Insane Clown Posse

Insane Clown Posse
ICP concert.jpg
ICP, 2010.

Surnom ICP
Inner City Posse
JJ Boyz
Pays d’origine Détroit (Michigan), Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Hip Hop
Années d'activité Depuis 1989
Labels Psychopathic Records
Site officiel www.insaneclownposse.com

Membres Violent J (Joseph Bruce)
Shaggy 2 Dope (Joseph Utsler)

Insane Clown Posse (ICP) est un duo américain de hip-hop originaire de Détroit (Michigan). C'est un groupe emblématique du mouvement américain Horrorcore (atmosphère sombre centrée sur les histoires d'horreur et de meurtre). Ils définissent aussi leur musique comme wicked shit. Les ICP portent un maquillage de clown aux couleurs noir et blanc. Ils ont développé tout un univers autour du Dark Carnival (le carnaval sombre). L'apparition des couleurs (bleu et rouge) dans le maquillage commence avec l'album Shangri-La (2002). Insane Clown Posse se compose de deux rappeurs : Shaggy 2 Dope et de Violent J. Leur label indépendant, Psychopathic Records, produit de nombreuses figures de la scène Horrorcore américaine (Twiztid, Dark Lotus, Blaze Ya Dead Homie, Anybody Killa ou encore Boondox). Les fans d'ICP se nomment les Juggalos et les Juggalettes. Ils se rassemblent chaque année dans The Gathering Of the Juggalos, l'occasion pour eux d'assister à de nombreux concerts, de se rencontrer ou d'acheter du merchandising.

Sommaire

Enfance de Joseph Bruce et Joseph Utsler

La vraie identité de Violent J est Joseph Bruce (ou plus couramment Joe Bruce). Il est né le 28 avril 1972 à Berkeley dans la banlieue de Détroit (Michigan). Joseph Bruce grandit dans un milieu pauvre. Sa mère Linda élève seule ses trois enfants : Joseph (le petit dernier), Robert dit Rob (aka Jumpsteady) et leur sœur Theresa[1]. Ses vêtements proviennent de friperies et il se nourrit grâce aux collectes alimentaires organisées par son collège. Joe Bruce affirme qu'il vivait dans une maison hantée et qu'à 10 ans, il est devenu ami avec les fantômes de la maison. C'est un enfant rejeté par ses camarades de classe (un nerd).

Shaggy 2 Dope se nomme quant à lui Joseph Utsler (ou plus couramment Joey Utsler). Il est lui aussi né à Détroit dans le Detroit Area, le 13 octobre 1975. Il grandit aussi dans la pauvreté. Ses parents ont divorcé quand il était enfant, il a également des origines amérindienne et ne fête donc pas Thanksgiving (Violent J, dans le respect des origines de Shaggy, ne le fête pas non plus). Joseph Ustler allait à l'école d'Oak Park avec son grand frère John Utsler[2].

Lorsqu'il a 12 ans, Joseph Bruce suit sa mère qui se remarie. La famille déménage à Oak Park. C'est là que Joseph Bruce rencontre John Utsler puis son petit frère Joey Utsler qui a deux ans de moins que Joseph Bruce.

Inner City Posse

C'est à cette période que Joseph Bruce rejoint les gangs et est impliqué dans des affaires criminelles à Royal Oak Township. Dans le même temps, il se joint aux frères Utsler pour commencer à rapper. Il s'agit de passer de bons moments ensemble. Ils ne pensent pas à faire carrière.

En 1989, Joseph Bruce alias Jagged Joe, Joseph Utsler alias Kangol Joe et John Utsler alias Master J enregistrent sur cassette audio le single intitulé Party at the Top of the Hill. Ils prennent le nom des JJ Boys. Ils y mentionnent déjà le soda bon marché Faygo. Aucun enregistrement de ce morceau n'a été conservé.

Vers l'âge de 14 ans, Joseph Bruce et Joey Utsler quittent l'école. Joseph Bruce s'installe avec sa petite amie, Karen et rencontre Rudy (The Rude Boy), à River Rouge. La bande d'amis forme alors un gang appelé Inner City Posse. Son gang effraie les habitants en lançant des bombes lacrymogènes de l'armée et en revendant des autoradios. Cependant, le gang ne trafique pas dans les armes et la drogue. La mère de Joseph Bruce qui a déménagé à Ferndale est pourtant menacée par des membres d'un gang rival : les Hazel Parks. Pour ne pas causer de problèmes à sa mère, Joseph Bruce part à Bonnie Doone (Caroline du Nord), près de Fort Bragg. Là se trouve son frère engagé dans l'U.S. Army. À Bonnie Doone, Joseph Bruce est le témoin quotidien du racisme et de la mentalité fermée de la population. Il s'en nourrit et ne cessera de critiquer la mentalité redneck dans ses chansons au sein du groupe Insane Clown Posse.

À l'âge de 17 ans, Joseph Bruce retourne à Ferndale. Il reprend ses activités dans son gang mais il est rapidement arrêté (3 mois de prison). Cette expérience lui fait définitivement renoncer à la vie de gangsta et lui permet d'écrire ses premiers textes de rap.

Avec une connaissance nommée Dale, Joseph Bruce tente une courte carrière de catcheur professionnel. À 18 ans, il dispute son premier match sous le nom de Corporal Daniels. Il retourne cependant en 1990 à ses premières amours : la musique.

Joseph Bruce enregistre sa première cassette intitulée Enter the Ghetto Zone. Il utilise deux lecteurs de cassettes audios. L'un joue le beat, l'autre enregistre. Joseph Bruce met sa tête entre les deux et rappe. L'enregistrement n'a pas été conservé.

Joseph Bruce enregistre également la chanson Southwest Song qui passe sur une radio locale et sera reprise sur l'album d'ICP The Ringmaster en 1994.

Avec un rappeur local, Dale alias D-Lyrical, Joseph Bruce enregistre un album intitulé Intelligence and Violence sur une machine de karaoké. L'enregistrement existe toujours mais sa qualité est médiocre. C'est à ce moment-là que Joseph Bruce prend son surnom de Violent J.

Violent J achète sa propre machine à karaoké et il forme le groupe Inner City Posse, du nom de leur ancien gang, avec ses amis John Utsler alias John Kick Jazz et Joseph Utsler alias Shaggy 2 Dope .

Reprenant la méthode de Violent J pour Enter the Ghetto Zone, le trio enregistre l'album Ghetto Territory en 1990. L'album n'a pas un but commercial. Quelques rares copies sont faites mais il ne reste pas d'enregistrement.

Ils continuent à travailler et réalisent un vrai premier album intitulé Bass-ment Cuts en 1991 qu'ils vendent à environ 200 exemplaires, grâce à la ténacité d'un certain vendeur de disques nommé Alex Abiss. Son magasin s'appelle Hot Hits à Roseville, Michigan. Alex Abiss connaît Jumpsteady (le frère de Violent J). Il est convaincu par l'album et décide d'aider ICP en commercialisant Bass-ment Cuts à cinq dollars la pièce. Le succès est là même s'il est simplement local. C'est alors qu'ICP embauche Alex Abiss en tant que manager. Ensemble, ils créent leur label en 1991 nommé Psychopathic Records. Le logo du Hatchet Man a été dessiné par Shaggy 2 Dope.

Le groupe Inner City Posse livre la même année le EP Dog Beats pressé à 500 exemplaires et qui rencontre un début de succès local. Cet EP marque un premier investissement de la part d'ICP. Pour la première fois, ils louent un studio d'enregistrement. À 45 dollars de l'heure, l'effort financier est énorme mais l'album a pu être fini. ICP se lance alors dans une auto-promotion acharnée et massive à travers tout Detroit, sans aucune aide extérieure[2].

Insane Clown Posse

Au moment du EP Dog Beats (1991), Violent J rêve d'un clown maléfique. C'est le clown que l'on peut voir sur la pochette du EP Dog Beats. C'est une révélation artistique. Violent J réfléchit puis parvient à convaincre Shaggy 2 Dope et John Kick Jazz de se maquiller en clowns maléfiques et de changer le nom du groupe. Les initiales ICP sont les mêmes mais les Inner City Posse (ICP) deviennent les Insane Clown Posse (ICP). Les ICP commencent à travailler sur The Carnival Of Carnage (1992).

C'est alors que Violent J a une révélation spirituelle lors d'un nouveau rêve. Il y voit une fête foraine macabre (un Dark Carnival) et des cartes joker. En ce lieu du jugement dernier sont triés les âmes des morts. Sous le choc, Violent J décide de développer un nouveau concept qu'il résume dans les mots Dark Carnival (le Carnaval Noir). Par son originalité, le nouveau ICP se détache à la fois de la musique diabolique qui règne déjà à Détroit avec Esham et du style gangsta de Los Angeles. Le nouveau ICP allie l'humour et les histoires de meurtres en série, le tout englobé dans une ambiance clownesque et originale.

John Kick Jazz ne parvient pas à s'adapter au nouveau concept et quitte le groupe au milieu de l'enregistrement de The Carnival Of Carnage pour des raisons personnelles. Après un concert d'ICP, une personne travaillant en relation avec les clubs de Detroit annonce qu'il aime beaucoup le travail fait par les clowns et continue l'aventure aux côtés de Violent J et de Shaggy 2 Dope. Il s'agit de Greez-E. Il participe à l'enregistrement de The Carnival Of Carnage puis quitte le groupe, également pour des raisons personnelles.

Insane Clown Posse se réduit alors et jusqu'à aujourd'hui à deux membres : Joseph Bruce (Violent J) et Joseph Utsler (Shaggy 2 Dope).

Les six premières cartes Joker

Se faire un nom (1992-1995)

The Carnival of Carnage

ICP a trouvé un nouveau producteur pour enregistrer Carnival of Carnage: Mike E. Clark, qui avait son studio à Ferndale. Ce dernier produisait beaucoup pour des artistes majeurs de la scène de Detroit: Kid Rock et Esham. Grâce à Mike E. Clark, ICP a pu inviter les deux artistes qui apparaissent sur les chansons Is that you? et Taste de leur premier album et première carte Joker: Carnival of Carnage. Même si le groupe n'était pas encore signé chez une maison de disques, ils ont réussi à vendre 6 000 exemplaires par leurs propres moyens.

The Ringmaster

Par la suite, ils sont revenus rapidement en studio pour enregistrer la seconde carte Joker: The Ringmaster. Avec l'argent récolté des ventes précédentes, ils ont pu louer leur premier entrepôt pour vendre de la marchandise. The Ringmaster a marqué une époque très fructueuse dans le début de carrière d'ICP. Ils ont réussi à vendre 40 000 exemplaires sur Detroit sans aucune aide de personne et certains de leurs concerts étaient déjà complets. ICP réalise alors leur premier vidéo clip pour la chanson Chicken Huntin' .

Après ces très bons résultats, ICP a continué sur la réalisation d'un EP: Terror Wheel. Ils ont pu obtenir une diffusion du single Dead Body Man sur une radio locale. Le single est devenu un hit local et le groupe s'est fait remarquer et signé par une maison de disques: Jive Records.

Le début des succès commerciaux (1995-1998)

The Riddle Box

Une fois signés chez Jive Records, ICP a voulu ajouter des ambiances plus théâtrales, des sketches et des nouveaux personnages dans Riddle Box. À ce moment là, leur producteur Mike E. Clark leur présente Rich Murrell (aka Legs Diamond) pour participer aux chœurs, aux guitares et aux sketches de l'album.

ICP réalise son second vidéoclip pour la nouvelle version de Chicken Huntin'. Le vidéoclip est tourné en deux versions différentes. Le groupe et Jive Records n'étaient pas satisfaits du résultat de la première version du clip, ils ont donc tourné une deuxième version mieux travaillée, en incluant des extraits de leur concert au State Theater à Detroit. Ce concert était déjà complet un mois avant que Riddle Box ne sorte officiellement dans les bacs. Puis l'album s'est vendu à 4 000 exemplaires dans la première semaine de sa sortie. Jive Records n'a pas voulu promouvoir l'album à l'extérieur du Michigan, ce qui a créé une tension avec le groupe qui voulait se faire connaitre à l'échelle nationale. C'est alors qu'ils sont repartis d'eux-mêmes sur les routes jusqu'à Dallas. Ils ont réussi à vendre plus qu'au Michigan, environ 6 000 exemplaires, toujours avec leurs propres moyens[2].

ICP a donc décidé de quitter Jive Records et a obtenu peu de temps après un contrat avec Hollywood Records.

The Great Milenko

Leur nouvelle maison de disques leur a permis d'inviter des grandes stars du rock telles qu'Alice Cooper, Slash (Guns N' Roses) et Steve Jones pour apparaître dans The Great Milenko. Ils ont participé respectivement à l'Intro, Halls of Illusions et Piggie Pie.

Mais un autre problème est survenu avec la maison de disques. Cette dernière voulait retirer trois chansons de l'album jugées trop vulgaires. ICP n'a pas eu le choix que de les enlever. Mais le jour même de la sortie officielle de The Great Milenko, Hollywood Records, alors greffé avec Disney, avait une affaire avec un groupe de protestants (The Southern Baptists). En effet ces derniers boycottaient Disney pour avoir mis en vente un album très vulgaire et immoral. Pour éviter de se faire remarquer, Hollywood a décidé de retirer tous les albums des magasins et d'annuler toutes les tournées. C'est alors qu'Alex Abiss (le manager du groupe) a contacté le Los Angeles Times pour faire éclater la nouvelle au grand public. C'était l'occasion idéale pour promouvoir ICP à travers toute l'Amérique.

Hollywood Records a reçu une très mauvaise promotion et rapidement une nouvelle maison de disques, Island Records, allait bientôt signer le groupe. C'est alors que The Great Milenko est sorti deux fois sous une maison de disques différente. La version d'Island Records a remit les trois chansons auparavant retirées par Hollywood Records. Tout ce brassage médiatique a fait une sacrée promotion pour l'album, en plus de la sortie du documentaire officiel Shockumentary dans la même période. Un an après sa sortie sous Island Records, The Great Milenko est devenu album de platine[2]. Il reste un des albums les plus vendus de l'histoire d'Insane Clown Posse.

Le développement maximum du public (1999-2000)

The Amazing Jeckel Brothers

Après l'énorme succès de The Great Milenko, ICP a voulu montrer à la face du monde qu'il serait capable d'amener des rappeurs célèbres dans leur nouvel album. Grâce à l'efficacité de leur agent de réservation (Mike Wood), Snoop Dogg et Ol' Dirty Bastard ont chacun participé à une chanson de l'album : The Shaggy Show et Bitches. Personne n'aurait cru un jour qu'ICP, le groupe le plus détesté au monde pourrait faire apparaître de tels artistes sur leur album[2]. Le succès de The Great Milenko a beaucoup porté ses fruits pour la promotion de The Amazing Jeckel Brothers. En effet, ils ont eu leurs plus belles séances photos de promotion de toute leur carrière[3]. Il faut dire qu'ils commençaient à être reconnus positivement au niveau d'un public beaucoup plus large.

L'Asylum in-store tour

L'agent des tournées a pu organiser un évènement pour qu'ICP signent des autographes dans des magasins de musique. Un décor de maison hanté a été installé spécialement pour l'évènement. Il y avait une mise en scène de l'arrivée des wicked clowns qui jouaient des psychopathes portant une camisole de force et qui sortaient d'une ambulance d'hôpital psychiatrique[4].

L'Asylum in-store tour se déroulait du 25 mai au 1er juillet 1999 dans différentes villes pour promouvoir la sortie de la cinquième Jokers Card The Amazing Jeckel Brothers. Pendant cette tournée, les Juggalos recevaient gratuitement un sampler avec la chanson Sleep Walker.

Le live à Woodstock

Le Festival de Woodstock a invité ICP pour l'année 1999. La nouvelle a secoué des artistes déjà invités qui ont failli annuler leur tournée à cause de la venue du groupe. C'était la première fois qu'Insane Clown Posse était reconnu en tant qu'artiste faisant partie de la culture musicale américaine. C'est le seul festival d'une telle ampleur qui a invité le groupe de toute leur carrière, avec le Bamboozle Festival en 2011.

Le conflit avec Eminem

Pendant la tournée de The Great Milenko en 1997, Violent J croise le chemin d'Eminem qui, à l'époque n'était pas encore signé. Ce dernier lui tend un flyer pour promouvoir la sortie de The Slim Shady EP. Sur le flyer, on pouvait lire Featuring appearances by Esham, Kid Rock, and ICP (maybe). Violent J a mal pris la chose parce qu'Eminem n'avait pas demandé l'accord d'ICP avant de publier leur nom sur le flyer. D'où le maybe (peut-être). C'est cette faute maladroite qui a déclenché le conflit avec Eminem.

Pendant la tournée de The Amazing Jeckel Brothers (1999), Eminem insulte ICP via les médias. Il finit même par dire : Fuck ICP, buy my CD dans une de ses chansons[2]. Cela déclenche une longue querelle (un beef).

ICP a riposté en diffusant sur les radios américaines la chanson Slim Anus (1999), destinée à ridiculiser Eminem. ICP et Twiztid ont repris la chanson My Name Is (1999) (The Slim Shady LP, 1999) en changeant une partie des paroles. Eminem riposte également. Pendant le Up In Smoke Tour en 2000, Eminem apporte sur scène deux poupées gonflables déguisées en ICP. Il simule une fellation avec l'une d'entre elles avant de jeter les poupées dans le public.

ICP réalise une nouvelle chanson intitulée Ain't Nothin But A Bitch Thang (chanson présente sur The Pendulum, 2001) et disponible en téléchargement libre sur leur site officiel. Ils déclarent alors ne plus vouloir entendre parler d'Eminem. Les tensions demeurent cependant vives et la situation divise les fans.

De son côté, le 3 juin 2000, Eminem menace avec un pistolet Douglas Dail, un employé de Psychopathic Records. Eminem est condamné à une peine d'un an de prison et une amende d’environ 2 000 dollars ainsi que plusieurs heures de travaux publics[5].

ICP réalise donc une nouvelle chanson pour se moquer d'Eminem. Cette chanson intitulée Please Don't Hate Me (Bizaar, 2000) est plus subtile. Violent J rappe sous la forme d'une lettre d'aveux écrite à un ami. Il s'excuse pour avoir couché avec sa mère. À la fin de la chanson, il révèle l'identité de son ami en disant Peace Eminem.

Le conflit s'est finalement terminé en 2005-2006 à l'initiative du rappeur Proof membre du super groupe D-12, ami d'Eminem mais également en relation avec les artistes de Psychopathic Records. Dans une interview sur MTV News en septembre 2010, ICP ont confirmé la fin du beef [6].

L'installation dans la durée (2000-2005)

Bizzar / Bizaar

Les deux albums Bizzar et Bizaar ont été fait en attendant la sortie de la 6e carte Joker qui allait conclure la saga du Dark Carnival. À cette époque, ICP n'était pas encore prêt pour l'enregistrer. De plus, des tensions se sont créées avec leur producteur de longue date Mike E. Clark. Le travail en studio ne pouvait plus se faire dans de bonnes conditions, et le producteur a quitté le groupe.

ICP a fini l'enregistrement des deux albums à Denver, CO. L'époque Bizzar/Bizaar marque un grand changement dans leur carrière avec la construction de leur propre studio d'enregistrement (The Lotus Pod) au sein de Psychopathic Records et l'arrivée d'un nouveau producteur: Mike P. Malgré un succès mitigé (à cause des deux couvertures très similaires souvent confondues et parce que ce n'étaient pas des cartes Joker), les deux albums marquent une très bonne qualité au niveau de la créativité des chansons et du contenu des livrets. Ce sont sans doute les albums de leur carrière les plus comiques jamais réalisés.

The Wraith: Shangri-La

The Wraith est l'ultime carte Joker qui clôture la saga du Dark Carnival, il est la destinée pour tout Juggalo ayant choisi le paradis après la mort. Sorti en 2002, The Wraith : Shangri-La (2002) est le premier album entièrement sorti sous Psychopathic Records. Le nouveau producteur Mike P. a réalisé l'album avec un genre plus accessible et plus rock. The Wraith symbolise le dévoilement du Dark Carnival et toute son histoire depuis la première carte Joker. L'album marque aussi un changement dans le maquillage du groupe par les couleurs bleues et rouges. The Wraith: Shangri-La a été enregistré pour faire en sorte qu'il n'y ait aucune interruption, afin que le public l'écoute en une seule fois, sur un seul chemin menant jusqu'à la piste 17[7]. Ce concept reflète l'image du parcours de toute une vie sans interruption pour enfin arriver à la vérité et à la fin décrite dans la dernière piste Thy Unveiling.

The Wraith: Shangri-La est l'album le plus positif qui caractérise la meilleure période dans toute la carrière d'Insane Clown Posse.

The Wraith: Hell's Pit

The Wraith est l'ultime carte Joker qui clôture la saga du Dark Carnival, il est la destinée pour tout Juggalo ayant choisi l'enfer après la mort. Sorti en 2004, il s'agit de l'album le plus dur et le plus violent de la discographie d'Insane Clown Posse. L'album sort en deux versions avec chacune un DVD différent. L'une contient un DVD du film Bowling Balls 3-D Movie (2004), un film de série B de 15 minutes inspiré de la chanson Bowling Balls (2004). Ce film peut être regardé en 2-D ou en 3-D (lunettes 3-D fournies). La seconde version contient un DVD avec le clip de la chanson Real Underground Baby (2004) et un live d'ICP d'une heure à Denver (Colorado) au Red Rocks Amphitheater le 23 septembre 2003 lors du Wicked Wonka Tour.

En 2006, ICP sortent un double album de remix de The Wraith : Shangri-La et The Wraith : Hell's Pit. La plupart des titres sont remixés par Mike E. Clark, Kuma, Wolf Pac, Filthee Immigrants, Tino Gross, Fritz The Cat, Kottonmouth Kings, Monoxide Child de Twiztid, Tech N9ne et DJ Clay.

La carrière après les six premières cartes Joker (2005-2009)

The Calm

The Calm est un EP sorti en 2005 qui marque le retour d'ICP après la clôture de la saga des cartes Joker du Dark Carnival. C'est le tout premier album entièrement produit par Violent J et Shaggy 2 Dope.

The Calm annonce le commencement d'une nouvelle période avec du nouveau matériel musical.

L'intro averti d'une tempête proche : After this short calm, a vicious storm will arrive, a horrendously wicked storm. Lightning bolts so powerful the set fire to water. Thunder, loud enough to shatter brick walls, and it's headed right towards us all. We call this storm The Tempest.

The Tempest

Il s'agit du premier album de la nouvelle ère d'ICP avec l'arrivée de DJ Clay sur Hatchet House, le sous-label de Psychopathic Records, et le retour de Mike E. Clark en tant que producteur de l'album. The Tempest déborde d'imagination avec des thèmes comiques et aléatoires sur des rythmes beaucoup plus rock.

The Tempest précédemment décrite dans The Calm est en fin de compte une gigantesque montagne russe.

Dans la même année sort l'album Eye of the Storm qui rassemble huit chansons qui n'ont pas été publiées lors de l'enregistrement de The Tempest. Le single Yellow Bus était en téléchargement libre sur le site officiel d'ICP.

Jugganauts

Sorti sous Island Records en 2007, Jugganauts est le premier best of d'Insane Clown Posse rassemblant le meilleur de The Great Milenko, The Amazing Jeckel Brothers et des Bizzar/Bizaar. Le groupe ne se sent pas directement concerné par ce best of qui intéresse surtout Island Records.

Les six nouvelles cartes Joker (2009-)

Une nouvelle étape de la carrière d'ICP s'ouvre en 2009 lorsque le groupe annonce le retour du Dark Carnival et de six nouvelles cartes Joker.

Bang! Pow! Boom! (2009)

Cet album est la première carte joker d'une nouvelle série six. Il est produit par Mike E. Clark. Il est enregistré entre septembre 2008 et juillet 2009 au studio Fun House à Détroit. L'album sort le premier septembre 2009. Il contient seize titres. Pour ICP, il s'agit du retour du Dark Carnival. Cependant, au départ le groupe n'a pas clairement précisé qu'il s'agissait vraiment d'une nouvelle carte joker. Certains ont initialement pu croire que ce nouvel album servait d'introduction aux six nouvelles cartes joker.

Trois versions de l'album sortent avec une chanson cachée et la chanson de la piste deux différents  : une version bleue (piste 2 Beautiful Doom, chanson cachée Over A Bitch), une version rouge (piste 2 Freaky Creep Show, chanson cachée Our Hero) et une version verte (piste 2 The Clowns Are Back, chanson cachée Chop Chop Slide).

Dans l'album, on peut entendre une série de skits. Une série de personnes (rednecks, pédophiles, maris violents) reçoivent un coup de téléphone qui les invite au Dark Carnival. On leur promet 100 000 $ à leur arrivée.

Une chanson intitulée To Catch a Predator est inspirée d'une émission de télé américaine du même nom To Catch a Predator qui surprend des pédophiles en caméra cachée. Même si l'émission a arrêté ses fonctions, la chanson éponyme reste une des plus influentes dans la culture d'ICP qui dénonce constamment les gens mauvais inspirant le mal, tels que les pédophiles, les violeurs, les maris violents... qui seront destinés à l'enfer (voir le Dark Carnival).

Le 6 avril 2010, Psychopathic Records sort une version Nuclear Edition de l'album comportant les trois titres de la piste deux (sous le titre Triple Threat Mix), les trois chansons cachées, trois inédits (Supernatural, Tonight et It's All Over), le sampler de l'album, les clips des chansons In Yo Face et Miracles, un documentaire sur The Gathering Of The Juggalos intitulé A Family Underground.

2009-2010 : Le buzz international à propos de la chanson Miracles

Un énorme buzz médiatique a concerné le groupe Insane Clown Posse à partir d'octobre 2009 suite à leur chanson Miracles (2009) (album Bang! Pow! Boom!, 2009). Dans cette chanson, ils font la liste des choses qu'ils trouvent magiques (arc-en-ciel, pyramides, étoiles...). Ils disent qu'il s'agit de miracles et donc de créations de Dieu. Ils critiquent également les scientifiques dont les explications gâchent ces miracles de ceux qui refusent de regarder simplement la beauté des choses quotidiennes. Dans le vidéoclip de cette chanson, on peut voir le groupe ICP dans les nuages. Ils parlent de miracles et s'envolent finalement dans l'espace dans un engin spatial. Comme souvent dans leur discographie, il s'agit d'une chanson simple à prendre avec humour et légèreté. De même pour le clip à prendre au second degré.

Pourtant, un buzz a commencé suite à la diffusion du vidéoclip. Il a d'abord porté sur le message jugé simpliste et niais de leur chanson. Le 17 avril 2010, Jason Sudeikis, Nasim Pedrad, Bobby Moynihan et Ryan Phillippe ont réalisé dans l'émission Saturday Night Live une parodie d'ICP intitulée Fuckin' blankets, how do they work ? [8]. Les humoristes se donnent le nom des Thrilla Killa Klownz.

Le journaliste Dave Itzkoff a réalisé un article sur ce buzz dans le prestigieux New York Times. Cet article a été publié le 29 avril 2010 sous le titre Kidding the Clowns Online, but Who Will Laugh Last? [8]. L'article comporte un interview d'ICP. Violent J y clarifie son point de vue : I think we might have misused the word miracle. These things we mentioned in the song, they can all be explained. But what we’re doing is appreciating them. Even the infamous line "Magnets, how do they work?" I mean, yeah, we know how magnets work. But they’re still incredible. You can push something across the table without touching it [8].

Le buzz va rebondir suite à un article du journaliste John Ronson intitulé Insane Clown Posse : And God created controversy et comportant des extraits d'une interview avec le groupe. Cet article a paru le 9 octobre 2010 dans le prestigieux journal anglais The Guardian [9]. Le journaliste s'appuie sur de nombreuses citations de chansons d'ICP. Cependant, il choisit de présenter ICP comme un groupe de chrétiens évangélistes. Pourtant à aucun moment de l'interview, ICP ne se disent chrétiens. Le journaliste semble croire que toute personne qui croit en Dieu serait de confession chrétienne... Il aurait du écouter la chanson Hellalujah extraite de The Great Milenko (1997) avant d'écrire son sous-titre America's nastiest rappers in shocking revelation – they've been evangelical Christians all along. ICP y ont longuement critiqué les chrétiens évangélistes et leurs émissions télévisées. Les mass-médias ont en tout cas vu là une occasion de créer un buzz et ont tous repris l'information à propos des membres d'un groupe de hip hop hardcore qui parlent de meurtres et de sexe mais appellent à l'amour et à trouver Dieu. Pour les Juggalos, le fait qu'ICP déclarent croire en Dieu n'a rien de nouveau. Tous les albums sont dédicacés à Dieu. De plus, ICP ont révélé que pour eux, leur concept du Dark Carnival tournait autour de Dieu dans la chanson The Unveiling (album The Wraith : Shangri-La, 2002). Cependant, le groupe a toujours totalement rejeté toute orientation religieuse et a déclaré qu'ils n'étaient jamais allés à l'église et que ça ne faisait en aucun cas partie de leur éducation. Leur approche est déiste avec le Dark Carnival mais ils ne suivent aucune religion en particulier, simplement des principes moraux devenus universels : respect, amour et tolérance.

En France, le journaliste Ariel Wizman a réalisé un sujet sur cette situation lors de l'émission L'édition Spéciale sur Canal + le 13 octobre 2010. Dans sa chronique sarcastique Les rappeurs gentils, il a repris l'article du Guardian et présenté ICP comme un groupe de hip-hop chrétien évangéliste. Certains Juggalos français ont protesté contre la désinformation que représentait cette chronique alors qu'il s'agit d'une des rares évocations d'ICP dans un mass-media français depuis de nombreuses années[10]. Ce passage sur une télévision française a été signalé au site de Juggalos américains Faygoluvers. L'information a été postée sur le site le 14 octobre 2010 sous le titre ICP, God and the French ? [11].

Beaucoup de débats ont éclaté, notamment sur internet, suite à ce buzz. Encore une fois, ICP a bien mérité sa réputation de groupe le plus détesté au monde.

Detroit Music Awards 2011

En avril 2011, Insane Clown Posse a enfin reçu une récompense de la part du milieu musical de Detroit. Ils ont en effet reçu le Distinguished Achievement Award 2011 aux Detroit Music Awards 2011 au Fillmore, récompense pour l'ensemble de leur carrière. Les ICP sont ainsi montés sur scène pour clôturer la soirée pour jouer Hokus Pokus (Headhunta'z Edit) (1997), In Yo Face (2009) et Dead Body Man (1995) [12], le Faygo ayant été remplacé par des confettis pour l'occasion [13],[14].

Featuring Freshness (2011)

Featuring Freshness est la suite de la série d'albums des Forgotten Freshness. Ce double album sort le 1er novembre 2011. Le premier CD s'appelle Family et contient des featuring avec des artistes de Psychopathic Records et Hatchet House. Ce premier CD ne comporte aucun inédit. Le deuxième CD se nomme Homies et regroupe des collaborations avec d'autres artistes de la scène underground (Mack 10, Afroman, Tech N9ne, Paris, Vanilla Ice, Snoop Dogg...). On peut y écouter 4 inédits : Lets Toast avec Afro Man, Danger Party avec Big Hutch, Surviving Game avec Paris et le remix par Mike E. Clark de Is That You, un ancien duo avec Kid Rcok présent sur The Carnival Of Carnage (1992).

The Mighty Death Pop! (2011)

Cette nouvelle carte a deux visages. L'un des visages et le nom de cette nouvelle carte joker sont révélés lors de l'Hallowicked 2010 à Détroit. L'autre visage reste encore secret. L'enregistrement a débuté fin février début/mars 2011. L'album sortira en trois versions:

  • Double CD dont une mixtape Mike E Clark Murder Mix,
  • Double CD dont un album de chansons d'artistes de la légende Hip Hop remixées,
  • Double CD dont une piste d'une heure de rap continu d'ICP.

Vie personnelle

Dans leurs chansons, dans leurs interviews, dans leurs commentaires et leurs vidéos de tournée, Violent J et Shaggy 2 Dope ont plutôt donné l'image d'une vie sexuelle très remplie. Exagération? En tout cas, cela ne les a cependant pas empêcher de fonder une famille à côté de leur carrière professionnelle.

Joseph Bruce a deux enfants : little JJ (né en 2005) et Ruby (née en 2006). Un clip et une chanson ont été réalisés en 2010 pour le petit garçon Violent JJ, intitulé Bad Bad Man [15].

Joseph Utsler a trois enfants : les jumeaux Cyrus et Isaac (nés en 1996) et la petite Mahala (née en 2003).

La culture d'ICP

Au-delà du Dark Carnival, l'univers d'ICP s'appuie sur plusieurs éléments et événements essentiels.

Les Juggalos

Les fans d'ICP portent le nom de Juggalos pour les hommes et Juggalettes pour les filles. Ils forment une communauté internationale. Le développement d'internet a permis la structuration d'un réseau qui s'articule autour des sites officiels des groupes de Psychopathic Records mais aussi et surtout de sites de fans très documentés.

Le mot Juggalo est né lors d'un concert à l'époque de l'album The Ringmaster, quand ils interprétaient la chanson The Juggla. Le mot est arrivé spontanément lors d'une interaction avec le public. Violent J a dit You can't fuck with the Juggla... What about you, Juggalos? Are there any Juggalos in here? Depuis ce jour là, le terme est devenu officiel pour définir les fans du groupe[2].

Le développement du public de Juggalos a permis le développement d'une scène Horrorcore. Le mouvement du "Rap Morbide" concerne également l'Europe et la France avec notamment l'apparition de rappeur français comme VII, Young Thug , Mordom (Psyko killa, Pergam) ou Redrum (Alucard, Psyko killa), Mr Hash, Katafalk, Wadj Withaker... Un fan-club (l'association Shangri-La) avec un fanzine (Down with the clowns) a été créé en 2001 pour regrouper les Juggalos francophones. Le 1er numéro du fanzine a été imprimé et vendu à l'automne 2001. Les créateurs ont finalement dissous l'association et le fan-club. Trop peu de Juggalos ont en effet pu être réunis à l'époque (15 numéros du fanzine vendus...).

Les Juggalos restent disséminés et peu organisés en France.

Le Faygo

Le Faygo est un soda bon marché fabriqué à Détroit[16]. La boisson est associée au groupe ICP depuis un concert à l'époque de leur premier album The Carnival of Carnage (1992). Le Faygo est déjà la boisson favorite du groupe. Ce jour-là, une personne de la foule insulte Violent J. Pour se venger, ce dernier asperge cette personne avec une bouteille grand format de Faygo. La foule réagit vivement sans que l'on sache si cela est de façon positive ou non. La bouteille est relancée sur Violent J. Shaggy 2 Dope lance alors lui aussi une bouteille dans le public qui semble alors clairement réagir positivement. L'incident donne à ICP l'idée de pimenter leurs concerts. Depuis ce jour-là, le Faygo est devenu une tradition ancrée dans les concerts d'ICP. Désormais plus aucun concert ne se passe sans des douches de Faygo (Faygo showers) sur le groupe et dans le public.

Cette tradition pose problème lorsqu'il faut louer les salles de concerts. Certains shows ont été annulés parce que les responsables de la salle n'autorisaient pas l'apport de Faygo sur scène.

On retrouve d'innombrables références au Faygo dans les chansons d'ICP. C'est pourquoi le Faygo est maintenant considéré comme la boisson officielle du Juggalo.

ICP et Noël

ICP ont très tôt critiqué la fête de Noël. Pour eux, il s'agit d'une fête pour les enfants des quartiers riches. En 1994, ils sortent un EP 4 titres intitulé A Carnival Christmas spécialement pour Noël. Cet EP contient notamment le titre Santas a Fat Bitch.

En 2003, ICP met en libre téléchargement le morceau I Hate Santa Clause en duo avec Anybody Killa sur le site internet du groupe pour Noël.

En 2005, les Juggalos présents au concert du Big Ballas 2005 à Détroit reçoivent un cd gratuit qui contient le morceau Murder City Xmas, un duo entre ICP et Twiztid, produit par Mike E. Clark. La chanson est également gratuitement téléchargeable sur le site internet d'ICP.

En 2006, ICP met en libre téléchargement le morceau Hatchet House faisant participer tous les artistes de Psychopathic Records sur le site internet du groupe pour Noël.

En décembre 2010, ICP et Psychopathic Records organisent une œuvre de charité nommée The Sugar Slam's Super Live Toy Drive. Chaque personne qui envoie ou apporte lors du Old Shit Tour un jouet ou un vêtement neuf d'une valeur minimum de cinq dollars reçoit un cd collector intitulé Holiday Heat. L'album comporte des chansons d'ICP, Twiztid et des autres artistes de Psychopathic Records. Il est dédicacé par Violent J et Shaggy 2 Dope [17]. Annoncée fin novembre, l'opération est un réel succès durant tout le mois de décembre. Le 27 janvier 2011, le site internet d'ICP remercie les donateurs et leur demande d'être patient avant de recevoir leur cd collector car il y a beaucoup de personnes à remercier[18]. Les cds arrivent à partir de fin janvier 2011 chez les donateurs.

Psychopathic Records organise régulièrement un show au moment de Noël nommé le Big Balla's Christmas Party.

L'Hallowicked

Tous les ans depuis 1994, le groupe ICP organise l'Hallowicked à Détroit. Ce grand moment a lieu le le 31 octobre, le soir d'Halloween. C'est le rendez-vous incontournable pour de nombreux Juggalos. Le groupe offre un cadeau aux Juggalos venus maquillés tout d'abord sous la forme d'une K7 audio puis d'un cd. Les Juggalos découvrent alors leur cd collector qui contient un ou plusieurs titres du groupe ou des artistes de Psychopathic Records. Ces titres sont le plus souvent inédits.

The Gathering of the Juggalos

Le premier festival du Gathering of the Juggalos a été mis en place en 2000 par Psychopathic Records. Le but était de mettre en place des concerts et des rencontres entre les Juggalos et tous les artistes de Psychopathic Records. Organiser des spectacles comme des matches de catch, des scène libre et diverses activités sportives. La première session fut un très grand succès et le Gathering of the Juggalos reste actuellement une grande tradition et l'un des évènements annuels les plus attendus au sein de la communauté de Juggalos. Il est souvent comparé à un paradis sur terre (Shangri-La on earth) et d'île de Juggalos, qui a inspiré le clip de la chanson Juggalo Island dans l'album Bang! Pow! Boom! (2009).

Depuis 2007, The Gathering of the Juggalos se retrouve chaque année à Cave-In-Rock dans l'Illinois.

La carrière de catcheurs et ses influences

Passionnés par le catch depuis leur enfance, les deux membres d'Insane Clown Posse ont eu une longue carrière de catcheur amateur dans le circuit Backyard Wrestling (littéralement "Catch du jardin"), un type de lutte où tous les coups ou presque étaient permis. En effet, ils ont commencé à monter leur petite équipe en 1986 dans leur jardin. Ils se nommaient la TTW (Tag Team Wrestling) en rêvant un jour de devenir des champions de catch. Leur équipe évolue avec deux membres en plus qui sont John (le frère de Shaggy 2 Dope) et Lacey. À eux quatre ils se renomment en NAW (National All-star Wrestling) avec chacun un surnom: Darrell 'Dropkick' Daniels (Violent J), Jailbird Man (Lacey), White Tiger (ou Rhino) (Shaggy 2 Dope) et The Terrible (John). Ensemble ils ont commencé à vendre des tickets pour leurs matches intitulés NAW Wrestling Extravaganza, toujours dans un contexte amateur[2].


En 1997 après avoir contacté les catcheurs professionnel Rob Van Dam et Sabu, Insane Clown Posse font leurs début à la ECW, l'une des fédérations phare du catch aux États-Unis [19]. Durant l'été 1998 , la WWF (devenue désormais WWE) fait savoir au duo qu'ils souhaitent les engager pour écrire une chanson d'introduction pour un collectif de catcheur, les Oddities. Après avoir écrit la chanson The Greatest show, Insane Clown Posse sont invités à la jouer durant l'un des grand événements de la fédération, le Summerslam.

Suite à d'autres participations dans diverses fédérations de catch, ICP créèrent enfin leur propre circuit professionnel du nom de Juggalo Championship Wrestling (JCW) en 1999. Trois vidéos ont été réalisées : JCW Volume 1 (1999), JCW Volume 2 (2000) et JCW Volume 3 (2001). Un grand nombre de catcheurs pro ou semi pro ont participé aux matchs de la JCW, les plus notable sont: Kevin Nash, Scott Hall, Sabu, Vampiro, Raven, Corporal Robinson, Mad Man Pondo.


ICP et leurs personnages s'inspirent beaucoup de la culture du catch qui tient du spectacle violent et divertissant, avec un public qui hue les mauvais et qui encourage les bons.

Leurs interviews datant des années 1990 montrent l'influence du catch sur le groupe qui s'exclamait et qui jouait des personnages excessifs devant le public. Également, les fameux masques de catcheurs sont souvent portés par le groupe lorsqu'ils sortent à l'extérieur pendant leurs tournées. Il est de même pour leur fameux maquillage noir et blanc, porté comme un masque lors de toutes leurs apparitions publiques (concerts, interviews, reportages, séances photos...) [20].

ICP et le divertissement

Participant au monde de la musique qui est l'industrie du divertissement, ICP a réalisé divers épisodes pour les Juggalos, qui étaient seulement visibles sur internet.

The Shaggy Show

The Shaggy Show est le nom donné au show internet réalisé par Shaggy 2 Dope. Les épisodes sont des mini films d'environ 10 minutes tournés en caméra amateur pendant les tournées et événements du groupe. 12 épisodes sont tournés à partir du 4 juin 2000 pendant la tournée du Psychopathics From Outer Space. Un personnage fameux joué par Violent J est né lors des délires du Shaggy Show surnommé Moon Glorious. Shaggy 2 Dope filme ensuite The Gathering Of The Juggalos 2000 (4 épisodes). En 2001, 3 autres épisodes sont tournés lors du Haunted House Tour. En 2003, 3 épisodes sont tournés lors du Shangri-La Tour. En 2010, 3 nouveaux épisodes sont tourné lors de la nouvelle tournée d'ICP pour l'album Bang! Pow! Boom! intitulée le Happy Daze Tour.

Les épisodes sont tous visibles sur le site de Faygoluvers[21].

Chaines d'information

Weekly Freekly (2002-2004) Il s'agit des mises à jour du label écrites par Violent J et diffusées sur le site officiel d'ICP en 2002-2004 [22].


Hatchet Action News (2006-2009) Pour remplacer les Weekly Freekly, plusieurs épisodes ont été réalisés pour informer les Juggalos sur les news du label (sorties d'album, tournées...) avec des interviews et des sketches exclusifs. Le premier Hatchet Action News date de juin 2006 introduisant sur le Gathering of the Juggalos [23]. Les épisodes étaient présentés par Fats Pepper (Violent J) et Guy Gorfey (Shaggy 2 Dope) dans des costumes de présentateurs TV. Hatchet Action News Weekly Freekly Weekly a fait son retour en juillet 2011 avec un numéro spécial sur le Gathering of the Juggalos 2011 (12th annual Gathering of the Juggalos).


Hatchet Happenings (2010) Il y a eu trois épisodes réalisés en 2010 avec une nouvelle formule et présentés par DJ Clay[24].


Now You Know (2010) Une nouvelle formule qui a eu quatre épisodes en 2010. Ils sont présentés par les Axe Murder Boyz (AMB) mais cette fois-ci, les épisodes sont plus tournés sur la scène underground de Detroit[24].

Tournées

Concerts en France

Le groupe ICP s'est produit à deux reprises en France en 1997 pour la sortie de The Great Milenko, leur 4e carte joker. Ils ont ainsi joué à la salle du Liberté le 5 décembre 1997 lors des transmusicales de Rennes après Cornershop, Rocket From The Crypt et avant les Foo Fighters[25]. Ils ont également joué au Printemps de Bourges (Sources ?).

Le groupe devait se produire en mai 1998 lors de deux nouvelles dates le 12 mai à Paris (Élysée Montmartre) et le 25 mai à Strasbourg mais les concerts ont été annulés faute de public. Le concert de Paris a ainsi été annulé le soir même du show.

Plus aucune date n'a depuis été programmée en France. Dans le cadre du Shangri-La World Tour, les Insane Clown Posse sont revenus en Europe (Royaume-Uni, Allemagne et Pays-Bas) en novembre 2003.

Discographie d'ICP

Inner City Posse

  • 1989 Party at the Top of the Hill
  • 1990 Enter the Ghetto Zone
  • 1990 Intelligence And Violence
  • 1990 Ghetto Territory
  • 1991 Bass-Ment Cuts
  • 1991 Dog Beats

Insane Clown Posse

Les six premières Joker's Card

  • 1992 Carnival of Carnage.
  • 1994 The Ringmaster.
  • 1995 Riddle Box.
  • 1997 The Great Milenko.
  • 1999 The Amazing Jeckel Brothers.
  • 2002 The Wraith : Shangri-La.
  • 2004 The Wraith : Hell's Pit.


Les six nouvelles Joker's Card

  • 2009 Bang! Pow! Boom!.
  • 2011 The Mighty Death Pop!.


- Autres albums

  • 2000 Bizaar.
  • 2000 Bizzar.
  • 2007 The Eye of the Storm.
  • 2007 The Tempest.


- EP

  • 1993 Beverly Kills 50187.
  • 1994 The Terror Wheel.
  • 1996 Tunnel of Love.
  • 2005 The Calm.
  • 2011 The American Psycho Tour EP : Un EP vendu sur le American Psycho Tour et sur hatchet gear. Il comporte deux morceaux inédits d'ICP (I'm Still Alive et The Fuck Yous) et deux morceaux inédits de Twiztid (No Where et Never Get It Outta Me) ainsi que deux duos inédits entre ICP et Twiztid (Get Geeked et American Psychos).


Compilations

  • 1997 Mutilation Mix.
  • 1998 Forgotten Freshness Vol I.
  • 1998 Forgotten Freshness Vol II.
  • 2000 Psychopathics From Outer Space.
  • 2001 Forgotten Freshness Vol III.
  • 2003 Psychopathics From Outer Space Part 2.
  • 2005 Forgotten Freshness Vol. IV + Hallowicked Compilation.
  • 2007 Psychopathics From Outer Space Part 3.
  • 2007 Jugganauts: The Best of Insane Clown Posse.
  • 2010 The Old Shit.
  • 2011 Featuring Freshness (deux cds de featuring, 4 chansons inédites dont un remix)


Singles

  • 2011 Leck Mich Im Arsch : Ce single comporte deux morceaux produits par Jack White des The White Stripes. Il y a tout d'abord Leck Mich Im Arsch, un mix entre la mélodie et les paroles de cette chanson de Mozart, les paroles d'ICP et les riffs de Jeff the Brotherhood. Le second morceau est intitulé Mountain Girl. Le single est disponible en ligne sur itunes le 13 septembre 2011. 100 Single tricolores sont distribués au Third Man Rolling Record Store au MI Fest à Brooklyn, Michigan le 17 septembre et 50 autres single tricolores sont donnés pour des commandes effectués sur Third Man Records[26].


Hallowicked

L'Hallowicked est un concert d'ICP qui a lieu à Détroit tous les ans le soir d'Halloween depuis 1994. Les Juggalos présents se voient offrir un enregistrement collector le plus souvent inédit.


Le Pendulum

  • 2002 The Complete Pendulum.


Les singles et albums de Noël


Autres Cds offerts aux fans

ICP ont distribué des cds aux Juggalos en dehors de l'Hallowicked et des singles de Noël.


Chansons




Golden Goldies

C'est un groupe qui se compose de Joseph Bruce (Golden Jelly), Joseph Utsler (Gold D), Robert Bruce (Golden Gram), Billy Bill (Gold Double B), Alex Abbiss (Gold Rocks), Mike E. Clark (Gold Digger), Rich Murrell (Golden Warrior), Frank G (Golden Frank), Keith (Gold Teeth), Josh (Rold Gold), Kelly Eubanks (Gold Spud), Fink the East Side G (Golden Toby) et and Matt Mackalantie (Gold Spakalantie). Ils n'ont réalisé qu'un seul album nommé Gimme Them Fuckin' Nuggets Bitch, Or I'll Punch Your Fuckin' Face (1995). Ce dernier n'était pas destiné à la vente et a été enregistré en moins d'une semaine. L'album était juste une plaisanterie à titre personnel et divertissant pour le groupe. L'album a été réalisé comme une sorte de challenge amusant où les membres n'avaient que cinq minutes pour écrire leur texte et ensuite les enregistrer en une seule prise. La plupart des textes sont ratés, ce qui rendait le processus encore plus drôle pour les participants. Par contre, Golden Goldies a fait une unique performance lors de la fête de la sortie de l'album Riddle Box (1995)[27].


Autres

  • 2002 Instrumentals Vol 1.
  • 2006 The Wraith: Remix Albums.

Albums Solos

  • 1994 Fuck Off : Shaggy 2 Dope.
  • 2003 Wizard of the Hood : Violent J.
  • 2006 F.T.F.O : Shaggy 2 Dope.
  • 2008 Untitled (Gathering Of The Juggalos 2008 Solo Album) : Violent J. 1ère version du second album solo de Violent J vendu uniquement à The Gathering Of The Juggalos 2008. Le tracklisting est légèrement différent de la version définitive de The Shining (2009).
  • 2009 The Shining : Violent J.

Autres projets

Psychopathic Rydas (1999-)

Psychopathic Rydas est un supergroupe de gangsta rap créé en 1999. Il regroupe plusieurs artistes du label Psychopathic Records dont Insane Cown Posse (ICP), Twiztid et Blaze Ya Dead Homie qui reprennent illégalement les musiques d'artistes de hip hop pour y ajouter leurs paroles.

Psychopathic Rydas n'est pas signé sur le label Psychopathic Records mais sur le label Joe & Joey Records créé en 1999. Ce label permet de réutiliser illégalement les titres d'autres artistes pour le supergroupe Psychopathic Rydas.

Violent J rappe sous le nom de Bullet et Shaggy 2 Dope sous celui de Full Clip.

Dark Lotus (1999-)

Le supergroupe Dark Lotus regroupe initialement ICP et Twiztid (chansons Echo Side et I Don't Care). Le groupe s'agrandit avec l'arrivée de Blaze Ya Dead Homie puis de Marz pour le premier Tales From The Lotus Pod (2001) . Cependant, suite à une dispute avec ICP, Marz quitte le groupe et est remplacé par Anybody Killa. Une nouvelle version de Tales From The Lotus Pod sort en 2002. Les paroles de Marz sont remplacées par celles d'Anybody Killa. Un nouvel album est réalisé en 2004 et intitulé Black Rain (2004). Anybody Killa quitte ensuite le groupe. Cela n'empêche pas la réalisation du troisième album intitulé The Opaque Brotherhood (2008).

Soopa Villainz (2002-2006)

Soopa Villainz est un side-project de hip hop annoncé dès 2002. Un premier titre intitulé Silence Of The Ham plutôt gangsta-rap est diffusé à l'Hallowicked 2002. Il regroupe ICP et Esham. Ils sont rejoints ensuite par Lavel. Le concept progresse et devient moins gangsta-rap. Chaque membre prend un pseudo : Mr. Diamond (Violent J), Mr. Club (Shaggy 2 Dope), Mr. Spade (Esham) et Mr. Heart (Lavel) [28]. Le groupe signe en avril 2005. Il réalise un premier album intitulé Furious (2005). Cependant, Esham et Lavel quitte Psychopathic Records. Un nouvel album intitulé It Ain't Safe No More (2006) est pourtant réalisé sans l'accord de Psychopathic Records mais avec Mr. Diamond et Mr. Club et laissé en téléchargement libre sur internet.

Zug Izland (2003-2004)

En 2003, Joe Bruce (Violent J) monte un side-projet rock nommé Zug Izland. Il réalise le concept de l'album intitulé Cracked Tiles (2003). Joe Bruce est omniprésent sur l'album : il compose les paroles, il intervient d'une façon ou d'une autre aux côtés du chanteur Syn dans toutes les chansons, ICP réalisent 5 featuring sur l'album. L'album est produit par Psychopathic Records et enregistré par Mike J. Puwal (Mike P.). Après la sortie de l'album, le groupe décide de quitter en bon terme Psychopathic Records pour préparer son prochain album intitulé 3:33 (2004) sans Joe Bruce mais avec Mike P..

Psycho Psypher (2011)

Ce projet est annoncé par Violent J sur son twitter en février 2011. Le Hatchet Herald du 1er avril 2011[29] précise le contenu du projet. Il s'agit de deux vidéos de cypher : des freestyles avec des textes déjà préparés. Ces vidéos sont disponibles exclusivement sur iTunes. Psypher One video sort le 5 avril. Elle regroupe les artistes Violent J, Jamie Madrox de Twiztid, Anybody Killa et Bootleg de The Dayton Family. Psypher Two video sort le 19 avril. Elle regroupe Shaggy 2 Dope, Monoxide Child de Twiztid, Blaze Ya Dead Homie, Boondox et Shoestring de The Dayton Family.

Les featuring d'Insane Clown Posse

Featuring avec Twiztid



Featuring avec Blaze Ya Dead Homie



Featuring avec Anybody Killa (ABK)



Featuring avec Boondox



Featuring avec DJ Clay



Featuring avec Axe Murder Boyz (AMB)



Featuring avec The Dayton Family



Featuring avec Jumpsteady

Jumpsteady est le frère de Violent J.Il a réalisé deux albums sur Psychopathic Records (Chaos Theory en 2002 et Master Of The flying Guillotine en 2005). Il a mis un terme à sa carrière musicale personnelle en 2005. Il participe cependant occasionnellement aux projets d'ICP.



Featuring avec Zug Izland

Le groupe de rock Zug Izland a réalisé deux albums : Cracked Tiles (2003) et 3:33 (2004). Le concept de l'album Cracked Tiles a été réalisé par Joe Bruce (Violent J) et l'album a été produit par Psychopathic Records. Joe Bruce a écrit les paroles et participé aux arrangements avec Mike J. Puwal (Mike P.). Il s'agit en fait à l'origine du side-projet de groupe rock de Joe Bruce (Violent J). Si le chanteur principal est Syn, Joe Bruce est omniprésent : on l'entend dans toutes les chansons. Les chants de fond sont faits par Joe Bruce, Joey Utsler (Shaggy 2 Dope qui fait également le scratching), Mike P. et The Rude Boy. Très proches au moment de Cracked Tiles (2003), Zug Izland et ICP se sont ensuite éloignés. Zug Izland a en effet voulu retrouver son indépendante artistique pour réaliser son second album. La séparation s'est passée sans heurts et les deux groupes ont conservé de bonnes relations.




Featuring avec Myzery

Featuring avec Kottonmouth Kings

Les Kottonmouth Kings sont un groupe de Weed Core originaire de Californie.


Featuring avec Legs Diamond

Legs Diamond est le surnom de Rich Murrel. Il participe à de nombreux albums d'ICP comme guitariste et voix additionnelle. Dans la pochette du EP d'ICP Tunnel Of Love (1996), une publicité annonce la sortie d'un album de Legs Diamond intitulé Legs Diamond The Son Of Silence par la The Crime Family Album. Cet album n'est cependant jamais sorti.

Featuring avec Esham



Autres Featuring


Vidéos

Vidéoclips

Vidéoclips d'ICP

ICP ont tourné de nombreux clips. En 2007 est sortie Psychopathic : The Videos (2007), une compilation des clips d'ICP et des artistes de Psychopathic Records.

Apparition d'ICP dans des vidéoclips

Documentaires

  • 1997 Shockumentary : Un documentaire officiel sur les Juggalos, réalisé par Paul Andresen.
  • 1997 le Carnaval Noir d'Insane Clown Posse : Une version K7 vidéo française composée d'extraits sous-titrés de Shockumentary et distribuée gratuitement pour l'achat de The Great Milenko.
  • 2000 Six Jokerz : Unauthorized : Un documentaire non autorisé sur ICP et les Juggalos.
  • 2003 The Wraith : ICP Seminar (GOTJ 2002) : Un séminaire à The Gathering Of The Juggalos 2002 avec Violent J. Violent J revient sur le parcours du groupe ICP jusqu'à The Jeckel Brothers puis il révèle la nouvelle carte Joker (The Wraith) et sa date de sortie. Film disponible sur un DVD fourni avec l'album The Wraith : Shangri-la (celui avec l'autocollant couleur or sur le boîtier).

Films

  • 1999 Big Money Hustlas : Le premier film d'ICP réalisé par John Cafiero. C'est une comédie policière qui a été sortie en VHS puis en DVD. Il y a beaucoup d'invités comme Twiztid, Rudy Ray Moore, The Misfits, Harland Willams... Violent J est Big Baby Sweets et Shaggy 2 Dope est Sugar Bear.
  • 2008 Death Racer : Un film de série B avec les ICP censé se passer dans les années 2030.
  • 2004 Bowling Balls 3-D Movie : Un film de série B de 15 minutes inspiré de la chanson Bowling Balls de l'album Hell's Pit. Il peut être regardé en 2-D ou en 3-D (lunettes 3-D fournies). Film disponible sur un DVD fourni avec une des deux versions de l'album The Wraith : Hell's Pit. Violent J et Shaggy 2 Dope sont les propriétaires d'une maison isolée au milieu de nulle part. Ils y assassinent des visiteurs malchanceux.
  • 2009 A Family Underground' : Un film sur The Gathering of The Juggalos 2008 réalisé par Paul Andresen.
  • 2010 Big Money Rustlas : Une comédie qui est la suite de Big Money Hustlas qui se déroule dans le passé à l'époque du Far West, également réalisé par Paul Andresen. Les invités sont aussi nombreux (Twiztid, Boondox, Jumpsteady, Anybody Killa, Jason Mewes, Mark Jury...). Violent J est Big Baby Chips et Shaggy 2 Dope est Sheriff Sugar Wolf.

Live

  • 2003 The Wraith : Live in Concert (GOTJ 2002) : Un live d'ICP à The Gathering of the Juggalos 2002. Film disponible sur un DVD fourni avec l'album The Wraith : Shangri-la (celui avec l'autocollant couleur argent sur le boîtier).
  • 2003 Bootlegged In L.A. : Un concert enregistré à Los Angeles.
  • 2004 Bootlegged in Denver : Un concert enregistré à Denver pendant le Wicked Wonka Tour. On peut y voir ICP mais aussi Tech N9ne ou encore Kottonmouth Kings. Film disponible sur un DVD fourni avec une des deux versions de l'album Hell's Pit. Le DVD contient également une compilation d'extraits de concerts avec la chanson Real Underground Baby (2004) en fond sonore.

Catch

XPW Wrestling

  • 2001 XPW Wrestling : Redemption : On peut y voir les premiers combats de Shaggy 2 Dope et Vampiro.


Juggalo Championshit Wrestling (JCW)

  • 1995 Strangle-Mania 1 : Matchs au Japon commentés par Handsome Harley Guastella (Shagyy 2 Dope) et Diamond Donavon Douglass (Violent J) . La vidéo contient également le vidéoclip de Another Love Song (1999).
  • 1999 Strangle-Mania 2 : Matchs commentés par Join Gweedo (Shaggy 2 Dope), 3-D (Violent J) et Johnny Stark (Jamie Madrox)
  • 2003 JCW Volume 1
  • 2003 JCW Volume 2
  • 2003 JCW Volume 3
  • 2007 Slam TV Episodes 1-9
  • 2007 Slam TV Episodes 10-15

Apparitions

  • 1996 Backstage Sluts : Le film montre ce que sont prêtes à faire certaines groupies pour atteindre les rockstars. Présence d'ICP, Korn, Limp Bizkit...
  • 2000 Beyond the Freek Show : Born Twiztid : Un documentaire sur Twiztid dans lequel ICP font des apparitions. On peut notamment les voir avec le maquillage de Twiztid. On peut également y voir des extraits live à The Gathering of the Juggalos 2000 à Novi (Michigan) et à Hallowicked 2000 à Détroit (Michigan).
  • 2001 Backstage Pass : Uncensored : Les rockstars backstage avec des filles faciles. Quelques interview dont une avec ICP. Quelques autres groupes présents : Korn, Orgy, Limp Bizkit, Nashville Pussy...
  • 2005 The Purple Show : La vidéo sur le show web réalisé par Twiztid et diffusé sur leur site Twiztid.com. On peut y voir Twiztid, Blaze Ya Dead Homie, Esham, AnyBody Killa, ICP...
  • 2005 Road Fools : Le mini-album Road Fools d'Anybody Killa contient un DVD. On peut y voir des extraits live d'Anybody Killa à The Gathering of the Juggalos 2004 mais également Violent J, Esham...
  • 2005 101 Reasons NOT To Be A Pro Wrestler : Documentaire sur le catch dans lequel les catcheurs parlent sans tabous de leur métier. On peut notamment y voir Violent J, Shaggy 2 Dope et Vampiro.
  • 2008 The Hitchcock of Hip Hop : Un documentaire sur Prozak, alias The Hitchcock of Hip Hop dans lequel ICP apparait plusieurs fois lors d'une interview sur Prozak.


  • 2006: ICP a participé à la bande originale du film Evil Bong avec la chanson Like it like that (de l'EP The Calm, 2005)[30]

Comics

Plusieurs Comics se rapportant à ICP ont été publiés.

Les premiers comics

À l'époque de Beverly Kills (1994), une série de trois comics a été publiée par Psychopathic Records. Ils ont été conceptualisés par ICP et réalisés par Bubba Felix (Jumpsteady).

  • How Many Times ? (20 pages) : C'est l'histoire d'un type qui tue tous les gens qui le cherchent.
  • Mr. Johnson's Head (15 pages) : C'est l'histoire d'un lycéen rejeté par tout le monde et qui se met à massacrer son professeur et les élèves de sa classe.
  • Wicked Klownz (38 pages) : C'est une version déjantée de la naissance d'ICP. Violent J et Shaggy 2 Dope sont deux jeunes hommes qui ne font rien de leur vie à part traîner. Quatre jeunes riches rentrent dans leur voiture et les jettent à la rivière. Au contact de produits toxiques, Violent J et Shaggy 2 Dope ressuscitent et se transforment en clown maléfiques. Ils se vengent des quatre riches garçons et finissent même par tuer le gouverneur avant de partir vers le ghetto de Detroit. Wicked Klownz était initialement inclus avec l'album The Ringmaster (1994). L'histoire a été écrite par Violent J et dessinée par Shaggy 2 Dope. Une fois de plus ils voulaient inclure quelque chose de spécial pour la sortie d'un album. Ce comic a été le résultat de beaucoup, beaucoup de travail. Un des plus intenses efforts de promotion réalisés dans la carrière d'ICP [2].

Chaos! Comics

Chaos! Comics est un éditeur qui a publié de 1999 à 2001 The Pendulum une série de douze bandes dessinées écrites par Jumpsteady et dessinées par Jerry Beck. L'histoire de The Pendulum se déroule dans la vision du Dark Carnival où Insane Clown Posse lutte contre un démon nommé Killnor qui fait intervenir Twiztid, un des ennemis principaux de l'histoire. Ces douze parties devaient chacune contenir une nouvelle chanson d'ICP mais dû au rythme effréné des tournées, le duo n'a pas pu enregistrer un nouveau titre pour chaque partie et a donc publié certaines chansons qui étaient déjà présentes dans d'autres albums et compilations.


  • Pendulum #1 The Amazing Maze
  • Pendulum #2 I Don't Care
  • Pendulum #3 $50 Bucks
  • Pendulum #4 The Greatest Show : version du single Oddities non censurée avec des paroles différentes.
  • Pendulum #5 Toxic Love
  • Pendulum #6 Ain't Nuttin' But A Bitch Thang
  • Pendulum #7 Whut rydas do for money?
  • Pendulum #8 Confessions
  • Pendulum #9 Superstar
  • Pendulum #10 R U Wicked?
  • Pendulum #11 Run!
  • Pendulum #12 Skantaclaws

Livres

  • Joe Bruce, Behind The Paint, 2003 : Il s'agit de l'autobiographie de Joseph Bruce (Violent J). L'artiste y revient sur sa vie et sa carrière jusqu'en 2003. Une seconde édition a été publiée en 2004.
  • Lors du Gathering of the Juggalos 2011, ICP a déclaré qu'une suite autobiographique du livre Behind The Paint était en cours d'écriture et se nommera Another Decade Down.

Voir aussi

Liens internes



Liens externes

Notes et références

  1. Voir http://www.faygoluvers.net/main/?name=Main&file=index&id=icp/bio
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i Livre autobiographique de Violent J : Behind the paint (2003)
  3. Voir les photos sur http://www.burntwreckage.com/
  4. Voir la photo
  5. (en) Eminem Gets Probation For Pulling Gun At ICP Run-In - MTV, 28 juin 2001
  6. Voir l'article Insane Clown Posse say Eminem beef is dead sur le site de MTV
  7. Archives du site officiel d'ICP http://web.archive.org/web/20040820162655/www.insaneclownposse.com/page.php?page_id=icp_wf_20021024
  8. a, b et c Voir l'article http://www.nytimes.com/2010/04/30/arts/music/30insane.html?_r=1&src=tptw
  9. Voir l'interview And God created controversy http://www.guardian.co.uk/music/2010/oct/09/insane-clown-posse-christians-god
  10. Voir une copie d'un mail envoyé par une Juggalette à Canal + http://the-wicked-shit.forums-actifs.com/t113-icp-a-la-tv-francaise-et-a-midi
  11. Voir le post sur le site de Faygoluvers : http://www.faygoluvers.net/main/?id=news/comments&nid=EklZEplAyFjOpvhdLq#comments
  12. Voir la vidéo de leur prestation live
  13. Voir le résumé de la soirée sur le site Billbord.com
  14. Voir des photos de la soirée au Detroit Music Awards 2011
  15. Voir le clip http://www.youtube.com/watch?v=uGqlRtXuJNE
  16. Voir le site internet de l'entreprise : http://www.faygo.com
  17. Voir les articles sur http://www.iconvsicon.com/2010/11/30/insane-clown-posse-and-psychopathic-sponsor-sugar-slam%E2%80%99s-super-live-toy-drive et http://www.allvoices.com/contributed-news/7485044-the-sugar-slams-super-live-toy-drive
  18. News du 27 janvier 2011 : http://www.insaneclownposse.com/icp2010/?p=1587
  19. (en) Profil de Insane Clown Posse sur Online World of Wrestling. Consulté le 19 août 2009
  20. Voir l'interview http://www.avclub.com/articles/violent-j-of-insane-clown-posse,45406/
  21. Voir les épisodes : http://www.faygoluvers.net/main/?name=Main&file=index&id=shaggyshow/episode
  22. Voir les archives du site officiel d'ICP http://web.archive.org/web/20040820062709/www.insaneclownposse.com/page.php?page_id=icp_weekly_freekly
  23. Voir le 1er épisode http://www.youtube.com/watch?v=q1bhLCdvSTI
  24. a et b Voir la chaîne video officielle http://www.youtube.com/user/PsychopathicVideo
  25. Voir l'article des inrockuptibles annonçant le programme des transmusicales de Rennes en 1997 : http://www.lesinrocks.com/musique/musique-article/article/transmusicales-1997-regarde-un-peu-la-trans/
  26. Voir les news sur le site internet du groupe Insane Clown Posse
  27. Voir le live http://www.youtube.com/watch?v=-G-LeTm9ldA
  28. Voir la biographie de chaque super heroe : http://www.faygoluvers.net/main/?name=Main&file=index&id=soopavillainz/bio
  29. News Hatchet Herald du 1er avril 2011 Voir http://psychopathicrecords.com/hatchetherald/110401/karmaz/index.html
  30. http://www.amazon.com/Evil-Bong-Various-Artists/dp/B000JFY07A/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1311018729&sr=1-1


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Insane Clown Posse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Insane Clown Posse — Datos generales Origen Delray, Detroit, Míchigan,  Estados Unidos …   Wikipedia Español

  • Insane Clown Posse — Основная информация Жанры хип хоп хорроркор Годы …   Википедия

  • Insane Clown Posse — Infobox Musical artist Name = Insane Clown Posse Img capt = Violent J (left) and Shaggy 2 Dope (right) of Insane Clown Posse. Img size = 300px Landscape = Background = group or band Alias = ICP Origin = Delray, Detroit, USA Genre = Hip hop Years… …   Wikipedia

  • Insane Clown Posse — ICP Logo vom The Wraith: Shangri La Album Chartplatzierungen Erklärung der Daten Alben …   Deutsch Wikipedia

  • Insane Clown Posse discography — This is a discography of Insane Clown Posse, an American hip hop duo from Delray, Detroit.Full length albumsinglesHallowicked give aways# Dead Pumpkins (1994) # Mr. Rotten Treats (1995) # Witches Warlocks (1996) # Mr. Johnson s Head (Remix)… …   Wikipedia

  • Miracles (Insane Clown Posse song) — Miracles Single by Insane Clown Posse from the album Bang! Pow! Boom! Recorded September 2008 – July 2009[1] Fun House Studio[ …   Wikipedia

  • Dark Carnival (Insane Clown Posse) — The Dark Carnival is the mythology of the concept album series used in much of Insane Clown Posse s discography. It is a concept of the afterlife in which souls are sent to a form of limbo while waiting to be sent to Heaven or Hell based on their …   Wikipedia

  • Jugganauts: The Best of Insane Clown Posse — Jugganauts:The best of Insane clown posse Лучшие хиты Insane Clown Posse Дата выпуска 30 октября 2007 Записан …   Википедия

  • Insane Clown Poppy — Episodio de Los Simpson Episodio n.º Temporada 12 Episodio 251 Código de producción BABF17 Guionista(s) John Frink Don Payne Director Bob Anderson Estrellas& …   Wikipedia Español

  • Insane Clown Poppy — Infobox Simpsons episode episode name = Insane Clown Poppy image caption= Krusty with his newly met daughter Sophie episode no = 251 prod code = BABF17 airdate = November 12, 2000 show runner = Mike Scully writer = John Frink Don Payne director …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.