16/9


16/9

Format seize neuvièmes

Le terme seize-neuvièmes, 16/9, ou 16:9, désigne les proportions de l’image et des écrans de télévision au « format large ». Il s’agit d’un format adopté sur le plan mondial. Il remplace le format historique de la télévision 4:3 (4/3 ou quatre tiers) adopté depuis les années 1950.

La valeur 16/9 a été adoptée pour mieux respecter la vision humaine[réf. nécessaire] et proposer un compromis utile lors de la télédiffusion de films de cinéma à la télévision.

Apparu avec la norme de télédiffusion analogique D2 Mac dès 1988, ce format a été adopté en premier lieu au plan européen à partir du début des années 1990 puis mondialement. Il est intimement lié au normes de TVHD (HD Mac, DVB-T, DVB-S2, xDSL TV…).

Le format 16/9 est également exploité pour l’édition vidéo sur les formats numériques : DVD vidéo, Blu-ray, HD DVD, VOD

Proportions

Le format 16/9 représente un rapport de 1,77:1 entre la largeur et la hauteur de l’image. Ces proportions ont été calculées à partir du format historique 4/3 (de rapport 1,33:1) en multipliant par elles-mêmes (au carré), les deux valeurs : 4² = 16 et 3² = 9. Ce compromis permet de limiter le recadrage et les bandes noires à l’écran pour les films réalisés dans d’autres formats (1,66:1, 1,85:1, 2,35:1…). Toutefois, sans anamorphose ou format large anamorphosé (déformation de l’image d’origine en plein écran) et sans recadrage (vidéo), les émissions et programmes réalisés au format historique 4/3 engendrent sur un téléviseur 16/9, des bandes latérales et verticales noires, appelé format Pillarbox en référence aux boîtes aux lettres britanniques qui semblent encadrer l'image[1].

De plus en plus de films cinématographiques, téléfilms et émissions de télévision sont réalisés ou artistiquement conçus pour s’adapter au format 16/9 (le réalisateur tient compte de l’image plus large des salles de cinéma ou plus « hautes » pour la télévision et l’édition vidéo).

Affichage sur un écran 16/9
Format Image Television Cinema.jpg

Un écran de télévision au format 16/9 peut donc afficher les films tournés au format 1,66:1 ou 1,85:1, lesquels représentent l’essentiel de la production cinématographique. Des bandes noires de moindre largeur apparaissent alors (à gauche et à droite dans le cas du 1,66:1, en haut et en bas dans le cas du 1,85:1), ou rognent quelque peu l’image d’origine. Soit les films tournés en CinemaScope 2,35:1 (21:9) et 2,39:1 affichent toujours des bandes noires en haut et en bas, nettement plus étroites que sur un téléviseur 4/3 ; soit sont rognés/recadrés sur les côtés (Pan and scan). Sur le même principe, les films au format dit « standard », films muets ou parlants d’avant les années 1960 et films récents par choix artistique tournés respectivement aux formats 1,33:1 et 1,375:1, présentent des bandes noires verticales à gauche et à droite, dans le respect de leur format et cadrage d’origine.

Le 16/9 correspond au plus récent format cinématographique numérique à Haute Définition exploité aux États-Unis et au Japon avant de s’imposer en Europe. En France, il a été exploité notamment par Maïwenn Le Besco pour le film Pardonnez-moi en 2006.

Notes et références

Voir aussi


  • Portail de la télévision Portail de la télévision
Ce document provient de « Format seize neuvi%C3%A8mes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 16/9 de Wikipédia en français (auteurs)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.