Jacques Daguerre


Jacques Daguerre

Louis Daguerre

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Daguerre.
Louis Daguerre
Daguerre par Nadar
Daguerre par Nadar

Naissance 18 novembre 1787
Cormeilles-en-Parisis, France
Décès 10 juillet 1851 (à 63 ans)
Bry-sur-Marne
Nationalité France Française
Profession(s) peintre et photographe français

Louis Jacques Mandé Daguerre, plus connu en France sous le nom de Louis Daguerre, né le 18 novembre 1787 à Cormeilles-en-Parisis (Val-d'Oise), mort le 10 juillet 1851 à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne), est un artiste français considéré comme l'un des inventeurs de la photographie. Il est connu pour la mise au point du daguerréotype.

L’atelier de l'artiste, Daguerréotype, 1837
Logo de la Série photo

Cet article fait partie de la série
Photographie

Les photographes

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi

Portail de la photographie
Tous les articles


Genres & disciplines
Histoire de la photographie
Les appareils photo
La technique
Photographie argentique
Photographie numérique

Sommaire

Biographie

Panneau central du seul diorama subsistant de Louis Daguerre, dans l'atelier de restauration de Bry-sur-Marne, septembre 2007. Webcam

Louis Daguerre fut d'abord peintre avant de se convertir au métier de décorateur de théâtre pour lequel il exécuta des tableaux remarquables (notamment les décorations d'Aladin et la lampe merveilleuse à l'Opéra). Il connut son premier succès grâce au Diorama, un spectacle conçu avec son associé Charles Marie Bouton en 1822. Ces très grandes toiles translucides peintes en trompe-l'œil et animées par des effets d'éclairage variés donnaient aux spectateurs une illusion de réalité. Selon l'éclairage la scène, représentée sur une toile de vingt-deux mètres sur quatorze, passait du jour à la nuit, changeait de climat, etc.
Le diorama de l'église de Bry-sur-Marne était peint de cette façon. Lors des sermons de Monsieur le curé, ses fidèles étaient parfois distraits de leur pieuse méditation lorsqu'un nuage passant devant le soleil modifiait l'éclairage de la scène peinte. Excédé par cette concurrence, le curé fit opacifier le revers de la toile.
Daguerre et Bouton utilisaient une chambre noire pour peindre ces immenses toiles de façon aussi réaliste que possible.

Daguerre fit la connaissance de Joseph Nicéphore Niépce, qui réalisa la première photographie en 1826, grâce à leur ingénieur-opticien commun Vincent Chevalier. Intéressé par ses recherches sur la capture des images, il contacta Niépce par courrier en 1826. Mondain, Daguerre impressionna l'inventeur chalonnais lors de leur première rencontre en 1827. Ils se mirent à correspondre. Niépce était très réticent à montrer les avancées de ses travaux « héliographiques », qui avaient débouché sur des premières images stabilisées. Cependant, l'entregent de Daguerre en matière de chambre noire conduisirent les deux hommes à signer un contrat d'association en 1829. Le but était d'améliorer le procédé de Niépce par les perfectionnements que Daguerre y apporterait.

À partir de 1829, Daguerre commença véritablement ses travaux en chimie en utilisant l'iode découverte par Bernard Courtois, comme agent sensibilisateur sur une plaque de cuivre recouverte d'une couche d'argent.

Après la mort de Niépce, en 1833, Daguerre décida de poursuivre les recherches sur les propriétés photochimiques de l'iode et découvrit, en 1835, que la vapeur de mercure agit comme révélateur de l'image. Avec le principe du développement de l'image latente, Daguerre avait trouvé le moyen de raccourcir le temps de pose, jusqu'alors de plusieurs heures, à quelques dizaines de minutes seulement. En 1837, il parvint à fixer ces images avec de l'eau chaude saturée de sel marin. Dès lors, le daguerréotype était né — sans que le nom de Niépce y soit associé.

Daguerre fit la démonstration de son invention à François Arago, homme politique et savant célèbre. Vivement intéressé, Arago perçut le potentiel du nouveau procédé et annonça officiellement cette découverte par une communication à l'Académie des sciences, le 7 janvier 1839. Durant l'été 1839, à l'instigation d'Arago, une loi fut votée par laquelle l'État français acquérait le nouveau procédé contre une pension annuelle de 6 000 francs à Daguerre et de 4 000 francs à Isidore Niépce, le fils de Nicéphore, qui avait succédé à son père dans l'association formée avec Daguerre. Le 19 août 1839, les détails techniques furent présentés devant les Académies des sciences et des Beaux-Arts.

L'engouement du public fut immédiat. Le daguerréotype se répandit rapidement dans toute la France, en Europe, puis dans le monde entier. Il connut un immense succès pendant une dizaine d'années, avant d'être détrôné par d'autres procédés. La commercialisation des chambres et du matériel nécessaire à ces images photographiques firent la fortune de Daguerre.

Il a publié :

  • Historique et description du daguerréotype et du diorama, en 1839 ;
  • Nouveau moyen de préparer les plaques photographiques, en 1844.

Le peintre Philippe Rondé fit partie de ses élèves.
Le nom de Louis Daguerre est inscrit sur la tour Eiffel.

Monument élevé à Daguerre à Cormeilles-en-Parisis

Une souscription publique est lancée pour élever un monument à la mémoire de Daguerre à Cormeilles-en-Parisis.

Sources

  • « Louis Daguerre », dans Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang [sous la dir. de], Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878 [détail des éditions]  (Wikisource)
  • Félix Hément, Discours à l'inauguration du monument élevé à Daguerre à Cormeilles-en-Parisis, le 26 août 1883, Paris : Impr. Nationale, 1883.

Voir aussi

Bibliographie

  • Beaumont Newhall, L'histoire de la photographie depuis 1839 et jusqu'à nos jours, Bélier-Prisma, Paris, 1967
  • Jean Loup Princelle, Ces noms qui ont fait la photo : Louis Daguerre, dans Réponses Photo (ISSN 1167-864X), no 186, septembre 2007
  • Louis Daguerre par J Roquencourt - Revue Vivre en Val-d'Oise n°48

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la France au XIXe siècle Portail de la France au XIXe siècle
  • Portail de la photographie Portail de la photographie
Ce document provient de « Louis Daguerre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jacques Daguerre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Louis-Jacques Daguerre — Louis Daguerre Pour les articles homonymes, voir Daguerre. Louis Daguerre …   Wikipédia en Français

  • Daguerre, Jacques — (1789 1851)    painter, inventor    Jacques Daguerre, the inventor of the daguerreotype, was born in Cormeilles en Parisis, first worked as a scene painter for the Paris opera. After initial success in the art, he began to paint extensive… …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Daguerre: Der Ahnherrn der Fotografie —   Louis Jacques Mandé Daguerre wurde am 18. November 1787 als Sohn von Louis Jacques und Anne Antoinette Daguerre, geborene Hauterre, in Cormeilles en Parisis im Department Val d Oise geboren. 1790 erhielt der Vater eine Stelle am Gericht in… …   Universal-Lexikon

  • Daguerre Memorial — Daguerre Monument Daguerre Memorial is a bronze sculpture, by Jonathan Scott Hartley.[1] It was dedicated on on August 15, 1890, at the Arts and Industries Building. It was moved outside, where it remained from 1897 to 1969 …   Wikipedia

  • Daguerre —   [da gɛːr], Louis Jacques Mandé, französischer Maler, einer der Erfinder der Fotografie, * Cormeilles en Parisis 18. 11. 1787, ✝ Bry sur Marne (bei Paris) 10. 7. 1851. Daguerre erfand 1822 das Diorama und bemühte sich dann, das von einer Camera… …   Universal-Lexikon

  • Daguerre — (spr. Dagerr), Louis Jacques Maudé, geb. 18. Novbr. 1787 zu Cormeilles im Departement Seine et Oise, lebte in Paris als Veduten u. Decorationsmaler u. st. 10. Juli 1851 in Brysur Marne; ihm wurde 1852 in Paris ein Denkmal errichtet. Er ist der… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Daguerre — (spr. gǟr ), Louis Jacques Mande, Maler, geb. 18. Nov. 1789 zu Cormeilles in der Normandie, gest. 10. Juli 1851 in Petit Brie bei Paris, war erst Steuerbeamter, bildete sich dann unter Degoti und lieferte für die Pariser Theater Dekorationen von… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Daguerre — Daguerre, Louis Jacques Mandé, geb. zu Cormeilles 1789, gest. zu Paris 1851, war Decorationsmaler in Paris, erfand 1822 das Diorama, das er in Verbindung mit dem Maler Bouton construirte. Gleichzeitig beschäftigte ihn der Gedanke, ob es nicht… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Daguerre — Louis Jacques Mandé …   Scientists

  • Daguerre — (Louis Jacques Mandé) (1787 1851) inventeur français. Il perfectionna la photographie (inventée en 1816 par Niepce) …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.