Hermann Contractus

Herman de Reichenau

Herman de Reichenau (à droite) avec un Astrolabe

Herman ou Hermann de Reichenau (18 juillet 1013 - 24 septembre 1054), surnommé Hermann le Contrefait est l'un des plus grands savants du XIe siècle. Fils du comte d'Altshausen, paralysé depuis son enfance (d'où son surnom latin de Contractus), Hermann a passé sa vie entière dans le monastère de Reichenau comme enseignant, chercheur et aussi musicien. Il serait le compositeur de l'Alma Redemptoris Mater, du Salve Regina et peut-être de l'Ave Regina.

Il a développé sa propre notation de musique, a traité d'astronomie et de chronométrage et écrit une chronique excellente et de grande précision.

On doit à son élève Berthold une courte Vita d'Herman de Reichenau.

Sommaire

Biographie

Hermann descendait d'une famille noble de Souabe, les Altshausen. Il souffrait depuis sa naissance d'une paralysie spastique générale, et pour cette raison n'apprit jamais à marcher et avait beaucoup de peine à parler d'une façon compréhensible. À l'âge de sept ans, en septembre 1020, il vint au monastère de Reichenau qu'il ne devait plus quitter de toute sa vie. Il reçut la formation habituelle donnée à l'époque dans les couvents et acquit des connaissances exceptionnelles en histoire et en musique comme en mathématiques et en astronomie.

C'est sans doute à lui qu'on doit la répartition des heures en minutes (probablement pour ses observations astronomiques). Il joua de son temps un rôle fondamental dans la transmission des connaissances mathématiques et astronomiques qui jusque là venaient exclusivement des Arabes ; c'est ainsi qu'il inventa le terme astronomique « Almicantarat » pour désigner un cercle parallèle à l'horizon sur la sphère céleste. La question est discutée de savoir s'il pouvait parler l'arabe ou, au moins, le lire ou s'il avait la possibilité de recourir aux compétences d'autres moines. Sur le plan artistique, il se distinguait comme compositeur et poète. Vers l'âge de 30 ans, il prononça ses vœux monastiques. Il mourut en 1054 et fut inhumé dans la tombe de famille à Altshausen.

Liste de ses oeuvres

Historiographie

  • "Chronique" (Chronicon). Cette chronique va de la naissance du Christ jusqu'à l'année 1054. Elle a été continuée par son élève Berthold de Reichenau jusqu'à l'an 1080. On peut la consulter en ligne.
  • "Vies des empereurs Conrad et Henri" (Gesta Chuoradi et Heinrici imperatorum). Il s'agit en fait de simples d'additions à la "Vie de Conrad" (Gesta Chuoradi) composée par le prêtre Wipon (Wipo Presbyter).

Musique et musicologie

  • "Traité sur la Musique" (De musica). On peut le consulter en ligne.
  • "Séquences": "Séquence de la Sainte Vierge" (Sequentia de beata Maria virgine)[1]; "Grates honos hierarchia"; "Rex regum Dei Agne"; "Benedictio trinae unitati"[2]; "Exurgat totus almiphonus".
  • Antiennes: les célébrissimes antiennes "Alma redemptoris mater" et "Salve Regina" lui sont souvent attribuées.

Historien

Afra-Officium , ed. Brambach 1892. Afra-Officium, ed Brambach 1892. andere, wahrscheinlich nicht mehr erhaltene, laut der Vita einem Schülers Berthold D'autres, probablement pas plus de reçus, de vitamines, d'après un élève Berthold

Astronomie et Mathématiques

  • "Traité de la mesure au moyen de l'astrolabe" (Liber de mensura astrolabii), révision d'un oeuvre de Gerbert d'Aurillac .
  • "Traité en deux parties sur l'utilisation de l'astrolabe" (De utilitatibus astrolabii libri duo). Seul le premier chapitre paraît être d'Herman.
  • "Traité du mois lunaire" (De mense lunari, où la durée de ce mois est évaluée à 29 jours, 12 heures et 29 minutes)[3].
  • "De la composition des horloges" (De horlogiorum compositione): il n'en subsiste qu'un fragment[4].
  • "Règles pour le calcul chronologique" (Regulae in computum).
  • "Traité du Jeu de Pythagore appelé Aritmomachie"(De conflictu arithmimachiae)[5].
  • "Comment faire des multiplications avec un abaque" (Qualiter multiplicationes fiant in abaco)[6].
  • "Traité sur la Géométrie" (De geometria).

Poésie

  • "Poème (didactique) sur les huit principaux vices (Carmen de octo vitiis principalibus)[7].
  • "Vers en guise d'épitaphe pour sa mère" (versus pro epitaphio matris suae), inséré dans sa Chronique.
  • "Martyrologe (Martyrologium)[8].

Différents noms

  • En latin: Hermannus Contractus Augiensis ("Heriman le Paralysé de Reichenau")
  • En allemand: Hermann von Reichenau, Hermann der Lahme ("le Boiteux"), Hermann von Altshausen.
  • En français: Herman ou Hermann le Contrefait, le bienheureux Herman, Herman de Reichenau.
  • En anglais: Herman Contractus, Herman the Cripple, Herman of Reichenau, Hermann of Reichenau, Blessed Hermann of Reichenau.

Notes et références

  1. L'attribution de cette séquence à Herman a été discutée, cf. Oesch, p. 145. On peut la consulter en ligne
  2. Attribution pratiquement incontestée.
  3. Edité par Meier à Einsiedeln en 1887.
  4. Edité par Oesch en 1961.
  5. Edité par Wappler en 1892.
  6. Edité par Treutelein en 1877.
  7. Edité par Dümmler en 1867
  8. Edité par Dümmler en 1885.

Liens externes

Ce document provient de « Herman de Reichenau ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hermann Contractus de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hermann Contractus — • Chronicler, mathematician, and poet (1013 1054) Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Hermann Contractus     Hermann Contractus      …   Catholic encyclopedia

  • Hermann Contractus — Contractus, d.h. der Lahme, Chronist, geb. 1013, Sohn eines Grafen von Veringer, von Geburt an krüppelhaft, aber innig fromm, unermüdlich, Musiker, Liederdichter, Mechaniker, ausgezeichneter Mathematiker, 1043 Mönch im Kloster Reichenau auf der… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Hermann Contractus — Hermann von Reichenau (rechts) mit einem Astrolabium mittelalterliche Darstellung Reliquie …   Deutsch Wikipedia

  • Hermann von Carinthia — mit einem Astrolabium in der Hand dargestellt Hermann von Carinthia, Hermann von Kärnten, auch Hermannus Dalmata, Sclavus Dalmata, Hermannus Secundus [1] (slowenisch: Herman Koroški) (* um 1100; † um 1155) war ein Philosoph, Astronom, Astrologe,… …   Deutsch Wikipedia

  • Hermann von Kärnten — Hermann von Carinthia mit einem Astrolabium in der Hand dargestellt Hermann von Carinthia, Hermann von Kärnten, auch Hermannus Dalmata, Sclavus Dalmata, Hermannus Secundus[1] (slowenisch: Herman Koroški) war ein Philosoph, Astronom, Astrologe,… …   Deutsch Wikipedia

  • Hermann le Contrefait — Herman de Reichenau Herman de Reichenau (à droite) avec un Astrolabe …   Wikipédia en Français

  • Hermann von Reichenau — (rechts) mit einem Astrolabium mittelalterliche Darstellung Hermann von Reichenau (* 18. Juli 1013 in Altshausen; † 24. September 1054 in Reichenau, auch Hermann der Lahme, Hermannus Contractus, Herimannus Augiensis oder fälschlich Hermann von… …   Deutsch Wikipedia

  • Hermann der Lahme — Hermann von Reichenau (rechts) mit einem Astrolabium mittelalterliche Darstellung Reliquie …   Deutsch Wikipedia

  • Hermann von Reichenau — (a la derecha) con un Astrolabio Representación Medieval. Hermann von Reichenau (* 18 de julio de 1013 en Altshausen; † 24 de septiembre de 1054 en Reichenau), el nombre de Hermann aparece también en el alemán vernáculo como Hermann der Lahme y… …   Wikipedia Español

  • Hermann of Reichenau — (also called Hermannus Contractus or Hermannus Augiensis) (1013 July 18 ndash; 1054 September 24) was an 11th century scholar, composer, music theorist, mathematician, and astronomer. Hermannus was a son of the duke of Altshausen. He was crippled …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.