James the Deacon

Jacques le Diacre

Jacques le Diacre
Diacre
Décès v. 671 - 672 
Vénéré par les catholiques[1] et les anglicans[2]
Fête le 17 août (catholiques) et 11 octobre (anglicans)
Serviteur de Dieu • Vénérable • Bienheureux • Saint

Jacques le Diacre, ou James the Deacon (mort après 671), était un diacre italien, membre de la mission grégorienne envoyée en Angleterre pour convertir les Anglo-Saxons. Il accompagna Paulin d'York dans sa mission en Northumbrie. Lorsque ce dernier dut fuir le pays, Jacques s'installa près de Lincoln et continua ses efforts missionnaires. Il mourut après 671, d'après le chroniqueur médiéval Bède le Vénérable.

Sommaire

Biographie

Jacques était probablement italien, comme les autres membres de la mission grégorienne[3]. Sa date de naissance et celle d'arrivée sur le sol britannique sont inconnues[4]. Il accompagna Paulin lorsque celui-ci suivit en Northumbrie la sœur du roi Eadbald de Kent, Æthelburg, partie épouser le roi Edwin. Bien que traditionnellement datée de 625, l'historien David P. Kirby suggère que cette mission en Northumbrie eut en fait lieu avant 619[5].

Edwin mourut à la bataille de Hatfield Chase en combattant Penda de Mercie et Cadwallon ap Cadfan en 633[6]. Il était le principal partisan de la mission de Paulin, et sa mort s'accompagna d'un retour en force du paganisme. Paulin s'enfuit dans le Kent avec Æthelburg et sa fille Eanflæd, alors que Jacques resta en Northumbrie et continua ses efforts missionnaires[6] dans le royaume de Lindsey, où Paulin avait prêché avant la mort d'Edwin[7]. Il s'installa dans le Lincolnshire, à l'église que Paulin avait fait construire, et dont les restes se trouvent actuellement sous l'église Saint Paul-in-the-Bail[8]. Cette province fut reconquise par un des successeurs d'Edwin, Oswald de Northumbrie, dans les années 640[9].

Bède écrit que Jacques vivait dans un village près de Catterick qui « porte son nom encore aujourd'hui »[10], et qu'il entreprit un travail missionnaire dans la région et vécut jusqu'à un âge avancé[3]. Sous le règne du roi Oswiu de Northumbrie, Jacques intégra la cour royale pour célébrer Pâques avec la reine Eanflæd, la fille d'Edwin. Jacques et Eanflæd célébraient Pâques à la date fixée par l'église romaine, alors qu'Oswiu célébrait Pâques à la date calculée par l'église irlandaise. Ces dates ne correspondant pas toujours, cela fut une des raisons qui poussa Oswiu à convoquer le concile de Whitby en 664 afin de décider quel système son royaume utiliserait[11].

Jacques était présent au concile de Whitby, d'après le compte rendu qu'en donne Bède[3],[N 1]. Ce dernier indique qu'après le concile et le retour de la pratique romaine, Jacques, maître de chant formé au style romain et celui du Kent, enseigna le plain-chant, ou chant grégorien[3].

La date de son décès est inconnue. Toutefois, Bède laisse sous-entendre qu'il vivait toujours à son époque ; il mourut probablement après la naissance de ce dernier, en 671 ou 672. Il aurait eu au moins 70 ans à sa mort[4]. Jacques aurait ainsi été l'informateur de Bède sur la vie d'Edwin, les œuvres de Paulin, et peut-être le concile de Whitby[12]. L'historien Frank Stenton qualifie Jacques de « seul personnage héroïque de la mission romaine »[13], insistant sur le fait que nombre des missionnaires grégoriens avaient l'habitude de fuir lorsque les choses tournaient mal[14].

Après sa mort, il est vénéré comme un saint, fêté le 17 août chez les catholiques[1] ou le 11 octobre chez les anglicans[2].

Annexes

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « James the Deacon ».

Notes

  1. La Vie de Wilfred d'Eddius ne mentionne pas Jacques parmi les personnes présentes au concile. Eddius Stephanus, Life of Wilfrid in J.F. Webb, The Age of Bede pp. 116–118

Références

  1. a  et b (en) St James the Deacon sur http://saints.sqpn.com/. Consulté le 3 septembre 2009
  2. a  et b (en) Paroisse de l'église St James the Deacon sur http://www.jamesthedeacon.org.uk/. Consulté le 3 septembre 2009
  3. a , b , c  et d M. Lapidge et al., The Blackwell Encyclopaedia of Anglo-Saxon England, « James the Deacon », p. 258
  4. a  et b P. H. Blair, The World of Bede p. 98
  5. H. Mayr-Harting, The Coming of Christianity to Anglo-Saxon England p. 67-68
  6. a  et b H. Mayr-Harting, The Coming of Christianity to Anglo-Saxon England p. 68
  7. D. P. Kirby, The Earliest English Kings p. 65
  8. N. Brooks, From British to English Christianity in N. Howe et C. Karkov, Conversion and Colonization in Anglo-Saxon England p. 22
  9. D. P. Kirby, The Earliest English Kings p. 74
  10. Bède, A History of the English Church and People p. 139
  11. D. P. Kirby, The Earliest English Kings p. 87
  12. N. J. Higham, The Kingdom of Northumbria AD 350-1100 p. 107
  13. F. M. Stenton, Anglo-Saxon England p. 116
  14. H. Mayr-Harting, The Coming of Christianity to Anglo-Saxon England p. 75

Bibliographie

  • (en) Bède (trad. Leo Sherley-Price), A History of the English Church and People, Penguin Classics, 1988 (ISBN 0-14-044042-9) 
  • (en) Nicholas Howe et Catherine Karkov, Conversion and Colonization in Anglo-Saxon England, Arizona Center for Medieval and Renaissance Studies, Tempe, Arizona, 2006, 3e éd. (ISBN 0-86698-363-5) 
  • (en) Peter Hunter Blair, The World of Bede, Cambridge University Press, Cambridge, 1990 (ISBN 0-521-39819-3) 
  • (en) N. J. Higham, The Kingdom of Northumbria AD 350-1100, Sutton, Stroud (Massachusetts), 1993 (ISBN 0-86299-730-5) 
  • (en) David Peter Kirby, The Earliest English Kings, Routledge, New York, 2000 (ISBN 0-415-24211-8) 
  • (en) M. Lapidge, J. Blair, S. Keynes et D. Scragg, The Blackwell Encyclopaedia of Anglo-Saxon England, Blackwell Publishing, Malden (Massachusetts), 2001 (ISBN 978-0-631-22492-1) 
  • (en) Henry Mayr-Harting, The Coming of Christianity to Anglo-Saxon England, Pennsylvania State University Press, University Park, Pennsylvanie, 1991 (ISBN 0-271-00769-9) 
  • (en) F. M. Stenton, Anglo-Saxon England, Oxford University Press, Oxford, 1971, 3e éd. (ISBN 978-0-19-280139-5) 
  • (en) J.F. Webb, The Age of Bede: Bede - Life of Cuthbert, Eddius Stephanus - Life of Wilfrid, Bede - Lives of the Abbots of Wearmouth and Jarrow, The Anonymous History of Abbot Ceolfrith with the Voyage of St Brendan, Penguin Books, Londres, 1998 (ISBN 978-0-14-044727-9) 

Article connexe

  • Portail du Royaume-Uni Portail du Royaume-Uni
  • Portail du Moyen Âge ancien Portail du Moyen Âge ancien
  • Portail du christianisme Portail du christianisme

Ce document provient de « Jacques le Diacre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article James the Deacon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • James the Deacon — was an Italian deacon who accompanied Paulinus of York on his mission to Northumbria to the court of King Edwin of Deira in 625 with Edwin s bride Æthelburg, sister of King Eadbald of Kent.After the death of Edwin in battle at Hatfield against… …   Wikipedia

  • James le Diacre — Jacques le Diacre Jacques le Diacre Diacre Décès v. 671 672  Vénéré par les catholiques …   Wikipédia en Français

  • Deacon — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Deacon (diacre en français) est un patronyme anglophone, utilisé parfois comme prénom. Sommaire 1 Patronyme 2 Prénom …   Wikipédia en Français

  • The Rite of Constantinople (Byzantine Rite) —     The Rite of Constantinople     † Catholic Encyclopedia ► The Rite of Constantinople     (Also BYZANTINE RITE.)     The Liturgies, Divine Office, forms for the administration of sacraments and for various blessings, sacramentals, and exorcisms …   Catholic encyclopedia

  • The King of Queens — From left to right: Stiller, James, and Remini Format Sitcom Created by …   Wikipedia

  • The Alexandrine Liturgy —     The Alexandrine Liturgy     † Catholic Encyclopedia ► The Alexandrine Liturgy     The tradition of the Church of Egypt traces its origin to the Evangelist St. Mark, the first Bishop of Alexandria, and ascribes to him the parent liturgy from… …   Catholic encyclopedia

  • The Gallican Rite —     The Gallican Rite     † Catholic Encyclopedia ► The Gallican Rite     This subject will be treated under the following six heads:     I. History and Origin; II. MSS. and Other Sources; III. The Liturgical Year; IV. The Divine Office; V. The… …   Catholic encyclopedia

  • Deacon McGuire — Catcher Born: November 18, 1863(1863 11 18) Youngstown, Ohio …   Wikipedia

  • James Hackman — (baptized 13 December 1752, hanged 19 April 1779), briefly Rector of Wiveton in Norfolk, was the murderer who killed Martha Ray (c. 1742–1779), singer and mistress of John Montagu, 4th Earl of Sandwich.Rawlings, Philip, Hackman, James (bap. 1752 …   Wikipedia

  • James Irvine (landowner) — James Irvine (1867 1947) (James Irvine II) was an agricultural pioneer and prominent landowner in California. His father, James Irvine I (1827 1886) emigrated from Belfast, Ireland to the United States in the 1840s, following the Great Irish… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.