Innocent IV


Innocent IV
Innocent IV
Pape de l’Église catholique

{{{légende}}}

Armoiries pontificales de Innocent IV

Nom de naissance Sinibaldo de Fieschi
Naissance vers 1180/90
Élection au pontificat 25 juin 1243
Intronisation 28 juin 1243
Fin du pontificat 7 décembre 1254
Prédécesseur Célestin IV
Successeur Alexandre IV
Listes des papes : chronologie · alphabétique

Innocent IV, né Sinibaldo de Fieschi (vers 1180/907 décembre 1254). Pape élu le 25 juin 1243, il appartenait à l'une des principales familles de Gênes. Formé à Parme et Bologne, il passait pour l'un des meilleurs canonistes de son époque.

Sommaire

Son pontificat

Après la mort rapide de Célestin IV en 1241, l'Église demeura plus d'un an sans pape. Le nouveau conclave eut lieu à Anagni et le 25 juin 1243 Sinibaldo de Fieschi, évêque d'Albenga, fut élu pape dans la cathédrale Santa Maria d'Anagni[1] et prit le nom d'Innocent.

Difficultés avec Frédéric II

L'empereur Frédéric II, avec qui il avait eu de bons rapports, dit à l'occasion de son élection qu'il perdait l'amitié d'un cardinal et gagnait l'inimitié d'un pape. L'empereur commença des négociations pour mettre fin à l'excommunication et au conflit qui durait depuis Grégoire IX.

Le concile de Lyon

Les différends ne se réglaient pourtant pas et Innocent se retira à l'été 1244 dans sa ville de Gênes, puis vers Lyon où il appela un Concile général qui se réunit en 1245 et déposa Frédéric. L'agitation provoquée par cette action à travers toute l'Europe ne se termina qu'à la mort du Hohenstaufen en 1250. Le pape put alors revenir à Rome en 1253.

Au cours de ce même concile, Innocent IV envoya des « informateurs-ambassadeurs auprès des pouvoirs mongols[2] ».

Relations avec Louis IX

Au moment même où le Pape convoque le Concile de Lyon (1244), Louis IX de France décide d'entreprendre une septième croisade. Le Pape l'encourage, mais se désintéresse par la suite du cours des événements.

En 1246, il vient en Bourgogne, dans la Nièvre consacrer l'église de l'Abbaye Notre-Dame du Réconfort de Saizy dont la fondatrice est Mathilde de Courtenay, Comtesse de Nevers

« Innocent IV, par ailleurs initiateur d'une véritable politique missionnaire, fut relayé par Louis IX qui avait rencontré à Chypre, à la fin de 1249, des émissaires du khan mongol de Perse ; lesquels lui transmirent des lettres du Grand khan de Karakorum[2]. »

Dans la lettre Impia Judaeorum perfidia du 9 mai 1244, Innocent IV exhorte le roi Saint Louis de brûler publiquement le Talmud et d'autres livres juifs dans son royaume.

La fin du pontificat

En 1252, il impose des limites à la possibilité pour les autorités civiles d'utiliser la torture contre les hérétiques, par la bulle Ad extirpanda, dans laquelle il interdit le recours à toute torture risquant d'entraîner la mort ou la mutilation de l'accusé, précaution qui se démarque des pratiques de l'époque[3].

En 1253, il alla consacrer la Basilique Saint-François (Assise) complètement édifiée et appelée désormais « Tête et Mère de l'Ordre des Frères Mineurs ».

La fin de son pontificat fut consacrée à la lutte contre Manfred de Hohenstaufen, fils naturel de Frédéric II, qui était soutenu comme successeur légitime du royaume de Sicile par les villes et les nobles. Sur son lit de mort à Naples, le pape entendit la nouvelle de la victoire de Manfred à Foggia et il mourut le 7 décembre 1254.

Son érudition en droit canonique a laissé un Apparatus in quinque libros decretalium. Il avait la réputation d'un homme savant et intelligent, mais avare, mesquin, couard et vindicatif.

Bulles

(liste non exhaustive)

  • 1245 - Plusieurs bulles données à Lyon en janvier, à l'Abbaye de Saint-Martin d'Autun, dont deux l'exemptant de payer aucune provision, et une troisième autorisant les moines à hériter, sauf de fiefs[4].

Anecdote

Dans la prophétie de saint Malachie, il est connu sous la devise « Comes Laurentius ».

Notes

  1. Entre gloire curiale et vie commune : le chapitre cathédral d'Anagni au XIIIe siècle, Pascal Montaubin, Mélanges de l'École française de Rome, no 109-2, 1997, pp.303-442.
  2. a et b Alain Demurger, Jacques de Molay - Le crépuscule des templiers, Paris, Payot & Rivages, coll. « Biographie Payot », 2002, 390 p. (ISBN 2-228-89628-4), p. 36 
  3. Historiquement correct, Jean Sévilia, Ed. Tempus
  4. Catulaire de l'Abbaye de Saint-Martin d'Autun, Charte LIV-LV-LVI. Confirmation et reconnaissance de l'Hôtel-Dieu Notre Dame de Lessines (Belgique) en 1250 (bulle conservée in situ). Texte en ligne.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Élie Berger, Saint Louis et Innocent IV. Essais sur les rapports de la France et du Saint-Siège, éd. Thorin, Paris, 1893, 427 p. ré-impr. éd. Slatkine, Genève, 1974.

Liens internes

Précédé par Innocent IV Suivi par
Célestin IV
Emblem of the Papacy SE.svg
Liste des papes
Alexandre IV



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Innocent IV de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • innocent — innocent, ente [ inɔsɑ̃, ɑ̃t ] adj. et n. • 1080; lat. innocens, de nocere « nuire » 1 ♦ Qui n est pas souillé par le mal. ⇒ pur; immaculé. Vie innocente, simple et vertueuse. Spécialt Qui ignore le mal, est pur et sans malice. ⇒ candide.… …   Encyclopédie Universelle

  • Innocent VI — Pape de l’Église catholique Nom de naissance …   Wikipédia en Français

  • innocent — innocent, ente (i no san, san t ) adj. 1°   Qui ne nuit point, qui ne fait point de mal. L agneau est un animal innocent. •   Mais, seigneur, épargnez un enfant innocent, VOLT. Orphel. III, 2.    Il se dit des choses dans le même sens. Un remède …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Innocent XI —     Pope Innocent XI     † Catholic Encyclopedia ► Pope Innocent XI     (Benedetto Odescalchi)     Born at Como, 16 May, 1611; died at Rome, 11 August, 1689. He was educated by the Jesuits at Como, and studied jurisprudence at Rome and Naples …   Catholic encyclopedia

  • INNOCENT° — INNOCENT°, name of 13 popes. INNOCENT II (Gregorio Papareschi), pope 1130–43. His was an uncanonical election because the majority of the cardinals voted for anacletus ii (Pietro Pierleoni). The Jews of Rome supported Anacletus, whose opponents… …   Encyclopedia of Judaism

  • Innocent I —     Pope Innocent I     † Catholic Encyclopedia ► Pope Innocent I     Date of birth unknown; died 12 March, 417. Before his elevation to the Chair of Peter, very little is known concerning the life of this energetic pope, so zealous for the… …   Catholic encyclopedia

  • Innocent II —     Pope Innocent II     † Catholic Encyclopedia ► Pope Innocent II     (Gregorio Papereschi)     Elected 14 Feb., 1130; died 24 Sept., 1143. He was a native of Rome and belonged to the ancient family of the Guidoni. His father s name is given as …   Catholic encyclopedia

  • Innocent X —     Pope Innocent X     † Catholic Encyclopedia ► Pope Innocent X     (Giambattista Pamfili)     Born at Rome, 6 May, 1574; died there, 7 January, 1655. His parents were Camillo Pamfili and Flaminia de Bubalis. The Pamfili resided originally at… …   Catholic encyclopedia

  • Innocent IV —     Pope Innocent IV     † Catholic Encyclopedia ► Pope Innocent IV     (Sinibaldo de Fieschi)     Count of Lavagna, born at Genoa, date unknown; died at Naples, 7 December, 1254. He was educated at Parma and Bologna. For some time he taught… …   Catholic encyclopedia

  • innocent — INNOCENT, [innoc]ente. adj. Qui n est point coupable. Il est innocent du crime dont on l accuse. il en est innocent. deffendre, proteger les innocents. persecuter les innocents. opprimer, accabler, condamner l innocent. il fut absous. & reconnu… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • innocent — in·no·cent / i nə sənt/ adj: characterized by innocence Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam Webster. 1996. innocent I …   Law dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.