Jean-Claude-Republicain Arnoux

ÔĽŅ
Jean-Claude-Republicain Arnoux

Jean-Claude-Républicain Arnoux

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arnoux.
Jean-Claude-Républicain Arnoux
Naissance 16 d√©cembre 1792
Le Cateau-Cambrésis
Décès 1866 (à 74 ans)
Nationalité Française
Dipl√īme(s) Ing√©nieur
Profession(s) Ingénieur
Autres activités Entrepreneur, inventeur
Formation √Čcole polytechnique

Jean-Claude-R√©publicain Arnoux (1792-1866), est un ing√©nieur polytechnicien fran√ßais, connu comme l'inventeur du syst√®me ferroviaire dit Arnoux. Entrepreneur, il fonde et dirige la Compagnie de Paris √† Orsay qui construit et met en service, avec son syst√®me, la ligne de Paris √† Orsay, origine de la ligne de Sceaux, le 6 juin 1846.

Sommaire

Biographie

Jean-Claude-R√©publicain Arnoux est n√© au Cateau-Cambr√©sis (Nord) le 16 d√©cembre 1792, il est le fils d'un ma√ģtre de poste. Il entre en 1811 √† l'√Čcole polytechnique et devient lieutenant d'artillerie sous le Premier Empire puis d√©missionne le 16 juillet 1815.

Il devient administrateur des Messageries G√©n√©rales, directeur des Ateliers des Messageries Laffite 1856, constructeur de la ligne de Versailles et du Chemin de fer de Paris √† Strasbourg de 1845 √† 1852, apr√®s avoir √©t√© enseignant scientifique √† l'√Čcole Centrale. En 1838 il √©dite des notes concernant son syst√®me de wagons pour les grandes courbures. Le 9 mars 1841 d√©pot d'un projet de loi, qui n'est pas vot√©, pour le chemin de fer de Paris √† Meaux.

Il est connu comme l'inventeur du syst√®me ferroviaire dit Arnoux, qui fut mis en place sur la premi√®re ligne de Sceaux le 6 juin 1846. Ce syst√®me de trains √† essieux articul√©s, dont les mouvements sont guid√©s par des renvois de cha√ģnes et de timonerie, permettant de conserver une grande vitesse dans des courbes de petit rayon, lui valu le Grand Prix de M√©canique de l'Institut[1] en 1839. Par ordonnance du 6 septembre 1844 il obtient la concession de l'exploitation de la ligne de Sceaux pour cinquante ans. Les travaux vont d√©marrer au milieu de l'ann√©e 1845 sous sa direction et assist√© de ses deux gendres. Lalanne s'occupe du trac√©, de l'ex√©cution des terrassements et des ouvrages d'art. C'est lui qui s'occupera plus tard du prolongement de la ligne jusqu'√† Robinson en 1893 et en direction √† partir de la station de Bourg la Reine de Palaiseau et Orsay. Alexis Dulong[2] s'occupe du mat√©riel, de la voie et des stations. Cette solution n'√©tait pas sans inconv√©nients et une vingtaine d'ann√©es plus tard on passa √† la solution classique de la voie plus rectiligne permettant l'utilisation du mat√©riel roulant classique alors en fonctionnement. La premi√®re ligne d√©marre de la Barri√®re d'Enfer (Denfert-Rochereau) jusqu'√† Sceaux. Dans l'annuaire de l'arrondissement de Sceaux de 1868 nous relevons que le Chemin de Fer s'√©loigne de Paris toutes les heures de 6 h √† 10 h et se dirigeait sur Paris de 6 h 47 √† 10 h 47. Le prix en 1e classe, 75 centimes ; en 2e, 55 centimes et en 3e classe 45 centimes. Les Parisiens partaient √† la campagne pour les Bals de Sceaux et des Guinguettes de Robinson.

Arnoux utilisa le transbordement et le transport des diligences par chemin de fer sur le Paris - Orléans à partir du 10 juin 1843, ce qui n'empécha pas la disparition des sociétés de diligences. Cette opération avait déjà été employée précédemment sur la 1e ligne de chemin de fer française et d'Europe continentale (ouverte le 30 juin 1827) entre Saint-Etienne et Andrézieux le 1er mars 1832.

Jean-Claude-Républicain Arnoux décède en 1866.

Hommage

À Bourg-la-Reine une rue située sur l'ancien tracé de la 1e ligne de Sceaux porte le nom d'Arnoux.

Sources

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Acad√©mie des sciences, Comptes rendus 1841 (Google livres : contient l'attribution du prix (page en lien) et une longue √©tude des avantages et inconv√©nients du Syst√®me Arnoux
  2. ‚ÜĎ Fils du Physicien Pierre Louis Dulong. Il est cit√© sur la fiche monument historique de : la Gare Denfert-Rochereau, appel√©e anciennement Gare de Sceaux ou Embarcad√®re d'Enfert Histoire : T√©moin unique du premier √Ęge des chemins de fer en r√©gion parisienne. Construit entre 1845 et 1846 sous la direction de l'ing√©nieur Dulong.

Bibliographie

  • Acad√©mie des sciences (France), Comptes rendus hebdomadaires des s√©ances de l'Acad√©mie des sciences, tome 11, juillet d√©cembre 1840, Gauthier-Villars, Paris, 1841 (Google livres)
  • Jacques-Eug√®ne Armengaud (Ain√©), Publication industrielle des machines, outils et appareils les plus perfectionn√©s et les plus r√©cents employ√©s dans les diff√©rentes branches de l'industrie fran√ßaise et √©trang√®re : Notices sur les machines locomotives envoy√©es a l'exposition universelle, M. Armengaud : A. Morel, Paris, 1858. (Google Livres)
  • Andr√© Joly, Images de Bourg-la-Reine, monographie, SAEP, Ingersheim, 1975
  • James Lequeux, Fran√ßois Arago, un savant g√©n√©reux: physique et astronomie au XIXe si√®cle, EDP Sciences Editions, 2008, (Google Livres), ISBN 2868839991
  • Revue g√©n√©rale des Chemins de Fer, 1895

Annexes

Articles connexes

Lien externe

  • Portail du XIXe si√®cle Portail du XIXe si√®cle
  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
Ce document provient de ¬ę Jean-Claude-R%C3%A9publicain Arnoux ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Claude-Republicain Arnoux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-claude-r√©publicain arnoux ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Arnoux. Jean Claude R√©publicain Arnoux Naissance 16 d√©cembre 1792 Le Cateau Cambr√©sis D√©c√®s 1866 (√† 74 ans) ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Jean-Claude-R√©publicain Arnoux ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Arnoux. Jean Claude R√©publicain Arnoux Naissance 16 d√©cembre 1792 Le Cateau Cambr√©sis D√©c√®s 1866 (√† 74 ans) Natio ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Arnoux ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom.  Pour les articles homophones, voir Arnoul, Arnould et Arnoult. Arnoux est un nom propre qui peut correspondre √† un ancien pr√©nom fran√ßais masculin,… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Systeme Arnoux ‚ÄĒ Syst√®me Arnoux Pour les articles homonymes, voir Arnoux. Sch√©ma du syst√®me Arnoux Le syst√®me Arnoux est un dispositif ferroviaire invent√© par Jean Claude R√©publicain Arnoux en 1838. Suscit ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Syst√®me Arnoux ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Arnoux. Sch√©ma du syst√®me Arnoux Le syst√®me Arnoux est un dispositif ferroviaire invent√© par Jean Claude R√©publicain Arnoux en ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Anjubault ‚ÄĒ Exposition Universelle, Chemins de fer, revue des machines locomotives admises √† l exposition universelle de 1855 : ¬ę France (L Orge). Locomotive mixte syst√®me Arnoux ou articult√©e, √† quatre cylindres et √† quatre roues motrices… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Corpet-Louvet ‚ÄĒ En t√™te de lettre Ets L. Corpet 1876 ¬ę Corpet Louvet ¬Ľ est le nom d une soci√©t√© connue en particulier pour sa production de locomotives √† vapeur. Les amateurs de l histoire des chemins de fer, notamment du r√©seau secondaire √† voie… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ligne de Sceaux ‚ÄĒ Ligne de Paris √† Limours via Sceaux ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ligne De Sceaux ‚ÄĒ Luxembourg, ancien terminus de la ligne de Sceaux, aujourd hui sur le RER B ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ligne de sceaux ‚ÄĒ Luxembourg, ancien terminus de la ligne de Sceaux, aujourd hui sur le RER B ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.