Histoire chronologique d'Isra√ęl

ÔĽŅ
Histoire chronologique d'Isra√ęl

Histoire d'Isra√ęl

Cet article relate l'histoire moderne de l'√Čtat d'Isra√ęl. Pour les p√©riodes ant√©rieures √† la cr√©ation de cet √Čtat, veuillez consulter les articles d√©taill√©s suivants :

Cet article parle aussi de l'histoire du sionisme apr√®s la cr√©ation de l'√Čtat.


Sommaire

Avant 1947

D√®s la fin du XIXe si√®cle, alors que les √Čtats europ√©ens connaissent la mont√©e du nationalisme et, parall√®lement, de l'antis√©mitisme, le mouvement sioniste appara√ģt dans les communaut√©s juives d'Europe : il s'agit de cr√©er un √Čtat des Juifs en Palestine - √©tat la√Įc √† l'origine. Ce mouvement est au d√©part minoritaire, mais il va peu √† peu acheter des terres sur place, n√©gocier avec le Royaume-Uni (qui administre la Palestine √† partir de 1922) et, prenant de l'ampleur, amener apr√®s la seconde guerre mondiale √† la cr√©ation d'Isra√ęl.

1947-1948

Cr√©ation de l'√Čtat d'Isra√ęl

Article d√©taill√© : Plan de partage de la Palestine.

En f√©vrier 1947, alors que l'id√©e d'un √Čtat-refuge en Terre sainte pour les rescap√©s de la Shoah s'impose dans l'opinion occidentale, le gouvernement britannique remet le mandat qu'il d√©tenait depuis 1920 sur la Palestine aux Nations unies.

Le 29 novembre 1947, les Nations unies adoptent la r√©solution 181 qui pr√©voit le partage de la Palestine en un √Čtat juif et un √Čtat arabe.

Le nouveau Yichouv et les communaut√©s juives sionistes accueillent favorablement ce vote mais les Arabes palestiniens et l'ensemble des pays arabes qui militaient pour la constitution d'un √Čtat palestinien rejettent la r√©solution.

Le lendemain du vote, la guerre civile éclate entre les communautés juive et arabe palestiniennes.

La guerre de 1948 et les problèmes de réfugiés

Le 30 novembre 1947, la guerre voit s'affronter les communaut√©s juive et arabe. En janvier, des volontaires arabes entrent en Palestine pour seconder les arabes palestiniens. En avril, les forces juives, passent √† l'offensive. Les forces et la soci√©t√© palestiniennes s'effondrent. Le 15 mai, au lendemain du d√©part des Britanniques, les √Čtats arabes voisins, oppos√©s au partage, interviennent. En th√©orie alli√©s, ceux-ci ambitionnent des objectifs diff√©rents et combattront leur adversaire de mani√®re d√©sorganis√©e et d√©sunie. Suite √† une s√©rie d'op√©rations entrecoup√©es de tr√™ves, les forces isra√©liennes vainquent militairement sur tous les fronts.

En gagnant la guerre isra√©lo-arabe de 1948, Isra√ęl conquiert 26 % de territoires suppl√©mentaires par rapport au plan de partage, soit 81 % de la Palestine de 1947.

Le 7 janvier 1949, un ultime cessez-le-feu est impos√© avec succ√®s sous la pression conjointe des Britanniques et des Am√©ricains. Le 24 f√©vrier 1949, Isra√©liens et √Čgyptiens signent √† Rhodes, sous l'√©gide de l'ONU, un accord d'armistice et des armistices seront sign√©es avec les autres protagonistes les mois suivants.

Entre novembre 1947 et octobre 1948, la guerre va chasser de leurs terres et de leurs maisons, plus de huit cent mille Arabes de Palestine, en majorité des paysans, sur les routes de l'exil. La Palestine qui compte en 1947 deux millions d'habitants (musulmans, juifs et chrétiens) voit un important déplacement de population. En effet, le conflit crée 750.000 réfugiés palestiniens et 600.000 réfugiés juifs.

Cette guerre marque le d√©but d'une tr√®s importante immigration de Juifs en provenance des pays arabes et d'Europe, avec la mise en Ňďuvre d'une s√©rie d'op√©rations programm√©es comme au Y√©men (op√©ration Tapis Volant) ou en Irak (op√©ration Ezra et N√©h√©mie).

de 1948 à 1967

1948-1952

Immigration en masse de Juifs vers Isra√ęl, en provenance des pays arabes et d'Europe. Op√©rations ¬ę Tapis volant ¬Ľ (au Y√©men) et ¬ę Ezra et N√©h√©mie ¬Ľ (en Irak).

1950

Vote de la Loi du Retour.

1952

La pr√©sidence de l'√Čtat d'Isra√ęl est propos√©e √† Albert Einstein, lequel refusa.

1956

La crise du canal de Suez fait suite √† la nationalisation du canal de Suez par l'√Čgypte. La France, le Royaume-Uni et Isra√ęl concluent un accord secret √† S√®vres pour prendre le contr√īle du canal. En octobre 1956, l'invasion isra√©lienne du Sina√Į est suivie par le d√©barquement des forces britanniques et fran√ßaises √† Port-Sa√Įd[1]. L'Assembl√©e g√©n√©rale de l'ONU impose un cessez-le-feu et Britanniques, Fran√ßais et Isra√©liens laissent le canal aux Casques bleus en 1957.

1956-1962

D√©colonisation fran√ßaise en Afrique du Nord : immigration massive de Juifs en provenance du Maroc, de Tunisie, d'Alg√©rie. Cr√©ation des villes de d√©veloppement en Isra√ęl.

1959

Juin : premi√®res manifestations de Juifs originaires d'Afrique du Nord contre les disparit√©s sociales, dans le quartier de Wadi Salib √† Ha√Įfa.

1960-1962

Capture d'Adolf Eichmann en Argentine: il est amen√© en Isra√ęl pour y √™tre jug√©, puis condamn√© √† mort et ex√©cut√© le 31 mai 1962.

1962

Fin de l'embargo tacite impos√© √† Isra√ęl par le gouvernement des √Čtats-Unis.

1963

David Ben Gourion se retire de la vie politique et va s'installer définitivement au kibboutz Sde Boker dans le Néguev.

1964

Fondation de l'OLP (Organisation de lib√©ration de la Palestine) qui d√©cide l'intensification de la lutte des Palestiniens contre Isra√ęl.

1965

Grave crise √©conomique en Isra√ęl: ch√īmage, probl√®mes sociaux et Yeridah ("descente" - √©migration) du pays.

1966

L'écrivain israélien Shmuel Yosef Agnon reçoit le prix Nobel de Littérature.

1967

Guerre des Six Jours. ¬ę R√©unification ¬Ľ de J√©rusalem.

L'√Čgypte obtient le retrait des troupes de l'ONU en mai 1967, remilitarise le Sina√Į et ferme le d√©troit de Tiran, passage-clef du transport maritime isra√©lien. Le 15 mai 1967, les forces √©gyptiennes p√©n√©tr√®rent dans le Sina√Į, contrairement aux accords de d√©militarisation de 1957.

Le 5 juin 1967, devant l'imminence d'une attaque arabe pr√©par√©e et les bombardements syriens r√©guliers depuis le plateau du Golan depuis d√©but 1967, Isra√ęl lance une offensive pr√©ventive √©clair contre l'√Čgypte, men√©e par le g√©n√©ral Moshe Dayan (voir : Guerre des Six Jours) et appelle la Transjordanie √† rester neutre. La Jordanie refuse et attaque Isra√ęl avec l'artillerie lourde sur J√©rusalem-ouest et la r√©gion de Tel Aviv. Le 8 juin, Isra√ęl vainc l'arm√©e jordanienne et conquiert la Cisjordanie. Les Syriens continuent de bombarder les habitations, les vergers et les silos agricoles isra√©liens depuis le plateau du Golan ; en r√©ponse le 9 juin, Isra√ęl attaque les Syriens sur le Golan.

Les aviations √©gyptiennes, jordaniennes et syriennes sont d√©truites en une journ√©e. Au terme d'une guerre-√©clair de six jours, Isra√ęl conquiert la Cisjordanie, la bande de Gaza, le Golan (y compris la zone des fermes de Chebaa), la p√©ninsule du Sina√Į et J√©rusalem-Est[2].

Le 22 novembre 1967, adoption de la r√©solution 242 (1967) du Conseil de s√©curit√© de l'ONU. Cette r√©solution stipule le retrait des forces arm√©es isra√©liennes ¬ę des territoires occup√©s ¬Ľ (dans sa version en fran√ßais) ou ¬ę from occupied territories ¬Ľ (c'est-√†-dire ¬ę de territoires occup√©s ¬Ľ, dans sa version en anglais) au cours du r√©cent conflit. La fin de toute revendication ou de tout √©tat de bellig√©rance, respect et reconnaissance de la souverainet√©, de l'int√©grit√© territoriale et de l'ind√©pendance politique de chaque √Čtat de la r√©gion et de leur droit de vivre en paix dans des fronti√®res s√Ľres et reconnues, d√©gag√©es de toute menace ou tout acte de violence. D'apporter une juste solution au probl√®me des r√©fugi√©s. De garantir l'inviolabilit√© territoriale et l'ind√©pendance politique de chaque √Čtat de la r√©gion, √† travers diverses mesures telles que, notamment l'√©tablissement de zones d√©militaris√©es.

de 1967 à 1987

1968

D√©but de l'Aliyah de Juifs en provenance d'URSS et d√©but d'une s√©rie de proc√®s antijuifs spectaculaires intent√©s en Russie, contre les ¬ę refuzniks ¬Ľ ou ¬ę prisonniers de Sion ¬Ľ.

1969

Début de la guerre d'usure le long du canal de Suez. Yasser Arafat devient le leader de l'OLP.

1969-1972

Les passagers juifs et israéliens des lignes aériennes deviennent la cible du terrorisme de l'air palestinien.

1969

Décembre, au sommet arabe, Nasser refuse une nouvelle guerre israélo-mahmoudien.

1970

Septembre noir : la guerre √©clate entre les Palestiniens et les Jordaniens. La pouss√©e palestinienne (les Fedayin) menace le tr√īne hach√©mite : tentative d'assassinat du roi Hussein de Jordanie. Offensive de l'arm√©e jordanienne contre les bases palestiniennes √† Amman et Irbid du 17 au 27. Combats syro-jordaniens. Accord d'Amman le 13 octobre sign√© entre Yasser Arafat et le roi Hussein.

1972

4 septembre : Voir l'article d√©taill√© Prise d'otages des Jeux Olympiques de Munich. Onze athl√®tes isra√©liens sont assassin√©s aux Jeux Olympiques de Munich. Les jeux ne s'arr√™tent pas pour autant.

1973

6-24 octobre : voir l'article d√©taill√© guerre du Kippour. Le 6 octobre, le jour de la f√™te du Kippour, la plus importante du calendrier juif, l'√Čgypte et la Syrie lancent par surprise une attaque coordonn√©e contre Isra√ęl: l'√Čgypte attaque par le Sina√Į, la Syrie par le plateau du Golan (le plateau du Golan contr√īle le lac de Tib√©riade et toutes les ressources en eau du Nord d'Isra√ęl). L'arm√©e √©gyptienne en progressant rapidement dans le Sina√Į se retrouve coup√©e de son ravitaillement, Isra√ęl profite de ce r√©pit pour reprendre l'initiative gr√Ęce au g√©n√©ral Sharon : il fait couper les arri√®res de l'arm√©e √©gyptienne en envoyant des hommes de l'autre c√īt√© du canal. L'arm√©e √©gyptienne est alors contrainte √† la reddition. Devant la pression des √Čtats-Unis, l'√Čgypte stoppe ses arm√©es et signe l'accord de paix avec Isra√ęl. La Syrie poursuit la guerre avec l'espoir de r√©cup√©rer le reste de Golan, mais sans r√©sultat.

L'arm√©e isra√©lienne est mise en difficult√©, mais repousse les assaillants en quelques jours gr√Ęce √† un ravitaillement en munitions, par un pont a√©rien am√©ricain. L'ONU adopte le 22 octobre 1973 la R√©solution 338 (1973), qui r√©affirme la validit√© de la r√©solution 242 (1967), adopt√©e pendant la guerre des Six Jours et appelle toutes les parties en conflit (l'√Čgypte, la Syrie, Isra√ęl, la Jordanie) √† un cessez-le-feu imm√©diat et √† des n√©gociations en vue ¬ę d'instaurer une paix juste et durable au Moyen-Orient ¬Ľ.

Les combats cessent le 25 octobre[3]. Les pertes isra√©liennes sont lourdes : plus de 2500 morts, des milliers de bless√©s.

Apr√®s la guerre, les pays arabes augmentent le prix du p√©trole et cessent leurs exportations vers les pays ayant soutenu Isra√ęl, c'est le d√©but du choc p√©trolier de 1973.

1975

17 octobre : l'Assembl√©e g√©n√©rale de l'ONU vote une r√©solution (r√©solution 3379) assimilant le sionisme au racisme (r√©solution annul√©e par la r√©solution 46/86 de l'ONU le 16 d√©cembre 1991).


(16 décembre 1991) . Début de la guerre civile au Liban.

1976

Année record pour l'Aliyah en provenance d'URSS.

27 juin - 4 juillet : op√©ration Entebbe. 47 otages juifs et isra√©liens, captur√©s par un commando terroriste germano-palestinien √† bord d'un avion et fait prisonniers en Ouganda, sont d√©livr√©s par un raid de l'Arm√©e de l'Air isra√©lienne.

1977

Novembre : le pr√©sident √©gyptien Anouar el-Sadate met fin √† 30 ans d'hostilit√©s avec Isra√ęl et prononce un discours √† la Knesset dans lequel il propose une paix ¬ę juste et durable ¬Ľ. En septembre 1978, le pr√©sident am√©ricain Jimmy Carter invite le pr√©sident Sadate et le Premier ministre isra√©lien Menahem Begin √† Camp David pour n√©gocier les accords de paix.

1978

Anouar el-Sadate et Menahem Begin reçoivent le prix Nobel de la paix.

Le 26 mars 1979, Anouar el-Sadate et Menahem Begin signent les accords de Camp David[4] qui pr√©voient le retrait isra√©lien du Sina√Į et la reconnaissance de l'√Čtat d'Isra√ęl par l'√Čgypte. Conform√©ment au trait√©, Isra√ęl se retirera du Sina√Į en avril 1982. Nombreuses manifestations d'extr√©mistes musulmans dans les capitales europ√©ennes contre le trait√© de Paix, notamment √† Bruxelles, avec pour slogans ¬ę Begin, Sadate, assassins ¬Ľ.

1981

6 octobre : assassinat du pr√©sident √©gyptien Anouar El-Sadate par un extr√©miste arabe lors d'un d√©fil√© militaire.

1982

Depuis le Liban sud, des centaines d'obus sont lanc√©s contre Isra√ęl, sur la Galil√©e. Le 6 juin 1982, Isra√ęl d√©clenche l'¬ę op√©ration Paix en Galil√©e ¬Ľ et envahit le Liban jusqu'√† Beyrouth pour repousser les forces de l'OLP √† plus de 40 km de la fronti√®re isra√©lienne. Le 20 juin, les √Čtats-Unis obtiennent un cessez-le-feu comportant l'√©vacuation de l'OLP en Tunisie.

1982

Massacre de Sabra et Chatila durant la guerre du Liban.

La guerre du Liban est le th√©√Ętre d'un des √©pisodes les plus sombres de l'histoire d'Isra√ęl. Le massacre perp√©tr√© par les phalangistes chr√©tiens sur des civils palestiniens dans les camps de Sabra et Chatila dans une zone du Liban contr√īl√©e par l'arm√©e isra√©lienne donnera lieu √† des enqu√™tes pour faire la lumi√®re sur ces √©v√©nements. Il y aurait eu 900 r√©fugi√©s palestiniens tu√©s (3500 selon le journaliste isra√©lien Kapeliouk).

1984

Formation d'un gouvernement d'union nationale pour permettre la r√©solution de la crise √©conomique et la sortie du Liban. Premi√®re op√©ration de sauvetage en masse des Juifs d'√Čthiopie : op√©ration Mo√Įse.

1985

Raid de l'aviation israélienne sur le quartier général de l'OLP à Tunis.

1987

Les Palestiniens d√©clenchent la premi√®re Intifada ou ¬ę guerre des pierres ¬Ľ, en r√©ponse √† l'occupation isra√©lienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Ce conflit prendra fin avec les accords d'Oslo sign√©s √† Washington le 13 septembre 1993 par Yitzhak Rabin et Yasser Arafat. Ces accords pr√©voient la cr√©ation d'une Autorit√© palestinienne et une reconnaissance mutuelle de l'OLP et d'Isra√ęl.

De 1987 à 2006

1989

Novembre : chute du Mur de Berlin marquant la fin du Bloc de l'Est, d√©but de l'aliyah de masse en provenance d'Union sovi√©tique et des anciens pays communistes.

1990

Deuxi√®me op√©ration a√©rienne pour sauver les Juifs d'√Čthiopie : op√©ration Salomon. 2 ao√Ľt : l'Irak annexe le Kowe√Įt.

1991

15 janvier : d√©but de la premi√®re guerre du Golfe.

30 octobre : conf√©rence de paix, qui r√©unit √† Madrid, pour la premi√®re fois, Isra√ęl et les dirigeants des pays arabes.

D√©cembre : Mikhail Gorbatchev annonce la fin de l'Union sovi√©tique.

16 d√©cembre : r√©solution 3379 d√©cr√©tant que le sionisme est une forme de racisme et de discrimination raciale est annul√©e par la r√©solution 46/86.

1992

√Člections l√©gislatives en Isra√ęl : le Parti travailliste revient au pouvoir, dirig√© par Yitzhak Rabin.

1993

13 septembre : signature de la d√©claration de Principes entre Isra√ęl et l'OLP.

1994

4 mai : signature de l'accord sur Gaza et J√©richo par Isra√ęl et l'OLP.

25 f√©vrier : 29 fid√®les musulmans qui prient au Caveau des Patriarches √† Hebron, sont assassin√©s par le Dr Baroukh Goldstein.

26 octobre : trait√© de Paix entre Isra√ęl et la Jordanie.

12 d√©cembre : Yitzhak Rabin, Shimon Peres et Yasser Arafat re√ßoivent le prix Nobel de la paix.

1995

4 novembre : assassinat du premier ministre Yitzhak Rabin par un fanatique juif.

1996

Le Hezbollah envoie des obus sur Isra√ęl depuis le Liban sud.

Mars : l'op√©ration Raisins de la col√®re lanc√©e contre le Hezbollah au Sud-Liban.

29 Mai : √©lections en Isra√ęl. Benjamin Netanyahu est √©lu Premier ministre.

1997

Janvier : l'arm√©e isra√©lienne quitte la ville de H√©bron qui passe sous Autorit√© palestinienne.

1999

Ehud Barak est élu Premier ministre.

2000

Septembre, début de la seconde Intifada ou Intifada al-Aqsa.

Novembre 2000, Ehud Barak approuve un plan de construction d'une ¬ę barri√®re destin√©e √† emp√™cher le passage de v√©hicules motoris√©s ¬Ľ depuis le Nord-Est de la Cisjordanie jusqu'√† la r√©gion du Latrun.

Le probl√®me des mouvements arm√©s palestiniens : Les organisations arm√©es les plus actives sont le Hamas, le Hezbollah, les Brigades d'Al Aqsa et le Jihad islamique qui sont localis√©s dans la bande de Gaza et la Cisjordanie. Certaines de ces organisations consid√®rent les morts civils qui en d√©coulent comme √©tant des martyrs du jihad islamique.

Le Hamas a cr√©√© une infrastructure d'aide sociale, lui faisant gagner ainsi des milliers de supporters. C'est un mouvement politique et terroriste, tr√®s r√©pandu et tr√®s populaire, √† sa t√™te : Ramadan Abdallah Shalakh. Le Hamas est soutenu financi√®rement par de nombreuses organisations mondiales, particuli√®rement en Europe, ainsi que des pays comme l'Iran et la Syrie. Le Jihad islamique palestinien est moins populaire que le Hamas. Il est plus petit, et n'a pas d'activit√©s sociales au programme et aucune aspiration politique. Le Jihad islamique est tr√®s actif √† J√©nine, Tulkarem et Naplouse (Schrem) en Cisjordanie. Il travaille en cellule et n'a pas d'infrastructure civile.

2002

14 avril : suite √† la multiplication des attentats, le gouvernement d√©cide de construire une barri√®re anti-terroriste √† l'int√©rieur de la Ligne de S√©paration, et √©met une directive en vue de ¬ę commencer imm√©diatement la construction d'une cl√īture dans la r√©gion de 'Anin‚Ķ le secteur de Tulkarem et le secteur de J√©rusalem ¬Ľ.

14 ao√Ľt : approbation par le gouvernement du trac√© du Mur, rest√© secret. Il sera compos√© en grande partie de barri√®res √©lectroniques.

Novembre : √©lections primaires (les adh√©rents d‚Äôun parti √©lisent leur chef) au sein du Likoud et du parti travailliste, en vue des √©lections de janvier 2003.

2003

Janvier, élections pour la 16e Knesset. Likoud 37 sièges, travaillistes 19 sièges. Le premier cosmonaute israélien, Ilan Ramon, décède dans la catastrophe de la navette spatiale Colombia.

2004/2005

Plusieurs modifications du trac√© du mur de protection anti-terroriste, pour contenter des demandes palestiniennes, europ√©ennes et de la haute cour de justice isra√©lienne. 11 novembre 2004 d√©c√®s de Yasser Arafat, chef de l'OLP (n√© le 24 ao√Ľt 1929 au Caire en √Čgypte - mort le 11 novembre 2004 √† Clamart en France). Un astronaute isra√©lien rejoint le programme spatial de la Nasa, qui met au point un ambitieux programme de faire atterrir un √™tre humain sur Mars, avec la probabilit√© qu'Isra√ęl participe au programme, d'apr√®s l'ambassadeur d'Isra√ęl √† Washington.

2005

Apr√®s la mort de Yasser Arafat, relance du processus de paix par Ariel Sharon et Mahmoud Abbas (Abou Mazen), nouveau pr√©sident de l'Autorit√© palestinienne. Ce dernier, √©lu sur un programme visant √† la fin de la violence, √©tablit une tr√™ve avec Isra√ęl qui semble respect√©e par des mouvements terroristes palestiniens, sauf par le Hamas et le Jihad qui s'opposent √† Abou Mazen au sein de l'Autorit√© palestinienne et durant les √©lections. Ariel Sharon de son c√īt√©, Ňďuvre √† la d√©colonisation de Gaza mais se heurte √† une opposition au d√©mant√®lement des colonies dans son propre parti, le for√ßant √† composer avec la gauche isra√©lienne. Les colonies isra√©liennes dans les territoires disput√©s font barrage politique √† leur d√©mant√®lement et r√©clament un r√©f√©rendum soutenu par la droite isra√©lienne.

Mars : Isra√ęl envisage de confier √† l'√Čgypte le contr√īle d'une zone tampon √† Gaza. Un ¬ę accord de principe ¬Ľ sur le d√©ploiement d'une force √©gyptienne de 750 hommes le long des huit kilom√®tres de la zone tampon, dite du ¬ę couloir de Philadelphie ¬Ľ, a √©t√© conclu √† Charm el-Cheikh en √Čgypte entre le pr√©sident √©gyptien Hosni Moubarak et le ministre isra√©lien de la D√©fense Shaul Mofaz.

D√©cembre : des d√©saccords majeurs sur la politique √† suivre vis-√†-vis de la Palestine aboutissent au d√©part de deux des principaux hommes politiques de leur parti respectif : Ariel Sharon cr√©√© un nouveau parti et convainc Shimon Peres de le rejoindre. Le jeu politique isra√©lien est donc compl√®tement modifi√© avec trois partis : le Likoud de Benyamin Netanyahou, le parti travailliste d'Amir Peretz et Kadima ("en avant") d'Ariel Sharon. La Knesset est dissoute par le pr√©sident isra√©lien, et Kadima part favori pour les √©lections anticip√©es.

2006

Kadima remporte les élections législatives de mars qui portent Ehud Olmert à la tête du gouvernement. Cependant, la tension avec les Palestiniens continue d'être encore vive (tirs de roquette "Qasam" sur les villes israéliennes et représailles de Tsahal). Le 25 juin, le caporal Gilad Shalit est enlevé par 3 groupes terroristes palestiniens (les Comités de résistance populaire, l’Armée de l’Islam et la branche armée de l'organisation terroriste Hamas) lors d'une attaque conjointe contre un poste militaire de Tsahal en territoire israélien. En riposte, le cabinet israélien déclenche l'opération Pluie d'été.

Le mercredi 12 juillet, 8 soldats de Tsahal sont tu√©s et 2 captur√©s par le Hezbollah pr√®s de la fronti√®re isra√©lo-libanaise. Les sources divergent quant aux circonstances et au c√īt√© de la fronti√®re ou a eu lieu l'accrochage[5][6]. L'aviation isra√©lienne riposte en bombardant routes, ponts et l'a√©roport de Beyrouth. Le bilan de la journ√©e est de 40 morts civils[7]. La r√©ponse d'Isra√ęl est jug√©e "disproportionn√©e" par l'ONU mais soutenue par les Etats-Unis qui estiment comme la Grande Bretagne qu'Isra√ęl a le "droit √† l'autod√©fense".

Des observateurs se demandent alors si l'Iran ne tente pas de prendre la place de la Syrie au Liban et s'il n'a pas utilisé le Hezbollah pour détourner l'attention de ses activités nucléaires controversées lors du récent sommet du G-8 à Saint-Pétersbourg.

Alors que le Hezbollah intensifie ses tirs de roquettes Katiouchas sur le Nord d'Isra√ęl, les pays du G8 exigent :[r√©f. n√©cessaire]

‚Äď le retour des deux otages Isra√©liens, avec ou sans √©change de prisonniers ;
‚Äď le cessez-le-feu total ;
‚Äď le d√©ploiement de l'arm√©e libanaise dans tout le Sud-Liban.
Article d√©taill√© : Conflit isra√©lo-libanais de 2006.

De 2007 à aujourd'hui

2007

Le pr√©sident de l'√Čtat d'Isra√ęl, Moshe Katsav, est contraint √† quitter son poste suite √† des accusations de viol d'une subordonn√©e. Le 13 juin, Shimon P√©r√®s est √©lu pr√©sident. Il prend ses fonctions le 15 juillet 2007.

2008

Ehoud Olmert est impliqué dans des affaires de corruption et est contraint d'annoncer sa démission. Tzipi Livni réussit de justesse à se faire élire à la tête du parti Kadima. Le 22 septembre 2008, elle est chargée par le président Shimon Pérès de former le prochain gouvernement. Son échec oblige Shimon Pérès à convoquer des élections anticipées en 2009, alors qu'Ehoud Olmert continue à assurer les affaires courantes.

Le 5 novembre, apr√®s 5 mois de tr√™ve partielle[8], Isra√ęl proc√®de √† un raid contre un tunnel du Hamas qui entra√ģne des √©changes de feu et la mort de 6 membres du Hamas[9][10]. Le 18 d√©cembre, le Hamas annonce la non-reconduction de cette tr√™ve[11]. Les tirs de roquettes vers Isra√ęl reprennent[12].

√Ä partir du 27 d√©cembre, l'aviation isra√©lienne bombarde les infrastructures du Hamas √† Gaza : c'est le d√©but de l'op√©ration Plomb durci.

2009

Le 3 janvier, l'op√©ration Plomb durci conna√ģt une nouvelle phase quand les Isra√©liens envoient des troupes dans la bande de Gaza. L'op√©ration fait selon les sources palestiniennes plus de 1 300 morts √† Gaza et 13 du c√īt√© isra√©lien selon les sources isra√©liennes.

Le 18 janvier, Isra√ęl proclame le cessez le-feu. Le m√™me jour, le Hamas annonce une tr√™ve et donne 7 jours √† l'arm√©e isra√©lienne pour quitter Gaza, ce qui est fait d√®s le 21 janvier.

Pendant les semaines qui suivent, les Palestiniens de Gaza continuent d'envoyer quelques roquettes plusieurs fois par semaine sur Isra√ęl dont l'aviation r√©plique en bombardant les tunnels palestiniens de contrebande avec l'Egypte.

Les élections législatives anticipées ont lieu le 10 février et si elles montrent une poussée à droite, elles ne dégagent pas de majorité claire. Benyamin Netanyahou est chargé, le 20 février, par le président Shimon Peres de former le nouveau gouvernement.

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Carte de l'invasion isra√©lienne du Sina√Į de 1956
  2. ‚ÜĎ Carte de la guerre des Six Jours
  3. ‚ÜĎ Carte de la guerre du Kippour
  4. ‚ÜĎ Extraits des accords de Camp David
  5. ‚ÜĎ L'enl√®vement des soldats isra√©liens selon un site d'information belge
  6. ‚ÜĎ L'enl√®vement des soldats isra√©liens selon Voltairenet.org
  7. ‚ÜĎ Blocus du Liban par Isra√ęl, 40 civils tu√©s dans des raids au sud du pays, AFP (2006-07-13). Consult√© le 2008-05-05.
  8. ‚ÜĎ Les points de passage vers Gaza ferm√©s apr√®s un tir de roquette, 20 ao√Ľt 2008, Le Monde. Consult√© le 20 janvier 2009
  9. ‚ÜĎ (en) Gaza truce broken as Israeli raid kills six Hamas gunmen, The Guardian, 5 novembre 2008
  10. ‚ÜĎ Denis Sieffert : ‚ÄúLa couverture m√©diatique du conflit √† Gaza est tr√®s d√©s√©quilibr√©e‚ÄĚ, 9 janvier 2009, Telerama
  11. ‚ÜĎ La tr√™ve entre le Hamas et Isra√ęl aura dur√© six mois, 19 d√©cembre 2008, Lib√©ration. Consult√© le 30 d√©cembre 2008
  12. ‚ÜĎ Le Hamas annonce la fin de la tr√™ve avec Isra√ęl, 19 d√©cembre 2008, Radio-France Internationale. Consult√© le 6 janvier 2009

Voir aussi

Bibliographie

Liens internes

Histoire et géographie

Sionisme et √Čtat d'Isra√ęl

Palestine (arabe)

Conflit isra√©lo-arabe et ¬ę isra√©lo-palestinien ¬Ľ

Liens externes

  • Portail de la culture juive et du juda√Įsme Portail de la culture juive et du juda√Įsme
  • Portail d‚ÄôIsra√ęl Portail d‚ÄôIsra√ęl
Ce document provient de ¬ę Histoire d%27Isra%C3%ABl ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis √† la licence CC-BY-SA. Source : Article Histoire chronologique d'Isra√ęl de Wikip√©dia en fran√ßais (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Histoire de l'Isra√ęl ‚ÄĒ Histoire d Isra√ęl Cet article relate l histoire moderne de l √Čtat d Isra√ęl. Pour les p√©riodes ant√©rieures √† la cr√©ation de cet √Čtat, veuillez consulter les articles d√©taill√©s suivants : L histoire du personnage biblique Isra√ęl est trait√©e… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Histoire chronologique du sionisme ‚ÄĒ Chronologie du sionisme  Sionisme  ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Histoire Chronologique De L'√Čgypte, Aper√ßu Historique ‚ÄĒ Chronologie de l √Čgypte Sommaire 1 L‚Äô√Čgypte antique 2 40 1798 3 1798 1801 4 1805 1876 5 1879 1952 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Histoire chronologique de l'Egypte, apercu historique ‚ÄĒ Chronologie de l √Čgypte Sommaire 1 L‚Äô√Čgypte antique 2 40 1798 3 1798 1801 4 1805 1876 5 1879 1952 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Histoire chronologique de l'√Čgypte, aper√ßu historique ‚ÄĒ Chronologie de l √Čgypte Sommaire 1 L‚Äô√Čgypte antique 2 40 1798 3 1798 1801 4 1805 1876 5 1879 1952 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Histoire chronologique de l'√©gypte, aper√ßu historique ‚ÄĒ Chronologie de l √Čgypte Sommaire 1 L‚Äô√Čgypte antique 2 40 1798 3 1798 1801 4 1805 1876 5 1879 1952 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Histoire chronologique du Liban ‚ÄĒ Chronologie du Liban Articles d√©taill√©s : Histoire du Liban Guerre du Liban Sommaire 1 Antiquit√© 2 Moyen √āge 3 √Čpoque moderne et contemporaine 4 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Histoire d'Israel ‚ÄĒ Histoire d Isra√ęl Cet article relate l histoire moderne de l √Čtat d Isra√ęl. Pour les p√©riodes ant√©rieures √† la cr√©ation de cet √Čtat, veuillez consulter les articles d√©taill√©s suivants : L histoire du personnage biblique Isra√ęl est trait√©e… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Histoire Des Juifs En France ‚ÄĒ Les Juifs et le juda√Įsme G√©n√©ralit√©s Qui est Juif ? ¬∑ Terminologie ¬∑ Conversion Juda√Įsme : Principes de foi Noms de Dieu dans le juda√Įsme Tanakh (Bible h√©bra√Įque) : Torah ¬∑ ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Histoire Du Sionisme ‚ÄĒ  Sionisme  ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.