Kassia

Kassia

Sainte Kassia

Kassia (aussi Kassiane, Kassiani, Casia, Ikasia, Cassia, Kassiana, Cassienne ou Eikasia; née entre 805 et 810 ; morte avant 867) était une abbesse, une poétesse, une compositrice et une hymnographe de l'Empire byzantin. Elle est un des premiers compositeurs du moyen âge dont les partitions ont été conservées et qui peuvent être interprétées par des musiciens modernes. Une cinquantaine de ses hymnes ont été conservés et 23 font partie des livres liturgiques de l'Église orthodoxe. Le nombre exact est difficile à donner car plusieurs hymnes sont attribués à plusieurs auteurs ou sont anonymes.

En outre, 789 de pièces en vers non liturgiques ont été conservées. Beaucoup sont des maximes, comme

Je hais le riche qui se plaint comme s'il était pauvre

Elle naquit entre 805 et 810 à Constantinople dans une famille riche et passe pour avoir été exceptionnellement belle et intelligente. Plusieurs chroniqueurs byzantins, dont Syméon Métaphraste, rapportent qu'elle participa au concours de beauté organisé pour le jeune empereur Théophile par sa belle-mère, l'impératrice, Euphrosyne. Frappé par la beauté de Kassia, l'empereur lui dit en se référant au péché originel et à Ève :

"Εκ γυναικός τα χείρω." (De la femme, le pire)

À quoi Kassia répondit en pensant au Christ né de la Vierge Marie :

"Kαι εκ γυναικός τα κρείττω." (Et de la femme, le meilleur)

Blessé dans sa fierté, l'empereur lui préféra Theodora.

On reparle de Kassia en 843 quand elle fonda un couvent à l'ouest de Constantinople et devint sa première abbesse.

Elle écrivit de nombreux hymnes pour la liturgie ; le plus fameux étant l'Hymne de Kassia, basé sur le passage de l'Évangile selon Luc (7 : 36-50), relatif à la pécheresse pardonnée et aimante, chanté chaque mercredi saint, en fait dans la soirée du mardi saint.

La légende dit que l'empereur Théophile, encore amoureux d'elle, voulant la voir encore une fois avant de mourir, se rendit au monastère. Kassia écrivait son Hymne quand elle réalisa que l'empereur arrivait. Encore amoureuse de lui mais consacrée à Dieu, elle se retira en laissant son travail. Théophile le trouva et ajouta la ligne "ces pieds dont Ève entendit le son au crépuscule au Paradis et qui se cacha par crainte". Kassia sortit de sa cachette après le départ de l'empereur et termina l'hymne :

Percevant Ta Divinité, ô Seigneur, une femme aux nombreux péchés,
décida de devenir porteuse de myrrhe ;
en larmes elle T'apporta les huiles parfumées
anticipant ta sépulture. Criant :
"Malheur à moi ! car la nuit est pour moi une frénésie de luxure,
un amour sombre et sans lune de péché.
Reçois le flot de mes larmes,
Toi qui rassembles les eaux des océans dans les nuages.
Penche-Toi sur les soupirs de mon cœur,
Toi qui courbes les Cieux dans Ton ineffable incarnation.
J'embrasserai Tes Pieds immaculés
et les essuierai avec les cheveux de ma tête ;
ces pieds dont Ève entendit le son au crépuscule au Paradis
et qui se cacha par crainte.
Qui peut compter la multitude de mes péchés,
et les abîmes de Ton Jugement, ô Sauveur de mon âme ?
N'ignore pas Ta servante,
ô Toi dont la Miséricorde est infinie."

Liens externes

Ce document provient de « Kassia ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kassia de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kassia — o también Kassiane, Kassiani, Casia, Santa Casiana Constantinopla (Turquía), 810 c. 867 , fue una poetisa y compositora del Imperio bizantino. Es una de las primeras compositoras cuyas obras se conservan, ya que aproximadamente medio centenar de… …   Wikipedia Español

  • Kassia — This article concerns the Byzantine hymnographer. For the plant Cinnamomum aromaticum , see Cassia. For other uses, see Cassia (disambiguation). .Kassia (also Kassiane, Kassiani, Casia, Ikasia, Cassia, Kassiana, or Eikasia; between 805 and 810… …   Wikipedia

  • Kassia — Die heilige Kassia Kassia (auch Cassia oder Kasia, * um 810 in Konstantinopel; † um 865) ist eine byzantinische Dichterin und Komponistin. Kassia gilt als die älteste Komponistin des Abendlandes. Kassia stammte aus einem vornehmen Elternhaus. Ihr …   Deutsch Wikipedia

  • Kassia — kasija statusas T sritis vardynas apibrėžtis Pupinių (Fabaceae) šeimos augalų gentis (Cassia). atitikmenys: lot. Cassia angl. senna; senne vok. Cassie; Gewürzrinde; Kassia; Sennestrauch rus. кассия; сенна lenk. kasja; strączyniec …   Dekoratyvinių augalų vardynas

  • Kassia — Kạs|sia 〈f.; , si|en〉 = Kassie * * * Kạs|sia, Kassie, die; , …ien [lat. cas(s)ia < griech. kasi̓a, aus dem Semit.]: als Baum, Strauch od. Kraut wachsende Pflanze mit gefiederten Blättern, kleinen, meist gelben Blüten u. röhrenförmigen od.… …   Universal-Lexikon

  • Kassia — Kạs|sia 〈f.; Gen.: , Pl.: si|en; Bot.〉 = Kassie …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • Kassia — Kas|sia . K’assie [...i̯ə] die; , ...ien [...i̯ən] <über lat. cas(s)ia aus gleichbed. gr. kasía, dies aus dem Semit.> in wärmeren Gebieten wachsende Bäume, Sträucher od. Kräuter mit paarig gefiederten Blättern (die getrocknet als… …   Das große Fremdwörterbuch

  • Kassia — Kạs|sia usw. vgl. Kassie usw …   Die deutsche Rechtschreibung

  • Kassia-Sprache — Kassia Sprache, die Sprache der Kassias (Khassee. Cossyahs, Kuh) im nördlichen Indien zwischen Assam, Katschar u. den Garo Bergen, gehört zu den Indochinesischen Sprachen, deren Charakter Einsylbigkeit u. Flexionslosigkeit ist. Sie hat keine… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Fistel-Kassia — ilgavaisė kasija statusas T sritis vardynas apibrėžtis Pupinių šeimos dekoratyvinis, vaistinis nuodingas augalas (Cassia fistula), kilęs iš atogrąžų Azijos. atitikmenys: lot. Cassia fistula angl. golden shower; goldenrain; golden shower; Indian… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.