Inférence

ÔĽŅ
Inférence
Inférence
Les types de raisonnement rigoureux
Les types de raisonnement non-rigoureux
Les types de raisonnement faux


L'inférence désigne les actions de mise en relation d'un ensemble de propositions, aboutissant à une démonstration de vérité, de fausseté ou de probabilité, sous la forme d'une proposition appelée conclusion[1].

On distingue notamment les inférences déductives, inductives et abductives.

Dans sa définition classique, l'inférence est une opération logique portant sur des propositions tenues pour vraies (les prémisses) et concluant à la vérité d'une nouvelle proposition en vertu de sa liaison avec les premières. C'est pourquoi l'inférence est souvent réduite à la déduction nécessaire dans laquelle la vérité des prémisses assure totalement la vérité de la conclusion.

Cependant, selon certains th√©oriciens [Qui ?], la pens√©e n'op√®re pas sur des propositions mais sur des signes. On est donc conduit, pour rendre compte de la s√©miosis, √† √©largir la notion d'inf√©rence √† des op√©rations portant sur des symboles dicents (des quasi-propositions) et √† remplacer la notion de v√©rit√© d'une proposition par celle de r√©alit√© d'une repr√©sentation pour un interpr√®te particulier. Cette conception de l'inf√©rence ouvre le champ √† la description des op√©rations r√©ellement effectu√©es dans la vie quotidienne et lib√®re des contraintes impos√©es par le point de vue qui s'en tient uniquement √† la production de v√©rit√©s universelles, c‚Äôest-√†-dire aux arguments valides. C'est ainsi que l'acte de poser une hypoth√®se qui consiste √† tenir pour vraie, au moins provisoirement, une proposition n'entretenant aucun lien logique n√©cessaire avec les pr√©misses aura droit de cit√© dans cette perspective. On l'observe en effet dans toute activit√© de recherche dont elle constitue la part d'invention possible. Cela nous conduira √† distinguer trois types d'inf√©rence : la d√©duction, l'induction et l'abduction. Ce sont les trois types de raisonnement formalis√©s par Peirce en 1903.

Sommaire

Exemples

L'inf√©rence implique le recours √† l'interpr√©tation, peu importe qu'il y ait une suggestion. Le principe est, quand on fait une inf√©rence, que l'on rajoute une information √† celle(s) fournie(s). Michel Saucet, dans son ouvrage sur la s√©mantique g√©n√©rale (ed. Courrier du Livre) propose une histoire :

  • Imaginez, vous vivez en famille dans une maison. Devant la maison, une ambulance est arr√™t√©e.

En pensant à la scène, en vous imaginant en situation, il est peu probable que vous ne fassiez pas d'inférence. Par exemple que vous envisagiez que chez vous une personne est malade ou même que la voiture soit en panne. Il est peu probable que vous en restiez au seul constat. L'inférence est moins l'interprétation faite que le seul fait d'ajouter une information.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Références

Bibliographie

  • Platt, J.R. (1964) Strong inference. Science 146:347-353
  • Raisonnement (Le), Pierre Ol√©ron, Que sais-je ?
  • Atlas de la philosophie, Livre de poche, 1999

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Inférence de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Inference ‚ÄĒ is the act or process of deriving a conclusion based solely on what one already knows. Inference is studied within several different fields. * Human inference (i.e. how humans draw conclusions) is traditionally studied within the field of… ‚Ķ   Wikipedia

  • INF√ČRENCE ‚ÄĒ Op√©ration de l‚Äôesprit qui passe de propositions assertives, comme pr√©misses, √† des propositions assertives, comme conclusions. Au sens strict, on distingue l‚Äôinf√©rence du raisonnement en ce qu‚Äôelle peut √™tre soit m√©diate soit imm√©diate (passer de ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Inference ‚ÄĒ Inf√©rence L inf√©rence est une op√©ration mentale, ou jugement, qui consiste √† tirer une conclusion (d une s√©rie de propositions reconnues pour vraies). Ces conclusions sont tir√©es √† partir de r√®gles de base. Dans sa d√©finition classique, l… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • inference ‚ÄĒ in¬∑fer¬∑ence / in f…ô r…ôns/ n 1: the act or process of inferring; specif: the act of passing from one proposition, statement, or judgment considered as true to another whose truth is believed to follow logically from that of the former 2: something ‚Ķ   Law dictionary

  • Inference ‚ÄĒ In fer*ence, n. [From {Infer}.] [1913 Webster] 1. The act or process of inferring by deduction or induction. [1913 Webster] Though it may chance to be right in the conclusions, it is yet unjust and mistaken in the method of inference. Glanvill.… ‚Ķ   The Collaborative International Dictionary of English

  • inference ‚ÄĒ 1 deduction, conclusion, judgment (see under INFER) 2 Inference, ratiocination denote the process of arriving at conclusions from data or premises. Inference often connotes guesswork based on trivial or inadequate data or premises; in technical… ‚Ķ   New Dictionary of Synonyms

  • inference ‚ÄĒ 1590s, from M.L. inferentia, from L. inferentem (nom. inferens), prp. of inferre (see INFER (Cf. infer)) ‚Ķ   Etymology dictionary

  • inference ‚ÄĒ [n] conclusion, deduction assumption, conjecture, corollary, guess, hint, interpretation, presumption, reading, reasoning, supposition; concept 689 ‚Ķ   New thesaurus

  • inference ‚ÄĒ ‚Ėļ NOUN 1) a conclusion reached on the basis of evidence and reasoning. 2) the process of reaching a conclusion by inferring. DERIVATIVES inferential adjective ‚Ķ   English terms dictionary

  • inference ‚ÄĒ [in‚Ä≤f…ôr …ôns] n. [ML inferentia] 1. an act or the process of inferring 2. a conclusion or opinion arrived at by inferring ‚Ķ   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.