Jean de Bourbon (1913-1993)

ÔĽŅ
Jean de Bourbon (1913-1993)

Juan de Borbón (1913-1993)

Juan de Borbón,
comte de Barcelone
Buste du comte de Barcelone devant l'h√ītel de ville de Barcelone.
Buste du comte de Barcelone
devant l'h√ītel de ville de Barcelone.

Dynastie Maison de Bourbon
Naissance 20 juin 1913
San Ildefonso (Espagne)
D√©c√®s 1er avril 1993
Pampelune (Espagne)
Pr√©tendant au tr√īne de Espagne
Depuis 28 avril 1941
Titres Prince des Asturies (1933-1941)
Comte de Barcelone (1941-1977)
Père Alphonse XIII
Mère Victoire Eugénie de Battenberg
Conjoint María de las Mercedes de Borbón-Dos Sicilias y Orléans
Enfant(s) Infante Pilar de Borbón, duchesse de Badajoz
Prince Juan Carlos de Borbón, prince d'Espagne
Infante Margarita de Borbón, duchesse de Soria et d'Hernani
Infant Alfonso de Borbón

Armoiries
link=PrédécesseurAlphonse XIII, roi d'Espagne Prédécesseur
Alphonse XIII, roi d'Espagne
Successeur
Juan Carlos Ier, roi d'Espagne
link=SuccesseurJuan Carlos Ier, roi d'Espagne


Juan Carlos Teresa Silvestre Alfonso de Borb√≥n (en fran√ßais : Jean de Bourbon), prince des Asturies puis comte de Barcelone, est n√© au palais royal de La Granja de San Ildefonso, pr√®s de S√©govie, en Espagne, le 20 juin 1913, et est d√©c√©d√© √† Pampelune le 1er avril 1993. P√®re du souverain espagnol actuel, il a √©t√© pr√©tendant au tr√īne d'Espagne sous le nom de ¬ę Juan III ¬Ľ.

Sommaire

Famille

Le prince Juan est le troisi√®me fils et l'avant-dernier enfant du roi Alphonse XIII d'Espagne (1886-1941) et de son √©pouse la princesse anglo-hessoise Victoire Eug√©nie de Battenberg (1887-1969). Il appartient donc √† la branche ¬ę alphonsiste ¬Ľ de la famille royale d'Espagne.

Le 12 octobre 1935, il épouse à Rome la princesse María de las Mercedes des Deux-Siciles, elle-même fille de l'infant Charles de Bourbon-Siciles (1870-1949) et de sa seconde épouse, la princesse française Louise d'Orléans (1882-1958).

De ce mariage, naissent quatre enfants :

  • Pilar de Borb√≥n (1936), infante d'Espagne et duchesse de Badajoz, qui √©pouse Luis G√≥mez-Acebo (1934-1991), duc d'Estrada et vicomte de Tapia.
  • Juan Carlos Ier (1938), roi d'Espagne, qui s'unit √† la princesse Sof√≠a de Gr√®ce (1938).
  • Margarita de Borb√≥n (1939), infante d'Espagne et duchesse de Soria et d'Hernani, qui √©pouse Carlos Zurita y Delgado (1943).
  • Alfonso de Borb√≥n (1941-1956), infant d'Espagne (qui meurt en jouant avec un revolver).

et une fille hors mariage en 1939

Biographie

Jeunesse

Troisi√®me fils du roi Alphonse XIII d'Espagne, l'infant Juan n'est d'abord nullement destin√© √† succ√©der √† son p√®re. Il re√ßoit donc une √©ducation soign√©e mais beaucoup plus simple que celle r√©serv√©e √† un h√©ritier du tr√īne. Il r√©alise ainsi ses √©tudes √† Madrid avant d'int√©grer l'√©cole navale. Malheureusement pour lui, la proclamation de la Seconde R√©publique espagnole en 1931 l'oblige √† arr√™ter ses √©tudes et √† partir en exil. Il obtient cependant du gouvernement britannique l'autorisation de poursuivre sa formation militaire au Royaume-Uni et int√®gre par la suite la Royal Navy. Il passe alors plusieurs ann√©es sur les mers et sert notamment dans le port de Bombay, en Inde.

H√©ritier du tr√īne

En 1933, la vie du prince Juan est totalement boulevers√©e et il doit interrompre brutalement sa carri√®re dans la marine. Cette ann√©e-l√†, les fr√®res a√ģn√©s du prince renoncent tour √† tour √† leurs droits √† la couronne espagnole et √† leur titre de prince des Asturies : Alphonse de Bourbon (1907-1938), l'infant h√©mophile, le fait pour √©pouser une roturi√®re cubaine, Edelmira Sampedro y Robato (1906-1994), tandis que son fr√®re Jacques Henri de Bourbon (1908-1975), l'infant sourd-muet, agit davantage sous la pression de son p√®re. Du jour au lendemain, don Juan passe donc du statut de cadet √† celui de futur chef de famille et participe activement aux actions des monarchistes ¬ę alphonsistes ¬Ľ aux c√īt√©s de son p√®re.

Le 29 septembre 1936, le dernier pr√©tendant carliste, Alphonse Charles de Bourbon (1849-1936), duc de San Jaime, trouve la mort dans un accident de la circulation √† Vienne. Une partie des traditionalistes espagnols (ainsi que l'ensemble des l√©gitimistes fran√ßais) reconna√ģt d√®s lors Alphonse XIII comme l'unique roi l√©gitime. Certains parmi les carlistes placent leurs espoirs dans la personne du prince des Asturies plut√īt qu'en celle de son p√®re, dont le r√®gne est jug√© trop lib√©ral.

La position de don Juan en tant que chef de famille est encore confort√©e le 15 janvier 1941, lorsque le roi Alphonse XIII abdique officiellement en sa faveur, et le 28 f√©vrier suivant, quand celui-ci d√©c√®de. Quelques semaines plus tard, le 8 mars 1941, le prince abandonne officiellement son titre de prince des Asturies et se proclame ¬ę comte de Barcelone ¬Ľ pour marquer son nouveau statut de pr√©tendant au tr√īne.

Don Juan et l'Espagne franquiste

Durant la Guerre Civile espagnole, don Juan tente √† plusieurs reprises d'int√©grer l'arm√©e nationaliste pour lutter contre la R√©publique. Mais, en Espagne, tous les partisans du soul√®vement militaire (et en particulier la Phalange) ne le soutiennent pas et le g√©n√©ral Francisco Franco lui refuse l'autorisation de participer au combat. Arriv√© dans son pays d'origine sous la fausse identit√© de ¬ę Juan Lopez ¬Ľ en 1936, il est ainsi arr√™t√© dans la localit√© d'Aranda de Duero puis expuls√©. Malgr√© tout, les relations du prince (et de son p√®re) avec les autorit√©s nationalistes restent cordiales et les Bourbons d'Espagne sont alors persuad√©s que la victoire du g√©n√©ral Franco am√®nera la restauration monarchique.

Cependant, la fin du conflit en 1939 ne d√©bouche pas sur le retour du souverain d√©chu et Alphonse XIII et sa famille restent condamn√©s √† l'exil. La dictature du g√©n√©ral Franco s'installe et les relations du g√©n√©ral avec le nouveau pr√©tendant se d√©gradent pendant la Seconde Guerre mondiale. √Ä partir de 1943, le comte de Barcelone se pr√©sente de plus en plus ouvertement comme le repr√©sentant d'une monarchie d√©mocratique, oppos√©e au fascisme et √† la dictature. Cherchant √† recevoir l'appui des Britanniques et des Am√©ricains -qui envisagent quelques temps d'envahir l'Espagne- don Juan fait conna√ģtre publiquement ses id√©es lib√©rales en publiant un Manifeste aux Espagnols en 1945. Malheureusement pour le pr√©tendant, les Anglo-Saxons abandonnent rapidement l'id√©e de renverser le caudillo et don Juan doit se contenter d'incarner une certaine opposition au g√©n√©ral Franco.

En 1946, le comte de Barcelone, son épouse et leurs enfants quittent la Suisse et s'installent à Estoril, au Portugal. De là, le prétendant est en contact étroit avec ses partisans espagnols et les puissances étrangères. À plusieurs reprises, il rencontre le général Franco mais ses entretiens avec le dictateur le convainquent que ce dernier n'a aucune intention d'abandonner le pouvoir.

De prétendant à père de roi

Monument à la mémoire de don Juan de Borbón à Madrid.

En 1948, le ¬ę comte de Barcelone ¬Ľ autorise cependant son fils √† partir √©tudier en Espagne et √† y vivre sous la tutelle du dictateur. √Ä premi√®re vue anodin, cet √©v√©nement marque pourtant profond√©ment l'avenir de l'Espagne et de la Maison de Bourbon. Pendant plusieurs ann√©es, le caudillo cherche en effet √† fa√ßonner le jeune prince dans l'id√©ologie franquiste et √† l'opposer √† son p√®re. En 1969, le g√©n√©ral fait m√™me officiellement de Juan Carlos son successeur et lui octroie le titre de ¬ę prince d'Espagne ¬Ľ. Entre le comte de Barcelone et son fils, l'amertume s'installe.

Pour parachever les dissensions au sein de la Maison royale, le prince Jacques Henri de Bourbon, fr√®re a√ģn√© de don Juan, revient sur sa renonciation au tr√īne le 6 d√©cembre 1949. En 1963, celui-ci se d√©clare ainsi chef et souverain de l'ordre de la Toison d'or, en tant qu'h√©ritier du tr√īne d'Espagne, puis il prend, en 1964, le titre de ¬ę duc de Madrid ¬Ľ, en tant que successeur de la branche carliste. En 1969, le prince renonce finalement √† ses pr√©tentions en faveur de Juan Carlos mais le mariage de son fils, Alphonse de Bourbon (1936-1989), avec la petite-fille pr√©f√©r√©e du g√©n√©ral Franco en 1972 ravive les craintes de dissensions au sein de la famille royale.

En 1975, la mort du g√©n√©ral Franco fait du prince Juan Carlos le nouveau roi d'Espagne : entre le comte de Barcelone et son fils la rupture est alors tr√®s nette. Don Juan et son √©pouse rentrent malgr√© tout dans leur pays en 1976 et la comtesse de Barcelone joue les r√©conciliatrices entre son √©poux et son fils. Conscient que la couronne est pour lui inaccessible et que son fils est largement accept√© par les milieux monarchistes, le comte de Barcelone renonce finalement √† la couronne le 14 mai 1977.

En 1978, le comte de Barcelone est nommé amiral honoraire de l'Armée espagnole. Le 4 décembre 1988, il est promu au titre de capitaine général de l'Armée espagnole.

En 1980, le comte de Barcelone est diagnostiqu√© d'un cancer du larynx au Memorial Hospital de New York. Il meurt le 1er avril 1993 √† la Clinique Universitaire de Navarre, √† Pampelune. Son corps est inhum√© au monast√®re de l'Escurial, avec les honneurs r√©serv√©s aux souverains.

Sources

Bibliographie

  • Ricardo de la Cierva, Don Juan de Borb√≥n: por fin toda la verdad, F√©nix, Madrid, 1997.
  • Ismael Fuente, Don Juan de Borb√≥n: hijo de rey, padre de rey, nunca rey, Prensa Ib√©rica, Barcelone, 1992.
  • Fernando Gonz√°lez-Doria, Don Juan de Borb√≥n: el padre del Rey, Editorial Mirasierra, Madrid, 1976.
  • Victor Salmador, Don Juan de Borb√≥n: grandeza y servidumbre del deber, Planeta, Barcelone, 1976.
  • Luis Su√°rez, Don Juan. La defensa de la legitimidad, Ariel, 2007.
  • Jos√© Mar√≠a Zavala Chicharro, La maldici√≥n de los Borbones, Plaza & Jan√©s, 2007.

Liens externes

  • Portail de l‚ÄôEspagne Portail de l‚ÄôEspagne
Ce document provient de ¬ę Juan de Borb%C3%B3n (1913-1993) ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean de Bourbon (1913-1993) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Juan de Bourbon (1913-1993) ‚ÄĒ Juan de Borb√≥n (1913 1993) Juan de Borb√≥n, comte de Barcelone Buste du comte de Barcelone devant l h√ītel de ville de Barcelone. Dynastie Maison de Bourbon Naissance 20 juin  ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Jean De Bourbon ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Jean de Bourbon concerne plusieurs personnes : Jean de Bourgogne (1231 1267), seigneur de Bourbon (1262 1267) par mariage; Jean Ier de Bourbon (1381… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Jean de bourbon ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Jean de Bourbon concerne plusieurs personnes : Jean de Bourgogne (1231 1267), seigneur de Bourbon (1262 1267) par mariage; Jean Ier de Bourbon (1381… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Jean de Bourbon ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Jean de Bourbon concerne plusieurs personnes : Jean de Bourgogne (1231 1267), seigneur de Bourbon (1262 1267) par mariage; Jean Ier de Bourbon (1381… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Juan de Borbon (1913-1993) ‚ÄĒ Juan de Borb√≥n (1913 1993) Juan de Borb√≥n, comte de Barcelone Buste du comte de Barcelone devant l h√ītel de ville de Barcelone. Dynastie Maison de Bourbon Naissance 20 juin  ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Juan de Borb√≥n (1913-1993) ‚ÄĒ Juan de Borb√≥n, comte de Barcelone Buste du comte de Barcelone devant l h√ītel de ville de Barcelone. Dynastie Maison de Bourbon Naissance 20 juin  ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Juan de Bourbn (1913-1993) ‚ÄĒ Juan de Borb√≥n (1913 1993) Juan de Borb√≥n, comte de Barcelone Buste du comte de Barcelone devant l h√ītel de ville de Barcelone. Dynastie Maison de Bourbon Naissance 20 juin  ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Juan de borb√≥n (1913-1993) ‚ÄĒ Juan de Borb√≥n, comte de Barcelone Buste du comte de Barcelone devant l h√ītel de ville de Barcelone. Dynastie Maison de Bourbon Naissance 20 juin  ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Jean III ‚ÄĒ  Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents souverains partageant un m√™me nom. Pour les articles homonymes, voir Jean et Saint Jean. Jean III est un nom port√© par plusieurs dirigeants et eccl√©siastiques chr√©tiens : Sommaire ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Jean-Pierre Azema ‚ÄĒ Jean Pierre Az√©ma Pour les articles homonymes, voir Az√©ma. Jean Pierre Az√©ma, n√© en 1937, est un historien fran√ßais. Sp√©cialiste de la Seconde Guerre mondiale, et plus particuli√®rement de l histoire de Vichy et de la R√©sistance, il a √©t√©… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.