Gymnase (Grèce antique)


Gymnase (Grèce antique)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir gymnase.
Le gymnase de Pompéi
le gymnasium, Salamine de Chypre

En Grèce antique, le gymnase est l'ensemble d'équipements sportifs dont dispose chaque cité.

Il occupe une place très importante dans la vie de la cité dès le VIIe siècle av. J.‑C.. Ainsi, à l'époque hellénistique, le gymnase constituait la principale caractéristique de la civilisation grecque. En -175, les Juifs pieux dénonçaient l'influence philhellène du séleucide Antiochos IV Épiphane. Le livre des Macchabées (1:13–14) affirme ainsi : « celui-ci leur permit d'adopter les usages des païens. Ils construisirent un gymnase à Jérusalem, selon la coutume païenne. » On retrouve des gymnases de Marseille à la Crimée, en passant par les villages du Fayoum.

Le mot gymnase vient du grec γυμνός / gumnos, « nu ». En effet, les athlètes s'entraînaient totalement nus depuis le VIIIe siècle av. J.‑C. Cette innovation était présentée comme une invention spartiate, au même titre que l'usage de l'embrocation. Avant les exercices, les athlètes se frictionnaient d'huile d'olive, ce qui leur permettait, par échauffement et assouplissement, d'éviter les accidents musculaires[1], mais également de se protéger en partie contre le froid, le soleil et les coups portés.

Le grec distingue parfois le gymnase de la palestre (παλαίστρα / palaistra). Le plus souvent, le gymnase était destiné aux éphèbes et aux adultes, tandis que la palestre était réservée à l'éducation des enfants. En outre, le gymnase est un bâtiment public, tandis que la palestre était une école privée. Enfin, le mot gymnase désigne souvent l'ensemble des installations sportives, palestre, équipements attenants (lavabos, magasin d'huile, magasin de sables, salle de massage, etc.) et stade (piste de course à pied).

La cité d'Athènes possédait trois grands gymnases :

  • le Lycée (Λύκειον / Lykeion), qui donna son nom à l'école philosophique fondée par Aristote ;
  • le Cynosarge (Κυνόσαργες / Kunosarges), qui donna son nom à l'école cynique ;
  • l'Académie (Ἀκαδημία / Akadêmia).

Vitruve (De l'architecture, V, 11) donne une description détaillée du plan habituel des gymnases. Cette source est complétée par des textes épigraphiques et des fouilles archéologiques, comme celle du gymnase inférieur de Priène, d'époque hellénistique (v. -130).

Notes et références

  1. « Nos sportifs actuels ne font pas autrement avec des pommades sophistiquées. » Marie-Claire Amouretti, Le Pain et l'huile dans la Grèce antique, Belles Lettres, Paris, 1986, p.185

Bibliographie

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Henri-Irénée Marrou, Histoire de l'éducation dans l'Antiquité, t.I, « Le monde grec », Seuil, 1948.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gymnase (Grèce antique) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • GRÈCE ANTIQUE - La religion grecque — Les caractères dominants de la religion grecque apparaissent d’emblée: il s’agit d’un polythéisme qui s’est enrichi par l’adjonction progressive de nouvelles divinités; les dieux sont conçus sous forme anthropomorphisée, encore que les traces de… …   Encyclopédie Universelle

  • GRÈCE ANTIQUE - La cité grecque — «La cité grecque (polis ) est une communauté de citoyens entièrement indépendante, souveraine sur les citoyens qui la composent, cimentée par des cultes et régie par des nomoi [lois]» (André Aymard). Cette définition vaut pour l’époque classique… …   Encyclopédie Universelle

  • Liturgie (Grèce antique) — Cet article concerne l obligation fiscale pesant sur les riches en Grèce antique. Pour le sens religieux du terme, voir liturgie. D …   Wikipédia en Français

  • Sport en Grèce antique — Le Diadumène de Polyclète : athlète ceignant sa tête du bandeau de la victoire, musée national archéologique d Athènes La pratique du sport est l une des caractéristiques de la civilisation grecque antique. Le premier livre des Macchabées… …   Wikipédia en Français

  • Agriculture en Grèce antique — Laboureur, figurine en terre cuite rehaussée de peinture noire, Béotie, VIe siècle av. J.‑C., musée du Louvre L’agriculture est le fondement de la vie économique en Grèce antique. Par la mise en va …   Wikipédia en Français

  • Agriculture En Grèce Antique — L olivier, l une des bases de l agriculture grecque ici à Carystos en Eubée. L’agriculture est le fondement de la vie économique en Grèce antique. Par la mise en valeur intensive d un terroir restreint, malgré un outillage et une terre… …   Wikipédia en Français

  • Agriculture dans la Grèce antique — Agriculture en Grèce antique L olivier, l une des bases de l agriculture grecque ici à Carystos en Eubée. L’agriculture est le fondement de la vie économique en Grèce antique. Par la mise en valeur intensive d un terroir restreint, malgré un… …   Wikipédia en Français

  • Agriculture en Grece antique — Agriculture en Grèce antique L olivier, l une des bases de l agriculture grecque ici à Carystos en Eubée. L’agriculture est le fondement de la vie économique en Grèce antique. Par la mise en valeur intensive d un terroir restreint, malgré un… …   Wikipédia en Français

  • Agriculture en grèce antique — L olivier, l une des bases de l agriculture grecque ici à Carystos en Eubée. L’agriculture est le fondement de la vie économique en Grèce antique. Par la mise en valeur intensive d un terroir restreint, malgré un outillage et une terre… …   Wikipédia en Français

  • Architecture de la Grèce antique — Art de la Grèce antique L aurige de Delphes, Musée archéologique de Delphes. Un des plus beaux vestiges de la sculpture grecque, il date de 470 av. J. C. et fait partie d un plus large ensemble de statues qui fut offert au sanctuaire d Apollon à… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.