Karol Szymanowski


Karol Szymanowski
Karol Szymanowski

Karol Maciej Szymanowski, né à Tymoshivka (alors en Russie, aujourd'hui en Ukraine) le 6 octobre 1882 et mort à Lausanne (Suisse) le 28 mars 1937, est un compositeur et pianiste polonais.

Sommaire

Biographie

Grandissant au sein d'un environnement familial ouvert sur le monde artistique, ses frères et sœurs faisant tous de la musique, de la peinture ou de la poésie, Karol Szymanowski est initié très tôt au piano (dès l’âge de 7 ans). Entrant en 1901 au Conservatoire de Varsovie, il y bénéficie de l'enseignement d'un des plus illustres maîtres de l'époque en la personne de Zygmunt Noskowski. C'est ici qu'il rencontre notamment Arthur Rubinstein mais également des musiciens qui formeront avec lui peu de temps après le groupe « Jeune Pologne en musique » : Apolinary Szeluto, Grzegorz Fitelberg et Ludomir Rozycki. Protégés par le prince Wladyslaw Lubomirski, Szymanowski et ses partenaires donnent vie à leurs idéaux avant-gardistes dans une Pologne encore très marquée par l'œuvre conservatrice de compositeurs tels que Józef Elsner, Chopin et Moniuszko. Leur musique se veut en ce sens contemporaine, résolument européenne et occidentale.

Épris de culture austro-allemande, Szymanowski effectue de longs séjours à Vienne et en Allemagne où il rencontre de grands succès notamment avec sa Symphonie no 2 op. 19 et sa Sonate no 2 op. 21. Il s'oriente par la suite vers de nouvelles voies esthétiques.

Buste en mémoire de Szymanowski à Kielce (Pologne)

Cherchant à s'enrichir de la découverte de contrées toujours plus mirobolantes, Szymanowski réalise de nombreux périples au cours des années 1908-1914. Il séjourne en Italie et en Afrique du Nord, voyages qui l'influencent notamment dans l'écriture du livret de son opéra Le Roi Roger (Roger de Hauteville), mais également en France. Cette fascination pour l'Orient et la culture méditerranéenne se retrouve également dans sa nouvelle Efebos où il décrit ses amours masculines, et son amour pour le jeune Boris Kochno.

Il donne plusieurs concerts aux États-Unis, où Pierre Monteux dirige l'une de ses symphonies à Boston, et à Paris, où il rencontre les célébrités musicales de l’époque (Maurice Ravel, Alfred Cortot...). Il préfère cependant rentrer par patriotisme dans son pays natal plutôt que de poursuivre ses voyages. Il y étudie dès lors le folklore musical local et s’en inspire dans de nombreuses œuvres, en particulier dans son ballet pantomime Harnasie. Reconnu par les édiles, il obtient le poste de directeur du Conservatoire de Varsovie jusqu’à sa démission en 1932 survenue en raison de désaccords de fond, essentiellement dus à sa promotion des créations artistiques nouvelles aux dépens de celles d'essence classique.

Au cours de ses années d’enseignement, Szymanowski sacrifie sa carrière de compositeur. Parmi ses élèves, on trouve Bolesław Szabelski. Lorsqu'il quitte définitivement ses fonctions officielles, il peut de nouveau se consacrer à la composition, avec notamment la création de sa 4e symphonie et du concerto pour violon no 2. Tuberculeux depuis son plus jeune âge, il s'éteint à Lausanne à l'âge de 55 ans.

Œuvres principales

On distingue traditionnellement trois périodes créatrices dans son existence. Sa première période est marquée par le romantisme et plus particulièrement par l'empreinte de Frédéric Chopin dont il ne cessera de se revendiquer durant toute sa vie, une deuxième période courant jusqu’à la révolution russe, résolument éclectique et durant laquelle il entre en contact avec des compositeurs comme Claude Debussy, Maurice Ravel et Igor Stravinski, mais aussi avec le monde oriental et mythologique, et une dernière période enfin qui renoue avec ses propres racines, en l'occurrence la musique populaire polonaise. Il a été également remarquable écrivain et essayiste.

Musique vocale

  • Hagith op. 25, opéra en un acte, livret de Felix Dörmann (texte polonais de Stanislaw Baracz) (1912-1913)
  • Chants d'Amour de Hafiz op. 26, pour voix et orchestre (1914)
  • Chants de la Princesse des contes de fées op. 31 (1933)
  • Le Roi Roger op. 46, opéra en trois actes, livret du compositeur et de son cousin, le poète Jarosław Iwaszkiewicz (1918-1924)
  • Stabat Mater op. 53 (1925-1926)

Pièces symphoniques

K. Szymanowski.- Partitions musicales
  • Ouverture de concert pour grand orchestre op. 12 (1904-1905, réorchestrée en 1912-1913)
  • Symphonie no 1 op. 15 (1907)
  • Symphonie no 2 op. 19 (1909-1910), réorchestrée avec l'aide de Grzegorz Fitelberg en 1936)
  • Symphonie no 3 "Le Chant de la nuit" op. 27 (1916)
  • Concerto pour violon no 1 op. 35 (1916)
  • Musique du ballet Harnasie op. 55 (1923)
  • Symphonie no 4 "Concertante" pour piano et orchestre op. 60 (1932)
  • Concerto pour violon no 2 op. 61 (1933)

Pièces pour piano

Pièces de musique de chambre

  • Sonate en mineur pour violon et piano op. 9 (1904)
  • Trio pour violon, violoncelle et piano op. 16 (1907)
  • Romance en majeur pour violon et piano op. 23 (1910)
  • Nocturne et Tarentelle pour violon et piano op. 28 (1915)
  • Mythes pour violon et piano, op. 30 (1915) (trois poèmes intitulés respectivement « La fontaine d'Aréthuse », « Narcisse », « Dryades et Pan »)
  • Quatuor à cordes no 1 op. 37 (1917)
  • Trois caprices de Paganini transcrits pour violon et piano op. 40 (1918)
  • Quatuor à cordes no 2 op. 56 (1927)

Honneurs

Il a reçu le titre de docteur honoris causa de l'Université Jagellon de Cracovie en 1930[1].

Bibliographie

  • Stefania Łobaczewska, "Karol Szymanowski. Zycie i twórczość" ("Karol Szymanowski. Vie et oeuvre") Cracovie, PWM, 1950, 667 p.
  • Henry Barraud, Harry Halbreich, Michel Pazdro, "Regards sur Szymanowski", in "L'Avant-Scène Opéra" Paris, septembre 1982, p.137-169.
  • Zygmunt Sierpiński, O Karolu Szymanowskim (Au sujet de Karol Szymanowski), Varsovie, Interpress, 1983, 216 p.
  • Christopher Palmer, Szymanowski, un compositeur à la croisée des chemins, trad. de l'anglais par M. Tchamitchian-Faure, Arles, Actes Sud, 1987, 176 p.
  • Tadeusz Zieliński, Szymanowski : Liryka i ekstaza (Szymanowski : Lyrique et extase), Cracovie, Polskie Wydawnictwo Muzyczne, 1997, 370 p.
  • Alistair Wightman, Karol Szymanowski. His Life and Work. Alderhost, Ashgate Publishing Company, 1999.
  • Patrick Szersnovicz, Olivier Bellamy, Piotr Anderszewski, « Karol Szymanowski : le génie méconnu » in Le Monde de la musique no 299, juin 2005, p. 46-59.
  • Teresa Chylińska, "Karol Szymanowski i jego epoka" ("Karol Szymanowski et son époque"), Cracovie, Musica Iagellonica, 2006,

3 volumes, 1540 p.

  • Didier van Moere, Karol Szymanowski, Fayard, 2008, 696 p.

Notes et références

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Karol Szymanowski de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Karol Szymanowski — Karol Szymanowski. Karol Maciej Szymanowski (6 de octubre de 1882 28 de marzo de 1937) fue un compositor y pianista polaco. Contenido …   Wikipedia Español

  • Karol Szymanowski — Karol Maciej [ [http://pianosociety.com/cms/index.php?section=1821 Piano Society ] ] Szymanowski (3 October 1882 in Tymoszówka (present day Ukraine) – 28 March 1937) was a Polish composer and pianist, and among the most influential composers of… …   Wikipedia

  • Karol Szymanowski — Porträt 1930 Zeichnung von Witkacy …   Deutsch Wikipedia

  • Karol-Szymanowski-Museum — Die Villa Atma in Zakopane Daten …   Deutsch Wikipedia

  • Académie de musique Karol Szymanowski de Katowice — Nom original Akademia Muzyczna im. Karola Szymanowskiego w Katowicach Informations Fondation …   Wikipédia en Français

  • List of compositions by Karol Szymanowski — Chronological list of all finished compositionsPos.*Opus No.TitleLength/InfoGenreYear of creation1op.1Nine Preludes for piano15 piano1899/19001a Prelude in C sharp minor3 piano19012 …   Wikipedia

  • Karol Szymanovski — Karol Szymanowski Karol Szymanowski Karol Szymanowski, né à Tymoszówka (Ukraine) le 6 octobre 1882 et mort à Lausanne (Suisse) le 28 mars 1937, est un compositeur et pianiste …   Wikipédia en Français

  • Szymanowski — Karol Szymanowski Karol Szymanowski Karol Szymanowski, né à Tymoszówka (Ukraine) le 6 octobre 1882 et mort à Lausanne (Suisse) le 28 mars 1937, est un compositeur et pianiste …   Wikipédia en Français

  • Karol — ist ein männlicher Vorname. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung 2 Bekannte Namensträger 2.1 Vorname 2.2 Familienname …   Deutsch Wikipedia

  • Szymanowski — ist der Name folgender Personen: Antoni Szymanowski (* 1951), polnischer Fußballspieler Karol Szymanowski (1882–1937), polnischer Komponist Siehe auch Simanowski Diese Seite ist eine …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.