Huile Essentielle

ï»ż
Huile Essentielle

Huile essentielle

On appelle huile essentielle (ou parfois essence végétale) le liquide concentré et hydrophobe des composés aromatiques volatils d'une plante. Il est obtenu par distillation ou extraction chimique par solvants (eau, alcool, etc.). Contrairement à ce que suppose la dénomination, ces extraits ne sont pas forcément huileux.


« Produit odorant, gĂ©nĂ©ralement de composition complexe, obtenu Ă  partir d’une matiĂšre premiĂšre vĂ©gĂ©tale botaniquement dĂ©finie, soit par entraĂźnement Ă  la vapeur d’eau, soit par distillation sĂšche, soit par un procĂ©dĂ© mĂ©canique appropriĂ© sans chauffage. L’huile essentielle est le plus souvent sĂ©parĂ©e de la phase aqueuse par un procĂ©dĂ© physique n’entraĂźnant pas de changement significatif de sa composition Â» [1]

C'est un mélange de molécules variées, comprenant en particulier des terpÚnes (hydrocarbures non aromatiques) et des composés oxygénés (alcools, aldéhydes, cétones).

L'obtention des huiles essentielles se fait soit par entraĂźnement de la vapeur d'eau dans une opĂ©ration de distillation, soit par distillation sĂšche, soit par expression Ă  froid (zestes). Dans ce dernier cas, une certaine ambigĂŒitĂ© existe sur la dĂ©nomination d'huile essentielle. Selon l'AFNOR, il faut utiliser le terme d'essence alors que la PharmacopĂ©e française et la PharmacopĂ©e europĂ©enne utilisent le terme d'huile essentielle. Le terme d'huile essentielle est prĂ©fĂšrable et a d'ailleurs Ă©tĂ© retenu par les spĂ©cialistes en pharmacognosie[2].
La quantitĂ© d'huile essentielle contenue dans les plantes est toujours faible, parfois trĂšs faible, voire infime. Ceci explique le coĂ»t Ă©levĂ© des huiles essentielles, il est liĂ© Ă  la raretĂ© et non au procĂ©dĂ© d'extraction qui reste le mĂȘme pour la plupart des plantes. Il faut parfois plusieurs tonnes de plantes pour obtenir un litre d'huile essentielle. Il existe diffĂ©rents procĂ©dĂ©s d'extraction (souvent chimiques) mais, pour l'aromathĂ©rapie, seuls quelques-uns assurent une bonne qualitĂ© finale.

Sommaire

Classification des huiles essentielles [3]

Note: Les huiles essentielles sont constituées dans leur grande majorité d'un mélange assez complexe de monoterpÚnes, sesquiterpÚnes, alcools, esters, aldéhydes, oxydes, etc. Il y a quelques exceptions: huile essentielle de gaulthérie couchée composée à plus de 99,5% de salicylate de méthyle (un ester aromatique).

Production et extraction des huiles essentielles [4]

Il existe plusieurs méthodes d'extraction des huiles essentielles mais la plus utilisée est l'entraßnement à la vapeur ou l'hydrodistillation à partir de la plante fraßche ou sÚche.

Extraction par distillation

La plupart des huiles essentielles sont obtenues par distillation et entraĂźnement Ă  la vapeur d'eau (sauf les huiles essentielles des hespĂ©ridĂ©s : citron, orange, etc).

Voir distillation et plus précisément Entraßnement à la vapeur

Extraction aux solvants volatils

L'extraction se fait Ă  l'aide de solvants organiques volatils dans des appareils appelĂ©s extracteur de Soxhlet. En apparence, la division de la matiĂšre Ă  extraire facilite le contact avec le solvant (en agrandissant la surface d’échange), permet d’augmenter la charge de l’extracteur et aussi de rĂ©duire le rapport du solvant Ă  la charge. Toutefois le tassement paralyse la circulation du solvant et l’homogĂ©nĂ©isation des solutions ; il faut donc Ă©viter de tasser ou de trop charger l’extracteur.
On obtient des huiles concrĂštes avec des solvants volatils tels que l’hexane qui est le plus utilisĂ© aujourd’hui, le benzĂšne trĂšs prĂ©sent par le passĂ© est interdit pour des raisons de toxicitĂ©. Ce procĂ©dĂ© a remplacĂ© l'enfleurage (mĂ©thode d'extraction par les graisses) qui est devenu beaucoup trop coĂ»teux.

L’extraction s’effectue en plusieurs Ă©tapes, on lave la matiĂšre avec le solvant deux Ă  trois fois. Il semble que la presque totalitĂ© des produits odorants passe en solution dĂšs la premiĂšre extraction. Mais Ă©tant donnĂ© que la matiĂšre traitĂ©e retient une forte proportion de la solution, il est nĂ©cessaire de pratiquer des dilutions successives avec de nouvelles charges de solvant (lavages). La matiĂšre Ă©puisĂ©e retient une proportion importante de solvant. Avec la charge normale de fleurs d’un extracteur statique de 1000 litres, la quantitĂ© varie entre 150 et 180 litres. Il faut donc concentrer la solution en Ă©vaporant le solvant qui est recyclĂ© pour d'autres lavages. La rĂ©cupĂ©ration du solvant atteint couramment 94 Ă  96% de la quantitĂ© retenue. La charge de l’extracteur est dĂ©solvatĂ©e Ă  la vapeur d’eau puis elle peut ĂȘtre utilisĂ©e dans les champs (compostage).

Extraction par expression Ă  froid

L’extraction se fait sans chauffage, les plantes sont mises en pressage Ă  froid (notamment les hespĂ©ridĂ©s : citron, orange, etc) de l’écorce ou des fruits.

Extraction de l’huile essentielle Ă  partir de l’écorce :
Les premiers procĂ©dĂ©s d’extraction consistaient Ă  presser l’écorce des Citrus pour faire Ă©clater les tissus contenant l’huile essentielle en les frottant sur des rĂ©cipients dont les parois Ă©taient recouvertes de pics en fer. Puis le procĂ©dĂ© dit Ă  « l’éponge Â» s’est dĂ©veloppĂ©, les Ă©corces Ă©taient pressĂ©es plusieurs fois contre un systĂšme d’éponges naturelles fixĂ©es sur une bassine en terre cuite. La pression Ă©tait accompagnĂ©e par un mouvement de rotation de la main. Le mĂ©lange exprimĂ© Ă©tait recueilli par essorage des Ă©ponges. Finalement par simple dĂ©cantation, l’huile essentielle est sĂ©parĂ©e de la phase aqueuse qui contient aussi des dĂ©tritus produits par la lacĂ©ration des tissus de l’écorce.

Extraction Ă  partir des fruits entiers :

Avant d’ĂȘtre pressĂ©s, les fruits passent dans des machines qui les sĂ©parent suivant leur taille. Cette opĂ©ration est nĂ©cessaire pour amĂ©liorer le fonctionnement des extracteurs, obtenir un meilleur rendement et une huile essentielle de meilleure qualitĂ©. Les Citrus sont sĂ©parĂ©s en trois parties basics : l’huile essentielle, le jus et l’écorce. Il existe trois mĂ©thodes fondamentales pour extraire l’huile essentielle de Citrus Ă  partir des fruits entiers, les deux premiĂšres Ă©tant les plus utilisĂ©es :

  • systĂšme sĂ©parant l’huile essentielle et le jus en une seule opĂ©ration (FMC),
  • l’extraction de l’huile essentielle des fruits entiers prĂ©cĂšde l’extraction du jus (« pĂ©latrice spĂ©ciale Â»),
  • l’extraction du jus prĂ©cĂšde celle de l’huile essentielle

Extraction au CO2 supercritique

L’originalitĂ© de cette technique repose sur le solvant utilisĂ©. Il s’agit du CO2 en phase supercritique. A l’état supercritique, le CO2 n’est ni liquide, ni gazeux et cela lui confĂšre un excellent pouvoir d’extraction, modulable Ă  volontĂ© en jouant sur la tempĂ©rature de mise en Ɠuvre. Les fluides supercritiques comme le CO2 sont de bons solvants Ă  l'Ă©tat supercritique et de mauvais solvant Ă  l'Ă©tat gazeux. Les avantages de ce procĂ©dĂ© sont les suivants :

  • le CO2 est totalement inerte chimiquement, il est naturel, non toxique et bon marchĂ©,
  • on utilise des basses tempĂ©ratures pour la mise en Ɠuvre,
  • en fin de cycle, la sĂ©paration entre le solvant d'extraction et le solutĂ© pour obtenir l’extrait est facile (simple dĂ©tente qui ramĂšne le CO2 Ă  l’état gazeux), avec une rĂ©cupĂ©ration quasi-totale et peu coĂ»teuse,
  • les frais de fonctionnement, Ă  l’échelle pilote ou de laboratoire, sont rĂ©duits (le CO2 est continuellement recyclĂ©).

L’extraction au CO2 supercritique est une technique intĂ©ressante qui apporte de nouvelles notes olfactives (mĂ©thode d'extraction plus complĂšte et moins dĂ©gradante que la vapeur d'eau). Cependant son installation industrielle reste coĂ»teuse et l’appareillage est encore envahissant.

Utilisation pharmaceutique et cosmétique

Les utilisations des substances odorantes des plantes sont connues depuis l'antiquité. Des textes akkadiens de plus de 4000 ans nous apprennent qu'on brûlait à Babylone du cyprÚs contre les épidémies. Les premiers textes relatant l'utilisation d'huiles fines et de parfums sont des papyrus hiéroglyphes égyptiens de plus de 2800 ans.

Les civilisation chinoises et indiennes utilisaient également les huiles essentielles pour la guérison et les soins de beauté.

Plus généralement la phytothérapie, utilisation de substances issues des plantes dans la médecine, est connue de toutes les civilisations. La naissance de l'aromathérapie moderne est due au chimiste René Maurice Gattefossé, dans les années 1920.

Précautions

Certaines huiles sont dermocaustiques (agressive pour la peau), comme l'origan. Par consĂ©quent, il faut agir avec grande prĂ©caution et respecter ces quelques rĂšgles de base :

  • Ne jamais appliquer une huile essentielle pure sur la peau et surtout sur les muqueuses.
  • Le plus souvent, l'huile essentielle doit ĂȘtre trĂšs fortement diluĂ©e dans un support comme une huile vĂ©gĂ©tale ; mettre une huile essentielle pure sur la peau peut ĂȘtre trĂšs dangereux ; sauf indication, ne pas dĂ©passer une concentration de plus de 5%.
  • Certaines huiles essentielles peuvent ĂȘtre irritantes, voire mĂȘme contenir des allergĂšnes (donc allergisantes pour certaines personnes).
  • Évitez de s'exposer au soleil aprĂšs application d'une huile essentielle car certaines huiles essentielles (surtout les Citrus) sont photosensibilisantes (augmentation de la sensibilitĂ© aux U.V.) ou peuvent provoquer l'apparition de taches pigmentĂ©es disgracieuses sur la peau.

Ne pas croire que huile "essentielle" signifie "essentiel" au sens de indispensable.

Sur la peau

On choisit l'huile végétale support en fonction de ses qualités de pénétration, selon que l'on vise le derme ou la circulation systémique par exemple, et selon ses qualités intrinsÚques.

Parmi les huiles support courantes on trouve l'huile de pépins de raisin et l'huile d'amande douce, mais également l'huile de noisette, l'huile de macadamia. L'huile de tournesol de bonne qualité est une trÚs bonne huile pour le corps.

Quelques huiles essentielles selon son type de peau :

Les huiles essentielles dans les cosmétiques

L'aromathĂ©rapie, c'est l'utilisation des huiles essentielles pour se soigner. Il fait l'objet d'un certain nombre d'abus : il suffit de mettre 0,0001% d'huile essentielle dans une crĂšme pour en faire un produit vendeur. En cosmĂ©tologie aromatique, on utilise entre 0.5% et 2% d'HE pour le visage, 2% et 5 % pour le corps, et jusqu'Ă  10% pour les soins trĂšs localisĂ©s[rĂ©f. nĂ©cessaire].

Huiles essentielles relevant du monopole pharmaceutique

En raison de leur toxicitĂ©, un certain nombre d'huiles essentielles ne peuvent ĂȘtre vendues en France que dans le circuit pharmaceutique[5] :

Utilisation phyto-sanitaire

Utilisation industrielle

Les industries de la parfumerie, des arÎmes et de la cosmétique sont les principales consommatrices d'huiles essentielles. Ce sont en effet les produits de base utilisés pour ajouter aux aliments des odeurs et/ou des saveurs.

L'utilisation des huiles essentielles dans les arÎmes alimentaires est croissante. Les arÎmes sont omniprésent de nos jours, ils sont utilisés comme exhausteur de gouts dans divers produits (cafés, thés, tabacs, vins, yaourts, plats cuisinés, etc ...).

Les huiles essentielles sont Ă©galement Ă©normĂ©ment consommĂ©es pour parfumer les produits cosmĂ©tiques : savons, shampoings, gel-douches, crĂšmes cosmĂ©tiques et/ou hydratantes, etc.. Enfin le secteur des produits mĂ©nagers (dĂ©tergents et lessives par exemple) consomme beaucoup d'huile essentielle pour masquer les odeurs (souvent peu agrĂ©ables) des produits purs.

Sur les propriétés antimicrobiennes de certaines huiles essentielles

Notes et références

  1. ↑ PharmacopĂ©e europĂ©enne [1]
  2. ↑ Jean Bruneton, Pharmacognosie, Phytochimie, Plantes mĂ©dicinales, Techniques et Documentation, 3e Ă©dition, 1999, ISBN 2-7430-0315-4
  3. ↑ Georges Sens-Olive, Les huiles essentielles - gĂ©nĂ©ralitĂ©s et dĂ©finitions in TraitĂ© de phytothĂ©rapie et d'aromathĂ©rapie, Ă©d. Maloine, 1979, pp 141-142.
  4. ↑ Georges Sens-Olive, Les huiles essentielles - gĂ©nĂ©ralitĂ©s et dĂ©finitions in TraitĂ© de phytothĂ©rapie et d'aromathĂ©rapie, Ă©d. Maloine, 1979, pp 143-144.
  5. ↑ Code de la santĂ© publique, article D4211-13.

Bibliographie

Liens internes


  • Portail de la mĂ©decine Portail de la mĂ©decine
Ce document provient de « Huile essentielle ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Huile Essentielle de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Huile essentielle — ● Huile essentielle synonyme de essence 
   EncyclopĂ©die Universelle

  • Huile essentielle — On appelle huile essentielle (ou parfois essence vĂ©gĂ©tale) le liquide concentrĂ© et hydrophobe des composĂ©s aromatiques (odorifĂ©rants) volatils d une plante. Il est obtenu par distillation ou extraction chimique par solvants (eau, alcool, etc.).… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Huile Essentielle De Rose — Rose de Damas utilisĂ© pour faire l essence de rose et l eau de rose. L huile essentielle de rose, ou essence de rose, est une huile essentielle extraite par hydrodistillation ou extraction par solvant des pĂ©tales de diffĂ©rents types de roses. L 
   WikipĂ©dia en Français

  • Huile Essentielle De Lavande — L huile essentielle de lavande ou essence de lavande est obtenue par distillation complĂšte des sommitĂ©s fleuries de la lavande vraie ou Lavandula vera. C est un liquide jaune vert pĂąle dont la trĂšs forte odeur est due aux linalol et surtout Ă  l… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Huile essentielle de lavande — L huile essentielle de lavande ou essence de lavande est obtenue par distillation complĂšte des sommitĂ©s fleuries de la lavande vraie ou Lavandula vera. C est un liquide jaune vert pĂąle dont la trĂšs forte odeur est due aux linalols et surtout Ă  l… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Huile Essentielle De Menthe — L huile essentielle de menthe ou essence de menthe peut ĂȘtre obtenu par distillation complĂšte des feuilles de menthe. C est un liquide jaune pĂąle dont la trĂšs forte odeur est due aux menthol (menthe poivrĂ©e ou japonaise) ou au linalol (menthe… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Huile essentielle ou volatile — ● Huile essentielle ou volatile synonyme de essence 
   EncyclopĂ©die Universelle

  • Huile essentielle de citron — L huile essentielle de citron (Citrus limon) est connu et trĂšs populaire dans bon nombre de pays d’Europe, en particulier en Espagne. LĂ  bas, il est considĂ©rĂ© comme une panacĂ©e , les Espagnols l utilisent surtout pour les fiĂšvres et infections.… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Huile essentielle de rose — Rose de Damas utilisĂ© pour faire l essence de rose et l eau de rose. L huile essentielle de rose, ou essence de rose, ou encore attar de roses, est une huile essentielle extraite par hydrodistillation des pĂ©tales de diffĂ©rents types de roses. L… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Huile essentielle de lavande de Haute-Provence AOC — Champ de lavande Ă  Valensole L huile essentielle de lavande de Haute Provence est protĂ©gĂ©e par une AOC depuis le 18 dĂ©cembre 1981 et par une IGP depuis le 12 juin 1996 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.