Henriette de France (1609-1669)


Henriette de France (1609-1669)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henriette de France.
Henriette de France
Portrait de la reine Henriette par Van Dyck.
Portrait de la reine Henriette par Van Dyck.

Pays France puis Angleterre
Titre Reine d'Angleterre
Reine d'Irlande
Reine d'Écosse
Autre titre Princesse de France
Prédécesseur Anne de Danemark
Successeur Catherine de Bragance
Biographie
Dynastie Maison de Bourbon
Naissance 26 novembre 1609
Pavillon royal de la France.svg Palais du Louvre, Paris (France)
Décès 10 septembre 1669 (à 59 ans)
Pavillon royal de la France.svg Château de Colombes, Paris (France)
Père Henri IV de France
Mère Marie de Médicis
Conjoint Charles Ier d'Angleterre

Coat of Arms of Henrietta Maria of France.svg

Henriette Marie de France (26 novembre 1609 - 10 septembre 1669) fut une reine consort d'Angleterre.

Fille du roi de France Henri IV, elle épousa le roi d'Angleterre Charles Ier (1625). Elle est la mère de deux rois d'Angleterre Charles II et Jacques II. La révolution anglaise l'amena à se réfugier en France.

L'État du Maryland, au Nord-Est des États-Unis, fut baptisé ainsi en son honneur.

Sommaire

Biographie

Enfance

Née au palais du Louvre, Henriette est la troisième et dernière fille légitime du roi de France Henri IV et de la reine Marie de Médicis. Elle n'a quasiment pas connu son père, assassiné au mois de mai suivant sa naissance et est élevée avec son frère Gaston, duc d'Orléans, d'un an son aîné, par leur mère.

Mariage

Henriette est séparée de sa mère entre 1617 et 1620 (période où la reine-mère est exilée loin de Paris). Elle épouse le prince Charles Stuart, futur roi Charles Ier d'Angleterre et d'Écosse en 1625 (soit à seize ans). C'est George Villiers de Buckingham, favori de son époux qui vient en France négocier son mariage, c'est à cette occasion qu'il courtise la reine Anne d'Autriche, ce qui provoque l'ire de son époux le roi Louis XIII (frère d'Henriette).

Descendance

Le roi Charles et la reine Henriette ont neuf enfants :

Reine d'Angleterre

Jusqu'en 1628, George Villiers de Buckingham fait barrage entre la reine et le roi, mais après l'assassinat de celui-ci, Henriette peut se rapprocher de Charles Ier. La naissance de leurs enfants, à partir de 1629, rapproche les deux époux, et Henriette acquiert beaucoup d'influence sur son mari. Française, elle le pousse dans le sens d'une politique autoritaire et centralisatrice, ainsi que vers une plus grande tolérance envers les catholiques. En effet, Henriette, fort pieuse et opiniâtre comme sa mère, pratique ostensiblement le catholicisme, ce qui irrite les puritains anglais. Elle devient de plus en plus impopulaire, et lors de la guerre civile, elle doit se réfugier dans son pays d'origine à Paris (1644) peu après avoir donné le jour à une fille. Elle ne revit plus jamais son mari.

Exil en France

En 1646, sa plus jeune fille, Henriette-Anne, lui est amenée. La mère élève la fillette dans le catholicisme le plus strict au couvent de Chaillot. Elle a la joie de revoir ses fils Charles et Jacques, qui sont parvenus à s'enfuir d'Angleterre. Mais elle perd sa fille Elisabeth, prisonnière des puritains (septembre 1650). En 1649, Charles Ier, vaincu par l'armée de Cromwell, est décapité.

La reine veuve reste en France avec sa fille, tandis que le cardinal Mazarin, premier ministre du jeune Louis XIV, neveu d'Henriette, oblige Charles et Jacques à quitter le royaume (car Mazarin voulait l'alliance de la république anglaise contre l'Espagne). Henriette vit près de Paris à Colombes dans une certaine précarité, restant des journées entières au lit faute de pouvoir acheter du bois pour chauffer son palais.

En 1660, elle accompagne son fils Charles II à Londres lors de sa restauration et assiste à son mariage avec la princesse catholique et richissime, Catherine de Portugal.

En 1661, de retour en France, elle marie sa fille Henriette à son propre neveu, Philippe, duc d'Orléans, dit « Monsieur, frère unique du roi ». Sa fille devenant «  Madame ». Même si les relations du couple d'Orléans ne furent jamais bonnes, Philippe respectait sa belle-mère.

Henriette vit une idylle avec lord Jermyn. Elle entretient de bonnes relations avec sa belle-sœur Anne d'Autriche, mère de Louis XIV. Elle meurt à Colombes en 1669.

Le château de Colombes est aujourd'hui détruit mais une rue et une école de la ville sont dédiées à la "reine Henriette".

Titulature

Armes d'Henriette de France en tant que reine d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande.

Née princesse de France, Henriette porta durant sa vie différents titres liés à sa situation matrimoniale.

Elle porta successivement les titres de:

  • Son altesse la princesse Henriette Marie de France (16091625)
  • Madame royale (16191625)
  • Sa majesté la reine (16251649)
  • Sa majesté la reine mère (16491669)

Annexes

Articles connexes

Voir aussi

Précédée par Henriette de France (1609-1669) Suivie par
Anne de Danemark
Arms of Henrietta Maria of France.svg
Reine consort d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande
16251649
Catherine de Bragance

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Henriette de France (1609-1669) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Henriette de france (1609-1669) — Pour les articles homonymes, voir Henriette de France. Portrait de la reine Henriette par Van Dyck, 1632 …   Wikipédia en Français

  • Henriette De France — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Henriette de France (1609 1669), dernier enfant d Henri IV de France et reine d Angleterre ; Henriette de France (1727 1752), deuxième fille de Louis …   Wikipédia en Français

  • Henriette de france — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Henriette de France (1609 1669), dernier enfant d Henri IV de France et reine d Angleterre ; Henriette de France (1727 1752), deuxième fille de Louis …   Wikipédia en Français

  • Henriette de France — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Henriette de France (1609 1669), dernier enfant d Henri IV de France et reine d Angleterre ; Henriette de France (1727 1752), deuxième fille de Louis …   Wikipédia en Français

  • Henriette-Marie de France — Henriette de France (1609 1669) Pour les articles homonymes, voir Henriette de France. Portrait de la reine Henriette par Van Dyck, 1632 …   Wikipédia en Français

  • 1669 — Années : 1666 1667 1668  1669  1670 1671 1672 Décennies : 1630 1640 1650  1660  1670 1680 1690 Siècles : XVIe siècle  XVIIe …   Wikipédia en Français

  • Henriette — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Henriette peut désigner : Prénom Henriette de France (1609 1669) Patronyme Henriette est un nom de famille notamment porté par : Didier… …   Wikipédia en Français

  • HENRIETTE MARIE DE FRANCE — (1609 1669) reine d’Angleterre «Fille, femme, mère de rois si puissants et souveraine de trois royaumes», Henriette Marie de France a été célébrée par l’oraison funèbre de 1669: Bossuet a admirablement décrit cette vie qui a passé «d’une félicité …   Encyclopédie Universelle

  • Henriette von Frankreich — Henrietta Maria (* 15. November 1609 in Paris; † 10. September 1669 in Schloss Colombes) war durch ihre Heirat mit Karl I. die Königin von England, Schottland und Irland. Henrietta Maria von Frankreich, Anthonis van Dyck …   Deutsch Wikipedia

  • Henriette — Henriette, franz., weiblicher Vorname. Bekannt sind: 1) H. Maria von Frankreich, geb. 1609 in Paris, gest. 10. Sept. 1669 in Colombes, Tochter des Königs Heinrich IV. von Frankreich und der Maria von Medici, wurde 1625 mit Karl Stuart,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.