La Roque-Sur-Pernes

ÔĽŅ
La Roque-Sur-Pernes

La Roque-sur-Pernes

La Roque-sur-Pernes
Carte de localisation de La Roque-sur-Pernes
Pays France France
R√©gion Provence-Alpes-C√īte d'Azur
Département Vaucluse
Arrondissement Carpentras
Canton Pernes-les-Fontaines
Code Insee 84101
Code postal 84210
Maire
Mandat en cours
Joseph Bernhardt
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération Ventoux-Comtat Venaissin
Latitude
Longitude
43¬į 58‚Ä≤ 47‚Ä≥ Nord
       5¬į 06‚Ä≤ 33‚Ä≥ Est
/ 43.9797222222, 5.10916666667
Altitude 142 m (mini) ‚Äď 502 m (maxi)
Superficie 11,03 km²
Population sans
doubles comptes
411 hab.
(2006)
Densité 37 hab./km²

La Roque-sur-Pernes est une commune fran√ßaise, situ√©e dans le d√©partement de Vaucluse et la r√©gion Provence-Alpes-C√īte d'Azur.

La Roque sur Pernes by Rosier.jpg

Sommaire

Géographie

Le bourg est situé à environ 5 kilomètres de Pernes-les-fontaines, perché sur les monts de Vaucluse à proximité du Beaucet.

L'autoroute la plus proche est l'autoroute A7 et la gare TGV celle d'Avignon.

Géologie

La commune est posée sur l'extrémité sud-ouest des monts de Vaucluse, massif formé de calcaires de l'ère secondaire, souvent perméables. L'eau s'enfonce dans la roche, créant des réseaux souterrains (système karstique), ressortant aux points bas comme la Fontaine-de-Vaucluse.

Sismicité

Les cantons de Bonnieux, Apt, Cadenet, Cavaillon, et Pertuis sont class√©s en zone Ib (risque faible). Tous les autres cantons du d√©partement de Vaucluse, dont celui de Pernes-les-Fontaines auquel est rattach√© la commune, sont class√©s en zone Ia (risque tr√®s faible). Ce zonage correspond √† une sismicit√© ne se traduisant qu'exceptionnellement par la destruction de b√Ętiments[1].

Climat

La commune, situ√©e dans la zone d‚Äôinfluence du climat m√©diterran√©en, est soumise √† un rythme √† quatre temps : deux saisons s√®ches, dont une br√®ve en hiver, une tr√®s longue et accentu√©e en √©t√© ; deux saisons pluvieuses, en automne, avec des pluies abondantes sinon torrentielles, et au printemps. Les √©t√©s sont chauds et secs, li√©s √† la remont√©e en altitude des anticyclones subtropicaux, entrecoup√©s d‚Äô√©pisodes orageux parfois violents. Les hivers sont doux. Les pr√©cipitations sont peu fr√©quentes et la neige rare.[2].

Mois
Janv F√©v Mars Avr Mai Juin Juil Ao√Ľt Sept Oct Nov D√©c Ann√©e
Temp√©ratures maximales moyennes (¬įC) 10 12 16 18 23 27 30 30 25 20 13 10 19,75
Temp√©ratures minimales moyennes (¬įC) 2 3 6 8 12 15 18 18 14 11 6 3 9,6
Temp√©ratures moyennes (¬įC) 6 7,5 11 13 17,5 21 24 24 19,5 15,5 8,5 7,5 14,7
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 36,5 23,3 24,9 47,5 45,6 25,4 20,9 29,1 65,8 59,6 52,8 34,0 465,4
Source : (fr) Donn√©es climatologiques de Carpentras 2000-2007


Le mistral

Article d√©taill√© : Mistral (vent).

Dans cette commune qui produit des Ventoux (AOC), aucun vigneron ne se plaint du mistral, m√™me violent, car celui-ci a des avantages b√©n√©fiques pour le vignoble. Appel√© le ¬ę mango-fango ¬Ľ, le mangeur de boue, il √©limine toute humidit√© superflue apr√®s les orages, d√©gage le ciel et lui donne sa luminosit√©, pr√©serve les vignes de nombre de maladies cryptogamiques et les d√©barrasse d'insectes parasites[3].

Histoire

Préhistoire et Antiquité

Des fouilles de l'hypog√©e de la Sanguinouse ont permis de mettre √† jour un cimeti√®re chalcolithique (entre -2300 et -1900 ans). Ce sont entre 50 et 60 corps, inhum√©s dans un espace de 10 m¬≤ qui ont √©t√© exhum√©s. √Ä leurs c√īt√©s se trouvaient des lames de silex, des pointes de fl√®ches, des grattoirs ainsi que des reliefs de repas mortuaires : mouton, sanglier, cerf, cheval et lapin[4].

Moyen √āge

Le village est cité en 1113 sous le nom de Rocha[4].

Renaissance

Dans la nuit du 10 d√©cembre 1573, Les religionnaires de M√©nerbes, avec l'aide de ceux de Joucas, s'empar√®rent du village[5]. Ils en repartirent six jours apr√®s, tra√ģnant deri√®re eux une caravane de cent mulets charg√©s de butin, de soixante bŇďufs et de trois cent cochons[6].

√Čpoque moderne

Les premiers √©crits relatant l'apparition de la culture de la vigne sur le territoire datent du XVIIe si√®cle[4]. Le 12 ao√Ľt 1793 fut cr√©√© le d√©partement de Vaucluse, constitu√© des districts d'Avignon et de Carpentras, mais aussi de ceux d'Apt et d'Orange, qui appartenaient aux Bouches-du-Rh√īne, ainsi que du canton de Sault, qui appartenait aux Basses-Alpes.

Article d√©taill√© : Histoire de Vaucluse.

√Čpoque contemporaine

En 1900, pour la premi√®re fois apparait l‚Äôappellation c√ītes-du-ventoux. Ce bapt√™me a lieu pour un repas de noce. Sur le menu est calligraphi√© vins des C√ītes du Ventoux et des Crans. Ces vins sont tous mill√©sim√©s et dat√©s de 1870, 1890 et 1895, soit des vins vieux de 5 √† 30 ans. C'est √† partir de 1939, que les vignerons du secteur constituent un syndicat des vins du Ventoux. Gr√Ęce √† leur action, leurs vins sont class√©s en Vin D√©limit√© de Qualit√© Sup√©rieure (VDQS) d√®s 1953[7] puis acc√®dent enfin √† l‚ÄôAOC le 27 juillet 1973.

En 1950, sur une action de Robert Schuman le village, dépeuplé, a accueilli des personnes d'origine française venues du Banat de Temesvar et contraintes de fuir la région après la Seconde Guerre mondiale. Leurs ancêtres étaient partis s'installer en Roumanie après le départ des Ottomans[4] et l'émigration paysanne occidentale qui avait suivi, principalement germanophone, dans la plaine du Banat au XVIIIe siècle.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2008 Joseph Bernhardt sans étiquette Professeur
juin 1995 mars 2008 Joseph Bernhardt sans étiquette Professeur
1990 juin 1995 Leo Labarbarie sans étiquette Notaire
1976 1990 Marcel Fally sans étiquette Instituteur
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

En 1861, il y avait à La Roque 383 habitants, en 1948 seulement 88. En 1950, 30 familles de réfugiés originaires du Banat roumain et du Banat serbe, baptisés par la presse "Français du Banat" en raison de leurs origines lorraines et alsaciennes (voir Allemands du Banat), furent installées dans la commune[8].

√Čvolution d√©mographique
(Source : INSEE[9])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
175 233 235 262 357 447 411
Nombre retenu √† partir de 1962 : population sans doubles comptes

√Čconomie

Agriculture

L'agriculture tient une place importante. On trouve entre autres la culture de vignes, de cerisiers, d'oliviers, de chênes truffiers, d'amandiers, etc.

La commune produit du vin en Appellation d'origine contr√īl√©e Ventoux.

Autres

Comme de nombreuses communes du d√©partement de Vaucluse, le tourisme tient aussi une part importante de l'√©conomie locale. Les locations saisonni√®res, gites, etc. permettent l'accueil des touristes. La commune est situ√©e entre plusieurs p√īles d'attraction : le Luberon, le golf de Saumane, la Fontaine de Vaucluse et L'Isle-sur-la-Sorgue au sud, Pernes-les-fontaines, le Comtat Venaissin et le Mont Ventoux √† l'ouest et au nord, et enfin le Beaucet, petite commune sujette √† un p√®lerinage √† Saint Gens une fois par an, le 16 mai.

Enfin, on peut noter la présence d'un petit artisanat d'art.

Vie locale

√Čducation

La commune de La Roque-sur-Pernes possède une école primaire publique.

Collèges sur Pernes-les-Fontaines et L'Isle-sur-la-Sorgue, lycées sur L'Isle-sur-la-Sorgue.

Sports

Possibilités de randonnées pédestres, équestres et cyclistes.

Nombreux équipements sportifs sur la commune de Pernes-les-Fontaines

Santé

H√īpital, centre de radiographie, etc. sur L'Isle-sur-la-Sorgue.

√Čcologie et recyclage

La collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés et la protection et mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la Communauté d'agglomération Ventoux-Comtat Venaissin.

Lieux et monuments

  • Un ch√Ęteau du XIe si√®cle.
  • Une √©glise datant de 1758.
  • Plusieurs fontaines et lavoirs.
  • Ruelles calad√©es.
  • les fouilles ont permis de mettre √† jour un vase et des objets de l'industrie lithique du N√©olithique final [10]

Personnalités liées à la commune

Les Pérussis et les Brantes furent seigneurs du village[5].

Voir aussi

Commons-logo.svg

Bibliographie

  • Robert Bailly, Dictionnaire des communes du Vaucluse, A. Barth√©lemy, Avignon (ISBN 2903044279) 
  • Jules Courtet, Dictionnaire g√©ographique, g√©ologique, historique, arch√©ologique et biographique du d√©partement du Vaucluse, Christian Lacour, N√ģmes (r√©ed.) (ISBN 284406051X) 
  • Jean-Pierre Saltarelli, Les C√ītes du Ventoux, origines et originalit√©s d'un terroir de la vall√©e du Rh√īne, A. Barth√©lemy, Avignon (ISBN 2879230411) 
  • Guy Barruol, Nerte Dautier, Bernard Mondon (coord.), Le mont Ventoux. Encyclop√©die d'une montagne proven√ßale, Alpes de Lumi√®res (ISBN 978-2-906162-92-1) 

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Zonage sismique r√©glementaire de la France, classement des cantons (d√©coupage fin 1989) de la r√©gion PACA, page 48
  2. ‚ÜĎ La climatologie du Vaucluse
  3. ‚ÜĎ Jean-Pierre Saltarelli, op. cit., p. 14.
  4. ‚ÜĎ a‚ÄČ, b‚ÄČ, c‚ÄČ et d‚ÄČ Jean-Pierre Saltarelli, Les C√ītes du Ventoux, origines et originalit√©s d'un terroir de la vall√©e du Rh√īne, page 95
  5. ‚ÜĎ a‚ÄČ et b‚ÄČ Jules Courtet, op. cit., p. 182.
  6. ‚ÜĎ Jules Courtet, op. cit., p. 182.
  7. ‚ÜĎ L'arr√™t√© du 29 d√©cembre 1953 d√©finit les conditions de production du V.D.Q.S. c√ītes-du-ventoux.
  8. ‚ÜĎ Smaranda Vultur, De l‚ÄôOuest √† l‚ÄôEst et de l‚ÄôEst √† l‚ÄôOuest : les avatars identitaires des Fran√ßais du Banat, Texte present√© a la conf√©rence d'histoire orale "Visibles mais pas nombreuses : les circulations migratoires roumaines", Paris, 2001
  9. ‚ÜĎ La Roque-sur-Pernes sur le site de l'Insee
  10. ‚ÜĎ Phototh√®que de la DRAC Base M√©rim√©e

Liens externes


  • Portail de Vaucluse Portail de Vaucluse
Ce document provient de ¬ę La Roque-sur-Pernes ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Roque-Sur-Pernes de Wikipédia en français (auteurs)


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.