un rôle plus passif. Certains y verront la volonté de maintenir les femmes « à leur place », dépendante de l’aide d’un homme fort.


La version de Perrault et celle des frères Grimm

La plus ancienne version retranscrite et figée est celle de Charles Perrault, parue dans Les Contes de ma Mère l’Oye en 1697. Cette version sera plus malheureuse et moralisatrice que celles qui suivront. L’héroïne en est une jeune fille bien élevée, la plus jolie du village, qui court à sa perte en donnant au loup qu’elle rencontre dans la forêt les indications nécessaires pour trouver la maison de sa grand-mère. Le loup mange la vieille dame en se cachant des bûcherons qui travaillent dans la forêt voisine. Il tend ensuite un piège au Petit Chaperon rouge et finit par la manger. L’histoire en finit là, sur la victoire du loup. Pas de fin heureuse pour l’héroïne, la morale de Perrault est sans appel.

Au XIXe siècle, deux versions distinctes furent rapportées par Jacob et Wilhelm Grimm : la première par Jeanette Hassenpflug (17911860) et la seconde par Marie Hassenpflug (17881856). Les deux frères firent de la première version l’histoire principale et de la seconde une suite. L’histoire de Rotkäppchen (La Capuche Rouge) parut dans la première édition de leur collection Kinder- und Hausmärchen (Contes des Enfants et du Foyer, 1812). Dans cette version, la fillette et sa grand-mère sont sauvées par un chasseur qui suivait la piste du Loup. La suite montre la fillette et sa grand-mère piégeant et tuant un autre loup, anticipant ses gestes grâce à l’expérience acquise au cours de la première histoire.

Les frères Grimm modifièrent l’histoire dans les éditions postérieures, jusqu’à atteindre la version la plus connue dans l’édition de 1857. Cette version édulcorée, largement répandue, raconte l’histoire d’une petite fille qui traverse la forêt pour apporter une galette, un pot de beurre et de la confiture à sa grand-mère. En chemin, la fillette fait la rencontre d’un loup, qui la piège à la fin et la dévore elle et sa grand-mère. Un chasseur vient néanmoins pour les sauver en ouvrant le ventre du Loup. Le Petit Chaperon rouge et sa grand-mère en sortent saines et sauves.

Le thème du personnage mangé par le Loup et sorti du ventre se retrouve dans le conte de Pierre et le Loup.

Analyse

Classification

Conte type n° 333 (Classification Aarne-Thompson)[2]

Chaperon

Le Petit Chaperon rouge est, à l’époque de Charles Perrault, une coiffure féminine populaire et bourgeoise, mais déjà démodée. La chose est naturelle, le costume des enfants du XVIIe siècle des classes aisées se caractérise par son archaïsme et ses emprunts aux modes populaires. Ce petit chaperon rouge serait donc la marque du désir des protagonistes villageois de se distinguer socialement, un signe de l’affection de la mère et de la grand-mère pour leur ravissante petite fille[3].

Explication symbolique

Certains chercheurs (notamment Pierre Saintyves) ont vu dans le chaperon rouge une couronne de fleurs, ce qui ferait de l'héroïne une reine de Mai, personnage du folklore populaire. Cette interprétation est combattue par les comparatistes qui font remarquer que les différentes versions du conte n'insistent pas toutes sur ce trait qui paraît avoir été mis en exergue par Perrault et les frères Grimm[2].

Conte d'avertissement

Marianne Rumpf[4] rattache ce conte à la tradition des récits d'avertissement ou de mise en garde contre des comportements dangereux, en l'occurrence se laisser aborder par un inconnu[5].

Interprétation psychanalytique

Selon Bruno Bettelheim, auteur de la Psychanalyse des contes de fées, le Petit Chaperon rouge symboliserait le personnage de la petite fille aux portes de la puberté, le choix de la couleur rouge du chaperon renvoyant au cycle menstruel.

Le village et la maison de la grand-mère sont des endroits sûrs, chemin entre l’enfance et l’âge adulte. Pour arriver à destination, il faut emprunter un chemin qui traverse une forêt, lieu de danger où rôde le Grand méchant loup. La mère indique à la fille le chemin à suivre, le « droit chemin » et la met en garde contre les mauvaises rencontres. La fillette a une attitude ambiguë, puisque, faisant mine de se débarrasser du Loup, elle lui donne en réalité toutes les indications pour que celui-ci trouve la grand-mère, et la mange… Arrivée à destination, la fillette voit bien que quelque chose ne va pas, (« Que vous avez de grandes dents ») mais… finit dans le lit du Loup. Le Loup, présent dans d’autres contes comme prédateur (Le Petit Poucet), est ici la figure du prédateur sexuel.

L'analyse de Bruno Bettelheim repose cependant sur un conte tronqué. En effet Charles Perrault fixa l'une des centaines de versions du Petit Chaperon rouge en éliminant des détails qui ne lui signifiaient rien alors qu'ils ont une importance capitale dans l'analyse de l'histoire. Avant de traverser la forêt, le Petit Chaperon rouge doit choisir entre deux chemins: celui de l'aiguille ou celui de l'épingle. L'aiguille qui sert à broder/repriser fait saigner. C'est l'apprentissage et la maîtrise des menstrues; le stade de l'adolescence. L'épingle est celle mise dans la coiffe de la mariée, le stade adulte. Par ces choix, la petite fille doit respecter les étapes. Elle ne peut se marier que si elle est nubile, mature. D'autres détails d'importance analytique ont pu échapper à Bruno Bettelheim dans le même conte et dans les autres.

Article détaillé : Loup (personnage de conte).

Titre dans d'autres langues

Le Petit Chaperon rouge dans la forêt, par Gustave Doré.
  • Allemand : Rotkäppchen
  • Anglais : Little Red Riding Hood
  • Arabe : ليلى و الذئب (Layla et le Loup)
  • Arménien : Կարմիր գլխարկը (Karmir glkharky)
  • Basque : Txano Gorritxo
  • Chinois : 小红帽 (Xiǎo hóng mào)
  • Coréen : 빨간 모자 (Ppalgan Moja)
  • Croate : Crvenkapica
  • Danois : Den lille Rødhætte
  • Espagnol : Caperucita Roja
  • Espéranto : Ruĝkufulino
  • Estonien : Punamütsike
  • Finnois : Punahilkka
  • Galicien : Carrapuchiña vermella
  • Gallois : Hugan Fach Goch
  • Géorgien : წითელქუდა (Citelk'uda)
  • Grec : Η Κοκκινοσκουφίτσα (I Kokkinoskufítsa)
  • Hébreu : כיפה אדומה (Kippah Addumah)
  • Hindî : नन्हि लल छुन्नि (Nanhi Lal Chunni)
  • Hongrois : Piroska
  • Islandais : Rauðhetta og úlfurinn
  • Italien : Cappuccetto Rosso
  • Japonais : 赤ずきん (あかずきん) (Aka Zukin)
  • Kurde : کیژە گچکەلە كلاو سورەکە
  • Letton : Sarkangalvīte
  • Lituanien Raudonkepuraitė
  • Néerlandais : Roodkapje
  • Persan : شنل قرمزی
  • Polonais : Czerwony Kapturek
  • Portugais : O Capuchinho Vermelho (au Portugal) ou Chapeuzinho Vermelho (au Brésil)
  • Roumain : Scufita rosie
  • Russe : Красная Шапочка (Krasnaia Chapotchka)
  • Slovaque : Červená Čiapočka
  • Slovène : Rdeča kapica
  • Suèdois : Lilla Rödluvan
  • Tchèque : Červená Karkulka
  • Turc : Kirmizi Baslikli Kiz
  • Vietnamien : Cô bé quàng khăn đỏ

Adaptations

Il existe de nombreuses adaptations de cette histoire devenue un élement essentiel de la culture occidentale.

Cinéma et télévision

Le Petit Chaperon rouge, illustration d'un recueil néerlandais, 1843.

Livres

  • Chapeau rond rouge de Geoffroy de Pennart
  • Le Petit Chaperon rouge à Manhattan de Carmen Martin Gaite
  • Le Petit Chaperon rouge de Jean Claverie
  • Le Petit Chaperon rouge de Anna Laura Cantone
  • Au loup est une bande dessinée de F'murr
  • Loulou de Grégoire Solotareff
  • Loupiotte de Frédéric Stehr
  • Un jour, un loup de Grégoire Solotareff
  • Le Petit Chaperon vert de Grégoire Solotareff
  • Le Petit Chaperon rouge de Rascal
  • Petit lapin rouge de Rascal C. Dubois
  • Une faim de loup, lecture du Petit Chaperon rouge de Anne-Marie Garat
  • Le Petit Chaperon rouge, recueil La Compagnie des loups de Angela Carter(Anglais)(1979)
  • Le Petit Chaperon bleu marine dans Contes à l'envers de Dumas et Moissard (1980)
  • Le Petit Chaperon vert dans L'Homme à la tête d'épingles de Cami (1972)
  • Le Petit Chaperon de ta couleur de Vincent Malone, Jean-Louis Cornalba et Chloé Sadoun
  • Mademoiselle Sauve-qui-peut de Philippe Corentin (1996)
  • Le Petit Chaperon rose et le Petit Chaperon jaune Textes écrits par les élèves de l'école élémentaire Jean Moulain de Grigny, illustrations de Déborah Mocellin, éditions Lire c'est partir (2009)
  • Le Petit Chaperon noir de Corinne Binois, illustrations Déborah Mocellin, éditions Lire c'est partir (2009)

Bandes dessinées

Textes et musique

  • Le Petit Chaperon rouge par Marcel et son orchestre
  • Le Petit Chaperon rouge par Thierry Gali
  • Chaperon Rouge, par Irmavep & Melissa Mars
  • Le Petit Chaperon rouge chanson créée par Lisette Jambel sur des paroles de Françoise Giroud et une musique de Louis Gasté - 1944
  • Le Petit Chaperon rouge en argot de Pierre Devaux dit Pierrot les Grandes Feuilles (1901 - 1966) - 1942.
  • La Belle des champs, Jim Corcoran ; paroles : Bertrand Gosselin et Claire Aubert, musique : Bertrand Gosselin. 1976
  • Le Petit Chaperon de ta couleur de Vincent Malone
  • le Petit Chaperon rouge : Conte musical pour choeur d'enfants et piano de Nicole Berne
  • Mise en scène le petit chaperon rouge du rap - Ana Dess - www.anadess.com [1]

Jeux vidéo

En 2008, 24 contes de Grimm ont été adaptés en 24 épisodes d'un jeu vidéo téléchargeable nommé American McGee's Grimm crée par le game designer américain American McGee connut également pour American McGee's Alice. Le jeu consiste à rendre glauques et horrifiques les contes des frères Grimm, brisant ainsi le thème des « Happily Ever After ». Parmi les 24 épisodes, Le Petit Chaperon Rouge y est le deuxième épisode dans la première saison.

En 2009, l'univers du conte a été repris dans le jeu The Path. Ce jeu met le joueur dans la peau de six sœurs, de 9 à 19 ans, qui doivent traverser une forêt pour se rendre chez leur grand-mère. L'univers du jeu est très sombre, et le véritable but du jeu est de conduire les sœurs à un loup différent pour chacune, qui leur causera du tort.

Parc d'attractions

Dans le parc d'attractions Efteling, le Petit Chaperon rouge et le loup vivent dans le Bois des contes. On les retrouve dans la maison de la mère-grand.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Textes complets sur Wikisource

Charles Perrault

Les frères Grimm

Charles Deulin

Bibliographie

  • Bruno Bettelheim, The uses of Enchantment,1976, Psychanalyse des contes de fées, traduction française 1976, édition citée : Hachette Littératures, 1998, ISBN 201278898 X
  • P. Delarue et M.-L. Tenèze, Le Conte populaire français, 1976-1985, ISBN 270681277 x
  • Serge Martin, Les Contes à l'école. Le(s) petit(s) chaperon(s) rouge(s), éd. Bertrand-Lacoste, 1997.
  • Bruno de La Salle, Le conteur amoureux, éd. du Rocher, 2007.

Notes et références

  1. http://expositions.bnf.fr/rouge/gp/01.htm
  2. a  et b P. Delarue, p. 373 sq.
  3. Charles Perrault, Contes (introduction, notices et notes de Catherine Magnien), Éditions Le Livre de Poche Classique
  4. Rotkäppchen, eine vergleichende Märchenunersuchung (Le Petit Chaperon rouge, étude comparatiste), Thèse de l'Université de Göttingen, Göttingen 1951, cité par P. Delarue
  5. Voir par exemple Le Loup et les chevreaux, du danger d'ouvrir la porte à des inconnus en l'absence des parents
  6. Source
  7. Une chronique dans Coin BD et le conseil de lecture sur Le site du SNUIPP.
  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715) Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715)
Ce document provient de « Le Petit Chaperon rouge ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Le Petit Chaperon Rouge de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • PETIT CHAPERON ROUGE (LE) — PETIT CHAPERON ROUGE LE Une jolie fillette ne se méfie pas du loup. Il la mange. Paradoxe: ce récit qui finit mal est le seul des Contes de ma mère l’Oye (1697) qui appartienne organiquement au répertoire de l’enfance. C’est qu’il relève de la… …   Encyclopédie Universelle

  • Petit Chaperon rouge — Le Petit Chaperon rouge Le Petit Chaperon rouge par Albert Anker (1883) Le Petit Chaperon rouge est un conte appartenant à la tradition orale, retranscrit pour les versions les plus connues par Charles Perrault en France et par les frères Grimm… …   Wikipédia en Français

  • Le Petit Chaperon rouge — Illustration d Albert Anker (1883) Auteur …   Wikipédia en Français

  • Le Petit Chaperon Rouge — (Ку Э Бигарок,Франция) Категория отеля: 2 звездочный отель Адрес: La Faval, 24220 Ку …   Каталог отелей

  • Le Petit Chaperon rouge —    Mélodrame d Alberto Cavalcanti, d après le conte de Charles Perrault, avec Jean Renoir, Pierre Prévert, Catherine Hessling.   Pays: France   Date de sortie: 1929   Technique: noir et blanc   Durée: 1 720 m (environ 1 h 04)    Résumé    En… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Adaptation du Petit Chaperon rouge — Le Petit Chaperon rouge est un conte issu de la tradition orale qui, de par les thèmes qu il développe (puberté, danger et attrait pour l inconnu...), a une place importante dans le patrimoine culturel de différentes sociétés. Cette histoire a… …   Wikipédia en Français

  • La Veritable Histoire du Petit Chaperon rouge — La Véritable Histoire du Petit Chaperon rouge La Véritable Histoire du Petit Chaperon rouge (Hoodwinked!) est un film d animation américain sorti en 2005. Une interprétation décalée et humoristique du célèbre conte, sous forme d enquête policière …   Wikipédia en Français

  • La Véritable Histoire du Petit Chaperon rouge — (Hoodwinked!) est un film d animation américain sorti en 2005. Une interprétation décalée et humoristique du célèbre conte, sous forme d enquête policière, structurée de la même manière que les films Rashōmon et Usual Suspects. Sa suite, La… …   Wikipédia en Français

  • Le Petit Chaperon rouge (film) —  Cette page d’homonymie répertorie les différents films portant le même titre. 1901 : Le Petit Chaperon rouge de Georges Méliès 1922 : Le Petit Chaperon rouge (Little Red Riding Hood) de Walt Disney 1930 : Le Petit Chaperon… …   Wikipédia en Français

  • Le Petit Chaperon rouge (film, 1930) — Le Petit Chaperon rouge est un film français réalisé par Alberto Cavalcanti, sorti en 1930. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Liens externes …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.