Hydre (zoologie)


Hydre (zoologie)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hydre et Hydra.
Aide à la lecture d'une taxobox Hydre
 Hydra viridis
Hydra viridis
Classification
Règne Animalia
Embranchement Cnidaria
Classe Hydrozoa
Ordre Hydroida
Famille Hydridae
Genre
Hydra
Linnaeus, 1758

Hydre est un genre d'animaux de l'embranchement des cnidaires (les cnidaires sont des animaux relativement simples, spécifiques du milieu aquatique ; on y retrouve, entre autres, les coraux, les anémones de mer et les méduses).

L'hydre est un pluricellulaire complexe d'apparence végétale. Génétiquement il est le seul être vivant dont on ne comprend pas le vieillissement, et que des généticiens considèrent comme immortel, notamment grâce à ses capacités régénératrices.

Sommaire

Description

L'hydre est un organisme assez petit (il peut atteindre 15 mm), qui n'a pas de squelette, c'est un polype qui vit en eau douce, qui possède 8 à 10 tentacules urticants et qui régénère rapidement les parties qui lui sont enlevées.

Reproduction

En dehors de la multiplication par bouturage (ou régénération) qui exige un découpage et donc normalement une intervention externe, l'hydre possède deux modes de reproduction :

  • La reproduction asexuée par bourgeonnement.

Il faut que deux conditions essentielles soient réunies pour que l'hydre se reproduise de cette façon : la température de l'eau doit être adéquate, et la nourriture abondante. Si c'est le cas, alors, une petite excroissance (diverticule de la cavité digestive) apparaît vers le tiers du corps de l'hydre. Cette excroissance grandit en formant une sorte de bourgeon. Celui-ci va s'ouvrir au bout en formant une « bouche » qui se garnira par la suite de tentacules. Finalement, ce bourgeon possède toutes les caractéristiques d'une hydre normale, et ainsi, le bourgeon va se séparer de l'hydre pour « mener sa propre vie ».

  • La reproduction sexuée.

La fécondation est externe, les gamètes mâles et femelles sont lâchés dans l'eau et constituent des nouveaux individus. Cette reproduction a lieu à la fin des bonnes conditions climatiques (automne).

Découverte

Selon Todd Oakley (université de Calfornie), cet animal primitif, cousin de la méduse, aurait conçu le gène responsable de l'impulsion neuronale à l'origine de la vue. Tous les vertébrés, y compris l'homme, en ont hérité.[réf. nécessaire]

Listes d'espèces

Selon ITIS

  • Hydra americana Hyman, 1929
  • Hydra canadensis Rowan, 1930
  • Hydra carnea L. Agassiz, 1850
  • Hydra cauliculata Hyman, 1938
  • Hydra hymanae Hadley & Forrest, 1949
  • Hydra littoralis Hyman, 1931
  • Hydra minima Forrest, 1963
  • Hydra oligactis Pallas, 1766
  • Hydra oregona Griffin & Peters, 1939
  • Hydra pseudoligactis (Hyman, 1931)
  • Hydra rutgerensis Forrest, 1963
  • Hydra rutgersensis Forrest, 1963
  • Hydra utahensis Hyman, 1931

Selon WRMS

  • Hydra americana Hyman, 1929
  • Hydra baikalensis Swarczewski, 1923
  • Hydra beijingensis Fan, 2003
  • Hydra canadensis Rowan, 1930
  • Hydra cauliculata Hyman, 1938
  • Hydra circumcincta Schulze, 1914
  • Hydra daqingensis Fan, 2000
  • Hydra hadleyi Forrest, 1959
  • Hydra harbinensis Fan & Shi, 2003
  • Hydra hymanae Hadley & Forrest, 1949
  • Hydra iheringi Cordero
  • Hydra intaba Ewer, 1948
  • Hydra intermedia De Carvalho Wolle, 1978
  • Hydra japonica Itô, 1947
  • Hydra liriosoma Campbell, 1987
  • Hydra madagascariensis Campbell, 1999
  • Hydra mariana Cox & Young, 1973
  • Hydra minima Forrest, 1963
  • Hydra mohensis Fan & Shi, 1999
  • Hydra oligactis Pallas, 1766
  • Hydra oregona Griffin & Peters, 1939
  • Hydra oxycnida Schulze, 1914
  • Hydra paludicola Itô, 1947
  • Hydra parva Itô, 1947
  • Hydra plagiodesmica Dioni, 1968
  • Hydra robusta (Itô, 1947)
  • Hydra rutgersensis Forrest, 1963
  • Hydra salmacidis Lang da Silveira, Souza-Gomes & de Souza e Silva, 1997
  • Hydra umfula Ewer, 1948
  • Hydra utahensis Hyman, 1931
  • Hydra viridissima Pallas, 1766
  • Hydra vulgaris Pallas, 1766

En aquariophilie

En aquariophilie, les hydres sont considérées comme relativement nuisibles : elles sont urticantes pour les poissons adultes et pourraient se nourrir d'alevins très petits[réf. nécessaire]. Enfin, suivant les conditions du milieu, elles peuvent se multiplier rapidement.

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hydre (zoologie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ZOOLOGIE — Par son étymologie, la zoologie (zoon , animal ; logos , science) est la science qui étudie les animaux. Son domaine est donc immense, et sa démarche est, au départ, analytique. À partir des animaux récoltés, elle décrit l’aspect extérieur,… …   Encyclopédie Universelle

  • hydre — (i dr ) s. f. 1°   Terme de mythologie. Hydre de Lerne, serpent fabuleux à sept têtes et à qui elles renaissaient dès qu on lui en avait coupé une. •   Vous savez que les flèches d Hercule, qui tua ce perfide centaure [Nessus], avaient été… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Hydre — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Cet article possède un paronyme, voir : Hydra. Sur les autres projets Wikimedia  …   Wikipédia en Français

  • Zoologie — La zoologie (des termes grecs ζῷον, zôon, animal, et λόγος, logos, le discours) est la science qui étudie les animaux. Regroupant plusieurs disciplines et utilisant de nombreuses techniques, cette science s est lentement élaborée au cours des… …   Wikipédia en Français

  • Portail:Histoire de la zoologie et de la botanique — …   Wikipédia en Français

  • Reproduction asexuée (zoologie) — Reproduction dans le règne animal La reproduction dans le règne animal s aborde sous différents angles. Dans cet article en seront envisagées les stratégies et modalités. Sommaire 1 Multiplication asexuée 1.1 Répartition dans le règne animal 1.2… …   Wikipédia en Français

  • Abraham Trembley — (3 septembre 1710 – 12 mai 1784) est un naturaliste genevois. Il est principalement connu pour ses études de l hydre …   Wikipédia en Français

  • Projet Dharma — Le logo du Projet Dharma symbolise un bāguà. Le Projet Dharma (Dharma Initiative en anglais), également écrit DHARMA, est un projet de recherche fictif présent dans le feuilleton télévisé Lost : Les Disparus, introduit dans le deuxième épisode de …   Wikipédia en Français

  • DHARMA Initiative — Projet Dharma Le logo de la Dharma Initiative. Le Projet Dharma (Dharma Initiative en anglais) est un projet de recherche fictif présent dans le feuilleton télévisé Lost, les disparus, introduit au début de la deuxième saison. DHARMA signifie… …   Wikipédia en Français

  • Lieux dans Lost : Les Disparus — Cet article regroupe les principaux lieux du feuilleton télévisé Lost : Les Disparus. Sommaire 1 Sur l île 1.1 Campement des survivants 1.2 Grottes 1.3 Stati …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.