Jube


Jube

Jubé

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jubé (homonymie).
Emplacement du jubé dans une église

Dans une église, le jubé est une tribune et une clôture de pierre ou de bois séparant le chœur liturgique de la nef. Il tient son nom du premier mot de la formule latine « jube, domine, benedicere » (« daigne, Seigneur, me bénir ») qu'employait le lecteur avant les leçons de Matines.

Sommaire

Architecture et usages

Le jubé se compose de trois éléments : la tribune (le jubé proprement dit), la clôture (dite « chancel ») et le groupe sculpté de la crucifixion.

De la tribune, on lisait l'Évangile et on prêchait (les chaires lui ont succédé dans cet emploi). On y installait aussi les chœurs, d'où le nom de chantereau sous lequel certains textes anciens la décrivent. Un orgue portatif pouvait y être installé avant que ne se généralise l'orgue fixe, lequel est le plus souvent placé au dessus de la première travée de la nef.

La clôture/chancel a pour fonction d'isoler le chœur (réservé au clercs et aux seigneurs prééminenciers) des fidèles qui, du fait de sa présence voient peu ou pas du tout le maître-autel. En cela, il se rapproche de l'iconostase des Eglises chrétiennes orientales (cf. infra).

La crucifixion surmonte la tribune dont elle est l'ornement principal, tourné vers les fidèles. Les grands christ en croix dits « espagnols » qu'on observe dans beaucoup d'églises plaqués aux murs nord ou sud de la nef ont souvent été récupérés lors du démontage du jubé. Les trefs conservés avec leur crucifixion, après la destruction des jubés, prirent le nom de « poutre de gloire ».

Histoire

Jubé de l'église de Saint-Cunerakerk à Rhenen, aux Pays-Bas

Les jubés sont apparus en France au XIIe siècle de la réunion de trois éléments préexistant séparément : le tref (poutre de gloire), la clôture et le ou les deux ambons.

Au XVIe siècle, le concile de Trente provoqua une évolution de la liturgie catholique en réponse au succès des églises protestantes. Le chœur devant désormais être visible pour les fidèles, les jubés étaient condamnés. Alors que les chaires à prêcher les remplaçaient, ils seront déplacés ou détruits aux siècles suivants, parfois tardivement au XIXe siècle. La règle s'est appliquée dans les églises paroissiales et les cathédrales, mais des chapelles privées ont pu maintenir ce mobilier original, comme on le constate surtout en Bretagne. Malgré leur disparition, il subsiste en de nombreux lieux les traces de l'emplacement des poutres de soutien des chancels et jubés, voire de l'accès de celui-ci par des portes aujourd'hui murées, dans la maçonnerie de colonnes contenant un escalier à vis (Locronan/Lokorn - 29). Les anciennes églises orthodoxes (iconostases) et anglicanes ont conservé en général les leurs.

Jubés en France

Il ne reste en France que très peu de jubés, mais la Bretagne en conserve une belle collection.

  • église Saint-Étienne-du-Mont à Paris
  • église Notre-Dame à Arques-la-Bataille
  • église Saint-Jacques-le-Majeur à Moulineaux
  • église Sainte-Madeleine à Troyes
  • église Saint Julien de Brioude à Luyères (Oct 2008 en cours de restauration)
  • église à Villemaur-sur-Vanne - Le Jubé de bois sculpté 1521 des Frères Thomas et Jacques Guyon
  • basilique Notre-Dame de l'Épine à L'Épine (Marne)
  • église de Saint-Florentin
  • église Saint-Pierre d'Appoigny - (au nord d'Auxerre)
  • église de la Chaise-Dieu
  • Cathédrale Sainte-Cécile d'Albi
  • Cathédrale Sainte-Marie d'Auch
  • cathédrale de Limoges: déplacé au fond de la nef
  • cathédrale de Rodez: déplacé dans le transept
  • église de pélérinage de Benoite-Vaux (Meuse)
  • ancienne cathédrale de Saint-Bertrand de Comminges
  • basilique Notre-Dame de Liesse
  • ancienne église abbatiale de Nouaille (Vienne)
  • ancienne abbatiale de Pontigny (Yonne)
  • abbatiale de Saint-Maximin
  • cathédrale de Noyon: restes du jubé réassemblés dans une annexe
  • église Saint-Pierre d'Aire-sur-la-Lys: jubé néogothique
  • église de Brou à Bourg-en-Bresse (01) construite par Marguerite d'Autriche.
  • église protestante Saint Pierre Le Jeune à Strasbourg
  • ancienne église Saint-Guillaume à Strasbourg
  • ancienne église des Dominicains à Guebwiller
  • église de Rouffach: seules subsistent les deux tourelles d'escalier
  • église St Géry à Cambrai sculpté par les freres Marsy(sert d'appui aux orgues, à l'entrée ouest de l'église)

En Bretagne

Jubés entiers ou chancels seuls :

En Belgique

Quelques beaux spécimens gothico-renaissance, ainsi que de nombreux jubés baroques érigés après le Concile de Trente. La ville de Bruges détient le record absolu avec cinq jubés subsistants.

  • Louvain, collégiale Saint-Pierre
  • Aarschot, collégiale
  • Walcourt, basilique Saint-Materne (dû à Jean Mone)
  • Tessenderlo, église paroissiale
  • Lier, collégiale Saint-Gommaire
  • Dammme, église paroissiale (abîmé et dissimulé dans le sas d'entrée suite à la destruction de la nef)
  • Tervuren, église paroissiale (déplacé à l'entrée de la nef)
  • Dixmude, église Saint-Jean (le plus beau... anéanti en 1914)
  • Mons, collégiale Sainte-Waudru (démonté. Les sculptures de Jacques Du Broeucq qui l'ornaient sont dispersées dans l'église)
  • Tournai, cathédrale (par Corneille Floris)
  • Tournai, église Saint-Quentin
  • Wellen (Limbourg), église Saint-Jean-Baptiste
  • Soignies, collégiale Saint-Vincent
  • Binche, église Saint-Ursmer (déplacé à l'entrée de la nef)
  • Braine-le-Comte, église paroissiale
  • Lessines, église paroissiale, détruit en 1940-45
  • Averbode, abbaye (l'arcade du centre a été supprimée)
  • Gand, cathédrale Saint-Bavon (pas d'arcade au centre)
  • Termonde, collégiale
  • Bois-Seigneur-Isaac, église abbatiale (pas d'arcade au centre)
  • Anvers, église Saint-Jacques
  • Nieuport, église paroissiale (anéanti en 1914)
  • Bruges, église Notre-Dame
  • Bruges, cathédrale Saint-Sauveur (déplacé à l'entrée de la nef)
  • Bruges, église Saint-Anne
  • Bruges, église de la Potterie
  • Bruges, église Saint-Jacques
  • Westmalle, abbaye trappiste: néomédiéval
  • Chimay, trappe: jubé néogothique en bois actuellement démonté

Aux Pays-Bas

  • Rhenen, Sint-Cunerakerk
  • Bois-le-Duc, cathédrale Saint-Jean: jubé vendu et remonté au Victoria & Albert Museum de Londres)
  • Leermens (Groningen), église: conservé en partie
  • Krewerd (Groningen), église paroissiale
  • Klooster Ter Apel (Groningen)
  • Holwierde (Groningen), jubé en bois
  • Oosterend (Frise), église
  • Amersfoort, Sint-Joriskerk
  • Boxmeer: jubé déplacé
  • Houthem-St. Gerlach: jubé déplacé
  • Helvoirt: jubé vendu et remontéau Rijksmuseum d'Amsterdam

En Grande-Bretagne

outre un certain nombre d'églises rurales, certaines cathédrales ont conservé leur jubé (rood screen)

  • Canterbury
  • Wells
  • Gloucester
  • Norwich
  • Gloucester
  • Chester
  • Londres, abbaye de Westminster
  • St. Albans, ancienne abbaye
  • Cambridge, Kings College chapel
  • Stanton Harcourt, Oxfordshire: 13ème siècle
  • Trull, Somersetshire
  • Attleborough, Norfolk
  • Ranworth, Norfolk, St. Helen
  • Southwold, Norfolk, St. Edmond church: jubé en bois peint
  • Blythburg, Suffolk, Holy Trinity Church
  • Barton Turf, Norfolk
  • Bath, St. Johns, South Parade: néogothique
  • Bridford, Devonshire
  • Charlton-on-Otmoor, Oxfordshire, St. Mary
  • Mullion, Cornwall, St. Mellanus church
  • Buckingham, Ss Peter & Paul church: jubé néogothique en bois
  • Moulton, Lincolnshire, All Saints church

En Allemagne

  • Naumburg an der Saale: seul sanctuaire à abriter deux jubés
  • Lübeck, Marienkirche
  • Lübeck, Domkirche
  • Meissen am Elbe, Domkirche
  • Tübingen, Sankt Georg Kirche
  • Havelberg, ancienne abbaye prémontrée
  • Magdeburg, Domkirche
  • Hildesheim, jubé renaissance transféré vers 1960 de la cathédrale vers l'église Saint-Antoine
  • Wetzlar, Domkirche
  • Breisach am Rhein, église
  • Halberstadt, Domkirche
  • Maulbronn, église abbatiale
  • Mayence, Dom: fragments dispersés
  • Xanten, cathédrale Szaint-Victor
  • Marburg, église Sainte-Elisabeth
  • Cologne, église St. Pantaléon: déplacé à l'entrée de la nef
  • Holtrop (Grossefehn), Basse Saxe
  • Nesse, Ostfrise
  • Norden, Ostfrise
  • Buttforde (Wittmund), Ostfrise, St. Marienkirche
  • Cleverns (Oestringen), Friesland
  • Schortens (Oestringen), Friesland, Stephans-Kirche
Ce document provient de « Jub%C3%A9 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jube de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • jubé — jubé …   Dictionnaire des rimes

  • JUBÉ — Venant du premier mot de la prière «Jube, Domine, benedicere» qui était chantée avant les leçons, le terme «jubé» est utilisé pour désigner une clôture transversale de bois ou plus souvent de pierre qui ferme le chœur d’une église, généralement… …   Encyclopédie Universelle

  • jubé — JUBÉ. sub. m. Espece de tribune, lieu eslevé dans une Eglise en forme de galerie, & qui est ordinairement entre la nef & le choeur. Il estoit dans le jubé. monter au jubé. il y a un beau jubé à, &c. On dit prov. Venir à jubé, pour dire, Se… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • jubé — Jubé, Voyez Juppe. Le Jubé, ou Pulpitre, Odeum. B …   Thresor de la langue françoyse

  • Jube — Jube, eine Tribüne in Kirchen, am Eingange des Chors …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Jubé — Pour les articles homonymes, voir Jubé (homonymie). Emplacement du jubé dans une église Dans une église, le jubé est une tribune et une clôture de pierre ou de bois séparant le chœur liturgique de la …   Wikipédia en Français

  • jubé — (ju bé) s. m. Lieu élevé dans une église en forme de galerie, et qui est ordinairement entre la nef et le choeur. Chanter l évangile au jubé. Le jubé de l église Saint Étienne du Mont. •   On lisait autrefois les lettres de paix dans les jubés,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • JUBÉ — s. m. Espèce de tribune, lieu élevé dans une église en forme de galerie, et qui est ordinairement entre la nef et le choeur. Il était dans le jubé. Monter au jubé. Chanter l évangile au jubé. Un beau jubé. Prov. et fig., Venir à jubé, Se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • jube — /jooh bee, yooh bay/, n. Archit. 1. a screen with an upper platform, separating the choir of a church from the nave and often supporting a rood. 2. a rood loft. [1715 25; < L jube, first word of prayer beginning Jube, Domine, benedicere consent,… …   Universalium

  • JUBÉ — n. m. Sorte de tribune en forme de galerie, située dans une église, et qui est ordinairement entre la nef et le choeur. Chanter l’évangile au jubé …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.