Gianni Bugno


Gianni Bugno
Gianni Bugno Icône cycliste
Gianni BUGNO.jpg
Gianni Bugno au prologue du Tour de France 1993
Informations
Nom Bugno
Prénom Gianni
Date de naissance 14 février 1964 (1964-02-14) (47 ans)
Pays Drapeau d'Italie Italie
Équipe pro
1985-1987
1988-1991
1992-1993
1994
1995-1996
1997-1998
Atala
Chateau d'Ax
Gatorade
Polti
MG Technogym
Mapei
Principales victoires
1 grand tour

Jersey pink.svg Tour d'Italie 1990
1 maillot distinctif sur un grand tour
Jersey red.svg Vainqueur par points Tour d'Italie 1990
4 championnats
Arc en ciel.png Champion du monde sur route 1991 et 1992
MaillotItalia.PNG Champion d'Italie 1991 et 1995
3 classiques majeures
Tour des Flandres 1994
Milan-San Remo 1990
Classica San Sebastian 1991

Gianni Bugno, né le 14 février 1964 à Brugg, en Suisse, est un coureur cycliste sur route italien. Professionnel de 1985 à 1998, il a été champion du monde sur route en 1991 et 1992, et vainqueur du Tour d'Italie 1990.

Sommaire

Biographie

La carrière amateur de Gianni Bugno est surtout marquée par de nombreux titres de champion d'Italie sur piste, notamment en poursuite, signe d'un potentiel physique élevé.

Ses débuts professionnels au sein de la modeste équipe Atala le voient s'illustrer assez vite sur les courses du calendrier de son pays comme en attestent ses victoires en 1986 dans le Tour du Frioul, le Tour des Appenins ou le Tour du Piémont.

Rejoignant l'équipe Chateau d'Ax, il s'affirme un peu plus en 1988 par de nombreuses places d'honneur dans des courses plus prestigieuses (2ème du Tour de Lombardie, 2ème de Gand-Wevelgem) mais surtout une victoire d'étape dans le Tour de France à Limoges.

C'est en 1990 que Gianni Bugno connaîtra l'apogée de sa carrière. Dès le début de saison, il s'impose avec maestria dans la classissima Milan-San Remo. Il s'aligne ensuite au départ du Tour d'Italie 1990 où les favoris sont les français Laurent Fignon et Charly Mottet. Bugno remporte le prologue à Bari et endosse le maillot rose qu'il ne quittera plus jusqu'à Milan, raflant au total 3 étapes et le classement par points, seul Mottet sera parvenu à lui montrer une opposition significative en montagne, Fignon et LeMond ayant été inexistants dans l'épreuve. On attend alors beaucoup de Bugno au Tour de France 1990, mais l'étrange déroulement de cette édition où Claudio Chiappucci prend 10 minutes à tous les favoris lors de la première étape la transformera en course poursuite qui tournera à l'avantage de LeMond. Bugno, sans doute inexpérimenté à ce niveau et mal épaulé dans son équipe, parviendra tout de même à gagner l'étape prestigieuse de l'Alpe d'Huez (devant LeMond) et celle de Bordeaux. Il termine l'année avec un nouveau succès en Coupe du Monde avec la Wincanton Classic. Il s'adjugera le classement final de la Coupe du monde 90 de même qu'il terminera cette année au rang de n°1 mondial au classement FICP.

En 1991, la lecture du palmarès suffit à montrer que Bugno réalise une très grande saison mais peut-être pas au niveau où les observateurs l'attendaient. Malgré un titre de champion d'Italie et de champion du monde ou encore une victoire dans la Classica San Sebastian, il ne renouvelle pas son exploit au Giro même s'il empoche trois victoires d'étapes et n'est jamais en mesure de faire plier Miguel Indurain dans un Tour 91 qu'il termine 2ème avec une nouvelle victoire à l'Alpe d'Huez. Il remporte également le classement FICP 1991.

Pour satisfaire ses ambitions et bénéficier d'une équipe plus solide, il favorise le recrutement de Laurent Fignon en 1992 au sein de sa nouvelle formation Gatorade. Bugno se révèle en fait incapable d'assumer le rôle d'un grand leader[1]. Il lâche prise dans l'étape de Sestrières, où Fignon et Rondon étaient pourtant encore à ses côtés, et craque totalement le lendemain vers l'Alpe d'Huez après avoir tenté une échappée suicidaire dès le départ en compagnie d'un Fignon totalement sacrifié. Il terminera troisième de ce Tour de France 1992, sans doute convaincu que cette course est trop grande pour lui. Il sauve sa saison par un deuxième titre consécutif de champion du monde à Benidorm, en Espagne, sur les terres de Miguel Indurain.

A partir de 1993, Gianni Bugno entame un lent déclin. Il échoue lourdement au Tour de France, ne gagne aucune victoire de prestige. Seuls quelques coups d'éclats viendront ponctuer sa fin de carrière jusqu'en 1998, étoffant au passage un peu plus son remarquable palmarès, comme le Tour des Flandres 1994 ou un nouveau titre de Champion d'Italie en 1995. Une fin de carrière assez triste entachée d'affaires[2] pour des faits survenus dans une période trouble du cyclisme alors qu'il était coureur ou lorsqu'il était passé dans l'encadrement de l'équipe Mapei.

Gianni Bugno est le quatrième coureur de l'histoire après Girardengo, Binda et Merckx à remporter le Giro en étant maillot rose de la première à la dernière journée. Il est aussi le seul coureur à s'imposer deux années de suite à l'Alpe d'Huez sur le Tour de France.

Authentique "fuoriclasse" à l'italienne, Bugno pouvait tout gagner. A l'aise dans les épreuves chronométrées, en montagne, redoutable sprinteur, il manquait à Bugno une confiance et un sens tactique qui auraient donné à sa carrière une tout autre dimension[réf. nécessaire].

Palmarès

Récompenses

  • 1er mondial au classement FCIP : 1990, 1991
  • Mendrisio d'Or : 1990
  • San Silvestro d'Oro : 1991
  • Bol Giglio d'Oro : 1991

Résultats sur les grands tours

Tour de France

  • 1988 : 62e du classement général, une victoire d'étape (Limoges)
  • 1989 : 11e du classement général
  • 1990 : 7e du classement général, deux victoires d'étape (Bordeaux-Alpe d'Huez)
  • 1991 : 2e du classement général, une victoire d'étape (Alpe d'Huez)
  • 1992 : 3e du classement général
  • 1993 : 20e du classement général
  • 1994 : non partant 14e étape
  • 1995 : 53e du classement général

Tour d'Italie

  • 1986 : 41e du classement général
  • 1987 : abandon
  • 1988 : abandon 4e étape (fracture de la clavicule)
  • 1989 : 23e du classement général, une victoire d'étape
  • 1990 : vainqueur, 3 victoires d'étape, Jersey violet.svg Vainqueur du classement par points
  • 1991 : 4e du classement général, 3 victoires d'étape
  • 1993 : 18e du classement général
  • 1994 : 8e du classement général, une victoire d'étape
  • 1996 : 29e, une victoire d'étape
  • 1997 : 75e
  • 1998 : 50e

Tour d'Espagne

Notes et références

  1. [Selon Laurent Fignon dans "Nous étions jeunes et insouciants", Grasset, 2009, Page 339]
  2. [1]




Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gianni Bugno de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gianni Bugno — (* 14. Februar 1964 in Brugg, Schweiz) ist ein ehemaliger italienischer Radrennfahrer, der in der ersten Hälfte der 1990er Jahre einer der stärksten Allrounder im Straßenradsport war. Er ist seit Ende 2009 Präsident des Radprofiverbands Cyclist …   Deutsch Wikipedia

  • Gianni Bugno — Bugno, durante una contrarreloj en el Tour de Francia 1993, con el maillot de Campeón del mundo, . Gianni Bugno (nacido el 14 de febrero de 1964 en Brugg, Suiza) fue un ciclista italiano de fondo en carretera, profesional desde 1985 hasta 1998.… …   Wikipedia Español

  • Gianni Bugno — (nacido el 14 de febrero de 1964 en Brugg, Suiza) fue un ciclista italiano de fondo en carretera, profesional desde 1985 hasta 1998. Corredor versátil, capaz de despuntar tanto en carreras de un día como por etapas. Durante su época de ciclista… …   Enciclopedia Universal

  • Gianni Bugno — Infobox Cyclist ridername = Gianni Bugno fullname = Gianni Bugno nickname = dateofbirth = birth date and age|1964|02|14 country = ITA currentteam = Retired discipline = Road role = Rider ridertype = amateurteams = amateuryears = proyears =… …   Wikipedia

  • Gianni — ist ein italienischer männlicher Vorname. Er ist die Kurzform von Giovanni, der dem deutschen Vornamen Johannes entspricht.[1] Die weibliche Form des Namens ist Gianna. Gianni kann auch als Familienname auftreten. Inhaltsverzeichnis 1 Bekannte… …   Deutsch Wikipedia

  • Gianni Motta — Gianni Motta …   Wikipédia en Français

  • Bugno — ist ein polnischer Ortsname: Bugno (Szczecinek), Stadtbezirk von Szczecinek in der Woiwodschaft Westpommern (Bügen, Kreis Neustettin/Pommern) ein italienischer Familienname: Gianni Bugno (* 1964), italienischer Radrennfahrer Diese Seite ist eine …   Deutsch Wikipedia

  • Gianni Motta — (* 13. März 1943 in Cassano d’Adda) ist ein ehemaliger italienischer Radrennfahrer. Seine Profikarriere begann er 1964. Seine größten Erfolge waren der Gewinn der Gesamtwertung des Giro d’Italia 1966, der Lombardei Rundfahrt 1964, der Tour de… …   Deutsch Wikipedia

  • Gianni — es un nombre italiano, equivalente al español Juan. Personas con el nombre Gianni Gianni Bugno, ciclista italiano. Gianni Rivera, futbolista italiano. Gianni Versace, diseñador de moda italiano. Esta página …   Wikipedia Español

  • Gianni — Infobox Given Name Revised name = Gianni imagesize= caption= pronunciation= gender = Male meaning = Italian form of John, derived from the Hebrew Yohanan ( God is gracious , God is merciful ) region = Italian origin = related names = footnotes =… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.