Kurt Meyer

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meyer.
Kurt Meyer
"Kurt Meyer" Signal
"Kurt Meyer" Signal

Naissance 23 décembre 1910
Jerxheim (duché de Brunswick), Allemagne
Décès 23 décembre 1961, (à 51 ans)
Hagen, Rhenanie du Nord
Origine Allemand
Allégeance Troisième Reich Reich allemand
Arme Flag Schutzstaffel.svg Waffen SS
Grade SS-Brigadefuhrer
Années de service 1930 - 1944
Conflits Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de fer,
Famille Marié, avec enfants

Kurt Adolf Wilhelm Meyer dit Panzermeyer né le 23 décembre 1910 à Jerxheim, dans le duché de Brunswick intégré dans l'Empire allemand, et décédé le 23 décembre 1961 à Hagen en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (République fédérale d'Allemagne), a servi en tant qu'officier dans les Waffen-SS, reçu plusieurs décorations militaires, et été condamné pour crimes de guerre.

Sommaire

Biographie

Fils d'un ouvrier et d'une mère sans emploi, le jeune Kurt est contraint d'abandonner ses études dans le domaine commercial, après la mort de son père, afin de subvenir aux besoins de sa famille. Il entre alors dans une compagnie minière en 1929.

Peu après, il s'engage dans la police de Mecklembourg et finit par adhérer au NSDAP le 1er septembre 1930. Un an après, il est admis à la 22e SS-Standarte de Schwerin, puis transféré le 15 mai 1934 à la Leibstandarte SS Adolf Hitler comme SS-Untersturmführer où il commande la 14e Panzerabwehr Kompanie notamment au cours de l'invasion de la Pologne. Il reçoit la croix de fer de seconde classe au cours de cette campagne, le 25 septembre 1939.

La nuit du 7 septembre, il reçoit une balle polonaise dans l’épaule, c’est sa première blessure au combat. Peu après, il devient commandant de la 15e Kradschützen Kompanie qu’il commande jusqu’en France, où il reçoit la croix de fer de première classe le 31 mai 1940, et aux Pays-Bas. Sa compagnie devient l’Aufklärungsabteilung de la Leibstandarte SS Adolf Hitler et Meyer est promu au grade de SS-Sturmbannführer.

Commandant le groupe de reconnaissance de la division Leibstandarte, il remporte des succès importants lors de la campagne de Grèce.

Lors de l'opération Barbarossa, Kurt Meyer à la tête de son unité est le fer de lance de la division en Ukraine et s'empare de Rostov. Les SS découvrent alors l'hiver russe, la portion de front dont est responsable Kurt Meyer est tellement étendue qu'il n'arrive à tenir ses positions que grâce aux Ukrainiens décidant de lutter contre les Russes communistes.

En 1943, il participe à la reconquête de Kharkov. Le 23 février 1943, il reçoit la Croix de Chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne. Peu de temps avant la bataille de Koursk à laquelle il ne participera pas, il est retiré de la division Leibestandarte S.S. Adolf Hitler pour être transféré à la 12e SS Panzerdivision Hitlerjugend division rassemblant des jeunes soldats afin de fournir les cadres futurs des autres divisions. Il reçoit alors le commandement du Régiment 25, et se voit promu au grade de Standartenfuhrer.

Après avoir reçu l'ordre de rejoindre la région de Caen avec son unité pour lutter contre les forces anglo-canadiennes qui menacent de prendre la ville, Kurt Meyer installe son PC à l'abbaye d'Ardennes. Le 16 juin 1944, Meyer prend la tête de la 12e Panzerdivision SS Hitlerjugend (il succède à Fritz Witt, tué lors d'un bombardement), une unité basée en Normandie et composée de jeunes membres des Jeunesses hitlériennes. Il participera à de durs combats pour la défense de la ville de Caen contre les troupes canadiennes et britanniques (la ville de Caen ne sera libérée complètement que le 21 juillet 1944). Suite à ses actions, il reçoit la Croix de Chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne et glaives le 27 août 1944 (no 91).

Le procès de Kurt Meyer

Kurt Meyer devant le tribunal d'Aurich, en décembre 1945.

Après son arrestation le 6 septembre 1944 à Spontin par des résistants belges, Meyer comparaîtra le 10 décembre 1945 devant une cour martiale canadienne pour le meurtre de 11 prisonniers le 7 juin 1944 et de 7 prisonniers canadiens le 8 juin 1944. Parmi ses juges siège le général Foster, qui a été son adversaire lors de la bataille de Normandie.

Meyer niera avoir ordonné les massacres et déclarera qu'il ne fut mis au courant que le 11 juin. La Justice ne pouvant prouver si Meyer avait donné ou non les ordres d'exécution, il fut reconnu coupable d'avoir incité ses subordonnés à ne pas faire de prisonniers, et donc d'être moralement responsable des exactions des hommes de sa division.
Il fut condamné à mort le 28 décembre 1945, peine commuée en détention à perpétuité par le Major General Chris Vokes qui évoqua un "faisceau de soupçons" plutôt que des preuves tangibles.
De plus des exactions eurent lieu des 2 côtés (exécution de prisonniers de guerre allemands à cette même bataille aux portes de Caen)[1]. Enfin, ces exactions ne semblent plus se produire une fois que Kurt Meyer prend le commandement à la suite de la mort de Witt.
Il fut libéré pour bonne conduite le 7 septembre 1954 et rentra en Allemagne où il mourut le 23 décembre 1961 d'une crise cardiaque, le jour de son anniversaire.

Origine du surnom

Son premier surnom dans la Waffen-SS fut "Schnellermeyer", en raison de la rapidité de ses attaques et de sa progression lors du Blitzkrieg. Le pseudonyme de Panzermeyer lui vient de l'époque où il était policier dans le Mecklembourg, et où après avoir voulu faire une plaisanterie à un collègue, il avait chuté du toit d'un bâtiment. Le fait qu'il ne mourut pas d'une chute qui aurait pu s'avérer mortelle lui valut alors le sobriquet de "Panzermeyer"(en français "Meyer le blindé"). Ce pseudonyme lui fut de nouveau attribué par ses hommes à partir des années 1942-1943 en raison de sa combativité dans les batailles sur le front de l'est, notamment à Rostov et Kharkov.

Résumé de sa carrière de SS

Promotions

Décorations


Notes et références

Notes
  1. Mourir pour l'abbaye d'Ardenne, Buron la sanglante : les Canadiens face à la Hitlerjugend de Georges Bernage
Bibliographie:
Liens externes


Fonctions militaires
Précédé de :
SS-Brigadeführer Fritz Witt
Commandant de la 12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend
14 juin 1944 - 6 septembre 1944
Suivi de :
SS-Obersturmbannführer Hubert Meyer



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kurt Meyer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kurt Meyer — is the name of:*Kurt Heinrich Meyer (1883 1952), chemist *Kurt Meyer Eberhardt (1895 1977), artist *Kurt Meyer (Panzermeyer) (1910 1961), officer of Waffen SS *Kurt Meyer (football player) (born 1921), German soccer player *Kurt Meyer (Bern)… …   Wikipedia

  • Kurt Meyer — ist der Name folgender Personen: Kurt Meyer (Arzt) (1885–?), deutscher Generalstabsarzt Kurt Meyer (SS Mitglied) (1910–1961), deutscher SS Brigadeführer und Generalmajor der Waffen SS Kurt Meyer (Fußballspieler) (1921–2008), deutscher… …   Deutsch Wikipedia

  • Kurt Meyer (militar) — Kurt Meyer en 1943. Kurt Meyer (Jerxheim, Brunswick, Alemania; 23 de diciembre de 1910 Renania, 23 de diciembre de 1961) fue el militar alemán más joven de las Waffen SS en ostentar el grado de general de brigada (Generalmajor) durante la Segunda …   Wikipedia Español

  • Kurt Meyer (SS-Mitglied) — Kurt Meyer 1943 Kurt Meyer (* 23. Dezember 1910 in Jerxheim; † 23. Dezember 1961 in Hagen, Westfalen), alias „Panzermeyer“, war seit 1929 Polizist, seit 1930 NSDAP und seit 1931 SS Mitglied, dort seit 1944 als …   Deutsch Wikipedia

  • Kurt Meyer (Fußballspieler) — Kurt Meyer (* 4. Februar 1921 in Oberschlesien; † 23. August 2008 in Recklinghausen) war ein deutscher Bergarbeiter und Amateurfußballspieler und trainer. Einer breiten Öffentlichkeit wurde er bekannt, als er 2001 als 80 Jähriger ein Tor erzielte …   Deutsch Wikipedia

  • Kurt Meyer-Rotermund — (* 16. März 1884 in Wolfenbüttel; † 19. Mai 1977 in Bad Salzuflen) war ein deutscher Schriftsteller, Lyriker und Essayist. Leben und Werk Kurt Meyer Rotermund wuchs in einer Arztfamilie auf. Er studierte Literatur und Kunstgeschichte an den… …   Deutsch Wikipedia

  • Kurt Meyer-Eberhardt — (* 10. April 1895 in Leipzig als Kurt Ernst Meyer; † 25. Juli 1977 in München) war ein bildender Künstler, Maler und Radierer. Er war an der Weimarer Kunsthochschule Schüler von Max Thedy, Walther Klemm, Theodor Hagen und kurzzeitig am neu… …   Deutsch Wikipedia

  • Kurt Meyer (football player) — Kurt Meyer, nicknamed Meyer 15 or respectfully Fußballopa (Soccer Grandpa), (b. February 4, 1921, d. August 23 2008) was a German amateur soccer player for Blau Weiß Post Recklinghausen . He achieved nation wide fame when he scored the German ARD …   Wikipedia

  • Kurt Meyer (Lucerne) — Kurt Meyer (born 1944) is a Swiss politician and former member of the cantonal government of Lucerne heading the Finance department (1995 2005).He is a member of the Christian Democratic People s Party (CVP) …   Wikipedia

  • Kurt Meyer (High Commissioner) — Kurt Meyer was the New Zealand High Commissioner to the Cook Islands July 2001 August 2005. He is the temporary representative in Niue since September 2005 …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.