Ingénieur

Ingénieur
Gustave Eiffel.jpg

Appellation(s) Ingénieur
Secteur(s) d'activité Industrie,

Médical,
Génie civil,
Aérospatial,
Finance,
Logistique,
Agronomie...

Compétences requises Direction de Projet,

Innovation et création,
Animation d'équipes pluridisciplinaires,
Management de fournisseurs,
Assurance qualité...

Un ingénieur est un professionnel exerçant des activités de conception et de direction de projets, de réalisation et de mise en œuvre de produits, de systèmes ou de services impliquant des problèmes techniques complexes. Ces responsabilités supposent alors un ensemble de connaissances techniques d'une part, économiques, sociales, environnementales et humaines d'autre part, reposant sur une solide culture scientifique.

Ce terme revêt cependant des significations diverses selon les époques et les secteurs d'activité. Jusqu'à il y a 20 ans environ, le terme « ingénieur » était spécifiquement réservé à des experts travaillant dans l'industrie et y exerçant une profession scientifique ou, au moins, technique. Au XXIe siècle, l'ingénieur travaille pour toutes sortes d'organisation :

Le terme « ingénieur » et les fonctions qui y sont reliées se sont sérieusement élargies.

La technicité, l'autonomie requise et les coûts importants associés à certains équipements modernes amènent parfois le remplacement de techniciens ou de professionnels qualifiés par des ingénieurs. Le métier d'ingénieur exige également des compétences rigoureuses en gestion de projet.

Sommaire

Étymologie

Le terme n'est attesté sous sa forme actuelle qu'à partir de la renaissance. Il s'agit d'une réfection probable d'après "ingénier" du terme attesté en ancien français engigneor « constructeur d'engins de guerre » dérivé de "engin".

Historique

Article connexe : Histoire de la construction.
Un objet conçu par des ingénieurs : le moteur à explosion et son système bielle/manivelle.

De l'Antiquité à l'Age classique, ce sont les architectes-bâtisseurs-constructeurs-inventeurs qui sont les proto-ingénieurs, avec des figures telles qu'Imhotep, architecte de la plus ancienne pyramide à degrés du monde à Saqqarah en Égypte, Archimède, savant grec connu pour ses découvertes en mécanique (Poussée d'Archimède, Vis d'Archimède), les légions romaines et leurs œuvres de génie civil, les corporations de bâtisseurs des cathédrales européennes au Moyen Âge, Gutenberg et Léonard de Vinci et les inventions de la Renaissance, Denis Papin et la machine à vapeur.

Au-delà de références historiques d'essence militaire, l'ingénieur apparaît, dans sa version moderne, pour l'essentiel à partir du XIXe siècle (1re révolution industrielle), où il se confirme comme un acteur de premier plan du développement industriel. Les ingénieurs, dont le nombre augmente dès lors régulièrement, se constituent ainsi comme groupe social reconnu en France au sein de la population des cadres. Toutefois, la considération accordée aux ingénieurs varie sensiblement selon les pays : elle est ainsi très élevée en France et en Allemagne. Elle est moindre dans les pays anglo-saxons où les ingénieurs ont un profil plus spécialisé et technique et où le terme « engineers » recouvre simultanément les profils de techniciens (e.g. maçons, électriciens) et d'ingénieurs-concepteurs.

Dans un sens vieilli, ce terme désigne donc celui qui construisait ou inventait des machines de guerre ou concevait et réalisait des ouvrages de fortification ou de siège de places fortes. Ainsi, Vauban et Léonard de Vinci étaient ingénieurs. À cette époque, l'ingénieur est en général une sorte de « bricoleur de génie », inventif et rationnel.

Dans l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, l'article concernant l'ingénieur en distingue trois types :

« Les uns pour la guerre ; ils doivent savoir tout ce qui concerne la construction, l'attaque & la défense des places. Les seconds pour la marine, qui sont versés dans ce qui a rapport à la guerre & au service de mer ; & les troisièmes pour les ponts & chaussées, qui sont perpétuellement occupés de la perfection des grandes routes, de la construction des ponts, de l'embellissement des rues, de la conduite & réparation des canaux. »

Dans la 6e édition du dictionnaire de l'Académie française (1832-5), l'article concernant l'ingénieur, parle, outre de l'ingénieur des fortifications militaires, de :

« Celui qui conduit quelques autres ouvrages ou travaux publics, tels que la construction et l'entretien des routes, l'exploitation des mines, etc. Ingénieur des ponts et chaussées. Ingénieur des mines. Ingénieur de la marine ou maritime. Ingénieur-constructeur de vaisseaux. Ingénieur géographe, celui qui dresse des cartes de géographie. Ingénieur pour les instruments de mathématique, Celui qui fait des instruments de mathématique. Ingénieur-opticien, Celui qui fait des instruments d'optique. »

Le terme « génie » rassemble les processus et méthodes d'invention de solutions et de coordination technique permettant d'aboutir – par synthèses successives et approche pluri-disciplinaire – à des objets techniques complexes. Dans la pratique, on utilise les termes de génie de l'Air, génie maritime, génie rural, génie civil, génie génétique, génie chimique, génie logiciel, génie mécanique, génie industriel, génie électrique, etc. dans des sens où en anglais on utilise le terme engineering. Le dictionnaire Hachette-Oxford donne d'ailleurs bien génie comme traduction correcte du terme engineering.

La création des grands corps techniques de l'État à partir de la Révolution Française a donné lieu, à l'époque contemporaine, à une définition statutaire du mot ingénieur, qui désigne dans le vocabulaire administratif les membres de ces corps. Ceux-ci conservent le titre d'ingénieur même quand leurs activités professionnelles n'ont pas de lien avec la technique.

Dans les entreprises, depuis le milieu du XXe siècle, le titre d'ingénieur recouvre des réalités très diverses, parfois éloignées de la définition théorique. Il est en effet appliqué aussi bien à des fonctions techniques de réalisation ne comportant aucune responsabilité de conception ou de conduite de projet, qu'à des fonctions commerciales ou de conseil en relation avec des produits ou services à caractère technique mais dont le contenu n'est pas essentiellement technique.

Accès à la profession

Dans certains pays tels que le Canada, les ingénieurs sont une profession réglementée et l'accès à la profession nécessite une autorisation d'exercer. Au Québec, par exemple, le titre d'ingénieur est réglementé par l'OIQ. En France, l'usage du titre d'ingénieur et l'accès à la profession sont libres ; cependant le titre d'« Ingénieur diplômé » est réglementé : la délivrance d'un titre d'ingénieur diplômé par une école ou un organisme de formation professionnelle est en effet, depuis 1934, soumise à l'agrément d'une Commission des Titres d'Ingénieur.

Fonctions

L'ingénieur intervient principalement au niveau de la recherche et développement ou de la fabrication de produits. Il apporte son expertise technique et sa créativité en tenant compte de contraintes de temps, de ressources, d'innovation, d'ergonomie et de respect de l'environnement et des réglementations.

Le métier d'ingénieur est très différent suivant les secteurs d'activité. Il intervient dans les domaines suivants :

  • Recherche et développement (R&D) : métier très large dédié à la conception de nouveaux produits. L'ingénieur peut être concepteur, calculateur, responsable des essais, comme dans l'aéronautique, responsable de la veille technologique... ;
  • Application : l'ingénieur, dans ce cas, s'occupe de la partie industrielle. Il peut travailler pour les méthodes (définition des moyens de fabrication d'un produit), gérer les différents aspects d'une chaîne de production (approvisionnement, stock, délais...), gérer les nouvelles machines et planifier les opérations de maintenance dans une usine ;
  • Qualité : métier transverse, la fonction de l'ingénieur est d'améliorer la qualité et la fiabilité d'un produit, d'une chaîne de production, d'un processus ;
  • Sécurité : métier transverse. L'ingénieur édicte les règlements de sécurité, transcrit les normes de protection en fonction du métier et vérifie leur application ;
  • Vente : le rôle de l'ingénieur ici est de transcrire les besoins des clients en solutions techniques réalisables.

Les principaux domaines d'applications sont les suivants :

Quelques ingénieurs célèbres

Pour leurs réalisations scientifiques, techniques et/ou industrielles

Ingénieurs canadiens Flag of Canada.svg

(ingénieurs québécois sur Wikipédia)

Ingénieurs européens Flag of Europe.svg

(ingénieurs européens sur Wikipédia)

Ingénieurs américains Flag of the United States.svg

(ingénieurs américains sur Wikipédia)

Ingénieurs japonais Flag of Japan.svg

(ingénieurs japonais sur Wikipédia)

Quelques réalisations par de célèbres ingénieurs

Premier atterrissage de l'Airbus A380

Dans la littérature

  • Auguste Detoeuf, ingénieur lui-même et grand employeur d'ingénieurs, attribue dans ses Propos de O.L. Barenton, confiseur cette boutade à Rothschild : « Il y a trois façons de faire faillite [...] : le jeu, les femmes et les ingénieurs. La première est la plus rapide, la deuxième est la plus agréable et la troisième la plus sûre ![1] »
  • Dans son roman Les Dompteurs de l'or, Paul d'Ivoi féminise le mot et écrit à plusieurs reprises « l'ingénieure » pour désigner son héroïne.
  • Jules Verne a choisi comme personnage principal de son roman l'Île mystérieuse un ingénieur américain nommé Cyrus Smith.

Formation d'ingénieur

Article détaillé : Catégorie:Formation d'ingénieurs par pays.

En 2006 :

  • la France forme, par l'intermédiaire des écoles d’ingénieurs, 30 000 ingénieurs par an[2] ;
  • l'Inde forme environ 700 000 ingénieurs/an[réf. nécessaire] ;
  • la Chine forme environ 1 000 000 ingénieurs/an[réf. nécessaire].

le Maroc a formé 4 200 ingénieurs en 2005. En 2010 et suite à un programme lancé par le gouvernement marocain, 10 300 ingénieurs ont été diplômés de 54 différents établissements, à ce nombre s'ajoutent 300 ingénieurs diplômés des écoles et universités à l'étranger[3].

Notes et références

  1. Auguste Detoeuf, Propos de O.L. Barenton, confiseur, p. 124, Éd. du Tambourinaire, 1962
  2. Observatoire de l’emploi des ingénieurs diplômés, enquête du CNISF, juin 2009
  3. (fr) L’objectif 10 000 ingénieurs est atteint : 10 600 seront sur le marché en 2010

Bibliographie

  • Jean C. Baudet, Les Ingénieurs belges, Éditions APPS, Bruxelles, 1986
  • Hélène Vérin, La gloire des ingénieurs. L'intelligence technique du XVIe au XVIIIe siècle, Albin Michel, Paris, 1993

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Lien externe



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ingénieur de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ingénieur — [ ɛ̃ʒenjɶr ] n. • 1556; a. fr. engeigneur, de engin « machine de guerre » 1 ♦ N. m. Vx Constructeur, inventeur d engins de guerre (⇒ génie). 2 ♦ (XVIIe XVIIIe) Mod …   Encyclopédie Universelle

  • Ingenieur — (Abk.: Ing.) ist die Bezeichnung für auf technischem Gebiet arbeitende, wissenschaftlich ausgebildete Fachleute. Ingenieure sind in einer von vielen technischen Fachrichtungen ausgebildet und tätig. Zum Beispiel gehören in den technischen… …   Deutsch Wikipedia

  • Ingenieur — Ingénieur Ingénieur Appellation(s) INGÉNIEUR Secteur(s) d activité Industrie, Médical, Architecture, Finance, Logistique, Agriculture... Compétences requises …   Wikipédia en Français

  • Ingenieur — Sm std. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus it. ingegnere Kriegsbaumeister und (später) aus frz. ingénieur, zu l. ingenium n. sinnreiche Erfindung, Scharfsinn , später auch Kriegsmaschine , zu l. gignere hervorbringen und l. in . In der Neuzeit… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • ingenieur — Ingenieur. s. m. Celuy qui invente, qui trace, & qui conduit des travaux & des ouvrages pour l attaque, ou pour la defense des places. Habile Ingenieur. bon Ingenieur. cet Ingenieur a tracé ce bastion, a conduit ces travaux …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Ingenieur — »auf einer Hoch oder Fachschule ausgebildeter Techniker«: Das Fremdwort ist seit dem 16. Jh. bezeugt, anfangs in der Form ingegnier (< it. ingegnere), die um 1600 von der frz. Form (frz. ingénieur) abgelöst wurde. Als Ersatzwort für… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Ingenieur(in) — [Aufbauwortschatz (Rating 1500 3200)] Bsp.: • Sein Sohn will Ingenieur werden. • Er ist ein Ingenieur aus Dresden …   Deutsch Wörterbuch

  • Ingenieur — (franz., v. lat. ingenium, Kriegsmaschine), der Verwalter, Werkmeister der Kriegsmaschinen und Geschütze, später Kriegsbaumeister und Offizier des Ingenieur oder Pionierkorps. Im nichtmilitärischen Sinne versteht man unter I. den auf einer… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Ingenieur — [Network (Rating 5600 9600)] Auch: • Ingenieurin Bsp.: • Er ist technischer Ingenieur …   Deutsch Wörterbuch

  • Ingenieur — (fr., spr. Ängscheniöhr), 1) zuerst so v.w. Artillerist u. Artillerieoffizier, später, als sich die Geschützkunst u. die Kriegsbaukunst wissenschaftlich von einander sonderten, 2) ein sich mit Erbauung der Festungen u. Schanzen beschäftigender… …   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.