James Abram Garfield


James Abram Garfield
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garfield (homonymie).
James Garfield
James Abram Garfield, photo portrait seated.jpg
Mandats
20e président des États-Unis
4 mars 188119 septembre 1881
&&&&&&&&&&&&01996 mois et 15 jours
Élection 2 novembre 1880
Vice-président Chester Arthur
Prédécesseur Rutherford Hayes
Successeur Chester Arthur
Biographie
Date de naissance 19 novembre 1831
Lieu de naissance Orange, Ohio
Date de décès 19 septembre 1881 (à 49 ans)
Lieu de décès Long Branch, New-Jersey
Nationalité Américain
Parti politique Parti républicain
Conjoint Lucretia Garfield
Diplômé de Williams College
Profession Professeur
Religion Church of Christ
Signature James Garfield Signature.png

Seal Of The President Of The United States Of America.svg
Présidents des États-Unis
Assassinat du président Garfield, gravure de Berghaus et Upham publiée dans l'Illustrated Newspaper du 16 juillet 1881.

James Abram Garfield, (19 novembre 1831 - 19 septembre 1881), est le vingtième président des États-Unis. Il est élu pour un mandat à partir de 1881 mais est assassiné quelques mois plus tard.

Sommaire

Biographie

James Garfield naît le 19 novembre 1831 à Orange, dans l'Ohio. Après ses études secondaires, il entre au Williams College de Williamston, dans l'État du Massachusetts, où il est un étudiant brillant dans toutes les matières sauf la chimie. Il obtient son diplôme à 25 ans et débute une carrière de professeur en lettres classiques. Ambidextre, on dit qu'il pouvait simultanément écrire le latin d'une main et le grec de l'autre.

Lassé de la vie académique, Garfield se met à l'étude du droit. Il est admis au barreau à 29 ans. Il avait alors été élu au Sénat de son État et était un membre ardent du Parti républicain. Il était franc-maçon[1]

Ses dons ne se limitent pas au droit mais également aux mathématiques : on lui doit une démonstration du théorème de Pythagore.

Carrière militaire

Dès le début de la Guerre de Sécession, J. Garfield s'engage dans l'armée de l'Union. Il prend le commandement d'un régiment d'infanterie et se voit assigner la mission d'expulser les forces confédérées de la partie Est du Kentucky. Il est victorieux à la bataille de Jenny's Creek le 7 janvier 1862[2] ce qui lui vaut une certaine célébrité. Il participe ensuite à d'autres batailles et termine la guerre avec le rang de major général.

Carrière politique

Il revient à la politique en 1862 et est élu député à la Chambre des Représentants, siège qu'il conserve pendant 14 ans. Pendant cette période, celle de la réunification avec les États du Sud, il se comporte en faucon en tentant de battre ou d'affaiblir ces États. Il est ensuite élu sénateur.

En 1880, il a 50 ans, le Parti républicain le choisit comme candidat car les trois principaux prétendants n'arrivent pas à recueillir une majorité. C'est ainsi qu'au lieu de siéger au Sénat il se retrouve élu le 2 novembre à une très faible majorité, moins de 2000 voix.

Présidence

1881

4 mars : investiture de James Garfield en tant que vingtième Président des États-Unis.

Article détaillé : Assassinat de James A. Garfield.

2 juillet : Un partisan de Chester Alan Arthur, déçu de n'avoir pas été choisi comme Consul à Paris, lui tire plusieurs balles dans le dos dont une que les médecins ne purent extraire.

19 septembre : Garfield décède après une maladie peut-être causée par une infection suite à la tentative d’extraction de la balle. Son assassin, Charles Guiteau, condamné à mort, sera pendu le 30 juin de l'année suivante.

Le mandat de J. Garfield est l'un des plus courts de l'histoire des États-Unis, 6 mois et 15 jours.

Politique étrangère

Garfield tente d’organiser une conférence internationale des États d’Amérique mais sa mort prématurée en empêcha la tenue.

Politique intérieure

Garfield tente d'apaiser les conflits au sein du Parti républicain et continue le travail entrepris par son prédécesseur, Rutherford Hayes. Le vice-président, Chester Arthur, est, lui, un inflexible partisan d'une attitude ferme vis-à-vis des États du Sud et de leur mise sous tutelle.

Notes et références

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article James Abram Garfield de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • James Abram Garfield — James A. Garfield James Abram Garfield (* 19. November 1831 in Orange, Cuyahoga County, Ohio; † 19. September 1881 in Elberon, New Jersey) war ein US amerikanischer Politiker und der 20 …   Deutsch Wikipedia

  • James Abram Garfield — (19 de noviembre de 1831 19 de septiembre de 1881) fue Presidente de los Estados Unidos de América. Nació en Orange, Ohio, Estados Unidos. Experiencia anterior: Líder militar, miembro del Congreso, senador Partido político: Republicano.… …   Enciclopedia Universal

  • James Abram Garfield — ➡ Garfield (II) * * * …   Universalium

  • James Abram Garfield — (1831 1881) 20th president of the United States (1881) …   English contemporary dictionary

  • James A. Garfield — James Abram Garfield Pour les articles homonymes, voir Garfield (homonymie). James A. Garfield …   Wikipédia en Français

  • James Abraham Garfield — James Abram Garfield Pour les articles homonymes, voir Garfield (homonymie). James A. Garfield …   Wikipédia en Français

  • James Rudolph Garfield — (15 mars 1865 – 24 mars 1950) était un homme politique et avocat américain. Il est le fils du président James Abram Garfield et de la …   Wikipédia en Français

  • James A Garfield — [James A Garfield] (James Abram Garfield 1831–81) the 20th US ↑President, and a member of the ↑Republican Party. He had been a US Army ↑general in the …   Useful english dictionary

  • James A. Garfield — Infobox President name = James Abram Garfield nationality = American caption = Brady Handy photograph of President Garfield, taken between 1870 and 1880. order = 20th President of the United States term start = March 4, 1881 term end = September… …   Wikipedia

  • James A. Garfield — Este artículo o sección necesita referencias que aparezcan en una publicación acreditada, como revistas especializadas, monografías, prensa diaria o páginas de Internet fidedignas. Puedes añadirlas así o avisar …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.