153e régiment d'infanterie de ligne

ï»ż
153e régiment d'infanterie de ligne
153e RĂ©giment d'Infanterie
Insigne rĂ©gimentaire du 153e RĂ©giment d’Infanterie.jpg
Insigne rĂ©gimentaire du 153e RĂ©giment d’Infanterie de Forteresse.jpg

Insigne régimentaire du 153e RI
Insigne régimentaire du 153e régiment d'infanterie de forteresse (1937).

PĂ©riode 1813 – 1993
Pays Drapeau de France France
Branche Armée de terre
Type régiment d'infanterie
RĂŽle infanterie
Garnison Mutzig
Ancienne dénomination Le régiment de la Sarre
Surnom LE 15-3
Devise Partout oĂč se trouve le 153, l'ennemi ne passe pas : il recule
Inscriptions sur l’emblùme WEISSIG 1813
GOLDBERG 1813
LORRAINE 1914
PICARDIE 1914
VERDUN 1916
FLANDRES 1918
L'AISNE 1918
LA MARNE 1918
SAINT-MIHIEL 1918
AFN 1952-1962
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Campagne d'Allemagne
PremiĂšre Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Algérie
Batailles 1918 - 2e Bataille de la Marne
FourragĂšres A la couleur du ruban de la Croix de la LĂ©gion d'Honneur
DĂ©corations la LĂ©gion d'honneur
la Croix de guerre 1914-1918
Six palmes

Le 153e rĂ©giment d'infanterie de ligne (ou 153e RI) est une unitĂ© de l’armĂ©e française.

Sommaire

Création et différentes dénominations

  • 1813: 153e rĂ©giment d'infanterie de ligne.
  • 1814: Dissous.
  • 1887: 153e rĂ©giment d'infanterie.
  • 1935: 153e rĂ©giment d'infanterie de forteresse de la Sarre.
  • 1942: DisloquĂ©.
  • 1944: 153e rĂ©giment d'infanterie.
  • 1945: Dissous.
  • 1955: 153e rĂ©giment d'infanterie.
  • 1963: 153e rĂ©giment d'infanterie mĂ©canisĂ©e.
  • 1984: 153e rĂ©giment d'infanterie motorisĂ©e.
  • 1993 : Dissous

Chefs de Corps

(*) Officier qui devint par la suite général de brigade. (**) Officier qui devint par la suite général de division. (***) Officier qui devint par la suite Général d'Armée.

Historique des garnisons, combats et batailles du 153e RI de ligne

  • Campagnes: Allemagne 1813. Grande Guerre 1914-1918. France 1939-1940. LibĂ©ration 1944. A.F.N 1956-1962.

RĂ©volution et Empire

Colonels tués ou blessés en commandant le régiment pendant cette période

Officiers blessĂ©s ou tuĂ©s en servant au 153e entre 1808 et 1814 :

Officiers tuĂ©s : XX
Officiers morts de leurs blessures : XX
officiers blessĂ©s : XX

De 1815 Ă  1848

DeuxiĂšme RĂ©publique

insigne de béret d'infanterie

Second Empire

De 1871 Ă  1914

PremiĂšre Guerre mondiale

En 1914 ; Casernement : Toul ; 77e Brigade d'infanterie; 39e division d'infanterie; 20e corps d'armĂ©e

À la 39e Division d'Infanterie d'aoĂ»t 1914 Ă  novembre 1918

1914

1915

1916

1917

1918

Entre-deux-guerres

Il est dissous Ă  Sarreguemines en 1922.
Le 153e R.I est reconstitué en Sarre le 15 mai 1923 et rentre en France à partir de 1927 à Forbach et à Morhange
A la fin de l'annĂ©e 1929, il est en garnison Ă  Bitche oĂč ce trouve l'Ă©quipage de mitrailleurs (EM), les 2e et 3e bataillons.
Puis à Saint-Avold le 1er bataillon. Le régiment est regroupé en 1931 à Biche-ville, puis une compagnie à Bitche-camp.
En 1933 avec le 23e R.I, il forme l'infanterie de la région fortifié de la Lauter.
En 1934 le 153e R.I passe Ă  six bataillons.
En 1935 il se dédouble pour donner naissance au 37e R.I.F.

Seconde Guerre mondiale

A la mobilisation du 22 aoĂ»t 1939 par le CMI 204 (Saint-Nicolas-de-Port) Ă  partir du noyau actif du lII/153e rĂ©giment d'infanterie de forteresse "rĂ©giment de la Sarre" se dĂ©triple pour former l'infanterie du secteur fortifiĂ© de Rohrbach. Il compte trois bataillons de mitrailleurs, une compagnie d'Ă©quipages d'ouvrages, une compagnie d'Ă©quipages de casemates. Avec le 133e R.I.F, le 166e R.I.F d'ouest en est.

Article dĂ©taillĂ© : RĂ©giment d'infanterie de forteresse.

Le 153e RIF est engagé dans le sous-secteur du Légeret, en Moselle, ce qui inclut l'entiÚre garnison du fort du Simserhof (876 hommes) issus du 3e bataillon, deux casemates, un observatoire, et trois abris.

Les unitĂ©s d'intervalle comme le 37e, 153e et 166e R.I.F quittent leurs positions le 13 juin 1940 pour se replier avec la Division de marche Chastenet. Le 153e s'installe face au nord sur le canal de la Marne au Rhin. Il se replie sur les Vosges, il doit dĂ©poser les armes le 21 et 22 juin. Les Ă©quipages d'ouvrages, restĂ©s sur places, ils doivent se rendre sur ordre le 30 juin 1940.

De 1945 Ă  nos jours


Le 153e R.I est engagĂ© dans les Vosges et en Allemagne pendant l’hiver 1944-1945.
Au printemps 1945 le 153e R.I forme ses hommes comme skieurs dans les pyrénées à Lus, BarÚges et ArgelÚs-Gazost.


Le 153e R.I.M. (Régiment d'infanterie motorisée) à Munier il appatient à la 2e D.I.M. BÎne Zone Nord-Est Constantinois 1961

Au village tunisien de Sakiet Sidi Youssef, un poste tenu par le 153e RĂ©giment d’infanterie motorisĂ©e (RIM), il assure la surveillance de la frontiĂšre dans la rĂ©gion de Souk Ahras, rĂ©gion de Constantine.


Au retour d'Algérie il prend garnison à Mutzig le 6 janvier 1963 au quartier Moussy.

En Yougoslavie d'avril 1992 Ă  octobre 1992.
Le 153e R.I, donc la 1re compagnie du rĂ©giment, composĂ©e de 74 casques bleus et commandĂ©e par le capitaine Lassallette, a Ă©tĂ© la premiĂšre unitĂ© française a ĂȘtre envoyĂ©e Ă  Sarajevo. Elle a pour mission de protĂ©ger le QG de la FORPRONU, situĂ© dans l’ancien PTT Building et d’escorter les observateurs de l’ONU ainsi que les nĂ©gociateurs serbes et bosniaques.


Le 153e Régiment d'Infanterie à Mutzig au quartier Moussy est dissous le 31 juillet 1993, sous le commandement du Colonel Jean-Louis Georgelin remettant au général Arnold gouverneur militaire de Lille et commandant du 3e corps d'armée, le drapeau du régiment.
Une stÚle et un square portera le nom du régiment[1].
Le régiment était partie intégrante du plan de restructuration "Armées 2000".

Les deux quartiers Moussy Ă  l'entrĂ©e de la ville, Clerc de l'autre cĂŽtĂ© de la ligne de chemin de fer, sont actuellement occupĂ©s par le 44e rĂ©giment de transmissions, rĂ©giment spĂ©cialisĂ© dans la Guerre Ă©lectronique, chargĂ© en particulier de la mise en Ɠuvre du CGEAT (Centre de guerre Ă©lectronique de l'ArmĂ©e de Terre) dont le gros des installations est situĂ© sur la "Colline" qui domine la ville.

Drapeau

Les noms de huit batailles s'inscrivent en lettres d'or sur le drapeau, ainsi que l'inscription A.F.N[2],[3]

FourragĂšre aux couleurs de la LĂ©gion d'honneur
  • Le drapeau du rĂ©giment fut brĂ»lĂ© par son chef de corps en 1940 afin que celui-ci ne tombe pas dans les mains de l'ennemi. Les restes du drapeau Ă©taient exposĂ©s dans la salle d'honneur du rĂ©giment. Lors de sa refabrication, la bataille de Goldberg 1813 fut oubliĂ©e. Cependant dans les documents d'avant guerre, celle-ci Ă©tait bien mentionnĂ©e.

DĂ©corations

Sa cravate est décorée de la Croix de la Légion d'honneur Medaille-legion-chevalier.jpg reçu le 5 juillet 1919[4] comme son frÚre d'arme le 152e R.I., de la Croix de guerre 1914-1918 avec six citations à l'ordre de l'armée.Photo Croix de guerre recto.jpg.

Il a le droit au port de la fourragÚre à la couleur du ruban de la croix de la légion d'honneur décernée le 25 décembre 1918.

Insigne

153 RI.jpg

La pucelle du régiment écusson métallique, fond blanc, avec une ligne rouge diagonale un trÚfle à 4 feuilles de couleur vert et surmonté de 3 petits triangles, qui représente les fortifications.

Sources et bibliographie

  • journal de marche du 153e RI dĂ©posĂ© au SHAT Ă  Vincennes.
  • À partir du Recueil d'Historiques de l'Infanterie Française (GĂ©nĂ©ral Andolenko - Eurimprim 1969).
  • L'EncyclopĂ©die de l'ArmĂ©e Française - Hommes et Ouvrages de la Ligne Maginot - Tome 1 (J.Y. Mary et A. Hohnadel - Histoire & Collections 2005)

Notes et références

  1. ↑ TĂ©moignages du 15.3
  2. ↑ DĂ©cision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et Ă©tendards des corps de troupe de l'armĂ©e de terre, du service de santĂ© des armĂ©es et du service des essences des armĂ©es, Bulletin officiel des armĂ©es, n°27, 9 novembre 2007
  3. ↑ ArrĂȘtĂ© relatif Ă  l'attribution de l'inscription AFN 1952-1962 sur les drapeaux et Ă©tendards des formations des armĂ©es et services, du 19 novembre 2004 (A) NORDEF0452926A MichĂšle Alliot-Marie
  4. ↑ france-phaleristique.comUnitĂ©s et dĂ©corations militaires. La hampe du drapeau ou de l’étendard des unitĂ©s suivantes, a Ă©tĂ© dĂ©corĂ©e de la croix de la LĂ©gion d’honneur .

Voir aussi

Liens internes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 153e régiment d'infanterie de ligne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 153e regiment d'infanterie de ligne — 153e rĂ©giment d infanterie de ligne 153e RĂ©giment d Infanterie Insigne rĂ©gimentaire du 153e R.I. Insigne rĂ©gimentaire du 153e rĂ©giment d infanterie de forteresse (1939) 
   WikipĂ©dia en Français

  • 153e rĂ©giment d'infanterie — de ligne 153e RĂ©giment d Infanterie Insigne rĂ©gimentaire du 153e R.I. Insigne rĂ©gimentaire du 153e rĂ©giment d infanterie de forteresse (1939) 
   WikipĂ©dia en Français

  • 153e rĂ©giment d’infanterie — 153e rĂ©giment d infanterie de ligne 153e RĂ©giment d Infanterie Insigne rĂ©gimentaire du 153e R.I. Insigne rĂ©gimentaire du 153e rĂ©giment d infanterie de forteresse (1939) 
   WikipĂ©dia en Français

  • 152e rĂ©giment d'infanterie de ligne — 152e RĂ©giment d Infanterie insigne rĂ©gimentaire du 152e RĂ©giment d Infanterie PĂ©riode 
   WikipĂ©dia en Français

  • 152e regiment d'infanterie de ligne — 152e rĂ©giment d infanterie de ligne 152e RĂ©giment d Infanterie insigne rĂ©gimentaire PĂ©riode 1794 Pays 
   WikipĂ©dia en Français

  • 23e rĂ©giment d'infanterie de ligne — Le 23e RĂ©giment d Infanterie (23e RI) est une unitĂ© de l armĂ©e française, qui succĂšde au rĂ©giment Royal ou Royal Infanterie crĂ©Ă© sous l Ancien RĂ©gime. 23e RĂ©giment d Infanterie 
   WikipĂ©dia en Français

  • 166e rĂ©giment d'infanterie de ligne — 166e RĂ©giment d Infanterie Insigne rĂ©gimentaire du 166e rĂ©giment d infanterie de forteresse (1939) 
   WikipĂ©dia en Français

  • Regiment d'infanterie francais — RĂ©giment d infanterie français Les rĂ©giments d infanterie sont les unitĂ©s les plus anciennes de l armĂ©e française. Sommaire 1 Historique 2 Liste 2.1 Goumiers et tabors 2.2 Infanterie de ligne 
   WikipĂ©dia en Français

  • RĂ©giment d'infanterie — français Les rĂ©giments d infanterie sont les unitĂ©s les plus anciennes de l armĂ©e française. Sommaire 1 Historique 2 Liste 2.1 Goumiers et tabors 2.2 Infanterie de ligne 
   WikipĂ©dia en Français

  • RĂ©giment d’infanterie français — RĂ©giment d infanterie français Les rĂ©giments d infanterie sont les unitĂ©s les plus anciennes de l armĂ©e française. Sommaire 1 Historique 2 Liste 2.1 Goumiers et tabors 2.2 Infanterie de ligne 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.