Henrik Ibsen

ÔĽŅ
Henrik Ibsen
Henrik Ibsen
Ibsen photography.jpg
Activités dramaturge
Naissance 20 mars 1828
Skien
Drapeau de la Norvège
D√©c√®s 23 mai 1906
Christiania
Drapeau de la Norvège
Langue d'écriture norvégien
Mouvement Réalisme
Ňíuvres principales

Henrik Johan Ibsen (20 mars 1828, Skien, Norv√®ge - 23 mai 1906, Christiania) est un dramaturge norv√©gien.

Sommaire

Biographie

Fils de Marichen Ibsen (n√©e Altenburg) et de Knud Ibsen, Henrik Johan Ibsen na√ģt dans un foyer que la faillite des affaires paternelles, en 1835, d√©sunit rapidement. Son p√®re sombre dans l'alcoolisme apr√®s que les biens familiaux ont d√Ľ √™tre vendus, tandis que sa m√®re se r√©fugie dans le mysticisme. L'ensemble de la famille d√©m√©nage √† Gjerpen, o√Ļ Henrik Ibsen fait sa confirmation en 1843. Il quitte le domicile familial la m√™me ann√©e pour s'installer √† Grimstad, o√Ļ il travaille comme pr√©parateur en pharmacie chez Jens Aarup Reimann. Parall√®lement, il poursuit ses √©tudes dans le but de devenir m√©decin, une orientation qu'il abandonne ensuite.

Les événements révolutionnaires de 1848 le conduisent à écrire sa première pièce, Catilina. Celle-ci est publiée en 1850 à compte d'auteur, en 250 exemplaires, sous le pseudonyme de Brynjolf Bjarme, par les bons soins d'Ole Carelius Schulerud. Cet ami d'Henrik y consacre une somme d'argent héritée, après le refus du manuscrit par le Christiana Theater. La pièce sera joué pour la première fois en 1881 à Stockholm[1].

√Ä l'√©poque de cette premi√®re publication, Henrik Ibsen travaille toujours comme apprenti et pr√©parateur en pharmacie, √©tudie et √©crit la nuit, prend des cours priv√©s de latin, et participe √† la r√©daction du journal de l'Association des √©tudiants et de l'hebdomadaire litt√©raire et satirique Andhrimner. Le 1er avril 1850, il se rend √† Christiana pour passer son baccalaur√©at et entrer √† l'universit√©. Son esprit fourmille d√©j√† de nouveaux projets litt√©raires, et il couche sur le papier une seconde pi√®ce en un acte, Le Tertre des guerriers, qui est accept√©e par le Christiana Theater. Le 26 septembre 1850 est donc jou√©e pour la premi√®re fois une pi√®ce d'Henrik Ibsen (bien que toujours sous le pseudonyme de Brunjolf Bjarme), devant un public de 557 spectateurs. L'accueil est mitig√©. Il faut attendre longtemps encore pour qu'Ibsen connaisse le succ√®s.

En 1851, il publie Norma, et s'int√©resse √† la politique, notamment au syndicalisme et au mouvement socialiste de Marcus Thrane[2]. La m√™me ann√©e, le violoniste Ole Bull, fondateur du Norske Theater de Bergen, lui propose d'en devenir le directeur artistique. Henrik Ibsen accepte ce poste, et s'installe √† Bergen. Il r√©alise √©galement un voyage d'√©tudes √† Copenhague, puis √† Dresde, pour se familiariser avec les techniques du th√©√Ętre.

Ses propres représentations n'y connaissent pas un grand succès, jusqu'en 1856 avec Le Banquet de Solhaug, influencé par le folklore populaire norvégien.

En 1858, il √©pouse Suzannah Thorensen et devient conseiller artistique au Christiana Theater. Leur fils Sigurd na√ģt le 23 d√©cembre de l'ann√©e suivante.

√Ä partir de 1860, la situation se met √† se d√©grader. Apr√®s avoir demand√© une bourse du gouvernement pour un voyage en Europe, il re√ßoit un refus qui le laissera dans une profonde d√©ception qui doucement deviendra une d√©pression suites aux m√©sententes au sein du th√©√Ętre o√Ļ plusieurs personnes r√©clament sa d√©mission[3]. En 1862, le Christiana Theater doit fermer ses portes, et Henrik Ibsen, lib√©r√© de ses obligations de directeur, fait un voyage dans le Gudbrandsdal et l'Ouest de la Norv√®ge, pour r√©colter des √©l√©ments de l√©gendes populaires nordiques.

En 1864, il obtient une bourse d√©risoire compl√©t√©e par son ami Bj√łrnstjerne Bj√łrnson, et quitte la Norv√®ge pour Rome. Il ne revient pas dans son pays d'origine avant vingt-sept ans. Il voyage √† travers l'Europe, passant par l'Allemagne, l'Autriche et l'Italie, et son √©criture s'oriente vers le r√©alisme social, d√©laissant les influences du romantisme.

En 1866, il publie Brand, une pi√®ce destin√©e √† la lecture (voir Closet drama (en) ou Lesedrama (de)) qui conna√ģtra un succ√®s spectaculaire . Le gouvernement, qui jusque-l√† s'√©tait content√© de r√©pondre √† ses nombreuses demandes de bourse par l'envoi de sommes minimes, lui accorde d√©sormais une subvention annuelle. Il fait publier l'ann√©e suivante Peer Gynt qui sera particuli√®rement acclam√© en Norv√®ge[4].

Avec son drame social Une maison de poup√©e publi√© en 1879, Ibsen obtient un succ√®s international et dans les ann√©es qui suivent, sa renomm√©e devient telle que ses pi√®ces sont mont√©es presque simultan√©ment dans les capitales d'Europe. Deux ann√©es plus tard, sa pi√®ce Les Revenants est l'objet d'une critique s√©v√®re car il y aborde des th√®mes houleux, tels que les maladies v√©n√©riennes, l'inceste et l'euthanasie[5]. Entre 1882 et 1888, il publie quatre pi√®ces qui font sa renomm√©e: Un ennemi du peuple, satire des id√©aux petit-bourgeois; Le Canard Sauvage, illustrant son relativisme croissant, Rosmersholm, souvent consid√©r√© comme son chef-d'Ňďuvre, et La Dame de la mer, o√Ļ le folklore populaire est mis au service d'une analyse psychologique des personnages[6].

Il rentre en Norv√®ge en 1891 en auteur internationalement connu. Son 70e anniversaire, en 1898, est l'occasion de festivit√©s nationales √† Christiana, Copenhague et Stockholm notamment. Son 70e anniversaire est l'objet de c√©l√©brations un peu partout en Europe. Ses Ňďuvres compl√®tes sont √©dit√©es et des repr√©sentations de ses pi√®ces sont jou√©es dans tous les plus grands th√©√Ętres.

Henrik Ibsen pour son 70e anniversaire en 1898

En 1900, il est victime d'une attaque c√©r√©brale, qui le laisse dans l'incapacit√© d'√©crire jusqu'√† son d√©c√®s le 23 mai 1906.

Commentaires

Ses Ňďuvres les plus connues sont Une maison de poup√©e ou Peer Gynt. D'autres plus politiques ont souvent heurt√© l'opinion progressiste ou de la gauche norv√©gienne. Cependant, selon Jeanne Pailler, Henrik Ibsen est un ¬ę auteur de drames historiques et de pi√®ces intimistes, consid√©r√© comme un r√©formiste acharn√© par les uns, comme un conservateur par les autres ¬Ľ[7]. Hostile aux partis cl√©ricaux et au traditionalisme de la monarchie Norv√©gienne de son temps, il est souvent vu comme un lib√©ral en Norv√®ge.

Ňíuvres

Henrik Ibsen
Portrait par Eilif Peterssen (1895).
Th√©√Ętre Ibsen de Vienne.
Lithographie de Frank Wedekind (1898).

Premi√®res √©ditions th√©√Ętrales en norv√©gien

  • (no) Catilina, P. F. Steensballe, Christiana, 12 avril 1850.
    • Premi√®re repr√©sentation : 3 d√©cembre 1881 au Nya teatern de Stockholm. Mise en sc√®ne : Ludvig Oscar Josephson.
  • (no) Kj√¶mpeh√łjen (Le Tertre des guerriers), in Scandinavian Studies and Notes, 1917 (posthume).
    • Premi√®re repr√©sentation : 26 septembre 1850 au Christiania Theater. Mise en sc√®ne : Christian J√łrgensen.
  • (no) Norma (Norma), in √Čcrits posthumes T.I, 1909 (posthume).
    • Premi√®re repr√©sentation : 5 novembre 1994 par le Studentenes Interne Teater √† Trondheim . Mise en sc√®ne : Marit Moum Aune. (posthume)
  • (no) Sancthansnatten (La Nuit de la Saint-Jean), in √Čcrits posthumes T.I, 1909 (posthume).
    • Premi√®re repr√©sentation : 2 janvier 1853 au Norske Theater de Bergen.
  • (no) Fru Inger til √ėsteraad (Dame Inger d'√ėstr√•t), en feuilleton du 31 mai au 23 ao√Ľt 1857 dans la revue Illustreret Nyhedsblad.
    • Premi√®re repr√©sentation : 2 janvier 1855 au Norske Theater de Bergen.
  • (no) Gildet paa Solhoug (La F√™te √† Solhaug), Chr. T√łnsberg, Christiana, 19 mars 1856.
    • Premi√®re repr√©sentation : 2 janvier 1856 au Norske Theater de Bergen. Mise en sc√®ne : Henrik Ibsen.
  • (de)Olaf Liljekrans (Olaf Liljekrans), (trad. Emma Klingenfeld), in Ňíuvres compl√®tes d'Henrik Ibsen, Berlin, 1898.
    • Premi√®re repr√©sentation : 2 janvier 1857 au Norske Theater de Bergen. Mise en sc√®ne : Henrik Ibsen.
  • (no) H√¶rm√¶ndene paa Helgeland (Les Guerriers de Helgeland), suppl√©ment √† l'hebdomadaire Illustreret Nyhedsblad, Christiania, 25 avril 1858.
    • Premi√®re repr√©sentation : 24 novembre 1858 au Christiania Norske Theater.
  • (no) Kj√¶rlighedens Komedie (La Com√©die de l'amour), suppl√©ment gratuit √† l'hebdomdaire Illustreret Nyhedsblad, Christiania, 31 d√©cembre 1862.
    • Premi√®re repr√©sentation : 24 novembre 1873 au Christiania Theater. Mise en sc√®ne : Ludvig Josephson.
  • (no) Kongs-Emnerne (Les Pr√©tendants √† la couronne), Johan Dahl, Christiania, octobre 1863.
    • Premi√®re repr√©sentation : 17 janvier 1864 au Christiania Theater.
  • (no) Brand (Brand), Gyldendalske Boghandel, Copenhague, 15 mars 1866.
    • Premi√®re repr√©sentation int√©grale : 24 mars 1885, au Nya Teater de Stockholm. Mise en sc√®ne : Ludvig Josephson.
  • (no) Peer Gynt (Peer Gynt), Gyldendalske Boghandel, Copenhague, 14 novembre 1867.
    • Premi√®re repr√©sentation : 24 f√©vrier 1876, au Christiania Theater.
  • (no) De unges Forbund (L'Union des jeunes), Gyldendalske Boghandel, Copenhague, 30 septembre 1869.
    • Premi√®re repr√©sentation : 18 octobre 1869 au Christiania Theater.
  • (no)Kejser og Galil√¶er (Empereur et galil√©en), Gyldendalske Boghandel, Copenhague, 16 octobre 1873.
    • Premi√®re repr√©sentation : 5 d√©cembre 1896 au Leipzig Stadttheater (Allemagne) (version retravaill√©e de 6 actes)
  • (no) Samfundets St√łtter (Les Soutiens de la soci√©t√©), Gyldendalske Boghandels Forlag, Copenhague, 11 octobre 1877.
    • Premi√®re repr√©sentation : 14 novembre 1877 √† l'Odense Teater (Danemark).
  • Et Dukkehjem (Une Maison de poup√©e), Gyldendalske Boghandels Forlag, Copenhague, 4 d√©cembre 1879.
    • Premi√®re repr√©sentation : 21 d√©cembre 1879 au Kongelige Teater de Copenhague.
  • (no) Gengangere (Les Revenants), Gyldendalske Boghandels Forlag, Copenhague, 13 d√©cembre 1881.
    • Premi√®re repr√©sentation : 20 mai 1882 √† l'Aurora Turner Hall (Chicago).
  • (no) En folkefiende (Un ennemi du peuple), Gyldendalske Boghandels Forlag, Copenhague, 28 novembre 1882.
    • Premi√®re repr√©sentation : 13 janvier 1883 au Christiania Theater. Mise en sc√®ne : Johannes Brun.
  • (no) Vildanden (Le Canard sauvage), Gyldendalske Boghandels Forlag, Copenhague, 11 novembre 1884.
    • Premi√®re repr√©sentation : 9 janvier 1885, √† la Nationale Scene de Bergen. Mise en sc√®ne : Gunnar Heiberg.
  • (no) Rosmersholm (Rosmersholm), Gyldendalske Boghandels Forlag, Copenhague, 23 novembre 1886.
    • Premi√®re repr√©sentation : 17 janvier 1887, √† la Nationale Scene de Bergen. Mise en sc√®ne : Gunnar Heiberg.
  • (no) Fruen fra Havet (La Dame de la mer), Gyldendalske Boghandels Forlag, Copenhague, 28 novembre 1888.
    • Premi√®re repr√©sentation : 12 f√©vrier 1889 : au Hoftheater de Weimar et au Christiania Theater.
  • (no) Hedda Gabler (Hedda Gabler), Gyldendalske Boghandels Forlag, Copenhague, 16 d√©cembre 1890.
    • Premi√®re repr√©sentation : 31 janvier 1891 au Residenztheater (Munich).
  • (no)Bygmester Solness (Solness le constructeur), Gyldendalske Boghandels Forlag, Christiana, 12 d√©cembre 1892.
    • Premi√®re repr√©sentation : 19 janvier 1893 au Lessing-Theater (Berlin).
  • (no) Lille Eyolf (Le Petit Eyolf), Gyldendalske Boghandels Forlag, Copenhague, 11 d√©cembre 1894.
    • Premi√®re repr√©sentation : 12 janvier 1895 au Deutsches Theater (Berlin).
  • (no) John Gabriel Borkman (John Gabriel Borkman), Gyldendalske Boghandels Forlag, Copenhague, 15 d√©cembre 1896.
    • Premi√®re repr√©sentation : 10 janvier 1897 au Svenska Teatern (Th√©√Ętre su√©dois) et au Suomalainen Teaatteri (Th√©√Ętre finlandais).
  • (no) N√•r vi d√łde v√•gner (Quand nous nous r√©veillerons d'entre les morts), Gyldendalske Boghandels Forlag, Copenhague, 22 d√©cembre 1899.
    • Premi√®re repr√©sentation : 26 janvier 1900 au Hoftheater (Stuttgart).

Traductions en français

Entre 1914 et 1915, le Fran√ßais Pierre Georget La Chesnais (connu en Norv√®ge sous le nom de P.G. La Chesnais) traduit l'int√©gralit√© de ses Ňďuvres dramatiques comment√©es en seize volumes qui para√ģtront dans les ann√©es 1930.

  • Ňíuvres compl√®tes, texte fran√ßais Pierre Georget La Chesnais, Librairie Plon, Paris, 1930-1945, 16 vol.
    • Tome I, Ňíuvres de Grimstad (1847-1850), 1930: Po√®mes / Le Prisonnier d'Akershus / Catilina (1850).
    • Tome II, Ňíuvres de Kristiania (avril 1850-octobre 1851), 1930: Po√®mes / Proses / Norma (1851) / Le tertre du guerrier (1850).
    • Tome III, Ňíuvres de Bergen (octobre 1851-ao√Ľt 1857) , 1932: Po√®mes / Proses / La Nuit de la Saint-Jean (1852) / Mme Inger d'Astract (1854).
    • Tome IV, 1932: Ňíuvres de Bergen (octobre 1851-ao√Ľt 1857 suite): La F√™te √† Solhaug (1855) / Olaf Liljekrans (1850-1856) / Les Guerriers √† Helgeland (1854-1857).
    • Tome V, Ňíuvres de Kristiania. Second s√©jour (1857-1864), 1934 : Po√®mes et Proses.
    • Tome VI, Ňíuvres de Kristiania second s√©jour, (suite), 1934 : La Com√©die de l'amour (1862) / Les Pr√©tendants √† la couronne (1863).
    • Tome VII, Ňíuvres d'Italie. Premier s√©jour (1864-1869), 1935 : Brand(1865).
    • Tome VIII, Ňíuvres d‚ÄôItalie. Premier s√©jour (suite), 1936 : Peer Gynt (1867).
    • Tome IX, Ňíuvres de Dresde (1867-1873) , 1937 : L'Union des jeunes (1867-1869) / Po√®mes / Empereur et Galil√©en (notice).
    • Tome X, Ňíuvres de Dresde (1867-1875), 1937 : Empereur et Galil√©en (1873).
    • Tome XI, Les Drames modernes, 1939 : Po√®mes / Discours / Les Soutiens de la soci√©t√©(1877) / Maison de poup√©e (1879).
    • Tome XII, Les Drames modernes (suite), 1940 : Les Revenants (1881) / Un ennemi du peuple (1882).
    • Tome XIII, Les Drames modernes (suite), 1941 : Le Canard sauvage (1884) / Rosmersholm (1886).
    • Tome XIV Les Drames modernes (suite),1943 : La Dame de la mer (1888) / Hedda Gabler(1890).
    • Tome XV, Ňíuvres de Kristiana, troisi√®me s√©jour (1895-1906), 1945 : Le Constructeur Solness (1892) / Petit Eyolf (1894).
    • Tome XVI, Ňíuvres de Kristiana, troisi√®me s√©jour, suite, 1945 : John Gabriel Borkman (1896) / Quand nous nous r√©veillerons d'entre les morts (1899), Proses, Tables.
  • Les douze derni√®res pi√®ces texte fran√ßais et pr√©sentation Terje Sinding, Imprimerie Nationale, coll. ¬ę Le Spectateur fran√ßais ¬Ľ, Paris, 4 vol.
    • Tome 1, 1991: Les Piliers de la soci√©t√© / Maison de poup√©e / Les Revenants.
    • Tome 2, 1991 : Un Ennemi du peuple / Le Canard sauvage / Rosmersholm, texte fran√ßais en collaboration avec Bernard Dort.
    • Tome 3, 1993 : La Dame de la mer / Hedda Gabler / Solness le constructeur.
    • Tome 4, 1993 : Le Petit Eyolf / John Gabriel Borkman / Quand nous nous r√©veillerons d‚Äôentre les morts.

Représentations en France

Cercle des Escholiers
Th√©√Ętre de l'Od√©on

Traductions françaises

Bibliographie

  • Georg Brandes & Edvard Beyer : Henrik Ibsen essais, accompagn√©s des Souvenirs d'enfance d'Ibsen, Ed.: L'Elan, 1991, ISBN 2909027066
  • Sylviane Agacinski, Le Drame des sexes. Ibsen, Strindberg, Bergman, Paris, √Čditions du Seuil, coll. "Librairie du XXIe si√®cle", 2008.
  • Jacques De Decker, Ibsen, Folio biographies, Gallimard, 2006, 224 pages. (ISBN 2-07-030774-3)
  • Wilhelm Reich, Conflits de la libido et formations d√©lirantes dans Peer Gynt d'Ibsen (1920), in Premiers √©crits : Volume 1, Payot, 2006, (ISBN 2228900907)
  • Eric Eydoux, Histoire de la litt√©rature norv√©gienne, Caen, Presses Universitaires de Caen, 2007, 526 pages.
  • Sigurd Host, Henrik Ibsen, Librairie Stock, 1924, Paris.

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Ibsen, Peer Gynt, trad. de R√©gis Boyer, GF-Flammarion, Paris, 1994, p. 328
  2. ‚ÜĎ Ibid. p. 328
  3. ‚ÜĎ Ibid. p. 330
  4. ‚ÜĎ Ibid. p. 332
  5. ‚ÜĎ Ibid., p. 335-336
  6. ‚ÜĎ Ibid., p. 336-337
  7. ‚ÜĎ Jeanne Paille, Rosmersholm d‚ÄôIbsen, un drame de l‚Äôimpossibilit√©, vox-poetica.org

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Henrik Ibsen de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Henrik Ibsen ‚ÄĒ Henrik Johan Ibsen (* 20. M√§rz 1828 in Skien; ‚Ć 23. Mai 1906 in Kristiania) war ein norwegischer Schriftsteller und Dramatiker. Inhaltsverzeichnis ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Henrik Ibsen ‚ÄĒ Nacimiento 20 de marzo de 1825 Skien Defunci√≥n ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Henrik Ibsen ‚ÄĒ Ibsen redirects here. For other people named Ibsen, see Ibsen (disambiguation). Infobox Writer name = Henrik Ibsen birthname = Henrik Johan Ibsen caption = pseudonym = Brynjolf Bjarme (early works) birthdate = birth date|df=yes|1828|3|20… ‚Ķ   Wikipedia

  • Henrik Ibsen ‚ÄĒ Henrik Johan Ibsen, (20 de marzo de 1828 23 de mayo de 1906) Dramaturgo y poeta noruego, naci√≥ en el puerto de Skien y falleci√≥ en Cristi√°nia (Oslo). Su padre, un pr√≥spero comerciante, perdi√≥ su fortuna poco despu√©s del nacimiento de Henrik, lo… ‚Ķ   Enciclopedia Universal

  • Henrik Ibsen ‚ÄĒ noun realistic Norwegian author who wrote plays on social and political themes (1828 1906) ‚ÄĘ Syn: ‚ÜĎIbsen, ‚ÜĎHenrik Johan Ibsen ‚ÄĘ Derivationally related forms: ‚ÜĎIbsenian (for: ‚ÜĎIbsen) ‚ÄĘ Instance Hypernyms: ‚ÜĎ ‚Ķ   Useful english dictionary

  • Henrik Ibsen ‚ÄĒ Adversidad Un pueblo con vida, por diezmado que se encuentre, extrae de la adversidad m√©dula y fuerzas. Alegr√≠a Durante cierto tiempo puede uno estar alegre interiormente, pero a la larga la alegr√≠a deben compartirla dos. Amor El pecado que no… ‚Ķ   Diccionario de citas

  • Henrik Ibsen ‚ÄĒ n. (1828 1906) Norwegian playwright, wrote the play A Doll s House ‚Ķ   English contemporary dictionary

  • Ibsen ‚ÄĒ Henrik Ibsen Henrik Ibsen Henrik Johan Ibsen (20 mars 1828, Skien, Norv√®ge 23 mai 1906, Christiania) est un dramaturge norv√©gien ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ibsen-Museum ‚ÄĒ Henrik Ibsens Stra√üe in der Richtung des Museums von Kronprinsen Stra√üe ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • IBSEN (H.) ‚ÄĒ Devant le tribunal de la post√©rit√©, dont les arr√™ts le pr√©occup√®rent tant de son vivant, le Norv√©gien Henrik Ibsen a lieu de se plaindre. Ce n‚Äôest pas qu‚Äôil ait √©t√© inconnu ou m√©pris√©, au contraire. Mais peu d‚ÄôŇďuvres auront √©t√© aussi mal… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.