Intrapéritonéal

ÔĽŅ
Intrapéritonéal

Péritoine

Coupe sagittale du péritoine.
L√©gende :
1 : diaphragme - 2 : foie - 3 : estomac - 4 : vessie - 5 : os pubien - 6 : vagin - 7 : pancr√©as - 8 : duod√©num - 9 : c√īlon transverse - 10 : intestin gr√™le - 11 : ut√©rus - 12 : rectum      cavit√© p√©riton√©ale

Le péritoine est une membrane séreuse continue (formée par une couche simple de cellules épithéliales), qui tapisse l'abdomen et ses viscères délimitant l'espace virtuel de la cavité péritonéale.

Il comprend deux feuillets en continuit√© l'un avec l'autre (cette pr√©cision est importante pour bien comprendre ce qu'est un organe r√©trop√©riton√©al, p√©ritonis√© et intrap√©riton√©al) :

  • le p√©ritoine visc√©ral (qui tapisse l'ext√©rieur des organes),
  • le p√©ritoine pari√©tal (qui tapisse la face interne des parois de l'abdomen).

Sommaire

Vocabulaire

Il arrive que certains livres d'anatomie qualifient certains organes comme l'estomac, le c√īlon ou la rate d'intrap√©riton√©aux ; ceci peut mener √† la confusion. Le terme intrap√©riton√©al dans ce cas ne signifie pas √† l'int√©rieur de la cavit√© p√©riton√©ale, c'est tout simplement un abus de langage. La situation peut √™tre consid√©r√©e comme si ces organes √©taient invagin√©s dans un sac clos et non pas enferm√©s, le p√©ritoine ne faisant que recouvrir ces organes. Enroul√©s dans ce sac, ils sont dits p√©ritonis√©s.

Les ovaires, les trompes ut√©rines (de Fallope) et l'ut√©rus sont intra-p√©riton√©aux, au vrai sens du terme : ils sont √† l'int√©rieur du sac ferm√©. Quant aux organes r√©tro-p√©riton√©aux, ou encore extra-p√©riton√©aux, ils sont situ√©s hors de la cavit√© p√©riton√©ale ou en arri√®re du p√©ritoine pari√©tal (par exemple les reins).

Fonction

Le p√©ritoine a plusieurs fonctions : maintenir les organes en place afin qu'ils ne se pr√©cipitent pas vers le bassin ou bougent avec les mouvements de l'individu ; servir de structure porteuse aux vaisseaux et nerfs des organes ; assurer le glissement harmonieux des visc√®res gr√Ęce √† une mince lame lubrifiante qu'il contient. Ce liquide p√©riton√©al existe en quantit√© minime chez le sujet sain (l'ascite est un sympt√īme li√© √† une accumulation de liquide p√©riton√©al).

Dans le cas de traitement par dialyse péritonéale, la propriété de perméabilité de la membrane péritonéale est utilisée afin d'évacuer les déchets du métabolisme de l'organisme.

Embryogenèse

Lors de la plicature transversale du disque tridermique, la v√©sicule vitelline (ou l√©cithoc√®le) va former l‚Äôintestin primitif. Il restera toute fois une connexion avec le cordon ombilical, c'est le canal vitellin. La somatopleure (futur feuillet pari√©tal) et la splanchnopleure (futur feuillet visc√©ral) vont se rejoindre respectivement chacun de leur c√īt√© et former deux poches qui portent de le nom de cŇďlome intra-embryonnaire droit et gauche. Il faut imaginer deux ballons qui serrent l‚Äôintestin primitif et le canal vitellin. Les portions des ballons qui sont en contact en avant et en arri√®re de l'intestin primitif forment respectivement les m√©sent√®res ventral et dorsal. Ces poches deviendront artificielles par la suite, il n'en restera que la lame de liquide s√©reux.

Contrairement au m√©sent√®re dorsal qui est lui reli√© √† la paroi pari√©tale post√©rieure en regard de l'aorte abdominale et aux organes compris entre la portion abdominale de l'Ňďsophage et le rectum abdominal, le m√©sent√®re ventral est partiel. Il est pr√©sent depuis la face inf√©rieure de la portion ant√©rieur du fascia infra-diaphragmatique (qui est en faite la continuit√© du fascia du muscle transverse de l'abdomen) jusqu'√† la face sup√©rieure de la veine ombilicale. Cette derni√®re donnera le ligament rond du foie apr√®s obturation et participera √† la formation du futur ligament falciforme. Caudalement, au d√©but seule la portion post√©rieure de l'intestin primitif est reli√©e au p√©dicule embryonnaire (futur cordon ombilical) via l'allanto√Įde (future vessie) puis c'est le canal vitellin qui viendra s'inclure dans ce p√©dicule lors de la plicature sagittale. Au-dessus et au-dessous, le feuillet visc√©ral du canal vitellin et celui de l'allanto√Įde dispara√ģtront. Ainsi le cŇďlome intra-embryonnaire qui √©tait double, devient une poche qui porte le nom de cŇďlome ombilical. Ainsi le feuillet visc√©ral de la face inf√©rieure de la veine ombilicale se continu √† la face ant√©rieure de l'intestin primitif moyen jusqu'au canal vitellin, enveloppe la v√©sicule vitellin, revient √† la face ant√©rieur de l'intestin primitif moyen : c'est le septum uro-rectal qui prendra le nom de cul de sac de Douglas. Enfin, il contourne l'allanto√Įde et revient √† la face ant√©rieure de l'intestin primitif post√©rieur. Par la suite, la v√©sicule vitelline se d√©tache et donne un reliquat du canal omphalom√©sent√©rique (diverticule de Meckel) persistant chez 2 % environ de la population g√©n√©rale ; le feuillet visc√©ral ant√©rieur de l'allanto√Įde fusionne √† au feuillet pari√©tal et l'allanto√Įde donnera l'ouraque ; lat√©ralement √† l'ouraque, les art√®res ombilicales donneront les ligaments ombilicaux droite et gauche apr√®s leurs obturations.

Durant le d√©veloppement du syst√®me digestif, celui-ci effectuer une s√©rie de rotation et de plicature dans diff√©rents plans. L'Ňďsophage, l'estomac et la portion inf√©rieure √† D2 du duod√©num font une rotation horaire de 90¬į dans le plan transversal. L'estomac fait une rotation horaire de 90¬į dans le plan frontal (formation du grand et du petit √©piploon). Le duod√©num se plie autour de la t√™te du pancr√©as. L'intestin gr√™le et une partie du gros intestin avance dans le plan sagittal pour former l'hernie ombilicale physiologique. Le gros intestin fait ainsi un coude √† gauche qui deviendra l'angle spl√©nique. Le c√īlon transverse se retrouve dans l'hernie avec le caecum √† son extr√©mit√©) le c√īlon ascendant et l'angle h√©patique ne sont pas encore form√©s). Cette portion y fait une rotation anti-horaire de 270¬į dans le plan frontal autour de l'art√®re m√©sent√©rique sup√©rieure. L'hernie se r√©sorbe, l'intestin gr√™le se d√©veloppe et se plisse pour former ses anses, la portion du c√īlon qui √©tait en dessous du gr√™le se retrouve alors au-dessus et vient se plaquer contre la paroi post√©rieure. Le caecum descend dans la fosse iliaque droite formant ainsi le c√īlon ascendant. Le c√īlon transverse se retrouve au niveau de la boucle duod√©nale au-dessus de l'art√®re m√©sent√©rique. L'angle angle spl√©nique et colique remonte l√©g√®rement au-dessus du c√īlon transverse. Le c√īlon descendant se d√©place √† gauche et se plaque √©galement contre la paroi post√©rieure, sa portion inf√©rieure reste plus ou moins fixe dans le plan sagittal et forme ainsi le c√īlon iliaque dans la fosse iliaque gauche. Le rectum √©tant centr√©, le c√īlon sigmo√Įde se d√©veloppe sur la droite pour prendre sa forme de S.

Au niveau des organes, le foie bourgeonne dans le r√©seau capillaire des veines vitellines dans le septum transversum (futur centre ph√©nique du diaphragme). Il est reli√© au duod√©num par le chol√©doque. A partir de se chol√©doque, il se forme un diverticule juste en dessous du foie, c'est la v√©sicule biliaire. Plus distalement, c'est le bourgeon du pancr√©as ventral (future t√™te du pancr√©as) qui se d√©veloppe dans le petit √©piploon. Le bourgeon du pancr√©as dorsal (future queue du pancr√©as) se d√©veloppe dans le m√©soduod√©num dorsal. Les deux bourgeons vont se rejoindront lors de la rotation horaire de 90¬į de l'intestin primitif ant√©rieur dans le plan transversal. La rate se d√©veloppe de mani√®re ind√©pendante dans le m√©sogastre dorsale.

Le péritoine segments par segments de haut en bas

Toutes les portions du tube digestif et les organes sont enveloppés antérieurement et postérieurement de feuillet viscéral. Le feuillet antérieur rejoint à chaque fois le feuillet postérieur.

Au niveau de l'Ňďsophage abdominal

Il traverse le diaphragme par l'hiatus Ňďsophagien au niveau de Th10. Le feuillet visc√©ral rejoint : √† droite le foie et le petit √©piploon ; √† gauche la grosse tub√©rosit√© de l'estomac et le m√©so-Ňďsophage dorsal ; en haut fascia infra-diaphragmatique via le p√©ritoine pari√©tal sup√©rieur ; en bas l'estomac.

Certaines zones se densifient avec le fascia supra et infra-diaphragmatique pour former respectivement le ligament phr√©nico-Ňďsophagien sup√©rieur et inf√©rieur (bandelettes de Leimer). Le feuillet visc√©ral qui recouvre l'Ňďsophage abdominal se continu par le feuillet pari√©tal sup√©rieur qui recouvre le fascia infra-diaphragmatique.

Au niveau de l'estomac

Le feuillet visc√©ral rejoint : √† droite le petit √©piploon ; √† gauche l'√©piploon gastro-spl√©nique, le m√©sogastre dorsal ; en haut le m√©so-Ňďsophage dorsal ; en bas le grand √©piploon.

Le grand √©piploon est form√© de quatre couches de feuillet visc√©ral : le feuillet de la face ant√©rieure de l'estomac descend pour remonter √† la face post√©rieure du pancr√©as, le feuillet de la face post√©rieure de l'estomac descends pour remonter √† la face ant√©rieure du pancr√©as puis revient √† la face post√©rieure de l'estomac et forme ainsi la bourse omentale ou l'arri√®re cavit√© des √©piploons (ACE) et le grand √©piploon. Le petit √©piploon est form√© de deux couches de feuillet visc√©ral : les feuillets des faces ant√©rieure et post√©rieure de l'estomac, ils se rejoignent et entourent ainsi le hile du foie. Le petit √©piploon peut √™tre consid√©rer en trois portions : la pars vasculosa qui contient le hile du foie ; la pars flacida qui part de la petite courbure de l'estomac ; la pars condensa qui part de puis l'Ňďsophage abdominal.

Certaines zones se densifient pour former des ligaments. Le ligament phr√©nico-gastrique qui relie l'estomac et l'apex de l'arri√®re cavit√© des √©piploons au fascia sous-diaphragmatique. Le prolongement droit de l'ACE relie l'estomac, l'angle du c√īlon h√©patique et le grand √©piploon au fascia sous-diaphragmatique au niveau de K10. Le prolongement gauche de l'ACE relie l'estomac, l'angle du c√īlon spl√©nique et le grand √©piploon au fascia sous-diaphragmatique au niveau de K8. Ces prolongements sont √©galement compos√©s de quatre feuillets, les m√™mes que pour le grand √©piploon. La portion m√©diane du prolongement droit de l'ACE porte le nom de sustentaculum lienis. La portion du grand √©piploon qui passe par-dessus le c√īlon transverse se densifie avec le m√©soc√īlon transverse pour former le ligament gastro-colique. Ce ligament relie ainsi la petite tub√©rosit√© de l'estomac au c√īlon transverse.

Au niveau de la rate

La rate est totalement p√©ritonis√©e par le feuillet ant√©rieur qui provient de l'estomac. Le feuillet visc√©ral rejoint : √† droite l'√©piploon gastro-spl√©nique et pancr√©atico-spl√©nique plus post√©rieurement ; il est libre √† gauche ; en haut il rejoint le m√©so-Ňďsophage ; il est libre en bas ou en contact direct avec le sustentaculum lienis.

La rate pr√©sente trois ligaments par densification : le ligament spl√©no-phr√©nique qui relie l'apex de la rate au fascia sous-diaphragmatique, le ligament spl√©no-r√©nal qui la relie √† la capsule r√©nale gauche et le ligament spl√©no-colique qui relie la face ant√©rieur de la rate et l'angle spl√©nique.

Au niveau du duodénum

Globalement le duodénum encadre la tête du pancréas latéralement à droite. De ce faite, la face qui est en contacte avec le pancréas n'est pas recouverte de feuillet viscéral. Ainsi le feuillet postérieur rejoint le feuillet antérieur à gauche mais à droit ceux-ci se continu respectivement sur la face antérieur et postérieur de la tête du pancréas. On peut ainsi considérer que le pancréas est dans le mésoduodénum.

Puis en considérant le duodénum en six portions on peut définir les rapports suivant pour le feuillet viscéral.

Au niveau du bulbe et de D1 : √† droite le feuillet de D1 ; √† gauche le feuillet de l'estomac puis le m√©soduod√©num ; en haut le petit √©piploon et le ligament cystico-duod√©nale qui est en faite l'extr√©mit√© droite du petit √©piploon ; en bas le feuillet de la t√™te du pancr√©as.

Au niveau de D2 : il est libre √† droite ; √† gauche le feuillet de la t√™te du pancr√©as puis le m√©soduod√©num ; en haut le feuillet de genu sup√©rius ; en bas le feuillet de D3.

Au niveau de D3 : il est libre √† droite ; √† gauche le feuillet de D4 ; en haut le feuillet de D2 et de D4 puis le m√©soduod√©num ; il est libre en bas.

Au niveau de D4 : √† droite le feuillet de la t√™te du pancr√©as puis le m√©soduod√©num ; √† gauche il est libre ; en haut le feuillet de l'angle duod√©no-j√©junale ; en bas le feuillet de D3.

Au niveau de l'angle duod√©no-j√©junal (angle de Treitz) : il est libre √† droite et √† gauche ; en haut il re√ßoit l'insertion du muscle de Treitz ce qui le relie au pilier gauche du diaphragme et au tronc art√©riel cŇďliaque ; en bas le feuillet de D4.

Le feuillet ant√©rieur pancr√©atico-duod√©nal qui a subi un enroulement horaire, se d√©cale dans le plan sagittal pour donner un passage au m√©soc√īlon transverse. Ainsi le bulbe, D1 et D2 se trouve en arri√®re du c√īlon transverse et D4 et l'angle duod√©no-j√©junal en avant et D3 dans le m√™me plan. De ce fait, la racine du m√©soc√īlon transverse est reli√©e √† l'angle duod√©no-j√©junale et √† la partie distale de D2. La racine du m√©sent√®re passe verticalement par D3. De ce fait une tr√®s petite portion du m√©sent√®re est en rapport avec la portion inf√©ro-lat√©rale gauche du feuillet visc√©ral pancr√©atico-duod√©nale. La disposition de la racine du m√©soc√īlon transverse, due √† la rotation anti-horaire de 270¬į et diff√©rent repli, forme √† gauche et en arri√®re de l'angle duod√©no-j√©junale la fossette duod√©no-j√©junale. L'entr√©e de cette fosse est d√©limit√© par l'arc vasculaire de Treitz √† gauche, l'angle duod√©no-j√©junale √† droite, la faux duod√©nale sup√©rieure en haut et la faux duod√©nale inf√©rieure en bas. Cette fosse communique avec le PPP en arri√®re, la fossette supra-duod√©nale en haut, la fossette infra-duod√©nale en bas.

Le feuillet visc√©ral pancr√©atico-duod√©nal post√©rieur est plaqu√© contre le PPP et forme le fascia de Treitz. Ant√©rieurement, c'est le prolongement de l'ACE droite qui vient se plaquer contre le feuillet ant√©rieur du duod√©num et forme le fascia pr√©-pancr√©atique sus-m√©socolique. Lat√©ralement et post√©rieurement, il y a une densification depuis l'angle h√©patique qui porte le nom de ligament cystico-duod√©no-colique. La racine du m√©soc√īlon transverse est reli√©e, depuis l'angle duod√©no-j√©junal √† l'art√®re m√©sent√©rique sup√©rieure, au PPP puis se continue sur le feuillet ant√©rieur de la t√™te du pancr√©as et forme le fascia pr√©-pancr√©atique sous-m√©socolique.

Au niveau du pancréas

Pour la t√™te du pancr√©as, il faut r√©f√©rer √† ce qui a √©t√© d√©crit plus haut. Par rapport √† la queue du pancr√©as : sa partie m√©diale se trouve dans le m√©soduod√©num, ainsi certains auteurs consid√®rent cette portion en position r√©tro-p√©riton√©ale ; l'extr√©mit√© de la queue est normalement p√©ritonis√©. Le feuillet visc√©ral la rejoint : √† droite le PPP et la racine du m√©soc√īlon transverse ; √† gauche l'√©piploon pancr√©atico-spl√©nique ; en haut le m√©sogastre, le feuillet ant√©rieur rejoint l'apex de l'ACE ; en bas le feuillet post√©rieur et ant√©rieur rejoignent le grand √©piploon au niveau du ligament gastro-colique.

Le feuillet viscéral postérieur est plaqué contre le PPP et forme le fascia de Told rétro-pancréatique.

Au niveau du foie et de la vésicule biliaire

Le foie est envelopp√© d'une capsule fibreuse (capsule de Glisson) puis de p√©ritoine visc√©ral. Sa face post√©rieure est incompl√®tement accol√©e au fascia sous-diaphragmatique. La zone d'accolement porte de nom de zone nue du foie (ZNF). Elle est limit√©e par les ligaments coronaire et triangulaire et r√©pond √† la zone nue du diaphragme (ZND). La ZNF communique avec le ombilic via le ligament falciforme qui d√©bute en haut et √† gauche de la veine sus-h√©patique gauche, s'insert sur la xipho√Įde via le fascia du muscle transverse puis descend vers le nombril en passant entre le lobe droite et gauche du foie o√Ļ il fusionne avec le ligament rond puis il longe en regard de la ligne blanche. On peut le consid√©rer comme le m√©sent√®re h√©patique ant√©rieur. En remontant le ligament rond jusqu'√† la veine portale, on retrouve la ZNF via la fissure pour le ligament veineux qui r√©sulte le l'obturation du ductus venosus (canal d'Ariantius). La veine cave en en contacte directe avec le foie au niveau de la ZNF et maintenue contre sa face post√©rieure par le ligament de la veine caudale.

Le feuillet viscéral rejoint le péritoine pariétal sauf en bas ou il rejoint le petit épiploon. La vésicule biliaire n'a pas de feuillet viscéral, elle est extra-capsulaire et incluse dans le feuillet du foie.

Le foie pr√©sente un ligament par densification : le ligament h√©pato-r√©nal qui relie le foie √† la capsule surr√©nale droite.

Au niveau du jéjunum et iléon

Les anses du j√©junum ont une disposition plus ou moins verticale alors que les anses de l'il√©on sont plut√īt horizontales. L'intestin gr√™le est suspendu √† la racine du m√©sent√®re via le feuillet visc√©ral. Cette racine s'insert de l'angle duod√©no-j√©junale au caecum en d√©crivant un S italique passant verticalement par D3. Le m√©sent√®re comporte l'art√®re m√©sent√©rique sup√©rieure, ce qui forme la faux de l'art√®re m√©sent√©rique sup√©rieure qui forme √† son tour la fosse m√©sent√©rico-pari√©tale. Au niveau de la jonction il√©o-caecale, on retrouve les faux ilio-caecale inf√©rieure et sup√©rieure form√©es respectivement par les art√®res caecale post√©rieure et ant√©rieure qui forment respectivement √† leur tour les fosses il√©o-caecales inf√©rieures et sup√©rieures. Lors de la formation du c√īlon ascendant, l'appendice est venu s'implanter dans le m√©sent√®re avec ses vaisseaux pour former le m√©sent√©riole de l'appendice vermisiforme.

À moins d'un mètre de la jonction ilio-caecale, on peut trouver le diverticule de Meckel. Il est évidemment recouvert de péritoine viscéral.

Au niveau du caecum

Le feuillet visc√©ral qui enveloppe le caecum : est libre droite ; rejoint √† gauche le m√©sent√©riole de l'appendice vermisiforme et le feuillet de l'il√©on ainsi que se racine m√©sent√©rique ; rejoint en haut le feuillet du c√īlon ascendant et le fascia de Told droit ; est libre en bas.

L'extrémité distale du caecum est donc libre. La partie proximale présente deux ligaments par densification comme se continu vers le haut par le fascia de Told droit. Ce sont les ligaments pariéto-caecaux interne et externe. Ces ligaments sont un lien avec le fascia iliaca et délimite la fosse caecale

Au niveau du c√īlon ascendant

Le feuillet visc√©ral : est libre √† droite et √† gauche ; en haut il rejoint le feuillet de l'angle h√©patique ; en bas le feuillet du caecum. Le m√©soc√īlon ascendant rejoint la racine du m√©sent√®re.

Le feuillet viscéral postérieur est plaqué contre le PPP et forme le fascia de Told droit.

Au niveau de l'angle hépatique

Le feuillet visc√©ral : est libre √† droite, en haut et partiellement √† gauche puisqu'il rejoint caudalement le feuillet du c√īlon transverse droit ; en bas il rejoint le feuillet du c√īlon descendant.

L'angle hépatique est relié au fascia sous-diaphragmatique via le prolongement droit de l'ACE. Cette portion porte le nom de ligament phrénico-colique droit.

Au niveau du c√īlon transverse

Le c√īlon transverse peut √™tre consid√©r√© en deux portions : droite et gauche. L'aorte fait office de limite. Idem pour la racine du m√©soc√īlon transverse. La portion droite s'insert et relie l'angle duod√©no-j√©junale et √† la partie distale de D2 en passant par la t√™te du pancr√©as. Cet accolement forme en dessous le fascia pr√© pancr√©atique sous-m√©socolique. La portion gauche de la racine s'insert au niveau de la paroi pari√©tale post√©rieure. Cette disposition de la racine qui d√©cale le duod√©num dans le plan sagittal forme la fossette duod√©no-j√©junale.

Le feuillet visc√©ral rejoint : √† droite l'angle h√©patique ; √† gauche l'angle spl√©nique ; en haut le grand √©piploon ; en bas il est libre

Une zone se densifie pour former le ligament gastro-colique. Il r√©sulte du contact entre le feuillet sup√©rieur de la racine du m√©soc√īlon transverse avec les deux feuillets inf√©rieurs du grand √©piploon.

Au niveau de l'angle splénique

Le feuillet visc√©ral : est libre √† gauche, en haut et partiellement √† droite puisqu'il rejoint caudalement le feuillet du c√īlon transverse gauche ; en bas il rejoint le feuillet du c√īlon ascendant.

L'angle spl√©nique est reli√© au fascia sous-diaphragmatique via le sustentaculum lienis (qui est en faite une portion du prolongement gauche de l'ACE). Cette portion porte le nom de ligament phr√©nico-colique gauche. Cette configuration permet de consid√©rer un lien entre la rate et l'angle spl√©nique : le ligament spl√©no-colique.

Au niveau du c√īlon descendant

Le feuillet visc√©ral : est libre √† droite et √† gauche ; en haut il rejoint le feuillet de l'angle spl√©nique ; en bas le feuillet du c√īlon iliaque. Le m√©soc√īlon descendant rejoint la racine primaire du m√©soc√īlon sigmo√Įde en bas et se continu par la PPP en haut.

Le feuillet viscéral postérieur est plaqué contre le PPP et forme le fascia de Told gauche.

Il existe parfois un ligament qui relie le fascia iliaca via le PPP et la portion distal du c√īlon iliaque : le ligament colo-iliaque.

Au niveau du c√īlon iliaque

Le feuillet visc√©ral rejoint : √† droite la racine secondaire du m√©soc√īlon sigmo√Įde puis le feuillet du c√īlon sigmo√Įde ; √† gauche il est libre ; en haut le feuillet du c√īlon descendant ; en bas il est libre.

Au niveau du sigmo√Įde

Le feuillet visc√©ral : il est libre √† droite et √† gauche ; en haut il rejoint le feuillet du c√īlon iliaque ; en bas le feuillet du rectum abdominal. La racine du m√©soc√īlon sigmo√Įde est, de part la disposition anatomique du c√īlon sigmo√Įde, compos√©e de deux racines : une primaire et une secondaire. La racine primaire est dans la continuit√© de la racine du m√©soc√īlon descendant et la racine du m√©sorectum abdominal tandis que la secondaire est dans l'axe de l'art√®re m√©sent√©rique inf√©rieure et dans la continuit√© de la racine du m√©soc√īlon iliaque. Ces deux racines d√©limitent la fosse sigmo√Įde.

Il existe parfois un ligament qui relie la trompe ut√©rine gauche au c√īlon sigmo√Įde : le ligament infundibulo-colique.

Au niveau du rectum abdominal

Le feuillet visc√©ral : il est libre √† droite et √† gauche ; en haut il rejoint le feuillet du c√īlon sigmo√Įde ; en bas son feuillet change de direction pour former le p√©ritoine pari√©tal inf√©rieur qui recouvre les organes pelviens. Ce dernier participe √† la formation des loges pelviennes. Ainsi, en avant du rectum, le fond du cul de sac de Douglas est reli√© au septum recto-g√©nital (l'apon√©vrose de Denonvilliers (prostate et noyau fibreux central) ou √† la lame recto-vaginale). Lat√©ralement au rectum, le fond des culs de sac lat√©ro-rectal sont reli√©s aux lames sacro-recto-g√©nito-pubienne. En arri√®re du rectum, le m√©sorectum abdominal est en lien avec le fascia r√©tro-rectal

L'arrière cavité des épiploons ou bourse omentale

Cette bourse est ouverte √† droite en regard de la veine cave inf√©rieure. Cet orifice porte le nom d'hiatus de Winslow ou foramen √©piplo√Įque. Il est triangulaire √† base sup√©rieure √† la coupe sagittale. Il est limit√© ant√©rieurement par le ligament cystico-duod√©nal, post√©rieurement par le PPP, c√©phaliquement par le p√©ritoine h√©patique.

Puis, il y a le vestibule, à la gauche de l'hiatus, qui est également triangulaire à base supérieure à la coupe sagittale. Il est limité antérieurement par le petit épiploon, postérieurement par le PPP, céphaliquement par le péritoine hépatique. Le vestibule comportement un prolongement qui remonte en arrière du foie, c'est le diverticule du vestibule.

En regard de l'aorte, le diamètre du vestibule diminue céphalo-caudalement, c'est le foramen boursae omentalis. Cet orifice est ovale tronqué antérieurement et à grand diamètre antério-postérieur. Il est limité antérieurement par le péritoine de l'estomac, céphaliquement par la faux de l'artère gastrique gauche et caudalement par la faux de l'artère hépatique commune.

La bourse omentale est donc en arri√®re de l'estomac en haut et porte le nom de poche r√©tro-gastrique. La bourse se continue virtuellement en bas entre la deuxi√®me et troisi√®me couche du feuillet visc√©ral du grand √©piploon et porte le nom de bourse √©piplo√Įque. La limite entre le haut et le bas se situe au niveau du ligament gastro-colique.

Le péritoine pariétal inférieur chez l'homme

D'arri√®re en avant, depuis la jonction avec l'apon√©vrose de Denonvilliers, le feuillet pari√©tal fais un pli au-dessus de l'uret√®re puis remonte pour recouvrir la face sup√©rieure de la vessie. Cette portion porte le nom de gaine allanto√Įdienne. Puis le feuillet remonte le long de l'ouraque. Lat√©ralement √† la vessie, il forme les culs de sac lat√©ro-v√©sical.

Au niveau des testicules

Les gonades, initialement indifférenciées sont reliées par le ligament suspenseur cranial (LSC) au mur abdominal postérieur alors que le gubernaculum connecte le futur testicule au futur anneau inguinal. Lors de la descente du testicule dans le scrotum guidé par le gubernaculum testis qui se masculinise sous l'effect de la testostérone (futur ligament scrotal), il se forme à partir du péritoine le processus vaginal. Ce dernier accompagne le testicule puis se s'obture pour ne laisser qu'un vestige. Le testicule est alors enveloppé antérieurement par du péritoine qui porte le nom de vaginale du testicule.

Le péritoine pariétal inférieur chez la femme

D'arri√®re en avant, depuis la jonction avec la lame recto-vaginale, le feuillet pari√©tal remonte pour recouvrir l'ut√©rus puis il redescend pour former le cul de sac inter-v√©sico-ut√©rin. Ensuite il remonte pour recouvrir la face sup√©rieure de la vessie. Cette portion porte le nom de gaine allanto√Įdienne. Puis le feuillet remonte le long de l'ouraque. Lat√©ralement √† la vessie, il forme les culs de sac lat√©ro-v√©sical.

Lat√©ralement √† l'ut√©rus, le p√©ritoine se plisse au-dessus des uret√®res, des ligaments ut√©ro-sacr√© ainsi qu'au-dessus des annexes ut√©rins pour former le ligament large. D'arri√®re en avant, depuis le pli de l'uret√®re, le feuillet pari√©tal remonte √† la face post√©rieure du param√®tre. Puis il revient quasi horizontalement en arri√®re pour revenir en avant en enveloppant le ligament ovarien et l'ovaire. Puis il remonte pour envelopper la trompe ut√©rine et son pavillon. Le feuillet pari√©tal fait le pourtour du pavillon de la trompe ut√©rine (de Fallope) et forme ainsi l'ostium abdominale. Puis il redescendant et remonte pour envelopper le ligament rond. Enfin il redescendant pour recouvrir la face ant√©rieure du param√®tre. Tous ces replis forment des m√©sos : le m√©som√©trium se trouve au-dessus du param√®tre ; le m√©sovarium c'est la portion qui rejoint le ligament ovarien et l'ovaire ; le m√©sosalpinx, c'est la portion qui rejoint la trompe ut√©rine et son pavillon. La portion qui rejoint le ligament rond porte le nom d'aileron ant√©rieur.

Organes péritonisés

  • Estomac
  • Foie (sa nature p√©riton√©ale n'est pas claire, car il est seulement couvert de p√©ritoine sur ses faces post√©rieure, inf√©rieure et lat√©rale)
  • Tiers sup√©rieur du rectum tapiss√© par le p√©ritoine
  • Pylore
  • J√©junum
  • Il√©on
  • Appendice
  • Rate
  • C√īlon transverse et c√īlon sigmo√Įde

Organes intrapéritonéaux

Organes rétro péritonéaux

Pathologies du péritoine

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  1. Embryologie médicale 6ème édition de Jan Langman et T.-W. Sadler (édition Pradel)
  2. Cahiers d'anatomie 3ème édition de L. Perlemuter et J. Waligora (édition Masson)
  3. Atlas d'anatomie humaine 4ème édition de Frank-H Netter, Pierre Kamina (Traducteur) (édition Masson)
  4. Site internet : www.embryology.ch ; L'enseignement num√©rique de Cochin : Embryologie



  • Portail de la m√©decine Portail de la m√©decine
Ce document provient de ¬ę P%C3%A9ritoine ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Intrapéritonéal de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • intraperitoneal ‚ÄĒ INTRAPERITONE√ĀL adj. (anat.) Situat √ģn cavitatea peritonealńÉ. [pron. ne al. / cf. germ. intraperitoneal]. Trimis de LauraGellner, 09.05.2005. Sursa: DN ÔĽŅ INTRAPERITONE√ĀL, ńā adj. √ģn, din cavitatea peritonealńÉ. (< germ. intraperitoneal) ‚Ķ   Dic»õionar Rom√Ęn

  • intrap√©riton√©al ‚ÄĒ intrap√©riton√©al, ale, aux […õŐÉt Äape Äit…Ēneal, o] adj. √ČTYM. 1903, in Rev. g√©n. des sc., no¬†13, p.¬†693; de intra , et p√©riton√©al. ‚ĚĖ ‚ô¶ M√©d. Qui est situ√© ou se produit dans la cavit√© p√©riton√©ale. || Hernie intrap√©riton√©ale ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • intraperitoneal ‚ÄĒ 1835, from INTRA (Cf. intra ) + PERITONEAL (Cf. peritoneal) ‚Ķ   Etymology dictionary

  • Intraperitoneal ‚ÄĒ Der Begriff intraperitoneal dient der anatomischen Lageangabe und bezeichnet als solche den vom Bauchfell √ľberzogenen Raum. Im klinischen Sprachgebrauch ist damit oft alleine die Bauchh√∂hle gemeint. Bauchorgane Zu den intraperitoneal gelegenen… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • intraperitoneal ‚ÄĒ adjective Date: circa 1836 existing within or administered by entry into the peritoneum < intraperitoneal chemotherapy > ‚ÄĘ intraperitoneally adverb ‚Ķ   New Collegiate Dictionary

  • intraperitoneal ‚ÄĒ adjective Within the cavity of the peritoneum ‚Ķ   Wiktionary

  • Intraperitoneal ‚ÄĒ Within the peritoneal cavity, the area that contains the abdominal organs. * * * Within the peritoneal cavity. * * * in¬∑tra¬∑per¬∑i¬∑to¬∑ne¬∑al .in tr…ô .per …ôt …ôn ńď …ôl adj situated within or administered by entering the peritoneum… ‚Ķ   Medical dictionary

  • intraperitoneal ‚ÄĒ in die Bauchh√∂hle * * * ‚óÜ in|tra|pe|ri|to|ne|al ‚Ć©Adj.; Med.‚Ć™ innerhalb des Bauchfellraumes gelegen [<lat. intra ‚Äěinnerhalb‚Äú + Peritoneum] ‚óÜ Die Buchstabenfolge in|tr... kann in Fremdw√∂rtern auch int|r... getrennt werden. Davon ausgenommen sind ‚Ķ   Universal-Lexikon

  • intraperitoneal ‚ÄĒ in|tra|pe|ri|to|ne|al <zu ‚ÜĎintra... u. ‚ÜĎperitoneal> innerhalb des Bauchfellraumes gelegen bzw. erfolgend (Med.) ‚Ķ   Das gro√üe Fremdw√∂rterbuch

  • intraperitoneal ‚ÄĒ adj. within the peritoneum; administered to the interior of the peritoneum (Medicine) ‚Ķ   English contemporary dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.