Henri Sauguet


Henri Sauguet

Henri Sauguet, de son nom patronymique Henri-Pierre Poupard, est un compositeur français né à Bordeaux le 18 mai 1901 et mort à Paris le 22 juin 1989. Il est inhumé au Cimetière de Montmartre à Paris (Section 27) près d'André Jolivet.

Tombe de Henri Sauguet, Cimetière de Montmartre, Paris

Sommaire

Biographie

Dès l'âge de cinq ans, il reçoit de sa mère, Elisabeth Sauguet, dont il adoptera le nom de jeune fille comme pseudonyme, et de Marie Bordier ses premières leçons de piano. Puis, il suit les cours de Mlle Loureau de la Pagesse, organiste de chœur de l'église Sainte-Eulalie de Bordeaux, sa paroisse. La musique d'église et plus spécialement l'orgue ont sans aucun doute marqué profondément sa jeunesse. En effet, il a été élève d'orgue de Paul Combes et a occupé le poste d'organiste de l'église Saint-Vincent de Floirac de 1916 à 1922.« L'orgue ! Le rêve de ma jeune existence » écrit-il dans son ouvrage autobiographique, La Musique, ma vie. Autre influence décisive, celle de Claude Debussy dont l'œuvre l'enthousiasme. L'anecdote souvent racontée veut que la seule lettre qu'il se décida à lui écrire parvînt au compositeur le jour de sa mort, le 23 mars 1918.

La mobilisation de son père en 1915 l'oblige à s'occuper de la mercerie familiale, il est l'aîné, son frère est trop jeune et sa mère trop inquiète délaisse la responsabilité de leur commerce. Une fois son père revenu en 1918, après avoir été blessé, Henri devient employé à la Préfecture de Montauban en 1919-1920. Il se lie d'amitié avec Joseph Canteloube qui lui enseigne la composition et qui a recueilli et harmonisé ses chants traditionnels auvergnats sous le titre Chants d'Auvergne .

Revenu à Bordeaux, il fonde le Groupe des Trois avec Louis Émié et Jean-Marcel Lizotte dans le but de faire entendre la musique la plus récente et libre de toute influence. Leur premier concert a lieu le 12 décembre 1920 avec des pages du Groupe des Six (Georges Auric, Louis Durey, Arthur Honegger, Germaine Tailleferre, Darius Milhaud et Francis Poulenc), d'Erik Satie et du Groupe des Trois avec comme œuvre d'Henri Sauguet : sa Danse nègre et sa Pastorale pour piano.

Dès octobre 1921, il se fixe à Paris pour compléter sa formation musicale avec Charles Koechlin et travaille comme secrétaire du Musée Guimet tout en représentant une maison d'huiles de graissage.

En 1923, quatre jeunes musiciens : Henri Cliquet-Pleyel, Roger Désormière, Maxime Jacob et Henri Sauguet fondent l'École d'Arcueil par amitié pour Erik Satie qui demeurait dans cette commune et, le 25 octobre 1923, présentent au Théâtre des Champs-Élysées leur premier concert.

Sa carrière parisienne commence en 1924 par le ballet les Roses écrit à la demande du comte Étienne de Beaumont et continue avec un opéra-bouffe en un acte intitulé le Plumet du Colonel. Il intègre les cercles de la musique nouvelle et collabore, notamment, avec des hommes de théâtre comme Charles Dullin (Irma, 1926) et Louis Jouvet (Ondine, 1939; La Folle de Chaillot, 1945). Il s'impose avec des opéras-bouffes (la Contrebasse, 1930), des opéras et opéras comiques (la Chartreuse de Parme, 1936, les Caprices de Marianne, 1954, la Gageure imprévue, 1942), quatre symphonies dont la symphonie expiatoire (1947) à la mémoire des victimes de la Seconde Guerre mondiale, deux concertos pour piano, deux concertos pour violon, une Mélodie concertante pour violoncelle et orchestre en 1948, de la musique de chambre (Quatuor à cordes pour deux violons, alto et violoncelle, 1948), la suite symphonique Tableaux de Paris. Il travaille activement et de manière constante entre 1933 et 1965 pour le cinéma et la télévision. Citons les musiques de films : l'Épervier (Marcel L'Herbier, 1933), l'Honorable Catherine (Marcel L'Herbier, 1942), Premier de cordée (Daquin, 1943), les Amoureux sont seuls au monde (Decoin, 1947), Clochemerle (Chenal, 1947), Don Juan (Berry, 1955), Lorsque l'enfant paraît (1956), l'Heure de vérité (1965) etc.

Enfin, il ne compose pas moins de vingt-sept ballets entre 1924 et 1965, dont la Chatte (1927), la Nuit (1929), Mirages (1943), les Forains de Boris Kochno, créé par Roland Petit, le 2 mars 1945, qui représente une date importante pour le ballet contemporain et dont la réussite a été immédiate, la Dame aux camélias (1957), Pâris (1964).

Henri Sauguet a écrit un livre : La Musique, ma vie. Il se livrait à son art en parfaite simplicité avec clarté et il disait : « Être simple en usant d'un langage complexe n'est pas facile. Il faut écouter le conseil de Rameau qui prescrivait de cacher l'art par l'art même et croire avec Stendhal que seules les âmes vaniteuses et froides confondent le compliqué, le difficile avec le beau ».

Il a été élu à l'Académie des beaux-arts en 1976, reçu officier de la Légion d'honneur en 1956, officier de l'Ordre national du Mérite et commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres et Président durant de nombreuses années à la Société des auteurs et compositeurs dramatiques et de l'Association Una Voce.

Henri Sauguet, qui était homosexuel, a été l'amant et le compagnon du peintre et scénographe Jacques Dupont jusqu'à la mort de celui-ci [1].

Notes et références

  1. Graham Johnson,Richard Stokes A French Song Companionp. 472

Bibliographie

  • Henri Sauguet, La musique, ma vie, Librairie Séguier, 1990 (ISBN 2840492377)

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Henri Sauguet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Henri Sauguet — (* 18. Mai 1901 in Bordeaux; † 22. Juni 1989 in Paris) war ein französischer Komponist. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Werk 3 Literatur …   Deutsch Wikipedia

  • Henri Sauguet — Henri Sauguet, de verdadero nombre Henri Pierre Poupart (Burdeos, 18 de mayo de 1901 París, 22 de junio de 1989, fue un compositor francés. Contenido 1 Biografía 2 Catálogo de obras 3 …   Wikipedia Español

  • Henri Sauguet — (18 May, 1901 June 22 1989), was a French composer. Born Henri Pierre Poupart in Bordeaux, he adopted his mother s maiden name as his pseudonym.He started learning the piano when he was just five years old, being taught by his mother, Elisabeth,… …   Wikipedia

  • Sauguet — Henri Sauguet (* 18. Mai 1901 in Bordeaux; † 22. Juni 1989 in Paris) war ein französischer Komponist. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Werk 3 Literatur 4 Weblinks …   Deutsch Wikipedia

  • Sauguet — Henri Sauguet Henri Sauguet, de son nom patronymique Henri Pierre Poupart, est un compositeur français né à Bordeaux le 18 mai 1901 et mort à Paris le 22 juin 1989. Il est inhumé au Cimetière de Montmartre à Paris (Section 27) près d… …   Wikipédia en Français

  • SAUGUET (H.) — SAUGUET HENRI (1901 1989) Dernier survivant d’une génération qui avait côtoyé Erik Satie, Henri Sauguet est l’un des rares compositeurs français à avoir intégré l’héritage debussyste dans un langage direct, sobre et spontané qui n’est pas sans… …   Encyclopédie Universelle

  • Henri Dutilleux — Nacimiento …   Wikipedia Español

  • Henri-Cliquet Pleyel — Pour les articles homonymes, voir Pleyel (homonymie). Henri Cliquet Pleyel est un compositeur français né le 12 mars 1894 à Paris, et mort dans cette même ville le 9 mai 1963. Il fait ses études musicales au Conservatoire de Paris et a… …   Wikipédia en Français

  • Henri cliquet-pleyel — Pour les articles homonymes, voir Pleyel (homonymie). Henri Cliquet Pleyel est un compositeur français né le 12 mars 1894 à Paris, et mort dans cette même ville le 9 mai 1963. Il fait ses études musicales au Conservatoire de Paris et a… …   Wikipédia en Français

  • Henri Cliquet-Pleyel — fue un compositor francés nacido el 12 de marzo de 1894 en París, y murió también en París el 9 de mayo de 1963. Hizo sus estudios musicales en el Conservatorio de París y tuvo como profesores a André Gedalge y a Eugène Cools en contrapunto y… …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.