Haplotype

Un haplotype est un groupe d'allèles de différents gènes situés sur un même chromosome et habituellement transmis ensemble .

L'ensemble des gènes situés sur un même chromosome et dont les allèles ségrègent ensemble lors de la meiose constituent un haplotype. Ces gènes sont dits "génétiquement liés". Deux gènes situés sur un même chromosome mais dont la transmission simultanée des allèles à la descendance est aléatoire sont dits syntènes. L'étude familiale de ces transmissions avait permis (avant la biologie moléculaire) d'établir la distance qui séparait deux gènes sur un même chromosome. Cette distance était exprimée en pourcentage de recombinaison, dont l'unité était le centimorgan, en hommage au généticien Morgan. Deux allèles qui ne se séparaient que dans 2% des cas lors de leur transmission aux enfants étaient distants de 2 centimorgans. Si leur transmission simultanée n'avait lieu qu'une fois sur deux, il s'agissait d'une transmission "au hasard", la distance était donc de 50 centiMorgans, ces gènes auxquels appartenaient ces allèles étaient dits indépendants.

Le terme est utilisé en immunologie pour désigner un ensemble de gènes liés situés sur un même chromosome et codant divers antigènes sanguins ou tissulaires. Les premiers systèmes de groupes sanguins définis par des haplotypes ont été les systèmes Rhésus en 1947, et MNS dont le lien entre les antigènes S ou s (MNS3 ou MNS4) et le système de groupe sanguin MN (antigènes M et N, MNS1 et MNS2) a été suspecté en 1947 et la description en haplotypes confirmée en 1951. Actuellement, le système le plus connu défini par des haplotypes est le complexe majeur d'histocompatibilité (système HLA) dont le rôle est primordial dans la mise en œuvre des réactions de défense immunologique de l'organisme. De nombreuses maladies génétiques trouvent leur origine dans une "anomalie" des gènes du système HLA.

Supposons deux gènes liés sur un même chromosome, c'est-à-dire très proches l'un de l'autre et ne se séparant pas par enjambement lors de la méïose. Par exemple dans le système de groupe sanguin MNS, sans considérer les nombreux variants mineurs de ce système, le gène codant une protéine, la glycophorine A (GPA), possède deux allèles M et N, et le gène codant une seconde protéine, la glycophorine B (GPB), possède deux allèles S et s. Il y a donc 4 haplotypes possibles dans ce système : MS, Ms, NS, Ns. Supposons un père ayant reçu de ses parents les haplotypes MS et Ns donc de génotype MS/Ns et de phénotype MNSs, marié à une femme homozygote MS/MS de phénotype MMSS. Leurs enfants seront nécessairement MS de par leur mère, et seront MS ou Ns de par leur père, mais ne pourront pas être Ms ou NS de par leur père. A moins d'une exceptionnelle recombinaison, dont la fréquence de survenue dans les familles donne un idée de la distance entre les gènes exprimée en centimorgans, les enfants MM seront nécessairement SS, et les enfants MN seront nécessairement Ss.

Haplotypes maternels
MS MS
Haplotypes paternels MS MS /MS MS /MS
Ns MS / Ns MS / Ns

Ainsi, dans l'exemple précédent, sur 4 enfants, 2 sont MMSS, et deux MNSs. Si nous connaissons à l'origine les haplotypes paternels, nous concluons qu'il n'y a aucun recombinant. Si nous observions, dans cette famille un cinquième enfant qui serait MNSS (l'ensemble des autres marqueurs confirmant la paternité), ce serait un recombinant, et nous dirions que le pourcentage de recombinaison dans cette dernière famille est d'un enfant sur cinq, soit 20%. Si nous ne connaissons pas les haplotypes parentaux, la probabilité de recombinaison calculée n'est pas exactement la même du fait que les haplotypes parentaux sont déterminés à partir des enfants. Il fallait donc un grand nombre de familles (nombreuses de préférence) d'au moins deux enfants et/ou des familles étudiées sur trois générations, pour estimer, avant la biologie moléculaire, une distance exprimée en centimorgans.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Haplotype de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • haplotype — haplotype. См. гаплотип. (Источник: «Англо русский толковый словарь генетических терминов». Арефьев В.А., Лисовенко Л.А., Москва: Изд во ВНИРО, 1995 г.) …   Молекулярная биология и генетика. Толковый словарь.

  • Haplotype — The term haplotype is a contraction of the term haploid genotype. In genetics, a haplotype (Greek haploos = single) is a combination of alleles at multiple loci that are transmitted together on the same chromosome. Haplotype may refer to as few… …   Wikipedia

  • Haplotype — Haplotypen aus SNPs von Chromosomenabschnitten des gleichen Chromosoms von vier haploiden Individuen. Als Haplotyp (von griechisch haplús oder haplóos = einfach und typos = typ), eine Abkürzung von haploider Genotyp, wird eine Variante einer… …   Deutsch Wikipedia

  • haplotype — 1. noun A group of alleles that are transmitted together. 2. verb To characterize with respect to haplotype …   Wiktionary

  • haplotype — haplotipas statusas T sritis augalininkystė apibrėžtis Artimai susijusių vienos chromosomos alelinių genų derinys; kartais DNR sekos nukleotidų derinys. atitikmenys: angl. haplotype rus. гаплотип …   Žemės ūkio augalų selekcijos ir sėklininkystės terminų žodynas

  • haplotype — noun Date: 1969 a group of alleles of different genes (as of the major histocompatibility complex) on a single chromosome that are closely enough linked to be inherited usually as a unit …   New Collegiate Dictionary

  • haplotype — 1) a single species contained in a genus 2) the set of alleles closely linked on one chromosome and inherited as a unit, providing a distinctive genetic pattern …   Dictionary of ichthyology

  • haplotype — The set, made up of one allele of each gene, comprising the genotype. Also used to refer to the set of alleles on one chromosome or a part of a chromosome, ie. one set of alleles of linked genes. Its main current usage is in connection with the… …   Dictionary of molecular biology

  • haplotype — 1. The genetic constitution of an individual with respect to one member of a pair of allelic genes; individuals are of the same h. (but of different genotypes) if alike with respect to one allele of a pair but different with respect to the other… …   Medical dictionary

  • haplotype —    The particular combination of alleles in a defined region of some chromosome, in effect the genotype in miniature. Originally used to describe combinations of MHC alleles, it now may be used to describe particular combination of RFLPs …   Forensic science glossary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.