Le Mourillon

ÔĽŅ
Le Mourillon
Le Mourillon
Fort Saint-Louis au Mourillon
Fort Saint-Louis au Mourillon
Administration
Pays Drapeau de France France
R√©gion Provence-Alpes-C√īte d'Azur
Canton Canton de Toulon-6
Ville Toulon
Site web www.mourillon.fr
Histoire
Lieux intéressants les plages du Mourillon, Fort Saint-Louis
Géographie
Coordonn√©es 43¬į 06‚Ä≤ 25‚Ä≥ N 5¬į 55‚Ä≤ 55‚Ä≥ E / 43.10708, 5.931943¬į 06‚Ä≤ 25‚Ä≥ Nord
       5¬į 55‚Ä≤ 55‚Ä≥ Est
/ 43.10708, 5.9319
  

G√©olocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Le Mourillon
Altitude 0 m

Le Mourillon est un des quartiers de l'Est de Toulon.

C'est un véritable village provençal enclavé dans la ville toulonnaise, disposant de plusieurs églises, places, de son marché quotidien et de ses diverses rues commerçantes.

Histoire

Initialement, le Mourillon d√©signait une zone plus vaste que l'actuel quartier et s'√©tendait des zones mar√©cageuses de l'embouchure de la rivi√®re Eygoutier dans la petite rade (actuel Port Marchand) jusqu'√† la corniche le long de la grande rade en passant par La Mitre. Avant le XVIIIe si√®cle, il n'y avait que tr√®s peu d'habitations. Un ancien cimeti√®re turc (gal√©riens) ainsi qu'une poudri√®re existaient alors. Les terrains √©taient principalement utilis√©s comme jardins et vignobles, les p√™cheurs s'adonnaient √† leur activit√© sur la corniche. Il y avait √©galement une houill√®re.

Comme les alluvions transportés par la rivière Eygoutier avaient tendance à ensabler l'accès à la vielle darse du port de Toulon, la rivière fut détournée lors de l'agrandissement de l'arsenal par Colbert en 1680. Le nouveau lit de la rivière faisait alors le tour des hauteurs du Mourillon pour aller se jeter non loin du fort Saint-Louis.

Le Mourillon avec son ouverture sur la grande rade avait une position militaire strat√©gique. La Grosse Tour (Tour royale) qui gardait l'entr√©e de la petite rade a √©t√© b√Ętie au milieu du XVIe si√®cle sur le cap de la Man√®gue aujourd'hui appel√© La Mitre. Le fort Saint-Louis, dont le r√īle √©tait de d√©fendre le port contre les navires ennemis venus du large, a √©t√© b√Ęti √† la fin du XVIIe si√®cle. Il s'appelait alors fort des Vignettes. La grande rade se nomme, en effet, rade des Vignettes √† cause des vignes qui √©taient plant√©es le long du littoral depuis l'√©poque romaine. En partie d√©truit lors du si√®ge de Toulon en 1707, le fort fut reconstruit √† l'identique et prit le nom de fort Saint-Louis. D√®s le XVIIe si√®cle, le terrain du Polygone situ√© √† la Mitre sert de terrain d'exercice pour les marins qui s'entrainent au maniement de la bombarde et du canon, puis de l'artillerie de Marine au XIXe si√®cle. Un stand de tir sera construit au XXe si√®cle et d√©truit au milieu des ann√©es 1960. Le fort Lamalgue fut construit vers la fin du XVIIIe si√®cle. L'√©mir Abd El-Kader y fut emprisonn√©.

Les terrains du Mourillon situ√©s du c√īt√© de la petite rade √©taient utilis√©s par la Marine royale d√®s le d√©but du XVIIIe si√®cle pour le stockage des bois n√©cessaires √† la construction des vaisseaux de guerre √† l'arsenal de Toulon. D√®s 1820, l'√©dification d'entrep√īts √† bois fut entreprise (sur les terrains situ√©s sur l'actuel quartier du Port-Marchand). On comptera plus d'une trentaine d'entrep√īts, deux bassins d'immersion pour le stockage des bois et une scierie. En 1845 un grand incendie d√©truira les stocks de bois. Ce n'est qu'avec l'extension du grand arsenal de Toulon au Mourillon, d√®s le milieu du XIXe si√®cle que le quartier commencera v√©ritablement √† prendre forme. Une ligne de fortification qui partait du fort Lamalgue jusqu'√† la porte d'Italie √† Toulon prot√©geait le quartier. La porte Bazeilles fut perc√©e dans la muraille en 1873 (actuel rond-point). Les casernes de l'infanterie et de l'artillerie de marine (qui seront rattach√©es en 1900 √† l'Arm√©e de Terre pour devenir infanterie et artillerie coloniale) seront construites au milieu du XIXe si√®cle ainsi que la fameuse tour Carr√©e situ√©e sur les hauteurs du quartier et qui servait de mess pour les officiers.

L'art√®re principale du quartier, le boulevard de Bazeilles tient son nom d'une localit√© des Ardennes non loin de Sedan o√Ļ les troupes de Marine, dont le r√©giment des casernes du Mourillon, se sont h√©ro√Įquement battues lors de la guerre de 1870. Le boulevard de Bazeilles, pr√©c√©demment appel√© boulevard de l'Eygoutier a √©t√© construit sur l'ancien lit d√©tourn√© de la rivi√®re Eygoutier. La rue Lamalgue tient son nom de Margo (La Malgue), des terrains situ√©s sur les hauteurs du Mourillon o√Ļ on trouvait les fameuses vignes des vins de Margo qui firent leur entr√©e √† la cour de Louis XIV.

Avec l'av√®nement de l'√®re industrielle au milieu du XIXe si√®cle, ce sera la naissance de l'arsenal du Mourillon o√Ļ seront √©difi√©es 5 cales de construction b√Ęties par les bagnards, puis 2 grandes cales √† structure m√©tallique au d√©but du XXe si√®cle. Les premi√®res fr√©gates cuirass√©es seront construites au Mourillon (Napol√©on en 1850, La Gloire en 1858) ainsi que les premiers sous-marins modernes du monde (Gymnote en 1887, Gustave Z√©d√© en 1888).

Durant toute l'extension de l'arsenal, le quartier du Mourillon se d√©veloppera. Plusieurs entreprises sous traitantes de l'arsenal seront cr√©√©es. L'√©glise Saint-Flavien sera √©difi√©e en 1864. La population ouvri√®re s'installera autour des art√®res principales. La Mitre, au bord de mer, deviendra le quartier des officiers de marine avec ses maisons cossues, on l'appellera le quartier de la marine. Le tramway fera son apparition d√®s 1890 pour emmener les Toulonnais jusqu'√† la station Sainte-H√©l√®ne, puis vers l'actuel terminus en 1910 apr√®s l'√©largissement du boulevard du Littoral. C√īt√© grande rade, les bains de mer Almeras et Sainte-H√©l√®ne ainsi que les bains de mer de la Source accueilleront les premiers baigneurs. C√īt√© petite rade, ce sera les bains de mer du Polygone. Au d√©but du XXe si√®cle sera construite la jet√©e du port Saint-Louis et l'activit√© de p√™che c√īti√®re se d√©veloppera.

Le Mourillon devient une destination pour des visiteurs de passage comme Claude Farr√®re, Alexandre Dumas, Gustave Flaubert ou Jules Michelet. On y go√Ľte la douceur de vivre, le charme et la beaut√© du littoral. Le jardin d'acclimatation sera ouvert en 1887. Face √† la mer et aux bains Sainte-H√©l√®ne se sont √©rig√©es de magnifiques demeures bourgeoises entour√©es de parcs et jardins aux essences ramen√©es par les multiples exp√©ditions lointaines. En 1936, Jacques-Yves Cousteau effectue sa premi√®re plong√©e exp√©rimentale le long des rochers du Mourillon.

Le Mourillon au d√©but du XXe si√®cle

C√īt√© militaire, les activit√©s sous-marines se d√©velopperont au Mourillon qui sera utilis√© comme base de sous-marins pour la Marine fran√ßaise. C'est du quai des sous-mariniers que parviendra √† s'√©chapper le sous-marin Casabianca lors du sabordage de la flotte en 1942. Avec le transfert de la 29e flottille allemande U-Boot du port de La Spezia en Italie au Mourillon en 1943, le quartier deviendra la cible de violents bombardements alli√©s. L'actuel quartier du Port Marchand qui abritait les anciens entrep√īts de l'arsenal nord du Mourillon sera pratiquement ras√© et le quartier du Mourillon aura √† souffrir des bombes qui s'abattront sur de tr√®s nombreuses maisons du quartier et notamment sur le cin√©ma ComŇďdia, l'√©cole et la poste de la rue Castel. Le premier bombardement de novembre 1943 fera plus de 200 morts au Mourillon. Le quartier sera vid√© de sa population par les Allemands.

Après la guerre, la Marine cèdera à la ville les terrains de l'arsenal nord qui deviendront l'actuel quartier du Port Marchand. Les bassins d'immersion et le chenal seront comblés durant la reconstruction. Les activités sous-marines reprendront après la guerre avec l'atelier des torpilles dans l'enceinte de l'arsenal du Mourillon.

Vestiges‚ÄČ: 2 derniers anciens entrep√īts √† bois de l'arsenal nord du Mourillon.

Les HLM Bazeilles seront construits au début des années 1950. L'église Saint Jean Bosco sera édifiée en 1965. Dès la fin des années 60, on entame les travaux de construction des plages artificielles. L'urbanisation de la corniche modifiera définitivement l'aspect du Mourillon dans les années 80.

Concentrant le plus grand nombre d'antiquaires de la ville, le Mourillon abrite aussi de nombreux restaurants, bars et pubs du plus sobre au plus branché. Le quartier donne à la fois sur la petite rade et sur la pleine la grande rade. C'est dans cette dernière que se trouvent les plages du Mourillon. Ces grandes plages de sable ont été gagnées sur la mer dans les années 1960-70. Ce sable a été entre autres transporté de l'est varois et mélangé à du sable artificiel. Auparavant il y avait des criques de galets en contrebas du boulevard Frédéric-Mistral.

Mourillon Rugby

  • Union sportive du Mourillon club de rugby √† XV.
  • Cadets 2006/2007 Demi-Finalistes Teuli√®re B
  • Cadets 2007/2008 Elimin√© en 16e de finale Teuli√®re B

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Le Mourillon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mourillon ‚ÄĒ Le Mourillon Le Mourillon Fort Saint Louis au Mourillon Administration Pays ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Jard√≠n de Aclimataci√≥n de Le Mourillon ‚ÄĒ Fruto de Maclura pomifera una de las especies cultivadas en el Jardin d acclimatation du Mourillon ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Le Mourillon ‚ÄĒ Fort St Louis en Le Mourillon Le Mourillon a pr ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Toulon ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Toulon (homonymie). 43¬į 07‚Ä≤ 20‚Ä≥ N 5¬į 55‚Ä≤ 48‚Ä≥ E ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Toulon ‚ÄĒ French commune nomcommune=Toulon caption=Tall ships in the old port of Toulon r√©gion=Provence Alpes C√īte d Azur d√©partement=Var ( pr√©fecture ) arrondissement=Toulon canton=Chief town of 9 cantons insee=83137 cp= 83000 gentil√©=Toulonnais… ‚Ķ   Wikipedia

  • Arsenal de Toulon ‚ÄĒ Port militaire de Toulon L arsenal de Toulon ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Base navale de Toulon ‚ÄĒ Port militaire de Toulon L arsenal de Toulon ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Port militaire de Toulon ‚ÄĒ 43¬į 07‚Ä≤ 10‚Ä≥ N 5¬į 54‚Ä≤ 59‚Ä≥ E / 43.1194, 5.9164 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Port militaire de toulon ‚ÄĒ L arsenal de Toulon ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Military port of Toulon ‚ÄĒ The Toulon arsenal General view of the roadstead of Toulon. The mili ‚Ķ   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.