Hugo Geissler

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Geissler.

Hugo Geissler (Strasbourg, 25 février 1908 - Murat, 12 juin 1944) était, durant la Seconde Guerre mondiale, un capitaine SS, chef de la police du parti nazi à Vichy.

Sommaire

Jeunesse et avant guerre

  • Né le 25 février 1908 à Strasbourg alors Alsace allemande, était d'origine allemande installés en Alsace après la guerre de 1870.
  • En 1919, l'Alsace étant redevenue Française, la famille Geissler s'installe à Leipzig.
  • Entre 1930 et 1933, il est chef de réception au Grand Hotel rue Scribe à Paris
  • En mai 1933, Hugo Geissler adhère au parti national socialiste (NSDAP), comprenant rapidement que sa carrière dépend de son adhésion au parti nazi.
  • Entre 1935 et 1937, Geissler entre dans la police criminelle.
  • En 1938, il devient inspecteur de police à Leipzig dans le service de renseignement et de surveillance du parti national socialiste, le SD (Sicherheitsdienst).
  • En 1939, il est nommé commissaire de police criminelle (kriminar kommissar) à Erfurt

Pendant la guerre

  • Le 11 mai 1940 il est nommé à Prague, commissaire de police criminelle, rattaché SIPO-SD, puis détaché à Kölin.
  • En novembre 1940, il est à la Sipo-Sd de Paris
  • Le 5 décembre 1940, il arrive à Vichy en tant que chef de la délégation de la police allemande et exige du gouvernement de Vichy, la livraison de Fritz Thyssen et de sa femme.
  • En 1941 et 1942 à la tête de son service il supervise les arrestations et les transferts des juifs apatrides et étrangers en zone libre.
  • En novembre 1942, il dirige un service de police allemande (75 à 80 policiers) venant renforcer les forces de police et de répression françaises du gouvernement de Vichy.
    Il fait la connaissance d'un Français, Joany Georges Batissier dit Jany, originaire de Moulins, un ancien policier révoqué et réintroduit dans l'entourage de l'Amiral Darlan. Sa sœur Colette devint rapidement la compagne attitrée et officielle du hauptsturmfurher Geissler.
  • En 1943, la répression s’intensifie, le capitaine SS Geissler met en place à Clermont-Ferrand :
    • un service d’une vingtaine d’agents
    • un commando spécial (Sonderkommando) chargé des opérations contre les maquis commandé par Paul Blumenkamp puis en avril 1944 par le lieutenant SS Eckardt.
    • Il se fait aider du service d’ordre légionnaire (SOL) et de
    • la milice.
  • En septembre 1943, Geissler, chargé avant tout de la sécurité des troupes allemandes dans le sud, renforce sa lutte contre la Résistance intérieure en Auvergne et les "partisans-terroristes ".
  • En 1944, pour mieux réprimer, Geissler constitue, sous les ordres de Joany Georges Batissier une "brigade " de vingt deux agents français, la Brigade Batissier. Afin de couvrir leur exactions, les 22 membres prirent des noms à consonance germanique Batissier devenant Schmidt!
  • Le 3 juin 1944, la levée en masse de 3 000 hommes par le Colonel Gaspard de l’AS, dans les monts de la Margeride dans le Cantal incitèrent le général Fritz Brodowski commandant l’état-major principal de liaison de constituer de redoutables Kampfgruppen chargés d'éliminer les rassemblements et de restaurer l’autorité des forces d’occupation.
  • Les 11 et 12 juin lors de l’attaque des maquisards au Mont Mouchet par les troupes du général Jesser, le Kommandeur Geissler, ne participe pas au combat.
  • Cependant pendant la journée du 11 juin, il arrête à Saint-Flour 40 personnes.
  • Le matin du 12 juin il quitte Saint-Flour et se rend avec le groupe Batissier et une compagnie de feldgendarmes dans la petite ville de Murat située à 25 kilomètres pour y faire d’autres arrestations.
    Peu avant Murat il fait exécuter sur le bord de la route quatre otages pris à Saint-Flour.
    A Murat, dans l’après-midi, Geissler fait arrêter une douzaine de personnes.
  • Dans l'après-midi du 12 juin 1944, devant l’hôtel de ville de Murat, Geissler et le groupe de soldats qui l’accompagnait sont mitraillés par des maquisards postés sur les hauteurs de la ville.

Geissler et six soldats allemands sont tués.
Le 24 juin 1944, en représailles, cent quinze Muratais sont raflés par la Légion des Tatars de la Volga (Ost Bataillon du Freiwilligen Stamm Régiment) stationné au Puy-en-Velay, faisant partie de la Brigade Jesser, et déportés à Neuengamme où soixante quinze d’entre eux devaient périr.

Ses pouvoirs

Les pouvoirs de Geissler, en zone sud, étaient très étendus et "il avait le dernier mot " pour toutes questions policières et non militaires.
Eugène Martres recense six domaines où les actions implacables et violentes du Sipo-S.D. dirigé par furent exercées. Hugo Geissler exerça des actions implacables et violentes sur :

  • Recherche et arrestation d’Israélites.
  • Arrestation de ressortissants du Reich, luxembourgeois, sarrois, autrichiens, alsaciens.
  • Recherche des stocks d’armes clandestins.
  • Neutralisation des services de renseignements français anti-Allemands.
  • Traque des réseaux de la France Libre.
  • Lutte directe contre les résistants.

Hugo Geissler n’intervient presque jamais sur le terrain, laissant à ses subordonnés, le soin de pratiquer des interrogatoires musclés et d’infliger des sévices aux personnes arrêtées.

Liens externes

Sources et références

  • Les archives parlent de Eugène Martres



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hugo Geissler de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Geissler — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Geisler. Le titre de cet article peut avoir une autre écriture par le caractère allemand ß et est représenté comme… …   Wikipédia en Français

  • Brigade Jesser — Période 1944 Pays  Reich allemand Branche Wehrmacht Type Division d infanterie motorisée …   Wikipédia en Français

  • Colonne Jesser — Brigade Jesser Brigade Jesser Période 1944 Pays  Allemagne Branche Wehrmacht Type Division d infanterie motorisée Rôle répression et anéantissement des maquisards …   Wikipédia en Français

  • Division Jesser — Brigade Jesser Brigade Jesser Période 1944 Pays  Allemagne Branche Wehrmacht Type Division d infanterie motorisée Rôle répression et anéantissement des maquisards …   Wikipédia en Français

  • Groupe Jesser — Brigade Jesser Brigade Jesser Période 1944 Pays  Allemagne Branche Wehrmacht Type Division d infanterie motorisée Rôle répression et anéantissement des maquisards …   Wikipédia en Français

  • Groupe mobile Jesser — Brigade Jesser Brigade Jesser Période 1944 Pays  Allemagne Branche Wehrmacht Type Division d infanterie motorisée Rôle répression et anéantissement des maquisards …   Wikipédia en Français

  • Massacres perpétrés par les Allemands en France durant la Libération de 1944 — Massacres perpétrés par les Allemands en France durant la Seconde Guerre mondiale Les troupes alllemandes et leurs auxiliaires commirent de nombreux massacres en France, de l invasion à la libération. Les victimes de ces tueries furent de natures …   Wikipédia en Français

  • Massacres perpétrés par les Allemands en France durant la Seconde Guerre mondiale — Les troupes alllemandes et leurs auxiliaires commirent de nombreux massacres en France, de l invasion à la libération. Les victimes de ces tueries furent de natures diverses : hommes, femmes et enfants, civils, résistants blessés ou… …   Wikipédia en Français

  • Liste de massacres perpétrés par les forces allemandes en France durant la Seconde Guerre mondiale — Les troupes allemandes et leurs auxiliaires commirent de nombreux massacres en France, de l invasion à la Libération. Les victimes de ces tueries furent de natures diverses : hommes, femmes et enfants, civils, tirailleurs sénégalais en 1940… …   Wikipédia en Français

  • Seconde Guerre mondiale : juin 1944 — Années : 1941 1942 1943  1944  1945 1946 1947 Décennies : 1910 1920 1930  1940  1950 1960 1970 Siècles : XIXe siècle  XXe siècle …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.