Hélène Cixous

Hélène Cixous
Hélène Cixous, septembre 2011.
Hélène Cixous, septembre 2011.

Activités Écrivain, auteur dramatique, critique littéraire,
féministe, professeur
Naissance 5 juin 1937
Oran
Genres Fictions, essais, théâtre
Distinctions Prix Médicis

Hélène Cixous, née le 5 juin 1937 à Oran en Algérie, d'une mère ashkénaze et d'un père sépharade, est une féministe française. Professeur, écrivain, auteur dramatique, et critique littéraire, elle s'est fait connaître en France comme essayiste avec L'Exil de James Joyce ou l'art du remplacement (Grasset, 1968) puis, l'année suivante, comme romancière avec Dedans (Grasset, 1969), un roman autobiographique qui obtint le Prix Médicis.

Sommaire

Biographie

Elle obtient l'agrégation d'anglais en 1959 et un doctorat es lettres en 1968. C'est à cette période qu'elle s'intéresse à la littérature britannique et qu'elle écrit une thèse, publiée par la suite comme un essai, sur James Joyce. Elle fait partie de l'équipe à l'origine de la création de l'Université de Vincennes, y obtient un poste de professeur et fonde le Centre d'études féminines[1], le premier de ce type en Europe. En 1969, elle fonde la revue Poétique, en collaboration avec Tzvetan Todorov et Gérard Genette. Depuis 1983, elle tient un séminaire au Collège international de philosophie.

Elle a publié une œuvre très importante, une soixantaine de titres qui ont essentiellement paru aux éditions Grasset, Gallimard, Des femmes et Galilée. Elle est également auteur de théâtre et ses pièces ont été mises en scène par Simone Benmussa au théâtre d'Orsay, par Daniel Mesguich au Théâtre de la Ville, et par Ariane Mnouchkine au Théâtre du Soleil. En 1963, elle rencontre Jacques Derrida, avec lequel elle entretient une longue amitié et partage de nombreuses activités à la fois politiques et intellectuelles, comme les commencements de l'université de Paris VIII, le Centre national des lettres (aujourd'hui Centre national du livre) — 1981-1983 —, le Parlement international des écrivains, le Comité anti-apartheid, des colloques, ou encore des séminaires au Collège international de philosophie. Ils partagent également certaines publications communes ou croisées, comme, par exemple, Voiles, avec des dessins d’Ernest Pignon-Ernest, (Galilée, 1998), Portrait de Jacques Derrida en jeune saint juif (Galilée, 2001), H.C. pour la vie, c’est-à-dire (Galilée, 2002). Derrida, quant à lui, évoque, en parlant de Cixous, le plus grand écrivain vivant de langue française.
Outre Jacques Derrida et James Joyce, elle a écrit plusieurs essais sur les œuvres de Clarice Lispector, Maurice Blanchot, Franz Kafka, Heinrich von Kleist, Michel de Montaigne, Ingeborg Bachmann, Thomas Bernhard, et la poétesse russe Marina Tsvetaeva. Cixous exerce une grande influence sur le féminisme international contemporain.

Elle parraine la Société européenne des auteurs et traducteurs.

Œuvres

Fiction
  • Le Prénom de Dieu (Grasset, 1967)
  • Dedans (Grasset, 1969)
  • Le Troisième Corps (Grasset, 1970)
  • Les Commencements (Grasset, 1970)
  • Neutre (Grasset, 1972)
  • Tombe (Seuil, 1973, 2008)
  • Portrait du Soleil (Denoël, 1974)
  • Révolutions pour plus d'un Faust (Seuil, 1975)
  • Souffles (Des femmes, 1975)
  • La (Gallimard, 1976)
  • Angst (Des Femmes, 1977)
  • Anankè (Des femmes, 1979)
  • Illa (Des femmes, 1980)
  • Le Livre de Prométhéa (Gallimard, 1983)
  • Déluge (Des femmes, 1992)
  • Beethoven à jamais ou l'Existence de Dieu (Des femmes, 1993)
  • La Fiancée juive de la tentation (Des femmes, 1995)
  • Osnabrück (Des femmes, 1999)
  • Le Jour où je n'étais pas là (Galilée, 2000)
  • Les Rêveries de la femme sauvage (Galilée, 2000)
  • Manhattan (Galilée, 2002)
  • Tours promises (Galilée, 2004)
  • Rencontre terrestre (avec Frédéric-Yves Jeannet, Galilée, 2005)
  • L'amour même : dans la boîte aux lettres (Galilée, 2005)
  • Hyperrêve (Galilée, 2006)
  • Si près (Galilée, 2007)
  • Cigüe : vieilles femmes en fleurs (Galilée, 2008)
  • Philippines : prédelles (Galilée, 2009)
  • Ève s'évade : la ruine et la vie (Galilée, 2009)[2]
  • Double Oubli de l'Orang-Outang (Galilée, 2010)[3]
Essais
  • L'Exil de James Joyce ou l'art du remplacement (Grasset, 1968)
  • Prénoms de Personne (le Seuil, 1974)
  • La Jeune Née (U.G.E., 1975)
  • Le Rire de la Méduse (L'Arc, 1975 - rééd. Galilée, 2010)
  • La Venue à l'écriture (U.G.E., 1977)
  • Entre l'écriture (Des femmes, 1986)
  • L'Heure de Clarisse Lispector (Des femmes, 1989)
  • Hélène Cixous, photos de racines (avec Mireille Calle-Gruber, Des femmes, 1994)
  • Voiles (avec Jacques Derrida, Galilée, 1998)
  • Portrait de Jacques Derrida en jeune saint juif (Galilée, 2001)
  • Le Voisin de zéro : Sam Beckett (Galilée, 2007)
Théâtre
  • La Pupille (Cahiers Renaud-Barrault, 1971)
  • Portrait de Dora (Des femmes, 1975)
  • La Prise de l'école de Madhubaï (Avant-Scène, 1984)
  • L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge (Théâtre du Soleil, 1985; nouvelle édition corrigée 1987)
  • L’Indiade, ou l’Inde de leurs rêves, et quelques écrits sur le théâtre (Théâtre du Soleil, 1987)
  • Les Euménides d’Eschyle (traduction, Théâtre du Soleil, 1992)
  • La Ville parjure ou le réveil des Erinyes (Théâtre du Soleil, 1994)
  • Et soudain, des nuits d'éveil (Théâtre du Soleil, 1997)
  • Tambours sur la digue, sous forme de pièce ancienne pour marionnettes jouée par des acteurs (Théâtre du Soleil, 1999)
  • Rouen, la Trentième Nuit de Mai '31 (Galilée, 2001)
  • Les Naufragés du fol espoir (Théâtre du soleil, 2010)

Prix et récompenses

Bibliographie

Décoration

Notes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hélène Cixous de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hélène Cixous — Hélène Cixous, Sept. 2011. Hélène Cixous (French pronunciation: [elɛn siksu]; born 5 June 1937) is a professor, French feminist writer, poet, playwright …   Wikipedia

  • Helene Cixous — Hélène Cixous Hélène Cixous Philosophe occidentale Philosophie contemporaine Naissance : 5 juin 1937 (Oran) École/tradition : Féminisme, Principaux inté …   Wikipédia en Français

  • Hélène Cixous — Hélène Cixous, 2011 Hélène Cixous (* 5. Juni 1937 in Oran, Algerien) ist eine französische Schriftstellerin. Die Mutter, in Deutschland geboren, stammt aus einer aschkenasischen Familie, die Familie des Vaters, der früh verstarb, ist sephardisch …   Deutsch Wikipedia

  • Helene Cixous — Hélène Cixous (* 5. Juni 1937 in Oran, Algerien) ist eine französische Schriftstellerin. Die Mutter, in Deutschland geboren, stammt aus einer aschkenasischen Familie, die Familie des Vaters, der früh verstirbt, ist sephardisch. Die Schreibweise… …   Deutsch Wikipedia

  • Helene Cixous — (born 1937) Algerian born French feminist novelist and literary critic …   English contemporary dictionary

  • Cixous — Hélène Cixous (* 5. Juni 1937 in Oran, Algerien) ist eine französische Schriftstellerin. Die Mutter, in Deutschland geboren, stammt aus einer aschkenasischen Familie, die Familie des Vaters, der früh verstirbt, ist sephardisch. Die Schreibweise… …   Deutsch Wikipedia

  • Hélène Cixious — Hélène Cixous (* 5. Juni 1937 in Oran, Algerien) ist eine französische Schriftstellerin. Die Mutter, in Deutschland geboren, stammt aus einer aschkenasischen Familie, die Familie des Vaters, der früh verstirbt, ist sephardisch. Die Schreibweise… …   Deutsch Wikipedia

  • CIXOUS, HÉLÈNE — (1937– ), French writer, playwright, and theorist. Cixous was born in Oran, French Algeria. Her father was a Jewish doctor of French descent whose early death would leave a mark on her writing. Her mother was an Austro German from a Sephardi… …   Encyclopedia of Judaism

  • Cixous, Hélène — (1937 )    writer, feminist    Born in Oran, Algeria, Hélène Cixous is a graduate of the university of Paris and, as a specialist on James Joyce and English literature, directs the Center for Women s Studies (Centre d études féminines), which she …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Cixous — n. family name; Helene Cixous (born 1937), Algerian born French feminist novelist and literary critic …   English contemporary dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.