144e regiment d'infanterie de ligne

ï»ż
144e regiment d'infanterie de ligne

144e régiment d'infanterie de ligne

144e RĂ©giment d'Infanterie de ligne
144e R.I.jpg
PĂ©riode 1794 – 1998
Pays France France
Branche armée de Terre
infanterie
Type RĂ©giment d'infanterie
RĂŽle Infanterie
Ancienne dénomination 144e Demi-Brigade de Bataille
Inscriptions sur l’emblĂšme LĂŒtzen 1813
Bautzen 1813
Champaubert 1814
Montmirail 1814
L'Aisne 1914-1917
Verdun 1916
Picardie 1918
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres PremiĂšre Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Décorations Décoré de la Croix de Guerre 1914-1918
avec 2 palmes.
Il a le droit au port de la fourragĂšre aux couleurs du ruban de la Croix de guerre 1914-1918.

Le 144e régiment d'infanterie est un régiment d'infanterie de l'armée de terre Française créé en 1794, comme 144e demi-brigade de bataille.

Sommaire

Création et différentes dénominations

  • 1794: 144e Demi-Brigade de Bataille.
  • 1796: Dissoute.
  • 1813: 144e RĂ©giment d'Infanterie de Ligne.
  • 1814: Dissous.
  • 1873: 144e RĂ©giment d'Infanterie de Ligne l’un de ses bataillons s’installe Ă  Blaye en 1874 ; il y reste jusqu’en 1914.
  • 1882: 144e RĂ©giment d'Infanterie.
  • 1914: A la mobilisation, il met sur pied son rĂ©giment de rĂ©serve, le 344e RĂ©giment d'Infanterie
  • 1928: Dissous (traditions gardĂ©es par le 57e R.I).
  • 1939: 144e RĂ©giment d'Infanterie Alpine.
  • 1940: Dissous.
  • 1964: 1Ăšre Compagnie du 144e R.I.
  • 1966: Dissoute.
  • 1978: RecrĂ©Ă© comme rĂ©giment de rĂ©serve, RIAD (RĂ©giment Inter-Armes Divisionnaire) puis rĂ©giment d'infanterie.
  • 1998: Dissous.

Colonels/Chef de brigade

insigne de béret d'infanterie
  • Lieutenant-Colonel Sauvage le 18 juin 1915

Historique des garnisons, combats et batailles du 144e RI

  • Campagnes :
  • ArmĂ©e des CĂŽtes de l'OcĂ©an 1794-1796 - Allemagne 1813 - France 1814 - Grande Guerre 1914-1918 - France 1939-1940.

Guerres de la RĂ©volution et de l'Empire

1870 Ă  1914

PremiĂšre Guerre mondiale

1914

1915

1916

1917

1918

  • Bataille de Noyon...Aisne...Argonne...Picardie...


Entre-deux-guerres

Le « 144 Â» Ă©tait formĂ© de soldats de la rĂ©gion de Bordeaux, Libourne et Blaye. DĂšs le 5 aoĂ»t 1914, il part de Bordeaux et deux jours plus tard il est sur la Meuse. Il participe au combat de la Sambre le 23 aoĂ»t 1914, de Craonne le 6 septembre. En 1915, il tient le secteur de l’Argonne, part en instruction au camp de Mailly ; en 1916 il est sur la Somme et obtient dans le secteur de l’Aisne, lors de l’attaque des Plateaux le 16 avril 1917, sa premiĂšre citation : « le 144e RI qui, sous l’énergique impulsion du Lieutenant-colonel Tribalet, a combattu avec vigueur et succĂšs sur les Plateaux d’Hurtebise et de Vauclerc, en particulier le 16 avril, 6 et 7 mai, 6 juin 1917, faisant chaque fois preuve d’une endurance et d’un courage remarquables et enlevant Ă  l’ennemi de nombreux prisonniers. Citation Ă  l’ordre du 18e Corps d’ArmĂ©e Â». Le 144e n’en continue pas moins les combats : fin 1917 il est en Alsace ; en 1918 il est en Champagne, Ă  la feutre de Navarrin, aux combats de Lagny, de Missy-aux-Bois, au passage de la Somme, aux combats de Serre. Il a droit au port de la fourragĂšre verte (croix de guerre) le 28 avril 1919 et dĂ©file le 14 juillet suivant sur les Champs ElysĂ©es. Ses pertes s’élĂšvent pour la durĂ©e de la guerre Ă  56 officiers, 235 sous-officiers, 1456 caporaux et hommes de troupe. Ce sont les raisons pour lesquelles une rue lui est consacrĂ©e dans la citadelle de Blaye.

Seconde Guerre mondiale

Le 144e RIA (régiment d'infanterie alpine) est formé le 25 mai 1940 dans la région d'Arc-en-Barrois a partir du GUI 17 ( XXIe Bataillons de la 2e DBCA (demi-brigade de chasseurs alpins) , 141e RIA, 3e RIA ). Il appartient à la 238e DLI (division légére d'infanterie).

Le 144e RI ne revient pas Ă  Blaye ; il est dissous aprĂšs la guerre ; Blaye reçoit alors une gamison de gendarmes mobiles de 1919 Ă  1939. De 1940 Ă  1944 les Allemands occupent la citadelle puis sont remplacĂ©s par des Ă©lĂ©ments FFI (Forces françaises de l'intĂ©rieur, c’est- Ă - dire des Ă©lĂ©ments des maquis de la rĂ©gion), qui se forment en rĂ©giments d’infanterie afin d’attaquer la poche de rĂ©sistance allemande Ă  Royan. LĂ  encore, ces soldats vont payer un lourd tribut, restant ainsi Ă  la hauteur de leurs anciens du 144e RI. La vie militaire de Blaye s’achĂšve ainsi.

1945 Ă  nos jours

Recréé en 1978 comme régiment de réserve, entre 1978 à 1998, le 144e RI est devenu RIAD (Régiment Inter-Armes Divisionnaire) puis régiment d'infanterie. Ce régiment était exclusivement composé de réservistes et avait pour corps supports respectivement, le 57e R.I (Bordeaux), le 1er RCP (camp de Souge) et le CM57 (Camp de Souge). Le 144e R.I a été dissout en 1998.

Drapeau

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes [1]:

FourragĂšre aux couleurs de la Croix de guerre 1914-1918

DĂ©corations

Sa cravate est décorée de la Croix de Guerre 1914-1918 avec 2 palmes.Photo Croix de guerre recto.jpg

Il a le droit au port de la fourragĂšre aux couleurs du ruban de la Croix de guerre 1914-1918.

Notes et références

  1. ↑ DĂ©cision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et Ă©tendards des corps de troupe de l'armĂ©e de terre, du service de santĂ© des armĂ©es et du service des essences des armĂ©es, Bulletin officiel des armĂ©es, n°27, 9 novembre 2007

Liens

Sources et bibliographie

"A partir du Recueil d'Historiques de l'Infanterie Française (Général Andolenko - Eurimprim 1969).

"Le vagabond de la Grande Guerre" de Alain Fauveau (Geste Ă©ditions) 2008


  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la PremiĂšre Guerre mondiale Portail de la PremiĂšre Guerre mondiale
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale Portail de la Seconde Guerre mondiale
Ce document provient de « 144e r%C3%A9giment d%27infanterie de ligne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 144e regiment d'infanterie de ligne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 144e rĂ©giment d'infanterie de ligne — PĂ©riode 1794 – 1998 Pays 
   WikipĂ©dia en Français

  • 144e rĂ©giment d’infanterie — 144e rĂ©giment d infanterie de ligne 144e RĂ©giment d Infanterie de ligne PĂ©riode 1794 – 1998 Pays 
   WikipĂ©dia en Français

  • 78e rĂ©giment d'infanterie de ligne — 78e RĂ©giment d Infanterie Insigne rĂ©gimentaire du 78e rĂ©giment d infanterie. PĂ©riode 
   WikipĂ©dia en Français

  • 165e regiment d'infanterie de ligne — 165e rĂ©giment d infanterie de ligne 165e RĂ©giment d Infanterie Insigne rĂ©gimentaire du 165e rĂ©giment d infanterie de forteresse (1939) 
   WikipĂ©dia en Français

  • 165e rĂ©giment d'infanterie de ligne — 165e RĂ©giment d Infanterie Insigne rĂ©gimentaire du 165e rĂ©giment d infanterie de forteresse (1939) 
   WikipĂ©dia en Français

  • Regiment d'infanterie francais — RĂ©giment d infanterie français Les rĂ©giments d infanterie sont les unitĂ©s les plus anciennes de l armĂ©e française. Sommaire 1 Historique 2 Liste 2.1 Goumiers et tabors 2.2 Infanterie de ligne 
   WikipĂ©dia en Français

  • RĂ©giment d'infanterie — français Les rĂ©giments d infanterie sont les unitĂ©s les plus anciennes de l armĂ©e française. Sommaire 1 Historique 2 Liste 2.1 Goumiers et tabors 2.2 Infanterie de ligne 
   WikipĂ©dia en Français

  • RĂ©giment d’infanterie français — RĂ©giment d infanterie français Les rĂ©giments d infanterie sont les unitĂ©s les plus anciennes de l armĂ©e française. Sommaire 1 Historique 2 Liste 2.1 Goumiers et tabors 2.2 Infanterie de ligne 
   WikipĂ©dia en Français

  • RĂ©giment d'infanterie français — Les rĂ©giments d infanterie sont les unitĂ©s les plus anciennes de l armĂ©e française. Sommaire 1 Historique 2 Liste 2.1 Goumiers et tabors 2.2 Infanterie de ligne 
   WikipĂ©dia en Français

  • RĂ©giment d'Infanterie Territoriale — Pendant la Grande Guerre, le rĂ©giment d’infanterie territoriale, ou RIT, Ă©tait une formation militaire composĂ©e des hommes ĂągĂ©s de 34 Ă  49 ans, considĂ©rĂ©s comme trop ĂągĂ©s et plus assez entraĂźnĂ©s pour intĂ©grer un rĂ©giment de premiĂšre ligne… 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.