Lavis


Lavis
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lavis (homonymie).
Le poète Victor Hugo était un amateur averti de la technique du lavis, comme le montre cette illustration contemporaine des Travailleurs de la mer.

Le lavis est une technique picturale consistant à n'utiliser qu'une seule couleur (à l'aquarelle ou à l'encre de Chine) qui sera diluée pour obtenir différentes intensités de couleur. Le blanc est obtenu par la blancheur du support ou parfois par réhaut de blanc (craie, gouache ou encre de chine blanche par exemple).

Par extension on utilise le mot « lavis » pour désigner les œuvres réalisées avec cette technique (par exemple « lavis de Victor Hugo »). Autre extension, « lavis » est utilisé pour désigner une façon de travailler une couleur très diluée par opposition à un travail plus dense, par exemple une aquarelle est constituée de lavis successifs rehaussés de détails.

Sommaire

Méthodes

D'un point de vue pratique il y a plusieurs méthodes de lavis :

  • diluer la couleur avant de l'utiliser
  • détremper le papier puis poser une couleur qui va se diluer directement sur le papier
  • poser la couleur sur le papier puis la retravailler avec un pinceau gorgé d'eau

Les effets obtenus peuvent être très différents.

Lavis de Chang Feng, 1660

Origines

Cette technique provient de Chine (VIe siècle), dont les paysages sous la dynastie Song sont très réputés. Puis elle a longtemps été utilisée en Corée et au Japon (Xe siècle). En japonais, le lavis s'appelle sumi-e (墨絵?, signifiant « dessin à l'encre de Chine ») ou suiboku-ga (水墨画?, « image à l'eau et à l'encre de Chine »), art pictural dominant à l'époque de Muromachi. Elle est l'adaptation à la culture japonaise de la technique chinoise de peinture à l'encre noire et à l'eau appelée shui-mo hua (ch. trad. : 水墨畫 ; ch. simp. : 水墨画 ; ko. : 수묵화 ; viet. : tranh thuỷ mặc).

En Extrême-Orient, le trait jeté est le signe du souffle de la vie, il est jeté avec vigueur sur la feuille suivant un flux naturel. Ce flux ne peut revenir en arrière, il laisse définitivement sa trace sur le papier, une notion de spontanéité est donc omniprésente et correspond aux caractéristiques du lavis. Ce raisonnement est certainement issu de la philosophie taoïste chinoise, imprégnant toutes les techniques et la culture d'Extrême Orient. Au Japon, c'est principalement le bouddhisme Zen qui inspire cet art, avec des maîtres comme Shūbun, Sesshū ou Josetsu[1].

C'est seulement à la Renaissance que le lavis sera utilisé par les Européens.

Utilisation

En Extrême-Orient, elle sert à décorer éventails, paravents, et toute sortes d'accessoires. Elle est utilisée pour accompagner les poèmes, pour la peinture ainsi que pour l'illustration d'histoires sur des rouleaux. Les paysages de la Chine des Song et du Japon restent caractéristiques du lavis de l'Asie de l'Est.

Les lavis y sont généralement exécutés à l'aide d'un pinceau à lavis, mais parfois également au doigt et à l'ongle ou avec divers outils.

En Europe, l'utilisation du lavis chez les grands peintres classiques servira principalement d'outils pour étudier les clair-obscur. Le meilleur exemple est sûrement Rembrandt qui choisissait le lavis pour tous ses croquis ou encore Nicolas Poussin qui créait des petites maquettes avec personnages qui lui permettaient de choisir la lumière souhaitée puis immortaliser la scène à l'aide du lavis.

La difficulté principale du lavis, comme pour l'aquarelle, réside dans le fait qu'elle n'autorise pas de retour en arrière, une autre difficulté plus spécifique au lavis réside dans le fait que son utilisation doit être aussi minutieuse que grossière.

Références

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lavis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • lavis — lavis …   Dictionnaire des rimes

  • lavis — [ lavi ] n. m. • 1676; de laver 1 ♦ Procédé qui consiste à teinter un dessin au moyen d encre de Chine, de sépia, de bistre ou de couleurs étendues d eau (⇒ aquarelle, aquatinte). Dessin colorié au lavis. ⇒ lavé. 2 ♦ Dessin obtenu par ce procédé …   Encyclopédie Universelle

  • Lavis — Lavis …   Deutsch Wikipedia

  • Lavis — Lavis …   Wikipedia Español

  • Lavis [2] — Lavis, Marktflecken in Tirol, Bezirksh. Trient, 238 m ü. M., am Avisio (Lavis) und an der Südbahnlinie Kufstein A la, die den Fluß mit einem 920 m langen Viadukt überschreitet, ist Sitz eines Bezirksgerichts, hat Weinbau, Seidenspinnerei.… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Lavis — Lavis, 1) Flecken im tyroler Kreise Trient, rechts am Einflusse des Avisio in die Etsch; 2900 Ew. Hier 29. Jan. 1797 Treffen zwischen Franzosen u. Österreicher,; 2) so v.w. Lugano; 3) Marktflecken, so v.w. Avis 2) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Lavis [1] — Lavis (franz., spr. wĭ, von laver, »waschen«), das Zeichnen oder Malen mit Tusche (au l.) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Lavis — Lavis, Markt in Tirol, am L. oder Avisio, der hier aus dem Fleimsertal ins Etschtal tritt, (1900) 3331 E.; große Talsperre, 1882 durch Überschwemmung entstanden …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Lavis — Infobox CityIT img coa = official name = Lavis name = Lavis region = Trentino Alto Adige/Südtirol province = Trento (TN) elevation m = 235 area total km2 = 12.4 population as of = Dec. 2006 population total = 8307 population density km2 = 670… …   Wikipedia

  • LAVIS — s. m. T. de Dessinateur. Manière de colorier un dessin avec de l encre de Chine, du bistre, de la sépia ou quelque autre substance colorante. Lavis à l encre de Chine, au bistre. Dessin fait au lavis, ou Dessin au lavis …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.