Golgi

Appareil de Golgi

Human leukocyte, showing golgi - TEM.jpg

L'appareil de Golgi est un organite des cellules biologiques.

Sommaire

Découverte

L'appareil de Golgi fut décrit par Camillo Golgi en 1898. Il observait alors un arrangement particulier de l'appareil réticulé interne. Il nomma cet arrangement en forme de croissant le dictyosome, qui sera plus tard rebaptisé à son nom, en raison de l'importance de ses travaux. Ses recherches à l'époque ont soulevé beaucoup de controverses. La coloration qu'il utilisait pour voir l'appareil réticulé était la coloration à l'argent. Cette méthode peu spécifique laissait croire à la communauté scientifique que les dictyosomes étaient simplement des artefacts.

Composition

L'appareil de Golgi est un organite cellulaire constitué d'un ou plusieurs dictyosomes (en général  : un seul dictyosome dans les cellules animales, et plusieurs dizaines dans les cellules végétales), empilement de saccules membranaires de forme discoïdale et d'un réseau de canalicules appelé réseau trans-golgien (Trans Golgi Network ou TGN). Chaque dictyosome peut être divisé en trois régions fonctionnelles différentes:

  • les saccules de la face cis ou face d'entrée du matériel du réticulum endoplasmique.
  • les saccules de la région médiane.
  • les saccules de la face trans ou face de sortie.

Les différentes parties de l'appareil de Golgi sont identifiées par les colorants suivants:le tétroxyde d'osmium colore le golgi-cis, la dinucléoside diphosphatase colore le golgi-trans et la phosphatase acide colore le réseau trans golgien...

Le fonctionnement

L'appareil de Golgi est le lieu où certaines protéines sont modifiées, notamment par glycosylation, après leur synthèse dans le réticulum au cours de la traduction des molécules d'ARNm- et de l'assemblage des protéoglycanes. L'évolution des composés contenus dans le dictyosome s'effectue de la face cis (cis-Golgi, contenant 70% de protéines, 30% de lipides) à la face trans (trans-Golgi, contenant 60% de protéines, 40% de lipides ) de celui-ci. Les protéines qui composent chacune des régions sont différentes. Un flux rétrograde s'assure de ramener toutes les protéines qui ont été capturées malencontreusement dans les vésicules COP I se dirigeant vers la face cis.

La fonction

L'un des rôles majeurs de l'appareil de Golgi est lié à des phénomènes d'exocytose. Il est le point de passage obligé et régulateur du trafic vésiculaire. Il régule le nombre de vésicules allant à la membrane et participe au renouvellement membranaire. Il entraîne des modifications post-traductionnelles des protéines :

  1. clivage des précurseurs polypeptidique: maturation des protéines
  2. glycosylation (ajout de chaînes glucidiques)
  3. sulfatation
  4. phosphorylation

Des modifications post-traductionnelles effectuées dans l'appareil de Golgi sont essentielles à l'adressage correct des protéines dans la cellule. Par exemple, dans le cis-Golgi, il y a phosphorylation de certains résidus mannose de chaines oligosaccharidiques liées en N- sur les protéines qui aboutit à la présence de mannose-6-phosphate (il s'agit notamment des hydrolases lysosomales). Dans le trans-Golgi, des récepteurs au mannose-6-phosphate concentrent les protéines à mannose-6-phosphate dans des vésicules spécifiques qui sont ensuite adressées aux lysosomes. Les protéines adressés aux lysosomes sont souvent des enzymes lytiques (hydrolases) dangereuses pour la cellule et son environnement, ainsi leur "signalement" par le mannose-6-phosphate dans l'appareil de Golgi évite qu'elles soient excrétées et détruisent les tissus.

La ségrégation des protéines

L'appareil de Golgi assure un contrôle précis sur les protéines qui le quittent. D'abord, il s'assure que les protéines nécessaires au fonctionnement du réticulum endoplasmique seront retournées par un flux rétrograde vers ce dernier. Ces protéines sont marquées par la séquence KDEL ou KKXX selon leur fonction. Le KDEL correspond aux protéines solubles et le KKXX aux protéines membranaires. Certaines protéines comportant la séquence KKXX servent de récepteurs au KDEL et assurent ainsi le flux rétrograde des protéines à KDEL du golgi vers le réticulum endoplasmique.

Ensuite, il existe deux types de sécrétions pour les protéines dans le Golgi. La sécrétion constitutive est généralement dirigée vers la membrane plasmique. Cette sécrétion ne nécessite aucun signal. La sécrétion contrôlée, comme son nom l'indique, nécessite un signal. Ce principe permet de contrôler l'exportation de ces protéines.

le transport golgien

Le transport des protéines du réticulum endoplasmique vers le golgi s'effectue par l'intermédiaire de protéines COP 2. Les transports transgolgiens, c'est-à-dire entre les sacules du golgi, sont réalisés grâce aux protéines COP 1. La sécrétion constitutive, quant à elle, utilise des vésicules à Cavéoline, tandis que la sécrétion régulée se fait par l'intermédiaire de vésicules recouvertes de clathrine.

Image du noyau, du Réticulum endoplasmique et de l'appareil de Golgi
  1. noyau (enveloppe nucléaire)
  2. pore nucléaire
  3. réticulum endoplasmique granuleux (REG)
  4. réticulum endoplasmique lisse (REL)
  5. ribosome sur le REG
  6. protéines transportées
  7. vésicule golgienne
  8. appareil de Golgi
  9. face cis de l'appareil de Golgi
  10. face trans de l'appareil de Golgi
  11. saccules membranaires d'un dictyosome
  • Portail de la biologie Portail de la biologie
Ce document provient de « Appareil de Golgi ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Golgi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • golgi — golgi …   Dictionnaire des rimes

  • Golgi — may refer to the physician Camillo Golgi or one of the structures named after him: *Golgi apparatus (or Golgi complex) *Golgi organ (or Golgi tendon organ) …   Wikipedia

  • Golgi —   [ gɔldʒi], Camillo, italienischer Histologe, * Corteno (Provinz Brescia) 7. 7. 1844, ✝ Pavia 21. 1. 1926; Professor in Siena (1875/76) und anschließend in Pavia; entwickelte zahlreiche neue histologische Färbemethoden und gewann daraufhin… …   Universal-Lexikon

  • Golgi — Golgi, Camilo Golgi, aparato de …   Enciclopedia Universal

  • Golgi — (Camillo) (1843 ou 1844 1926) médecin italien; auteur de travaux histologiques et sur le paludisme. P. Nobel 1906 (avec S. Ramón y Cajal). || Appareil de Golgi: dictyosome …   Encyclopédie Universelle

  • Golgi — Golgi, Camillo, Mediziner, geb. 7. Juli 1844 in Corteno, vollendete seine Studien 1865 in Pavia, wurde daselbst 1875 Professor und noch in demselben Jahr Professor der Anatomie in Siena, 1876 Professor der Histologie in Pavia und 1881 Professor… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Golgi — Camillo …   Scientists

  • GOLGI — orum, locus Cypri Veneri et Cupidini sacer, de quo Catullus. Carm. 36. in Annales volusii, v. 14. quaeque Amathunta, quaeque Golgos. Idem Carm. 64. in Nuptiis Pelei et thetidis, v. 95. Sancte puer, curis hominum quae gaudia misces, Quaeque regis… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Golgi — Camillo Golgi Camillo Golgi (* 7. Juli 1843 oder 1844 in Corteno Golgi, Brescia, Italien; † 21. Januar 1926 in Pavia, Italien) war ein italienischer Mediziner und Physiologe. Er erhielt den Nobelpreis für Medizin im Jahr 1906 gemeinsam mit …   Deutsch Wikipedia

  • Golgi — Camillo, Italian histologist and Nobel laureate, 1843–1926. See G. apparatus, G. complex, G. corpuscle, G. tendon organ, G. internal reticulum, G. zone, G. cells, under cell, G. osmiobichromate fixative, G. stain, G. Mazzoni corpuscle, Holmgrén G …   Medical dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.