Jean-Louis Beffa

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beffa.


Jean-Louis Beffa
Jean-Louis BEFFA.jpg

Naissance 11 août 1941
Nice
Nationalité Drapeau de France France
Profession Dirigeant de sociétés
Formation X-Mines

Jean-Louis Beffa (né à Nice le 11 août 1941) est aujourd'hui président d'honneur et administrateur de Saint-Gobain[1], président du comité des nominations et des rémunérations de GDF Suez[2], président de la branche Asie de la Banque Lazard[3], co-président du centre Cournot pour la recherche en économie[4] et président de l'association Amicale des Ingénieurs du corps des mines depuis novembre 2002[5].

Fils d’Edmond Beffa, Ingénieur, et de Mme, née Marguerite Feursinger, Professeur, Jean Louis Beffa s'est marié le le 28 janvier 1967 à Marie-Madeleine Brunel-Grasset. Il est père de 3 enfants (Sébastien, Claire et Pierre)[6].

Jean-Louis Beffa est un amateur de golf, natation, gastronomie - membre du Club des Cent, et musique - président de l’Association pour le rayonnement de l'Opéra national de Paris. Il est l'oncle du compositeur Karol Beffa[7].

Formation

Après des études en classes préparatoires au lycée Masséna de Nice, Jean-Louis Beffa est élève de l'École polytechnique (de la promotion X 1960), puis de l'École nationale supérieure des Mines de Paris en tant qu'ingénieur-élève du Corps des Mines, ce qui fait de lui un "X-Mines".

Ensuite, il étudie à l'École nationale supérieure du pétrole (ENSP) et à l'Institut d'études politiques de Paris (IEP).

Carrière

Jean-Louis Beffa débute sa carrière d'ingénieur des Mines à Clermont-Ferrand en 1967. De 1967 à 1974, il est ingénieur au sein de la Direction des Carburants du Ministère de l'Industrie. Il évolue rapidement et devient chef du service Raffinage puis adjoint au directeur.

En 1974, Jean-Louis Beffa fait ses premiers pas à Saint-Gobain comme Directeur du Plan. Il devient directeur général, puis président-directeur général de Pont-à-Mousson, tout en étant parallèlement directeur de la branche Canalisation et Mécanique de Saint-Gobain, de 1979 à 1982[8].

Durant cette période, il est pris à partie dans le cadre des controverses sur l'amiante par les opposants à l'emploi de ce matériau[9].

En mars 1982, il devient Directeur Général de Saint-Gobain puis Président Directeur Général en janvier 1986, succèdant à Roger Fauroux[10], lors de la privatisation de l'entreprise. Il est membre de la Fondation Saint-Simon jusqu'à sa dissolution en 1999. Il est élu Administrateur de l'École polytechnique de 1996 à 2001. En 2002, il crée le Centre Saint-Gobain pour la recherche en économie qui deviendra le Centre Cournot pour la recherche en économie[11], qu'il co-préside actuellement avec le prix nobel américain Robert Solow[4]

En 2004, le Président de la République française Jacques Chirac lui confie une mission sur la relance de la politique industrielle en France. Cette mission aboutira en janvier 2005 à un rapport "Pour une nouvelle politique Industrielle" qui traduit l'importance de l'État dans la politique industrielle, et vise à créer une agence intervenant sur de grands projets industriels de R&D et d'innovation : l'Agence de l'Innovation Industrielle (A2I). Il est nommé en septembre 2005 à la tête du conseil de surveillance de l'A2I.

Jean-Louis Beffa a été le PDG de Saint-Gobain jusqu'en juin 2007. Après avoir été l'un des plus jeunes dirigeants de sociétés du CAC 40, il en a été l'un des plus âgés[12]. En 2007, Jean-Louis Beffa était le 4e patron français le mieux payé avec un salaire de PDG de Saint-Gobain qui s'élevait à 10,2 millions d'euros par an, soit 850 000 euros par mois[13].

Au cours de sa carrière, Jean-Louis Beffa est élu dans de nombreux conseils d'administration tels que ceux de BNP Paribas, Gaz de France, Siemens AG, Le Monde S.A., la Banque Lazard ou encore le Groupe Bruxelles Lambert.

D'autre part, il a obtenu les distinctions de Commandeur de la Légion d'honneur en 2002, puis Grand Officier en 2007, Commandeur de l'Ordre national du Mérite, Commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres, Commandeur de l'ordre de l'Empire britannique, Commandeur de l'Ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne, de l'Ordre de l'Aigle aztèque (Mexique), de l'Ordre royal de l'Étoile polaire (Suède) et de l'Ordre du Rio Branco (Brésil). Il a aussi été nommé Manager de l'année en 1989, et il a été membre du Siècle, de la Table ronde des Industriels européens, du Conseil supérieur de la langue française (CSLF) (1989-99) et Président de l'Institut de l'histoire de l'industrie (Idhi) (1992-98).

Notes et références

  1. Bibliographie sur saint-gobain.com
  2. Biographie sur le site du Figaro
  3. Jean-Louis Beffa - Lazard - article du Figaro publié le 22 mars 2011
  4. a et b Le comité scientifique du Centre Cournot
  5. La tête du corps des mines, un rêve de PDG - Article sur Libération, publié le 4 novembre 2002
  6. Biographie de Jean-Louis Beffa sur le site Regards sur les pôles
  7. Jean-Louis beffa, du CAC 40 à l'Opéra - article sur le blog de Radio Classique, publié le 15 janvier 2010
  8. L’immuable hiérarchie des corps de l’État - Thèse de Julie GERVAIS - Université Lumière Lyon 2
  9. Emmanuel Henry, Amiante : un scandale improbable. Sociologie d'un problème public, Presses universitaires de Rennes, 2007.
  10. Jean-Louis Beffa, le ringard du capitalisme - sur la base Oncle Bernard
  11. Touché au vif, Beffa se rebiffe - article publié sur Libération le 24 novembre 2007
  12. Biographie de Jean-Louis Beffa - sur le site edubourse, publié le 14 novembre 2005
  13. Enquête du magazine Capital - publié par le Nouvel Obs le 29 octobre 2008

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Louis Beffa de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-louis beffa — Pour les articles homonymes, voir Beffa. Jean Louis Beffa (né à Nice le 11 août 1941) a été le PDG de Saint Gobain de 1985 à juin 2007. Après avoir été l un des plus jeunes dirigeants de sociétés du CAC 40, il en a été l un des plus âgés. Il… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Louis Beffa — (born in 1941, in Nice, France) is a French businessman. He is the chairman and CEO of Saint Gobain, and a former member of the Saint Simon Foundation think tank.Education*École Nationale Supérieure des Mines de Paris *École Polytechnique… …   Wikipedia

  • Jean-Louis — Infobox Given Name Revised name = Jean LouisJean Louis is a given name, especially for French males.Notable people named Jean Louis include: * Jean Louis Alléon Dulac * Jean Louis Aubert * Jean Louis Baribeau * Jean Louis Barrault * Jean Louis… …   Wikipedia

  • Louis Joseph Gay-Lussac — Pour les articles homonymes, voir Gay Lussac (homonymie). Louis Joseph Gay Lussac Naissance 6 décembre 1778 Saint Léonard de Noblat …   Wikipédia en Français

  • Louis Schweitzer (haut fonctionnaire) — Pour les articles homonymes, voir Louis Schweitzer et Schweitzer. Louis Schweitzer, né le 8 juillet 1942 à Genève, est un haut fonctionnaire et homme d affaires français. Ancien président du groupe automobile Renault, il est jusqu en… …   Wikipédia en Français

  • Beffa —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Beffa est le nom de famille de Jean Louis Beffa (né en 1941), homme d affaires français Karol Beffa (né en 1973), compositeur et pianiste… …   Wikipédia en Français

  • Jean Richepin — photographié par Nadar. Jean Richepin, né à Médéa (Algérie) le 4 février 1849 et mort à Paris le 12 décembre 1926, est un poète, romancier et auteur dramatique français …   Wikipédia en Français

  • Karol Beffa — (París, 27 de octubre de 1973) es un compositor y pianista francés de origen polaco, nieto del importante empresario Jean Louis Beffa. De niño participó como actor en distintas películas, a veces con su apellido y otras como Karol Befat o Karol… …   Wikipedia Español

  • Karol Beffa — Pour les articles homonymes, voir Beffa. Karol Beffa, né le 27 octobre 1973 à Paris, est un compositeur et pianiste français. Il est ancien élève de l École normale supérieure (ENS) et de l École nationale de la statistique et de l administration …   Wikipédia en Français

  • Albert de Broglie — Pour les autres membres de la famille, voir : Maison de Broglie. Albert de Broglie Albert, duc de Broglie Mandats …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.