Giambattista Vico

Giambattista Vico
Philosophe italien
XVIIe siècle-XVIIIe siècle
Giovan Battista Vico.jpg

Naissance 23 juin 1668 à Naples
Décès 23 janvier 1744 (à 75 ans)
École/tradition Précurseur du constructivisme épistémologique
Principaux intérêts Épistémologie, histoire, mythologie, religion, poésie, rhétorique, pédagogie
Œuvres principales La Science Nouvelle
Influencé par Varron, Cicéron, Lucrèce, Tacite, Augustin d'Hippone, Thomas d'Aquin, Ficin, Suárez, Grotius, Bacon, Malebranche, Leibniz
A influencé De Maistre, Rosmini, Gioberti, Jules Michelet, Benedetto Croce, Giovanni Gentile, Umberto Eco, Jean-Louis Le Moigne

Giambattista Vico ou Giovanni Battista Vico, né le 23 juin 1668 à Naples où il est mort le 23 janvier 1744, est un philosophe italien, précurseur de la philosophie de l'histoire.

Sommaire

Biographie

Fils d’un libraire pauvre avec huit enfants à charge, il fait, selon ses dires (Vie de Giambattista Vico écrite par lui-même, 1728), des études assez décousues à la suite d'une chute qui lui cause une fracture du crâne qui le laisse introverti et mélancolique. Même s'il a étudié la philosophie au collège des Jésuites à Naples, il se plaît à se définir comme un autodidacte. D'abord précepteur, puis professeur de rhétorique à l'université de Naples de 1699 à 1741, il est, de 1735 à sa mort, historiographe auprès de Charles III, roi de Naples.

Philosophie

Historicisme contre cartésianisme

Vico est un farouche opposant du cartésianisme (La méthode des études de notre temps, 1708) et se propose d'élaborer une approche plus humaniste de l'homme et des savoirs (De l'antique sagesse de l'Italie, 1710). Son ouvrage majeur est Principi di scienza nuova d’intorno alla comune natura delle nazioni (« La Science nouvelle », 1725, multiples modifications jusqu'en 1744).

Vico y expose une théorie cyclique (« corsi et ricorsi ») de l’histoire selon laquelle les sociétés humaines progressent à travers une série de phases allant de la barbarie à la civilisation pour retourner à la barbarie.

  • La première phase, l’« âge des dieux » est celle de l’émergence de la religion, de la famille et d’autres institutions de base ;
  • la deuxième phase, l’« âge des héros » : le peuple est maintenu sous le joug d’une classe dominante de nobles ;
  • la troisième phase, l’« âge des hommes » : le peuple s’insurge et conquiert l’égalité, processus qui marque cependant le début de la désintégration de la société.

L’influence de Vico, reconnu de son vivant plutôt comme philologue que pour son système philosophique, se mesure surtout au début du XIXe siècle, lorsque Jules Michelet publie ses Principes de la philosophie de l’histoire (1835), et qu'il traduit et présente Vico comme un philosophe de l’histoire. Il en donne une lecture romantique. Son influence sera aussi considérable sur les idéalistes italiens Benedetto Croce et Giovanni Gentile, mais également sur le théoricien du syndicalisme révolutionnaire Georges Sorel. Bien qu'il n'ait pas été, à proprement parler, un historiciste, ceux-ci – Isaiah Berlin ou Hayden White) ont souvent attiré l'attention sur lui.

Le constructivisme épistémologique

Vico est en outre considéré comme une référence pour l'épistémologie constructiviste, Ernst von Glasersfeld le qualifiant de « premier vrai constructiviste » (dans An Introduction to Radical Constructivism)[1]. Jean-Louis Le Moigne, dans la partie historique du Que sais-je consacré aux « épistémologies constructivistes »[2], parle des « trois V du constructivisme » : Léonard de Vinci, Giambattista Vico et Paul Valéry.

Sémiologie de la métaphore

Sa théorie de la métaphore, présentée dans la partie de la Science Nouvelle qui traite de la poésie (« De la logique poétique »), a influencé la propre sémiologie de la métaphore d'Umberto Eco. Ce dernier consacre un paragraphe à Vico dans Sémiotique et philosophie du langage[3]. Selon Eco, la théorie de la métaphore de Vico est rationaliste, dans la lignée d'Aristote qui définit la métaphore comme une analogie rapprochant deux objets sémantiques en apparence opposés[4], enrichissant ainsi l'encyclopédie culturelle sous-jacente au langage. « Rationaliste » s'oppose chez Eco au courant « déconstructionniste », dont le premier représentant est Jacques Derrida. Cette dernière approche, toujours selon Eco, et contrairement au rationalisme d'Aristote et de Vico, prétend qu'il est impossible d'unifier une métaphore en une analogie réglée, et que les métaphores se produisent au hasard et à l'infini, déréglant l'ensemble du langage et du domaine du sens.

Notes

  1. En français Une introduction au contructivisme radical. C'est l'un des articles de l'ouvrage collectif L'invention de la réalité réalisé sous la direction de Paul Watzlawick (ISBN 9782020294522).
  2. Publié aux éditions PUF, 2007. Voir le chapitre III, pp.53-55 et p.58.
  3. Chapitre III : « Métaphore et sémiosis », éd. PUF, 2006, p. 166.
  4. Cf. Aristote, Poétique, ch. 21-22.

Citations

  • Verum ipsum factum (« Le vrai est le faire même »).
  • Verum et factum convertuntur (« Le vrai et le fait sont convertibles »).

De antiquissima Italorum sapientia, liv. I, ch. 1.

Œuvres en traduction française

Œuvres principales:

  • De l’antique sagesse de l’Italie, trad. de Jules Michelet, présentation et notes par Bruno Pinchard, Paris, Garnier-Flammarion, 1993.
  • La Science Nouvelle (1725), Gallimard, Tel, 1993.
  • La Science nouvelle (1744), Fayard, L'Esprit de la Cité, traduit et présenté par Alain Pons, Paris, 2001.
  • Vie de Giambattista Vico écrite par lui-même, trad. de Jules Michelet, revue, corrigée et présentée par Davide Luglio, Paris, Allia, 2004, 190 p. (ISBN 2-84485-111-8).

Œuvres mineures :

  • De la méthode des études de notre temps (De nostris tempore sudiorum ratione), 1708 traduction du texte intégral avec présentation par Alain Pons (sur le site de MCXAPC)
  • Origine de la poésie et du droit (traduction du De constantia jurisprudentis), traduit par C.Henri et A. Henry, introduction par Jean-Louis Schefer, Paris, Café Clima, 1983.
  • Sentiments d’un désespéré, présentation et traduction par Alain Pons, in Poésie, n° 27, Paris, 1983.
  • Vici Vindiciae, traduit du latin par D. Luglio et B. Perigot, présentation et notes par D. Luglio, Paris, Allia, 2004.

Bibliographie

Lien externe

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Giambattista Vico de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Giambattista Vico — Born Giovanni Battista Vico 23 June 1668(1668 06 23) Naples, Kingdom of Naples Died 23 January 1744( …   Wikipedia

  • Giambattista Vico — Giovanni Battista („Giambattista“) Vico (* 23. Juni 1668 in Neapel; † 23. Januar 1744 ebenda) war ein italienischer Geschichts und Rechtsphilosoph, der das Feld des Auf und Niedergangs ganzer Zivilisationen zukunftsweisend bearbeitete …   Deutsch Wikipedia

  • Giambattista Vico — Giambattista Vico. Giambattista Vico, Giambattista Vigo o Giovanbattista Vico (23 de junio de 1668 23 de enero de 1744), fue un abogado, filósofo de la historia y protosociólogo [cita requerida] napolitano. Notable por su concepto de verdad …   Wikipedia Español

  • Giambattista Vico — o Giovanbattista Vico (1668 1744). Abogado napolitano fue un filósofo de la historia italiano. A pesar de su origen humilde (era hijo de un librero) estudió la carrera de derecho y fue profesor de retórica durante más de cuarenta años. Se propuso …   Enciclopedia Universal

  • Vico, Giambattista — Giambattista Vico Antonio Pérez Ramos Faire, c’est se faire. S.Mallarmé Giambattista Vico’s (1688–1744) contribution to the history of western thought is both difficult to identify and still harder to evaluate. So much so that the overall… …   History of philosophy

  • VICO (G.) — La place de Vico est difficile à assigner. Longtemps ignoré ou méconnu, il n’a été réhabilité qu’au prix de bien des équivoques, et ce Jean Baptiste semble condamné au rôle d’éternel «précurseur». Précurseur de la philosophie romantique de… …   Encyclopédie Universelle

  • Vico — ist der Name folgender Orte: Vico (Korsika), eine französische Gemeinde im Westen von Korsika Vico Canavese, eine italienische Gemeinde in der Provinz Turin Vico Equense, eine italienische Gemeinde in der Provinz Neapel Vico del Gargano, eine… …   Deutsch Wikipedia

  • Vico (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. {{{image}}}   Sigles d une seule lettre   Sigles de deux lettres   Sigles de trois lettres …   Wikipédia en Français

  • Vico — or de Vico may refer to: Francesco de Vico, Italian astronomer Francesco Vico, Baroque painter from Milan Giambattista Vico, Italian philosopher, historian, and jurist Prefetti di Vico, Italian noble family Vico, Corse du Sud, a French commune… …   Wikipedia

  • Vico — [vē′kō̂] Giovanni Battista [jō̂ vän′nē bät tēs′tä] (also called Giambattista Vico) 1668 1744; It. philosopher …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.