Hubert-Felix Thiefaine

ÔĽŅ
Hubert-Felix Thiefaine

Hubert-Félix Thiéfaine

Hubert-Félix Thiéfaine
Thiefaine.jpg
Naissance 21 juillet 1948 (61 ans)
Dole, France
Profession(s) Auteur-compositeur-interprète
Genre(s) Rock
Ann√©es actives Depuis les ann√©es 1960
Label(s) Sony Music
Site Web thiefaine.com

Hubert-F√©lix Thi√©faine, dit HFT, est un auteur-compositeur-interpr√®te fran√ßais n√© √† Dole dans le Jura le 21 juillet 1948.

Sommaire

Biographie

Bien que peu pr√©sent dans les grands m√©dias, Hubert-F√©lix Thi√©faine a connu un succ√®s relativement important tout au long de sa carri√®re : plusieurs de ses disques ont √©t√© consacr√©s disques d'or et ses concerts font r√©guli√®rement le plein gr√Ęce √† la fid√©lit√© et l'attachement de son public. Il est mari√© √† Francine Nicolas, qui est √©galement son manager au sein de leur soci√©t√©, Lilith Productions, et avec qui il a eu deux gar√ßons, Hugo et Lucas pour qui il √©crira Septembre rose et Tita dong song. Il vit actuellement au centre ville de Dijon[r√©f. souhait√©e], mais poss√®de depuis le d√©but des ann√©es 1990, une maison toute proche de la for√™t de Chaux.

La famille de Thiéfaine est originaire du village de Sampans, dans le Jura (son oncle y était curé), mais vivait à Dole[1]. Fils d'une famille de six enfants (il fera une chanson pour ses parents intitulée When Maurice meets Alice dans l'album Scandale mélancolique), il passe sa scolarité dans plusieurs établissements de la ville tant publics que privés. Dans le même village vit le futur guitariste Claude Mairet, dont la carrière va être intimement liée à la sienne. Il passe quatre ans au petit séminaire en vue de devenir prêtre, puis s'inscrit à des études de psychologie à Besançon. C'est sur le campus de cette même ville qu'il rencontrera Tony Carbonare, futur collaborateur en tant que musicien, arrangeur et manager.

C'est avec lui qu'il ira √† Paris tenter sa chance en 1971, o√Ļ il commencera par trouver g√ģte et couvert pour lui-m√™me et ses textes hallucin√©s au Club des Po√®tes, de Jean-Pierre Rosnay. Il habitait alors dans la chambre de bonne de la famille Rosnay et participait deux fois par semaine √† leurs spectacles de po√©sie, rue de Bourgogne. Apr√®s des ann√©es tr√®s difficiles, √† la demande de Tony Carbonare, il travaille avec le groupe Machin et r√©alise son premier album, Tout corps vivant branch√© sur le secteur √©tant appel√© √† s'√©mouvoir, compos√© de morceaux √©crits dix ans auparavant. De la collaboration avec le groupe Machin et Tony Carbonare naissent au total trois albums dans lesquels les textes de Thi√©faine sont rehauss√©s par les arrangements baroques de Tony Carbonare. √Ä partir de 1980, Thi√©faine s'oriente vers un style plus rock : citons l'album Soleil cherche futur qui a connu un certain succ√®s avec la chanson Lorelei sebasto cha en 1982 et Alambic/Sortie sud, cosign√© avec Claude Mairet √† l'√©criture musicale. En 1988, il rompt avec Claude Mairet et sa maison de disques Sterne, et enregistre deux albums aux √Čtats-Unis (Chroniques bluesymentales en 1990 et Fragments d'h√©b√©tude en 1993). Depuis les albums-miroirs La Tentation du Bonheur (1996) et Le Bonheur de la Tentation (1998), sa musique, volontiers m√©lancolique, s'ouvre aux nappes de synth√©tiseurs. En 1998, il remplit la salle de Bercy sans aucun appui des m√©dias. Le concert fera l'objet d'un album et d'un DVD. En 2001, il participe √† la composition de l'album Brotherhood, du groupe d√īlois Kerplunk, en √©crivant le texte de la chanson Lobotomie Sporting Club.

Son album Scandale m√©lancolique, sorti en 2005, porte bien son nom. Il y fait volontiers r√©f√©rence √† un pass√© tant√īt heureux, tant√īt difficile, √† un avenir incertain, ou encore √† ses sources d'inspiration (le Jeu de la Folie). Le morceau T√©l√©gramme 2003, quant √† lui, est un message de soutien √† Bertrand Cantat. Sur cet album, Thi√©faine a choisi de collaborer avec de nouveaux musiciens, dont Matthieu Rabat√© (batteur) et Philippe Paradis (guitariste), tous deux musiciens de Zazie. Il est l'auteur de tous les textes sauf un (That Angry Man on the Pier), et a laiss√© le soin √† la jeune g√©n√©ration d'auteurs-compositeurs fran√ßais (au nombre desquels on peut citer Cali ou encore Mickey 3D) de composer les musiques. Un album live (accompagn√© d'un DVD) enregistr√© lors du concert au Z√©nith de Paris le 17 novembre 2006 intitul√© Scandale m√©lancolique tour a √©t√© √©galement mis en vente.

Thiéfaine est sollicité en 2007 pour composer des chansons pour un nouvel album de Johnny Hallyday, de même que Paul Personne pour les musiques, le tout n'étant finalement pas retenu. Ce matériel sera la base de l'album Amicalement Blues, enregistré au Studio ICP à Bruxelles, qui sort le 12 novembre 2007. Une mini-tournée, qui passe entre autres par l'Olympia, suivra en 2008.

En mars 2009, pour les "un peu plus que 30 ans de carrière", sort un best-of (que Thiéfaine nomme Best-hier), Séquelles, en 3 CDs, comportant un titre inédit, Annihilation.

Thèmes de ses chansons

L'une de ses chansons les plus connues, La fille du coupeur de joints, figurant sur son premier album, traite, sous un aspect festif, de la consommation de cannabis. L'imagerie des ¬ę consommateurs de substances psychotropes ¬Ľ est un des th√®mes r√©currents de son Ňďuvre, notamment dans Solexine et Ganja ou encore Sweet Amanite Phallo√Įde Queen.

Parmi ses grands classiques Alligators 427, traitant de la peur de l'énergie nucléaire est surtout une ironique ode à la mort. Notons également Les dingues et les paumés ou Lorelei Sebasto Cha.

Parmi ses th√®mes de pr√©dilection, la folie (Le Jeu de la folie), la critique de la soci√©t√© (Exercice de simple provocation avec 33 fois le mot ¬ę coupable ¬Ľ) et la mort (Maison Borniol).

Chanteur-po√®te √©corch√© vif, √©voluant toujours aux marges du langage institu√©, il tire son inspiration d'√©crivains comme Rimbaud, Baudelaire ou Lautr√©amont qu'il cite dans ses textes. Sa cr√©ativit√© n'a jamais perdu l'humour truculent (Psychanalyse du singe), voire le non-sens (22 mai) de ses d√©buts, mais le cynisme (La Terre tremble) et le d√©sespoir (Cr√©puscule-Transfert) y ont une part plus importante. Il sait c√©l√©brer tous les plaisirs (Sentiments num√©riques revisit√©s) : sexe, drogues... et rock'n roll. C'est le ma√ģtre des ambiances √† la fois d√©cadentes (Cabaret Sainte-Lilith) et charmeuses, rejoignant souvent la puissance imaginaire et artistique d'un Manset, d'un Gainsbourg ou d'un L√©o Ferr√©.

La Psychanalyse du singe ne d√©coule pas r√©ellement d'un humour truculent. Ce que l'on appelle le "singe" est en fait une m√©taphore pour d√©signer l'attachement √† une drogue cr√©ant une d√©pendance importante. Lire Le festin nu de William Burroughs. Le "singe" s'agrippe √† votre nuque et ne la l√Ęche plus... La Psychanalyse du singe est donc un hommage √† cet auteur am√©ricain de la beat generation, et une descente aux enfers dans le monde hallucin√© de la drogue. Psychanalyse du singe est assez repr√©sentative du livre de Burroughs. Hubert-F√©lix Thi√©faine ne trouve pas uniquement ses influences dans la po√©sie fran√ßaise, les auteurs de la beat generation forment une part importante de cette influence.

La plupart de ses textes sont des odes à la vie, ou du moins, à la manière de l'approcher, et à la mort. Entre ces deux extrêmes, on rencontre l'éloge de la folie, de la littérature, de la drogue, et malgré tout, du genre humain...

Discographie

Vidéographie

Notes et références

  1. ‚ÜĎ D'apr√®s Jean Th√©faine, Hubert-F√©lix Thi√©faine : Jours d'orage, Fayard, Paris, 2005, 322 p., broch√©, (ISBN 978-2213627151)

Bibliographie

  • 1988 : Hubert-F√©lix Thi√©faine, de Pascale Bigot et Hubert-F√©lix Thi√©faine, Seghers (ISBN 2232101096)
  • 2005 : Hubert-F√©lix Thi√©faine : Jours d'orage, de Jean Th√©faine, √Čditions Fayard-Chorus (ISBN 9782213627151)
  • 2007 : Les chansons illustr√©es de Thi√©faine, de Christophe Arleston et nombreux dessinateurs, √Čditions Soleil (ISBN 9782849467169)
  • 2009 : Entre 3 grammes et 5 heures du matin... Hubert-F√©lix Thi√©faine, de Jean-Charles Chapuzet, √Čditions Presses Du Belv√©d√®re (ISBN 2884191577)

Documentaire

  • 2005 : "Sur les traces d'Hubert-F√©lix Thi√©faine", de Fran√ßois Bombard France 3 Bourgogne

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la Franche-Comt√© Portail de la Franche-Comt√©
  • Portail du rock Portail du rock
Ce document provient de ¬ę Hubert-F%C3%A9lix Thi%C3%A9faine ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hubert-Felix Thiefaine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hubert-F√©lix Thi√©faine ‚ÄĒ en concert en 1999 Naissance 21 juillet 1948 ( ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Hubert-f√©lix thi√©faine ‚ÄĒ Naissance 21 juillet 1948 (61 ans) Dole, France Profession(s) ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Hubert-F√©lix Thi√©faine ‚ÄĒ Infobox musical artist 2 Name = Hubert F√©lix Thi√©faine Background = solo singer Born = Birth date and age|1948|7|21|df=y Died = Origin = Franche Comt√©, France Genre = Pop, Rock Occupation = Singer, Writer, Composer Years active = 1978… ‚Ķ   Wikipedia

  • En concert (album d'Hubert-F√©lix Thi√©faine) ‚ÄĒ En concert Live par Hubert F√©lix Thi√©faine Sortie 1983 Genre Rock Albums de Hubert F√©lix Thi√©faine ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Thi√©faine ‚ÄĒ Hubert F√©lix Thi√©faine Hubert F√©lix Thi√©faine Naissance 21 juillet 1948 (61 ans) Dole, France Profession(s) ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Felix ‚ÄĒ F√©lix Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Variantes 3 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • F√©lix (pr√©nom) ‚ÄĒ F√©lix Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Variantes 3 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • F√©lix ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Pour les articles homonymes, voir Saint F√©lix et Saint F√©lix. F√©lix ou Felix (sans accent) est un nom propre qui peut d√©signer  ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Saint Felix ‚ÄĒ F√©lix Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Variantes 3 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • St F√©lix ‚ÄĒ F√©lix Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Variantes 3 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.