Kepi

ÔĽŅ
Kepi

Képi

Képi de service courant de général de division français

Le képi est un couvre-chef rigide, de forme cylindrique, à fond plat et surélevé, munie d'une visière, porté en France par les militaires de l'armée de terre et de la Gendarmerie, mais aussi par certains fonctionnaires. Le képi est également porté en Belgique ou en Suisse. Il n'est porté que par les hommes. Les femmes militaires portent, en France, le tricorne.

Il fut introduit dans l'arm√©e fran√ßaise √† partir de 1861 o√Ļ il rempla√ßa le shako. Cependant, ce mot appara√ģt pour la premi√®re fois dans l'Inventaire du g√©n√©ral LASSALE en 1809.

Bien que représentant traditionnellement et symboliquement la France, notamment dans les médias ou les séries étrangères, le port et l'usage du képi sont en constante régression depuis une trentaine d'année:

  • abandon du port du k√©pi dans la police nationale (o√Ļ il a √©t√© supprim√© en 1984 au profit d'une casquette plate). Jacques Rouland, dans l'√©mission "Monsieur cin√©ma", avait d'ailleurs regrett√© cette suppression du port du k√©pi (http://www.ina.fr/divertissement/humour/video/CPB06023024/non-au-nouvel-uniforme-de-flic.fr.html)au motif qu'elle portait atteinte √† l'image de la France et de Paris;
  • abandon du port du k√©pi pour les surveillants p√©nitentiaires ou les pr√©fets d√®s la fin des ann√©es 1940 ;
  • usage r√©serv√© aux c√©r√©monies ou aux services d'honneur pour les sous-officiers de la Gendarmerie Nationale(depuis fin 2002) ou les douanes (depuis le d√©but des ann√©es 1990), o√Ļ une casquette souple de type ¬ę base ball ¬Ľ le remplace pour la tenue de service courant. Les officiers de Gendarmerie continuent de porter le k√©pi en tenue de service courant.

Sommaire

Origine étymologique

Le mot k√©pi est emprunt√© √† l'al√©manique K√§ppi. C'est un diminutif de l'allemand Kappe, ¬ę chapeau ¬Ľ, lui-m√™me emprunt√© (VIIIe si√®cle) au latin cappa ¬ę manteau √† capuchon ¬Ľ d'o√Ļ d√©couleront la cape, la chape, etc.

L'artisan qui fait des képis a reçu le nom de Képissier.

Insignes de grades

Pour les officiers g√©n√©raux, le k√©pi d'apparat est orn√© de feuilles de ch√™ne et le nombre d'√©toiles est repr√©sent√© sur le devant du couvre-chef. Les g√©n√©raux de brigade portent un rang de feuilles de ch√™ne, les g√©n√©raux de division deux rangs et les mar√©chaux de France trois. Cette d√©coration remonte au XIXe si√®cle quand n'existaient que ces trois grades d'officier g√©n√©ral.

Le képi de service courant est gris avec les étoiles sur le devant. La fausse jugulaire reproduit le motif feuilles de chêne.

Les officiers et les sous-officiers sup√©rieurs portent sur le haut du k√©pi le nombre de soutaches correspondant au grade du porteur. Par ailleurs, le dessus du k√©pi est d√©cor√© d'un ¬ę nŇďud hongrois ¬Ľ, aussi appel√© ¬ę croix du commandement ¬Ľ, symbolisant le statut. Ce nŇďud est brod√© de trois galons pour les officiers g√©n√©raux et sup√©rieurs, d'un pour les capitaines, les lieutenants et sous-officiers sup√©rieurs.

Pour les sous-officiers subalternes et les militaires du rang, le képi ne portent pas d'insigne de grade. Néanmoins, les soldats et caporaux portent une fausse jugulaire en cuir noir, alors que les caporaux-chefs et les sous-officiers portent une fausse jugulaire en galon.

Structure

Tout k√©pi actuel est constitu√© comme suit :

  • L'ext√©rieur se compose d'un bandeau en ¬ę bandoleum ¬Ľ de 105 √† 110 mm de haut recouvert de tissu (ou drap de distinction) ou de velours, cousu √† l'arri√®re et surmont√© d'un turban lui aussi en drap de distinction sur lequel sont cousues une ou plusieurs soutaches selon le grade. Le dessus du k√©pi s'appelle le calot chez les militaires ou fond chez les sapeurs pompiers civils (√©galement en drap de distinction). Il porte un ¬ę noeud hongrois ¬Ľ pour les officiers (une seule soutache pour les officiers subalternes et trois pour les officiers sup√©rieurs) et sous-officiers sup√©rieurs (une seule soutache). La partie du k√©pi comprise entre le bandeau et le calot est appel√©e turban. Quatre montants en soutache sont cousus au centre devant, √† l'arri√®re et sur les cot√©s du k√©pi √† hauteur du turban √† partir du grade d'adjudant. Sur le devant du bandeau est fix√©e une visi√®re en vinyle noir. Une fausse jugulaire de 12 mm de haut, noire pour le personnel du rang ou aux couleurs de l'arme (dor√©e ou argent√©e), est fix√©e sur le bandeau juste au dessus de la jugulaire par deux boutons d'arme √† tige de 10 mm. Enfin, un insigne distinctif, propre √† chaque arme ou r√©giment, est g√©n√©ralement pr√©sent au milieu du bandeau √† l'avant (au dessus de la visi√®re). L'insigne peut √™tre brod√© (en cannetille pour les officiers) ou m√©tallique. Il est absent sur le k√©pi de certains m√©decins, pharmaciens, v√©t√©rinaires militaires et sur celui des commissaires de l'arm√©e de terre (sauf ceux qui servent dans les r√©giments de la L√©gion √©trang√®re et des troupes de marine, qui sont autoris√©s √† porter l'attribut distinctif (grenade ou ancre d'or) .
  • L'int√©rieur est enti√®rement doubl√© par une feuille en mati√®re plastique transparente. Une bande de sudation est cousue sur le pourtour int√©rieur du k√©pi. Elle est en cuir pour les officiers et sous-officiers sup√©rieurs et en synth√©tique pour le personnel du rang et les sous-officiers subalternes. D√©tails : NIT 320 K√©pis Sapeurs Pompiers  (DDSC 11 f√©vrier 2002) et compl√©ments fournis par un correspondant r√©serviste.

Particularités

En fonction de l'arme ou de la subdivision d'arme d'appartenance, le képi est de couleurs différentes. Un képi se décompose en trois parties: le bandeau, qui est la partie entourant la tête, le turban qui couronne le képi et le calot qui joint bandeau et turban et qui supporte les soutaches de grade (galons) .

Infanterie - zouaves - chasseurs-parachutistes 
Le bandeau est bleu foncé, le turban et le calot rouge garance, les passements dorés
Képi d'adjudant chef d'infanterie
Tirailleurs 
Le bandeau est bleu ciel, le turban rouge garance, les passements dorés
Parachutistes de choc - commandos de choc - train - commissariat 
Le bandeau est bleu foncé, le turban rouge Garance, les passements argentés
Chasseurs (√† pied) 
Le bandeau est noir (officiers et adjudants) ou bleu foncé (sergents et militaires du rang), le turban bleu foncé, les passements argentés
Cuirassiers - dragons - chasseurs √† cheval m√©tropolitains et chasseurs √† cheval d'Afrique - hussards - chars de combat - arme du mat√©riel 
Le bandeau est bleu ciel, le turban rouge garance et les passements argentés
Spahis 
Le bandeau est bleu ciel, le turban rouge garance et les passements dorés
Artillerie - troupes de marine - transmissions 
Le bandeau et le turban bleu foncé et les passements dorés
Train 
Le bandeau est bleu foncé, le turban est rouge garance et les passements argentés.
Képi des troupes de marine de caporal - chef ou de sergent
G√©nie - musiques 
Le bandeau et le turban noir et les passements dorés
Aviation l√©g√®re de l'arm√©e de terre 
Le bandeau et le turban bleu roi et les passements dorés
M√©decins 
Le bandeau est rouge cramoisi, le turban rouge garance et les passements dorés
Pharmaciens 
Le bandeau vert, le turban rouge garance et les passements dorés
V√©t√©rinaires biologistes 
Le bandeau est violet grenat, le turban garance et les passements argentés
Chirurgiens-dentistes 
Le bandeau violet prune, le turban rouge garance et les passements dorés

Le képi blanc

Article d√©taill√© : Culture de la L√©gion √©trang√®re.

Il est synonyme de l√©gionnaire dans le monde entier. √Ä l'origine, il s'agissait en fait d'un couvre-k√©pi de couleur kaki comme en portaient toutes les unit√©s qui participaient √† la pacification du Maroc. √Ä la L√©gion, sous la double action du soleil et des lavages r√©p√©t√©s, il prit vite un aspect immacul√© et devint l'objet de fiert√© des anciens. Il fera sa premi√®re grande apparition officielle √† Paris le 14 juillet 1939 et son port sera √©tendu √† tous les r√©giments √† la fin de la guerre. Si au d√©but il √©tait port√© par tous, il n'est plus aujourd'hui arbor√© que par les militaires du rang ; les sous-officiers et les officiers (ainsi que les caporaux-chefs de plus de quinze ans de service √† la L√©gion) portent le k√©pi noir frapp√© de la grenade √† sept flammes. Cette grenade est d'argent pour les unit√©s de cavalerie et d'or pour les autres.

C‚Äôest aussi le nom de la revue de la L√©gion √©trang√®re : K√©pi blanc.

150ppx

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Portail de l‚Äôhistoire militaire Portail de l‚Äôhistoire militaire
  • Portail de la L√©gion √©trang√®re Portail de la L√©gion √©trang√®re
Ce document provient de ¬ę K%C3%A9pi ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kepi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • k√©pi ‚ÄĒ k√©pi ‚Ķ   Dictionnaire des rimes

  • K√©pi ‚ÄĒ de service courant de g√©n√©ral de division fran√ßais Le k√©pi est un couvre chef √† l origine souple, actuellement essentiellement rigide, de forme cylindrique, √† fond plat et sur√©lev√©, munie d une visi√®re, port√© en France par les militaires de l… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • k√©pi ‚ÄĒ [ kepi ] n. m. ‚ÄĘ 1809; all. K√§ppi, dimin. de Kappe ¬ę bonnet ¬Ľ ‚ô¶ Coiffure militaire rigide, √† fond plat et sur√©lev√©, munie d une visi√®re, port√©e (en France) par les officiers et sous officiers de l arm√©e de terre, les l√©gionnaires, les gendarmes,… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Kepi ‚ÄĒ steht f√ľr: Kepi i Rodonit, ein Kap in Albanien Kepi (Indonesien), ein Ort auf Neuguinea K√©pi steht f√ľr: K√©pi, Kopfbedeckung in den franz√∂sischen Streitkr√§ften Diese Seite ist eine Begriffskl√§run ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • kep√≠ ‚ÄĒ k√©pi, ‚äē kep√≠, ‚äē kepis ‚Üí quepis ‚Ķ   Diccionario panhisp√°nico de dudas

  • kepi ‚ÄĒ soldier s peaked cap, 1861, from Fr. k√©pi, from German Swiss k√§ppi, dim. of Ger. Kappe a cap, from L.L. cappa hood, cap (see CAP (Cf. cap)) ‚Ķ   Etymology dictionary

  • kep√≠ ‚ÄĒ o kepis sustantivo masculino 1. Quepis, gorra militar. quepis, kep√≠ o kepis (plural quepis, quep√≠s o kepis quepis, quep√≠s o kepis) ‚Ķ   Diccionario Salamanca de la Lengua Espa√Īola

  • kepi ‚ÄĒ [kep‚Ä≤ńď, kńĀ‚Ä≤pńď] n. pl. kepis [Fr k√©pi < Ger dial. k√§ppi, dim. of kappe, a cap < OHG kappa < LL cappa: see CAP1] a cap with a flat, round top and stiff visor, worn by French soldiers ‚Ķ   English World dictionary

  • kepi ‚ÄĒ kep i, n. [F. k[ e]pi, of G. origin.] A military cap having a close fitting band, a round flat top sloping toward the front, and a visor. As originally worn by the French in Algeria about 1830 it was tall and stiff with a straight visor. It is… ‚Ķ   The Collaborative International Dictionary of English

  • kep√¨ ‚ÄĒ /ke pi/ s.m., fr. [dal ted. svizzero k√§ppi, dim. di kappe berretto ]. (milit.) [copricapo militare rigido col fondo tondo e rilevato e visiera di cuoio] ‚Ė∂‚óĬ†chep√¨ ‚Ķ   Enciclopedia Italiana


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.