Jacques Georges


Jacques Georges
Jacques Georges
Naissance 30 mai 1916
Saint-Maurice-sur-Moselle (Vosges)
Décès 25 février 2004 (à 87 ans)
Saint-Maurice-sur-Moselle
Nationalité Drapeau de France France
Profession Dirigeant du football
Activité principale Président de la FFF (1968-1972)
Président de l'UEFA (1983-1990)

Jacques Georges est un sportif et responsable du football français, né le 30 mai 1916 à Saint-Maurice-sur-Moselle dans les Vosges et mort (dans le même village) le 25 février 2004 à l'âge de 87 ans.

Jacques Georges œuvre, au cours d’une longue carrière, au service du football français, européen et mondial, notamment comme président de la Fédération française de football puis de l'Union des associations européennes de football.

Biographie

Ancien international universitaire de football et diplômé d'HEC[1], Jacques Georges débute sa carrière de dirigeant au FC Nancy avant de prendre en main la Ligue de Lorraine de football en 1959, puis d'être élu président de la Fédération française de football le 21 décembre 1968[2]. Le 29 mars 1970, c'est sous son impulsion que le conseil fédéral de la FFF reconnait officiellement le football féminin[3]. En 1972, il quitte les deux postes, laissant sa place à Fernand Sastre à la FFF.

En 1983, il prend la tête de l’Union des associations européennes de football (UEFA) à la mort accidentelle d’Artemio Franchi. Il devint ainsi le premier Français élu à cette fonction dans laquelle il fut confirmé au congrès de Paris en 1984, puis en 1986 pour quatre années lors du Congrès de Cascais au Portugal. Durant son second mandat, il dut faire face au drame du Heysel en Belgique en mai 1985, qui fit 39 morts et plusieurs centaines de blessés lors de la finale de la Coupe des clubs champions européens 1984-1985 opposant les équipes du Liverpool FC et de la Juventus de Turin. Il sort très affecté de cette explosion de violence dans le football. En 1990, il décide de quitter la présidence de l’UEFA dont il devient président d’honneur, le suédois Lennart Johansson lui succédant à cette fonction[4].

Du 29 novembre 1993 au 19 février 1994, il occupe de nouveau le poste de président de la Fédération française de football, le temps d’assurer l’intérim après la démission de Jean Fournet-Fayard. Vice-président de la Fédération internationale de football association (FIFA), il en dirige la commission des finances et joue un rôle très actif dans l'obtention de la coupe du monde 1998 à la France[5], dont il participe au comité d’organisation. Il est le seul Français à avoir occupé ce poste jusqu'à l'élection de Michel Platini le 26 janvier 2007. À l'occasion de son élection, ce dernier déclare « avoir une grosse pensée pour Jacques Georges »[6].

Il s’éteint le 25 février 2004 à l’âge de 87 ans.

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jacques Georges de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jacques Georges — (* 30. Mai 1916 in Saint Maurice sur Moselle, Département Vosges[1]; † 25. Februar 2004, ebenda) war ein französischer Fußballfunktionär. Er war von 1968 bis 1972 Präsident des französischen Fußballverbandes und von 1983 bis 1990 erster Franzose… …   Deutsch Wikipedia

  • Jacques Georges — (Saint Maurice sur Moselle, Francia, 30 de mayo de 1916 id., 25 de febrero de 2004) fue presidente de la Federación Francesa de Fútbol entre 1968 y 1972 y el cuarto presidente de la UEFA, desde 1983 hasta 1990. Predecesor: Artemio Franchi… …   Wikipedia Español

  • Jacques Georges — (born May 30, 1916 in Saint Maurice sur Moselle, France, died 25 February, 2004) was the president of the French Football Federation (FFF) from 1968 since 1972 and the 4th president of UEFA (1983 1990) …   Wikipedia

  • Jacques Georges Pottier — (Jacques Pottier) (* 1892 1990) fue un botánico y briólogo francés. Desarrolló y patentó [1] un desecador de material verde con aire muy frío. Algunas publicaciones 1921 Estudios sobre el desarrollo de las hojas de los musgos. The Bryologist, Vol …   Wikipedia Español

  • Jacques-Georges Chauffepie — Jacques Georges Chauffepié Jacques Georges Chauffepié, né à Leeuwarden en Frise le 9 novembre 1702, mort en 1786, est un biographe et ministre calviniste, et prédicateur français. Biographie Il embrasse de bonne heure, dit Mercier de Saint Léger …   Wikipédia en Français

  • Jacques-georges chauffepié — Jacques Georges Chauffepié, né à Leeuwarden en Frise le 9 novembre 1702, mort en 1786, est un biographe et ministre calviniste, et prédicateur français. Biographie Il embrasse de bonne heure, dit Mercier de Saint Léger, l état ecclésiastique, et… …   Wikipédia en Français

  • Jacques Georges Habib Hafouri — (* 20. August 1916 in Damaskus, Syrien; † 4. Mai 2011) war syrisch katholischer Erzbischof von Hassaké Nisibi. Leben Georges Habib Hafouri empfing am 28. Januar 1940 die Priesterweihe. Papst Johannes Paul II. ernannte ihn am 18. März 1982 zum… …   Deutsch Wikipedia

  • Jacques Georges Tower — (Pelotas,Бразилия) Категория отеля: 4 звездочный отель Адрес: Rua Almirante Ba …   Каталог отелей

  • Jacques-Georges Chauffepié — Jacques Georges Chauffepié, né à Leeuwarden en Frise le 9 novembre 1702, mort en 1786, est un biographe et ministre calviniste, et prédicateur français. Biographie Il embrasse de bonne heure, dit Mercier de Saint Léger, l état ecclésiastique, et… …   Wikipédia en Français

  • Jacques Georges Deyverdun — (8 May 1734, Lausanne 4 July 1789, Aix les Bains) was a Swiss classical scholar and translator. He translated Goethe s The Sorrows of Young Werther into French. He met Edward Gibbon in Lausanne and the two became friends. He also acted as tutor… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.