Hourd

ÔĽŅ
Hourd
Système des hourds sur un croquis d'Eugène Viollet-le-Duc à la cité de Carcassonne
Jean de Sercy rapporte des Croisades l'innovation des hourds ajour√©s, copi√©s sur ceux du krak des chevaliers (tour du Hourd du Ch√Ęteau de Sercy)

Un hourd (du francique *hurd ¬ę claie ¬Ľ[1]) est au Moyen √āge un √©chafaudage solide, fait de planches, en encorbellement au sommet d'une tour ou d'une muraille. Il d√©signe une ma√ßonnerie grossi√®re √† partir du XVIe si√®cle.

Sommaire

Origine

Il y a tout lieu de croire que, dès l'époque romaine, les hourds étaient en usage, car il est question, dans les Commentaires de César, d'ouvrages en bois qui sont de véritables hourds. Dans l'ouvrage en bois qui couronnait les fossés du camp de César devant les Bellovaques, les galeries réunissant les tours sont des hourds continus protégeant un parapet inférieur. La nécessité pour les défenseurs de commander le pied des remparts, d'enfiler les fossés et de se mettre à l'abri des projectiles lancés par les assiégeants, dut faire adopter les hourds dès l'époque gallo-romaine.

√Čvolution

Dans l'architecture militaire du Moyen √āge, c'est un ouvrage en bois, dress√© en encorbellement au sommet des courtines ou des tours, destin√© √† recevoir des d√©fenseurs, surplombant par une avanc√©e le pied de la ma√ßonnerie et donnant un flanquement vertical plus √©tendu, une saillie tr√®s favorable √† la d√©fense. Pour √©viter que les fl√®ches enflamm√©es ne br√Ľlent les hourds les d√©fenseurs les recouvraient de peaux de b√™tes humides. Ce qui offrait une protection accrue au feu sans pour autant rendre les hourds indestructibles.

Les cr√©nelages sup√©rieurs ne pouvaient, en cas de si√®ge, pr√©senter une d√©fense efficace, puisque en tirant, les archers ou arbal√©triers √©taient oblig√©s de se d√©couvrir. Si l'assi√©geant se logeait au pied m√™me des murs, il devenait de toute impossibilit√© aux assi√©g√©s non seulement de lui d√©cocher des traits, mais m√™me de le voir, sans passer la moiti√© du corps en dehors des cr√©neaux. √Ä la fin du XIe si√®cle d√©j√† et au commencement du XIIe, nous remarquons, au sommet des tours et remparts, des trous de hourds perc√©s au niveau des chemins de ronde. Souvent alors ces trous sont doubles, de mani√®re √† permettre de poser, sous la solive en bascule, un lien destin√© √† soulager sa port√©e.

Jusqu'au XIIIe si√®cle, les hourds ont un √©quivalent en pierre, les m√Ęchicoulis, les hourds √©tant progressivement r√©duits √† servir de toiture aux m√Ęchicoulis. √Ä la fin de ce si√®cle, les hourds qui sont des constructions provisoires, vuln√©rables au feu et aux machines de si√®ge, sont remplac√©s par le chemin de ronde de pierre b√Ęti en encorbellement couronne syst√©matiquement le sommet des murailles et des tours. Les cr√©neaux sont plus √©troits, des meurtri√®res sont pratiqu√©es dans les merlons. La protection est ainsi permanente, invuln√©rable au feu, r√©siste mieux aux projectiles envoy√©s par les catapultes diverses, prot√®ge mieux les d√©fenseurs, et ne risque pas de se d√©crocher du mur. Cependant les hourds gardent la pr√©√©minence sur les m√Ęchicoulis jusqu'√† la premi√®re moiti√© du XIVe si√®cle.

Au XVIe si√®cle, le terme de hourd √©volue sous l'influence du d√©riv√© verbal hourder : il prend, comme son synonyme hourdis, le sens de ma√ßonnerie grossi√®re puis plus sp√©cialement de pr√©paration d'un plancher en garnissant l'aire de lattes de bois et d'une ma√ßonnerie de pl√Ętre.

√Čl√©ments constitutifs d'un double hourd

√Čl√©ments d'un double hourd avec (X) et sans (Y) ses madriers de garde

Source

Notes et références

  1. ‚ÜĎ √Ä l'origine, ce terme technique d√©signe une estrade pour les spectateurs d'un tournoi (usage du terme vers fin XIIIe si√®cle), puis un √©chafaudage (usage attest√© en 1397)

Voir aussi

Ch√Ęteau de Culan : ce ch√Ęteau a gard√© ses hourds d'√©poque http://chateau-de-culan.over-blog.com/pages/Presentation_du_chateau-5030371.html

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hourd de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hourd ‚ÄĒ [ ur ] n. m. ‚ÄĘ XIIIe ¬ę palissade ¬Ľ; frq. ¬įhurd ‚ô¶ Anciennt Estrade pour les spectateurs d un tournoi; sc√®ne de th√©√Ętre en charpente (au Moyen √āge). ‚ôĘ Fortif. Charpente en encorbellement au sommet d une tour, d une muraille. ‚áíHOURD, subst. masc.… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • *hourd ‚ÄĒ ‚óŹ hourd nom masculin (francique hurd, claie) Estrade dress√©e pour les spectateurs des tournois. Au Moyen √āge, galerie en charpente √©tablie en encorbellement au sommet d une muraille pour en battre le pied. (Il a √©t√© remplac√© plus tard par le… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • hourd ‚ÄĒ Hourd, ou Hourdis, Picard, c est un eschaffault ‚Ķ   Thresor de la langue fran√ßoyse

  • hourd ‚ÄĒ hourd(e obs. form of hoard ‚Ķ   Useful english dictionary

  • hourd ‚ÄĒ (entr√©e cr√©√©e par le suppl√©ment) (hour, h aspir√©e) s. m. Dans la fortification du moyen √Ęge, sorte de balcon volant et couvert, en bois, que les d√©fenseurs √©tablissaient au haut des murailles, et qui faisait saillie en dehors ; de l√† ils… ‚Ķ   Dictionnaire de la Langue Fran√ßaise d'√Čmile Littr√©

  • hourde ‚ÄĒ hourd(e obs. form of hoard ‚Ķ   Useful english dictionary

  • Ch√Ęteau de Faverges ‚ÄĒ D√©but construction XIIIe si√®cle Propri√©taire actuel commune Destination actuelle Centre de vacances ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • hourder ‚ÄĒ [ urde ] v. tr. <conjug. : 1> ‚ÄĘ XIIe; de hourd ‚ô¶ Techn. (Constr.) 1 ‚ô¶ Garnir de hourds. Chemin de ronde hourd√©. 2 ‚ô¶ Ma√ßonner grossi√®rement avec du pl√Ętre. Hourder une cloison. hourder v. tr. CONSTR d1./d Ma√ßonner grossi√®rement ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Chateau de Sercy ‚ÄĒ Ch√Ęteau de Sercy Ch√Ęteau de Sercy ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ch√Ęteau de Sercy ‚ÄĒ Ch√Ęteau de Sercy ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.