Grammaire néerlandaise

le contexte de l'article peut être trouvé dans les articles suivants : Grammaire et Néerlandais.

Sommaire

Morphologie

Le déterminant

Le déterminant est un mot qui précède un nom et qui permet à ce nom d’être utilisé dans une phrase.

L'article

Het ou de ?

La distinction fondamentale n'est pas tant la distinction de trois genres masculin, féminin et neutre, mais celle des de-woorden et des het-woorden.

La distinction masculin/féminin existe surtout dans la langue écrite.

Les De-woorden correspondent au genre masculin/féminin, tandis que les Het-woorden visent le genre neutre.

Cette distinction fondamentale entraîne notamment une différence dans l'accord de l'adjectif par exemple.

En principe, un mot n'a qu'un déterminant (soit het, soit de) ; il existe par ailleurs quelques exceptions :

  • les mots qui peuvent s'utiliser avec het et de et qui ne changent pas de sens
  • les mots qui s'utilisent avec het et de mais qui changent de sens.

Pour les mots composés, c'est le dernier mot de la proposition qui déterminera le de ou le het. Par exemple : het krantenartikel (de krant, het artikel)

En principe, les hetwoorden sont plus rares que les dewoorden. On utilise het principalement :

  • pour les noms de langue (het Frans)
  • pour les noms de ville, de pays, de provinces, de contrées accompagnés d'une qualification (het oude Brussel)
  • pour les points cardinaux (het noorden, het zuiden, het oosten, het westen)
  • pour les noms de métaux ou de matière (het goud : l'or)
  • pour la plupart des sports (het voetbal)
  • avec certains suffixes : -je, -isme, -asme, -gram, -ment, -sel, -um (mais attention de datum, de petroleum)
  • les substantifs commençant par GE-, BE-, VER-, ONT- (mais sans suffixe) sont généralement neutres
  • les substantifs renvoyant à un 'collectif' et formé au moyen des préfixes et suffixes "GE-…-TE. Par exemple : het gebergte (chaîne de montagne)
  • les adjectifs, verbes et pronoms utilisés comme substantifs (tijdens het lesgeven : les geven donner cours)

L'article indéfini : een/'n

Le néerlandais n'a pas d'article indéfini pluriel qui correspond à « des » ou « de » en français, ni d'article partitif :

  • « Y a-t-il des questions ? » : « Zijn er vragen ? »
  • La négation « pas de », « aucun(e) » est geen : « Er zijn geen vragen ».

Omission de l'article défini de ou het

  1. Il n'y a pas d'article défini devant les noms indiquant une profession, un titre ou un degré de parenté.
    Exemple : Le professeur Tournesol → Professor Zonnebloem.
  2. Il n'y pas d'article devant les noms de pays.
    Exemple : La Belgique est un petit pays → België is een klein land.
    Exception (au pluriel) : De Ardennen is een mooie streek (les Ardennes sont une belle région).
  3. Il n'y a pas d'article devant les noms de langue SAUF après une préposition.
    « Parlez vous l'allemand ? Comment dites vous cela en allemand ? » : « Spreekt u Duits ? Hoe zegt men dat in het Duits ? ».

Utilisation de l'article défini

Lorsqu'un nom propre est suivi d'un titre, on emploie le numéral ordinal (voir plus loin) précédé de l'article défini. par exemple : Léopold II : Léopold DE TWEEDE ou encore Hendrik de Derde ou Lodewijk de Veertiende.

Article indéfini (catégoriel) pour exprimer un sens général

Dans certains cas, l'article indéfini est utilisé pour référer à un élément de toute une catégorie. Ex. : Un accident n'arrive jamais seul. Een ongeluk komt zelden alleen.

Toutefois, cette possibilité existe aussi au pluriel en néerlandais : ongelukken komen zelden alleen. Il n'y a pas de différences de sens entre ces phrases au pluriel et leurs correspondants au singulier. Il faut comparer le sens catégoriel (1), le sens indéfini (2) et le sens indéfini mais individualisé (3). Trois exemples :

(1) Een kind heeft het recht te spelen/ Kinderen hebben het recht te spelen.

(2) Ik heb drie keer een kind zien vallen : sens indéfini - il s'agit de trois enfants différents. Au pluriel, la phrase prend un tout autre sens : ik heb drie keer kinderen zien vallen - on affirme ici qu'on a vu trois fois quelque chose et ici on a vu tomber un enfant (singulier) ou tomber des enfants (au pluriel)

(3) Ik heb een kind drie keer zien vallen - een kind est toujours indéfini mais ici c'est trois fois le même enfant qui est tombé. Voici un autre exemple pour différencier le "simple" indéfini (A) de l'indéfini individualisé (B) : Een universiteit is een bevoorrechte instelling (A) Universiteiten zijn bevoorrechte instellingen.

L'article défini exprimant un sens générique

L'article défini peut aussi exprimer un sens générique. Dans l'état actuel des recherches, il reste difficile de préciser dans quel cas le sens générique et catégoriel se recoupent. On ne peut utiliser un article générique que si ce que l'on dit de (ce que l'on applique à) toute la catégorie est applicable à chaque individu. Mais les différences sont subtiles.

Le possessif

Formes accentuées et non accentuées

Formes accentuées
ik mijn m'n
je jouw je
u uw uw
hij zijn z'n
ze haar d'r
we ons/onze ons/onze
jullie jullie/je jullie
ze hun hun/d'r

Dat is mijn fiets hier… heb je je boek gelezen ?

Ons & Onze

La première personne du pluriel du déterminant possessif est ons/onze.

  • Ons s'utilise avec tous les "HET-woorden" (les noms neutres singuliers) : ons kind (het kind), ons bureau, etc.
  • Onze s'utilise avec tous les "DE-woorden" : onze kinderen, onze bureaus…

m'n & z'n

On retrouve ces abréviations lorsqu'on veut reproduire ou suggérer la forme parlée. Quand ces formes sont marquées, elles se prononcent de façon accentuée :

dat is mijn boek (c'est mon livre !)

je, jouw & jou

Jou est un pronom personnel et jouw un déterminant possessif ! À ne pas confondre !

Les formes accentuées sont souvent utilisées quand on les contraste avec d'autres éléments.

met z'n…

Il existe certaines expressions qui utilisent cette forme de contraction.

Dans les expressions " à deux, à trois, à dix", on emploie généralement met z'n + le nombre + -en. Le locuteur peut toutefois aussi spécifier s'il s'inclut dans le groupe (met ons…) Un exemple : Ze moesten met z'n tienen voortspelen—ils ont dû continuer à jouer à dix.

Un déterminant possessif

  1. Quand on s'adresse à un membre de sa famille ou à un militaire (dag, oom/ begrepen kapitein)
  2. Dans une série d'expressions
  3. Quand le déterminant possessif (en français), l'adverbe pronominal (en néerlandais) est dans une relation d'objet.

Exemple : de verbetering van Jan → ZIJN verbetering is uitstekend (sa correction) ; de verbetering van de fouten → de verbetering ERVAN (leur)

Un déterminant possessif en néerlandais mais pas en français

  • Le néerlandais réclame l'emploi de déterminants possessifs alors que le français utilise une construction avec un verbe réfléchi dans les expressions (littérales) impliquant une partie du corps. Exemple : elle s'est cassé le bras → Ze heeft haar arm gebroken.

Certaines expressions sont cependant parallèles à celles utilisées en français. Exemple : tout est dans la tête mon gars → het zit allemaal in het koppie, man ! Il s'agit principalement (mais pas exclusivement) d'expressions métaphoriques où les parties du corps sont prises au sens figuré.

Les pronoms possessifs

Sur base des déterminants possessifs accentués, on peut former les pronoms possessifs. Ils sont utilisés pour éviter la répétition d'un substantif précédé d'un déterminant possessif.

Dat is jouw/mijn/ pen (horloge) en dat is de (het) mijne/jouwe/zijne/hare/onze/hunne.

Dans la langue parlée, on trouvera plutôt les expressions : die/dat van mij (jou, hen).

Avec jullie, la seule forme possible est "die/dat van jullie"

donc : dat is jouw kopje niet, het is dat van hem… dat is jouw vork niet, het is die van haar… dat zijn onze jassen niet, het zijn die van jullie.

Le démonstratif

Dit-dat, deze-die

Déterminants et pronoms

Les mêmes formes peuvent être à la fois déterminants et pronoms.

Ken je die jongen/dat meisje ? Connais-tu ce garçon/cette fille ?

Ik vind deze schoenen beter dan die. Je trouve ces souliers mieux que ceux-là.

Emploi
Exprime quelque chose de proche Exprime quelque chose d'éloigné
Le nom ou l'antécédent est féminin ou masculin Deze Die
Le nom ou l'antécédent est neutre Dit Dat

[1]

Le numéral

Les nombres cardinaux

0 - nul
1 - een/één 2 - twee 3 - drie 4 - vier 5 - vijf
6 - zes 7 - zeven 8 - acht 9 - negen 10 - tien
11 - elf 12 - twaalf 13 - dertien 14 - veertien 15 - vijftien
16 - zestien 17 - zeventien 18 - achttien 19 - negentien 20 - twintig
21 - éénentwintig 22 - tweeëntwintig 23 - drieëntwintig
30 - dertig 40 - veertig 50 - vijftig 60 - zestig 70 - zeventig
80 - tachtig 90 - negentig 100 - honderd 1000 - duizend 1.000.000 - een miljoen

On écrit "één" avec les deux accents aigus quand il y a risque de confusion avec l'article indéfini, ils sont homophones mais pas homographes.

Noms

Pluriel

De manière générale, les mots au pluriel prennent -en à la fin, ou seulement -n s'il finit déjà par -e.

On ajoute -s si le mot finit par -el, -em, -er, -aar, -en, -je, -ie. Mais : "forel" devient "forellen" et "toestel" devient "toestellen".

On ajoute -'s si le mot termine par -a, -o, -i, -u

Pour le mots qui terminent par -heid, on remplace la terminaison par -heden

Exceptions :

Les diminutifs

Le groupe nominal

Le pronom

Pronom personnel

Pour une personne

Sujet Complément
ik (je) me (me, moi), mij (forme accentuée)
je, jij (tu) je (te, t', toi), jou (forme accentuée)
u (vous forme polie) u
hij (il) hem (lui, l', le)
ze (elle), zij (forme accentuée) haar (la, lui)
we, wij (nous) ons (nous)
jullie (vous) jullie (vous)
ze (ils, elles), zij (forme accentuée) hen (les, eux)

Pour une chose

Sujet Complément
pour un HET-woord (het) het
pour un DE-woord masculin (hij) hem
pour un DE-woord féminin (ze) ze
pour n'importe quel DE-woord (die) die

Pronom réfléchi

Leurs formes sont les mêmes que celles des pronoms personnels compléments sauf aux 2e (formes polies) 3e personnes pour lesquelles zich est utilisé.

Ex :

Personne Verbe Pronom
Ik was me
Je/u wast je/u (zich)
Hij/ze/het wast zich
We wassen ons
Jullie/u wassen je (jullie) / u (zich)
Ze wassen zich

Remarque :

Le pronom « zich » peut être précédé d’une préposition. Exemple: Hij heeft geen geld bij zich.

Pronom réciproque

Le pronom réciproque « elkaar » traduit le français « se », « nous », « vous » (= l’un l’autre)

Ex : Ze ontmoeten elkaar om drie uur.

Remarque :

Comme le pronom « zich », « elkaar » peut être précédé d’une préposition.

Pronom possessif

Pronom interrogatif

Pronom exclamatif

Pronom démonstratif

Pronom relatif

Pronom indéfini

L'adjectif

Accord

Un adjectif peut se présenter sous deux formes :

  • Attribut : il suit le verbe. C’est le cas de l’exemple a)
  • Épithète : il se trouve devant le mot qu’il qualifie. C’est le cas des exemples b et c.

Si l’adjectif est attribut (s'il suit le verbe) : On ne change rien, on le laisse comme çà !
Exemples :

Hij is mooi. - Mijn fiets is blauw. - Je hond is klein. - Mijn broek is nat. - De auto is groot.

Tous les adjectifs ici sont des attributs : ils suivent le verbe donc on ne change rien !!! Si l’adjectif est épithète (s'il est devant le mot qu’il qualifie) : On ajoute un –e à l’adjectif …

Hij is een mooie jongen. - Dat is een blauwe fiets. - Een kleine hond.

Tous les adjectifs ici sont épithètes : ils sont devant le mot qu’ils qualifient donc on ajoute un –e !!!

…sauf si les trois conditions suivantes sont réunies :

  • Le nom est neutre.
  • Le nom est au singulier.
  • Le nom est indéfini (Précédé de een, geen ou du vide (X)).

Un moyen mnémotechnique de retenir ses trois conditions est le mot SIN (Singulier, Neutre, Indéfini).

Alors à ce moment-là, et uniquement si les trois conditions reprises ci-dessus sont réunies, on n’ajoute pas de –e à l’adjectif épithète.

Het huis : Ik woon in een mooi huis.

Pas de –e car les trois conditions sont réunies : 1° het huis (le nom est au singulier) 2° il y a een devant l’adjectif

Het water : Hij drinkt X koel water

Pas de –e car les trois conditions sont réunies : 1° het water (le nom est au singulier) 2° il y a le vide devant l’adjectif.

Het meisje : Ik speel met twee jonge meisjes

Il faut un –e ici car les trois conditions ne sont pas réunies :1° le nom est au pluriel (meisjes) 2° il y a twee devant l’adjectif

De auto : Jan heeft een nieuwe auto.

Il faut un –e ici car les trois conditions ne sont pas réunies : 1° de auto (le nom est au singulier) 2° il y a een devant auto.

Remarques :

Le comparatif

Le néerlandais possède un double système de gradation pour la supériorité : On utilise les suffixes -er pour le comparatif : jong « jeune » ~ jonger « plus jeune », mooi « joli » ~ mooier « plus joli ». Le terme de comparaison est introduit par dan (than en anglais) : ouder dan haar leraar « plus vieille que son professeur ». Dans d'autres cas, on peut également utiliser meer "plus" (more en anglais, mehr en allemand), mais c'est beaucoup plus rare, principalement avec les adjectifs d'origine étrangère: interessant « intéressant » ~ meer interessant « plus intéressant »


Il existe là aussi un certain nombre de formes irrégulières :

Sens du positif bon/bien peu beaucoup nombreux volontiers
Positif goed/wel weinig veel menige graag
Comparatif beter minder meer meer liever
Superlatif best minst meest meest liefst

Le comparatif d'infériorité n’emploie que la périphrase, construite de la même manière que pour la supériorité mais avec l'adverbes minder « moins» pour le comparatif (minder hoog « moins haut que », minder nieuw « moins récent que »). L'égalité s'exprime par la corrélation zo... als... (zo hoog als een ander « aussi grand qu'un autre »).

Dans quelques rares cas, enfin, on peut remplacer dan par als, comme en allemand, surtout dans la langue parlée.

Le superlatif

Le verbe

Article détaillé : Verbes irréguliers néerlandais.

L'actif

O.T.T.

L'O.T.T. (Onvoltooid Tegenwoordige Tijd) correspond en français à l'indicatif présent.

ex. ik werk - je travaille

O.V.T.

L'O.V.T. (Onvoltooid Verleden Tijd) correspond en français à l'indicatif imparfait.

ex. ik werkte - je travaillais

O.Tk.T.

L'O.Tk.T. (Onvoltooid Toekomende Tijd) correspond en français à l'indicatif futur simple.

ex. ik zal werken - je travaillerai

O.V.Tk.T.

L'O.V.Tk.T. (Onvoltooid Verleden Toekomende Tijd) correspond en français au conditionnel présent.

ex. ik zou werken - je travaillerais

V.T.T.

Le V.T.T. (Voltooid Tegenwoordige Tijd) correspond en français à l'indicatif passé composé. Formation: S+Hebben ou Zijn+C+Participe passe

ex. ik heb gewerkt - j'ai travaillé

V.V.T.

Le V.V.T. (Voltooid Verleden Tijd) correspond en français à l'indicatif plus-que-parfait.

ex. ik had gewerkt - j'avais travaillé

V.Tk.T.

Le V.Tk.T. (Voltooid Toekomende Tijd) correspond en français à l'indicatif futur antérieur.

ex. ik zal gewerkt hebben - j'aurai travaillé

V.V.Tk.T.

Le V.V.Tk.T. (Voltooid Verleden Toekomende Tijd) correspond en français au conditionnel passé.

ex. ik zou gewerkt hebben - j'aurais travaillé

Le passif

En néerlandais, le passif est très souvent utilisé.

Les verbes séparables et inséparables

Zijn et Hebben

Le verbe zijn correspond en français au verbe être. Le verbe hebben correspond en français au verbe avoir.

Les auxiliaires de mode

L'adverbe

L'adverbe du temps

temps adverbe
passé toen
présent nu
futur dan

L'adverbe locatif

Il est utile de comparer ces adverbes avec les pronoms :

type pronom locatif français
personnel het er y, en
demonst. proche dit hier ici
demonst. loin dat daar
interrog. wat? waar? ou?
indeterm. iets ergens quelque part
negatif niets nergens nulle part
general alles overal partout

L'adverbe pronominal

Souvent la combinaison préposition + pronom est remplacée par un adverbe pronominal. On remplace le pronom par un adverbe locatif correspondant et la préposition par sa forme adverbiale (l'adverbe prépositional):

  • van + dit ➪ hiervan
  • in + wat? ➪ waarin?

Pour quelques prépositions la forme adverbiale est différente de la préposition elle-même:

  • met + het ➪ ermee

Il y a aussi des adverbes prépositionaux qui manquent une préposition correspondante:

  • er'af', er'heen'

Quelques prépositions manquent une forme adverbiale, comme via, tijdens.

Les adverbes pronominaux personnels

Ils se composent de er+préposition. S’il y a un ou plusieurs autres complément, les adverbes pronominaux se scindent de la façon suivante : « er » se place en général après le verbe conjugué et la préposition en fin de phrase.

Ex :

het boek ligt op zijn bureau ➪ het boek ligt erop

Le remplacement est obligatoire dans ce cas. La combinaison préposition+ pronom: *op + het n'existe pas.

Malgré tout, les éléments généralement placés en fin de phrase garde cette place :

➪ er + compléments + infinitif(1)/particule séparable(2)/participe passé(3)

Ex :

  1. Hij moest over die zaak met zij vrouw spreken ➪ Hij moest er met zijn vrouw over spreken.
  2. Hij kwam met die boeken naar huis terug ➪ Hij kwam er naar huis mee terug.
  3. Ik heb al op zijn vraag geantwoord ➪ Ik heb er al op geantwoord.

• Le « er » se place :

  • après le verbe conjugué dans une phrase générale
  • après le sujet lorsqu'il y a inversion

Ex :

Gisteren lag zijn broek nog op de stoel ➪ Gisteren lag zijn broek er nog op.

• Lors de la transformation en adverbe, certaines prépositions changent de forme :

  • met ➪ er+mee
  • tot ➪ er+toe
  • naar (direction)➪ er+naartoe
  • van (mouvement descendant) ➪ er+af
  • van et uit (provnance)➪ er+vandaan

• Lorsque l’adverbe doit remplacer une préposition + une personne, on écrit cette même préposition + le pronom adéquat.

Ex :

Vader wacht altijd op moeder ➪ Vader wacht altijd op haar.

Les adverbes pronominaux démonstratifs

  • Ils sont la forme accentuée de l’adverbe pronominal personnel, peuvent également se scinder et se placent souvent en début de phrase simple.
  • Ils se composent de « hier » ou « daar » + préposition.

Ex :

  1. Ze doet het vlees in dit papier
    Hierin doet ze het vlees
    Hier doet ze het vlees in
    Ze doet het vlees hierin

Les adverbes pronominaux interrogatifs

• Ils se composent de « waar »+préposition qui remplace la construction préposition+« wat ». Ils peuvent également se scinder et l'adverbe prépositional se place alors en fin de phrase.

  • hij lacht erom
  • hij lacht er hartelijk om

• Les éléments qui se placent habituellement en fin de phrase garde cette place :

➪ WAAR + PRÉPOSITION (ou après les compl.) + V + S + COMPL. + INFINITIF(1)/PARTICULE SÉPARABLE(2)/ PARTICIPE PASSÉ(3)

Ex :

  1. Waarop kan hij niet antwoorden ? ➪ waar kan hij niet op antwoorden ?
  2. Waarin heeft ze geld gestopt ? ➪ waar heeft ze geld in gestopt ?
  3. Waarmee komt hij vandaag terug ? ➪ waar komt hij vandaag mee terug ?

Le mot waarom? (pourquoi ?) ne se scinde pas souvent

• Lorsqu’il s’agit de personnes la formation est la suivante : PRÉPOSITION + WIE

Ex :

Op wie wacht vader al lang ?

Les adverbes pronominaux relatifs

• Ils se composent aussi de « waar » + préposition et peuvent également se scinder. Ils s’emploient lorsque l’antécédent est une chose ou un animal.

Ex :

Het huis, waaraan we dachten, was al verkocht.

• Pour une personne, on emploie encore la formation préposition+« wie »

Ex :

De kinderen, op wie de leraar wacht, zijn vrolijk.

Dans ce cas le remplacement pronomimal est consideré un peu impoli, surtout en écriture, mais on l'entends de plus en plus.

Quelques prépositions qui manquent un adverbe doivent utiliser un pronom relatif :

  • Dit was de les tijdens dewelke ik ziek werd

De telles constructions sont à éviter car les pronoms comme dewelke (lequel) sont archaïques.

Les adverbes pronominaux indéfinis, négatifs, généraux

Les pronoms iets, niets, alles se remplacent par ergens, nergens et overal mais les expressions adverbiales formées sont toujours écrites scindées:

hij zit aan alles ➪ hij zit overal aan (il touche tout) (zall spellen s'emploie avec un Y)
ik heb een probleem met iets ➪ ik heb ergens een probleem mee

Er

Syntaxe de la phrase néerlandaise

Organisation formelle de la phrase néerlandaise

Structure de la subordonnée - de bijzin

Quinze verbes spéciaux

Que trouve-t-on en fin de phrase ?

Que trouve-on entre les deux pôles ?

La distribution des adverbes pronominaux

Infinitif direct (sans TE) - infinitif direct (avec TE)

L'infinitif est rejeté en fin de phrase : Ik heb beslist te studeren (j'ai décidé d'étudier) Toujours un te avec le verbe wensen

La négation

GEEN ou NIET

Exemple pour geen :

on dira "geen ,..." au lieu de "niet een ..."

Exemple pour niet :

L'amorce de la phrase

Les constructions spéciales

Sources et références

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Grammaire néerlandaise de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Grammaire Néerlandaise — le contexte de l article peut être trouvé dans les articles suivants : Grammaire et Néerlandais. Sommaire 1 Morphologie 1.1 Le déterminant 1.2 L article 1.2.1 …   Wikipédia en Français

  • Grammaire — La grammaire[1] est l étude systématique des éléments constitutifs d une langue[2]. Par extension, on nomme aussi grammaire un manuel ou un ensemble de documents décrivant des règles grammaticales. Sommaire 1 Grammaire descriptive …   Wikipédia en Français

  • Langue néerlandaise — Néerlandais  Cet article concerne la langue néerlandaise. Pour la nationalité, voir Pays Bas. Néerlandais Nederlands Parlée aux Pays Bas, Belgique (Communauté flamande), Suriname, Aruba, Antilles néerlandaises …   Wikipédia en Français

  • Littérature néerlandaise aux XVIIe et XVIIIe siècles — La littérature néerlandaise aux XVIIe et au XVIIIe siècles comprend l ensemble des œuvres écrites au XVIIe et au XVIIIe siècle par des auteurs des anciens Pays Bas ou de langue néerlandaise. Articles connexes : littérature moyen néerlandaise …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la langue néerlandaise — Les 5 dialectes à la base de la langue néerlandaise. Le néerlandais est une langue germanique occidentale, descendant des dialectes bas allemand comme le frison ou le hollandais. Origines Comme les autres langues indo européennes, le néerlandais… …   Wikipédia en Français

  • Grammairien — Grammaire La grammaire[1] est l étude systématique des éléments constitutifs d une langue[2]. Par extension, on nomme aussi grammaire un manuel ou un ensemble de documents décrivant des règles grammaticales. Sommaire 1 Grammaire descriptive …   Wikipédia en Français

  • Grammatical — Grammaire La grammaire[1] est l étude systématique des éléments constitutifs d une langue[2]. Par extension, on nomme aussi grammaire un manuel ou un ensemble de documents décrivant des règles grammaticales. Sommaire 1 Grammaire descriptive …   Wikipédia en Français

  • Grammaticale — Grammaire La grammaire[1] est l étude systématique des éléments constitutifs d une langue[2]. Par extension, on nomme aussi grammaire un manuel ou un ensemble de documents décrivant des règles grammaticales. Sommaire 1 Grammaire descriptive …   Wikipédia en Français

  • Grammaticaux — Grammaire La grammaire[1] est l étude systématique des éléments constitutifs d une langue[2]. Par extension, on nomme aussi grammaire un manuel ou un ensemble de documents décrivant des règles grammaticales. Sommaire 1 Grammaire descriptive …   Wikipédia en Français

  • Loi grammaticale — Grammaire La grammaire[1] est l étude systématique des éléments constitutifs d une langue[2]. Par extension, on nomme aussi grammaire un manuel ou un ensemble de documents décrivant des règles grammaticales. Sommaire 1 Grammaire descriptive …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.