Ingénieur 2000

Ingénieurs 2000

Ingénieurs 2000 est un Centre de Formation d'Apprentis (CFA) situé à Champs-sur-Marne. Il propose deux types de formations, pour lesquelles il délègue l'enseignement à différents organismes, conduisant à l'obtention du diplôme de technicien supérieur ou à celui d'ingénieur dans différentes branches de l'industrie.

C'est l'un des premiers à avoir mis en place l'alternance sur les trois années du cycle ingénieur. En effet, l'apprentissage est autorisé dans l'enseignement supérieur en France depuis 1991[1].

Sommaire

Le rythme de l'alternance

Elle suit actuellement le rythme suivant :

  • 1re année : un mois à l'école, puis un mois en entreprise. Suivent ensuite deux mois en entreprise et deux mois à l'école. De la même façon, une dernière période de deux fois trois mois clot cette première année.
  • 2e année : trois mois à l'école, puis trois mois en entreprise, puis encore trois mois à l'école et enfin trois mois en entreprise.
  • 3e année : six mois - six mois (six mois à l'école, puis six mois en entreprise, ou inversement).

Les filières printemps commencent au mois de septembre par la période en entreprise, contrairement aux filières automne qui débutent leur formation par les cours.

Note : Auparavant, la formation était dispensée suivant une alternance de six mois - six mois sur tout le cycle. La Commission des titres d'ingénieur ayant demandé à ce que la première année se fasse sur un cycle plus court, type un mois - un mois, un compromis a été trouvé. Les promotions de première année suivent ainsi, depuis la rentrée 2006, le rythme de un mois - un mois, deux mois - deux mois puis trois mois - trois mois. Dès la rentrée 2007, la deuxième année du cycle suivra un rythme trois mois - trois mois, trois mois - trois mois. Le rythme pour les apprentis de troisième année reste quant à lui inchangé (six moix - six mois).

L'enseignement

L'école d'ingénieurs en alternance Ingénieurs 2000 fonctionne avec trois entités :

  • les écoles partenaires, où les cours sont dispensés
  • le CFA, gérant la partie administrative, la relation avec les entreprises et le recrutement
  • l'entreprise, où l'apprenti effectue son alternance

Ce dispositif s'appuie sur différentes écoles de formation :

Les cours dispensés ne sont pas un programme allégé par rapport à une école d'ingénieurs classique. L'emploi du temps résultant est donc généralement très chargé puisque les neuf mois habituels de cours doivent trouver leur place sur six.

L'année scolaire est partagée entre les cours, les travaux dirigés (TD), les travaux pratiques (TP), les projets en groupe et bien sûr, l'expérience professionnelle.

Anglais

Pour obtenir le diplôme d'ingénieur, l'apprenti doit valider avant la fin de sa formation un examen d'anglais reconnu dans le monde professionnel. Jusqu'à cette validation, il peut profiter du laboratoire de langue de l'école.

Initialement, il s'agissait du FCE, dont la validation était acquise en obtenant au minimum la note C. Cependant, depuis 2006, l'école a remplacé cet examen par le TOEIC, avec un score minimal de 750 pour son obtention.

Lors des séances d'anglais planifiées (4h toutes les 2 semaines pendant 3,5 mois), les apprentis sont encadrés par des professeurs dont l'anglais est pour la plupart la langue maternelle.

Les filières

L'école propose actuellement six filières habilitées par la CTI :

  • Six filières à l'UPEMLV :
    • Électronique et Informatique - Objets Communicants (OC)
    • Génie Civil - Conception et Contrôle dans la Construction (GC)
    • Génie Mécanique (GM)
    • Informatique Géomatique
    • Informatique Réseaux (IR)
    • Maintenance et Fiabilité des Processus Industriels (MFPI)
  • Une filière à l'ENSAM
    • Génie Industriel (méthodes) (GI)
  • Une filière à l'ISTY
    • Mécatronique (MT)

Deux filières sont en attente d'habilitation par la CTI :

  • Une filière à l'ENSAM (réponse début juillet pour une ouverture à la rentrée 2009)
    • Génie des procédés énergétiques - option Génie Nucléaire ou option Énergies Renouvelables (GPE)
  • Une filière à l'ISTY (dont l'ouverture serait décalée à la rentrée 2011[2])
    • Informatique (IN)

Formations dispensées à l'UPEMLV

Une des écoles du dispositif Ingénieurs 2000 est l'Université de Paris-Est Marne-la-Vallée située dans le bâtiment Copernic du campus de la cité Descartes, à Champs-sur-Marne (en Seine-et-Marne (77) à la limite de la Seine-Saint-Denis (93) et du Val-de-Marne (94)). Les cours d'informatique et d'électronique sont dispensés par les enseignants-chercheurs de l'Institut Gaspard Monge au sein même de l'Université et des intervenants extérieurs.

La stratégie de l’établissement est de développer des filières à petits effectifs (maximum 36 élèves), spécialisées et adaptées au marché.

À l'orée de la rentrée 2009, les 4 filières existantes (GC,GM,IR,MFPI) regroupent 350 apprentis-ingénieurs.

Recommandations de la CTI

En séance plénière à Neuilly-sur-Seine les 9 et 10 juin 2009[3], la CTI a émis les recommandations suivantes pour les formations d'ingénieurs dispensées par l'UPEMLV :

  • Créer une véritable école interne à l’université de Marne la Vallée ;
  • Éviter les confusions de communication entre le nom de l’école et les structures externes associatives ou de CFA ;
  • Améliorer l’identification des personnels affectés aux formations ;
  • Introduire une expérience internationale dans la formation ;
  • Instituer l’approche compétence pour toutes les formations mises en œuvre par l’établissement.

Électronique et Informatique - Objets Communicants

La filière a été ouverte à la rentrée 2009 (premiers diplômés en 2012).

Cette formation prépare au diplôme d’ "Ingénieur diplômé de l’Université de Marne-la-Vallée, spécialité Électronique et informatique".

Elle vise à intégrer l’informatique, l’électronique et les réseaux télécoms. Le profil visé pour l'ingénieur est celui d'un généraliste de l’informatique et des télécoms qui possède une connaissance pointue de l’électronique embarquée et des communications sans fil sur faibles distances avec ou sans contact.

Plus spécifiquement, l'ingénieur formé a pour mission de concevoir et mettre en œuvre des objets communicants, dispositifs électroniques susceptibles de communiquer avec leur environnement à travers des réseaux informatiques fixes ou mobiles.

Il dispose pour cela des compétences en réseau, en électronique embarquée et en télécommunications. Cet ingénieur doit maîtriser les protocoles de communication et les aspects réglementaires, comprendre les environnements complexes où sont implantés les dispositifs, gérer la consommation et l’autonomie énergétiques des objets.

Cette section assure pendant les deux premières années un socle d’ingénieur en télécommunications, et en troisième année une spécialisation correspondant au marché en pleine explosion des objets communicants. Les domaines visés intègrent la domotique, les étiquettes électroniques, les systèmes embarqués, les cartes à puce, l’électronique médicale, la téléphonie mobile, les réseaux de capteurs, et plus généralement tous les métiers combinant l’électronique et les communications.

Génie Civil - Conception et Contrôle dans la Construction=

La filière a été ouverte à la rentrée 2008 (premiers diplômés en 2011).

Cette formation prépare au diplôme d’ "Ingénieur diplômé de l’Université de Marne-la-Vallée, spécialité Génie civil".

Elle forme l’apprenti aux métiers d’ingénieur en génie civil et plus particulièrement aux métiers du contrôle technique par les collaborations avec les grands groupes de ce secteur.

Génie Mécanique – Conception et production

La filière a été ouverte à la rentrée 1999 (premiers diplômés en 2002).

Cette formation prépare au diplôme d’ "Ingénieur diplômé de l’Université de Marne-la-Vallée, spécialité Mécanique".

Elle forme l'apprenti ingénieur aux fonctions relatives à la conception des produits et des processus de production, à la mise en œuvre des moyens de fabrication, à la définition et à la gestion du système de production.

Informatique Géomatique

La filière a été ouverte à la rentrée 2009 (premiers diplômés en 2012).

Cette formation prépare au diplôme d’ "Ingénieur diplômé de l’Université de Marne-la-Vallée, spécialité Informatique et géomatique".

Elle vise à développer - en partenariat avec l’École Nationale des Sciences Géographiques (ENSG) - des compétences pour l’élaboration et la maintenance de systèmes d’informations géographiques (SIG). Le profil visé s'appuie sur une solide compétence en programmation et en intégration de logiciels.

Informatique Réseaux

La filière a été ouverte à la rentrée 1998 (premiers diplômés en 2001).

Cette formation prépare au diplôme d’ "Ingénieur diplômé de l’Université de Marne-la-Vallée, spécialité Informatique et réseaux".

L’ingénieur formé a pour mission de concevoir, mettre en œuvre, gérer et optimiser de manière cohérente les applications, les systèmes et les réseaux informatiques de l’entreprise. Il dispose pour cela des compétences de l’architecte réseau, qui imagine les solutions matérielles et les déploie, du développeur logiciel, qui conçoit et met en œuvre les applications fonctionnant sur ces réseaux, et enfin de l’administrateur réseau, qui en assure l’interopérabilité, la maintenance et la qualité de fonctionnement.

Cette filière est issue de l'ancienne école ESITCOM. Elle possède une forte composante de Génie Logiciel, à laquelle s'ajoute une formation théorique et pratique sur les réseaux (TCP/IP, Sécurité réseau, WiFi, ATM, RNIS, X25, ...). La formation est fortement orientée vers les projets. Il est ainsi courant d'avoir à réaliser parfois plus de cinq projets différents (dont plusieurs simultanément) dans les six mois de séquence académique.

Le contenu de la formation est sujet aux ajustements nécessaires effectués chaque année par la direction de l'école pour mieux correspondre aux besoins du marché.

  • Développement (liste non exhaustive) :
    • Algorithmique (bases, complexité, etc.)
    • Programmation Objet : Java
    • Applications d'Entreprise : J2EE/JEE, EJB
    • Programmation système : langage C
    • Langages de script : Perl, Python
    • Programmation distribuée : CORBA
    • Conception logicielle : Design patterns
  • Réseaux (liste non exhaustive) :
    • Ethernet
    • TCP/IP
    • WiFi et réseaux cellulaires (GSM, GPRS, UMTS...)
    • QoS, ATM, IPv6

Les débouchés professionnels vont du plus général, en tant que chef de projet, au plus spécialisé avec Ingénieur étude et développement, architecte réseau, ou bien encore administrateur systèmes et réseaux.

Maintenance et Fiabilité des Processus Industriels

La filière a été ouverte à la rentrée 1997 (premiers diplômés en 2000).

Cette formation prépare au diplôme d’ "Ingénieur diplômé de l’Université de Marne-la-Vallée, spécialité Maintenance et Fiabilité des Processus Industriels".

Elle forme l'apprenti ingénieur aux concepts de la maintenance. Elle permet à l'apprenti de concevoir la stratégie globale de maintenance de son entreprise ainsi que la logistique de mise en œuvre. L'ingénieur ainsi formé dispose de connaissances techniques en mécanique et en électricité et est un ingénieur de service, qui travaille avec des clients externes et internes à l'entreprise.

Formations dispensées à l'ENSAM

Génie Industriel (méthodes)

Cette formation prépare au diplôme d’ "Ingénieur diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers, spécialité génie industriel".

L’ingénieur Génie Industriel assure la réalisation de l’industrialisation d’un produit. La mise sur le marché d’un produit manufacturé nécessite une démarche logique impliquant la résolution de problèmes à caractères techniques et économiques spécifiques de la conception et de la fabrication. L’ingénieur maîtrise donc les techniques de fabrication pour l’industrialisation d’un produit.

La formation se déroule au sein de l'Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers (ENSAM). C’est une école d'Ingénieurs depuis 1907, soit un siècle de savoir-faire. Depuis 1990, l'ENSAM est un Etablissement Public à Caractère Scientifique, Culturel et Professionnel (EPCSCP) de type grand établissement, placé sous la tutelle du ministère de l'Education nationale, de la recherche et de la technologie. C'est en volume la 1re école d'ingénieurs en France avec 1000 diplômés par an toutes formations confondues.

Formations dispensées à l'ISTY

Mécatronique

La filière a été ouverte à la rentrée 2003 (premiers diplômés en 2006).

L'ingénieur formé a pour mission de concevoir et de valider des systèmes mécatroniques relevant d'un processus d'intégration de technologies hétérogènes. Il s'agit de systèmes où l'électronique, la mécanique et l'informatique sont fortement imbriquées afin d'obtenir des systèmes autonomes et souvent embarqués dans tous types de produits professionnels ou grand public (automobile, électroménager, médical, aéronautique ...).

Cet ingénieur maîtrise le processus d'intégration en tenant compte des contraintes nécessaires à la réalisation de systèmes mécatroniques exposés à des environnements éprouvants et variables. Il gère la conduite des projets industriels mettant en œuvre des équipes multitechnologiques.

Notes et références

  1. Rapport Decomps, source : CNAM
  2. Avis n°2009/06-08 de la CTI : http://www.cti-commission.fr/IMG/pdf/20090608_ISTY.pdf
  3. Avis n°2009/06-11 de la CTI : http://www.cti-commission.fr/IMG/pdf/20090611_U_Marne_la_Vallee.pdf


Liens externes

Ce document provient de « Ing%C3%A9nieurs 2000 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ingénieur 2000 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ingenieur des telecommunications — Ingénieur des télécommunications Il est recommandé d utiliser le modèle {{Légifrance}} ou {{Citation juridique française}} pour faciliter la vérifiabilité et l actualité des informations juridiques de cet article. En France, les ingénieurs des… …   Wikipédia en Français

  • Ingenieur du genie rural et des eaux et forets — Ingénieur du génie rural et des eaux et forêts Les ingénieurs du génie rural, des eaux et des forêts (IGREF) sont des fonctionnaires formant, notamment avec le corps des mines et le corps des ponts et chaussées, un des grands corps techniques de… …   Wikipédia en Français

  • Ingénieur des services culturels et du patrimoine — Un ingénieur des services culturels et du patrimoine est en France un fonctionnaire de catégorie A. Sommaire 1 Missions 2 Annexes 2.1 Notes et références 2.2 Articles connexes …   Wikipédia en Français

  • Ingénieur des Arts et Manufactures — École centrale Paris École centrale Paris Nom original École centrale des arts et manufactures Localisation Localisation Châtenay Malabry …   Wikipédia en Français

  • Ingénieur des télécommunications — En France, les ingénieurs des télécommunications étaient des fonctionnaires formant un des grands corps techniques de la fonction publique, appelé usuellement « corps des télécommunications ». Leur activité dépasse le domaine des… …   Wikipédia en Français

  • Ingénieur du génie rural, des eaux et des forêts — Les ingénieurs du génie rural, des eaux et des forêts (IGREF) étaient des fonctionnaires formant, notamment avec le corps des mines et le corps des ponts et chaussées, un des grands corps techniques de la fonction publique française. Ils étaient… …   Wikipédia en Français

  • Ingénieur en informatique — Informaticien Informaticien Appellation(s) Informaticien Secteur(s) d activité industrie services Compétences requises …   Wikipédia en Français

  • 2000 en science — Années : 1997 1998 1999  2000  2001 2002 2003 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XIXe siècle  XXe siècl …   Wikipédia en Français

  • Ingénieur des ponts, des eaux et des forêts — En France, le corps des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts ( IPEF ) est un corps technique d encadrement supérieur de la fonction publique d Etat, à vocation interministérielle[1]. Il compte environ 3700 membres et est le principal… …   Wikipédia en Français

  • Ingénieurs 2000 — Bâtiment Copernic de l Université de Marne la Vallée. Ingénieurs 2000 est une fédération d établissements d enseignement supérieur regroupés autour du CFA Ingénieurs 2000 qui en assure la coordination, l animation et la promotion. C est l ens …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.