Germano-balte

ÔĽŅ
Germano-balte

Germano-Baltes

Germano-Baltes
Populations significatives par régions
Lettonie Lettonie 3 300
Estonie Estonie 1 900
Lituanie Lituanie 2 000
Population totale
Langue(s)
Allemand
Religion(s)

Les Germano-Baltes (Deutschbalten ou Baltendeutsche en allemand) sont des populations de langue allemande installées dans les pays baltiques et notamment en Estonie et en Lettonie (ainsi qu'en Courlande). La plupart ont quitté cette région après la Seconde Guerre mondiale et ont été réinstallés en Allemagne. Ce fut alors la fin de 700 ans de présence germano-balte dans ces pays.

Ils restent aujourd'hui 3 300 Germano-Baltes en Lettonie (0,16% de la population) et 1 900 en Estonie (0,14%).

Bien que la Lituanie n'ait pas connu la domination des barons baltes, les 2 000 allemands lituaniens peuvent √™tre consid√©r√© comme des Germano-Baltes.

Depuis l'ind√©pendance des deux pays (1991), certains descendants des anciens propri√©taires ont rachet√© les patrimoines (notamment les ch√Ęteaux) et se sont install√©s l√†-bas.

Sommaire

Histoire

Moyen √āge

Au XIIe si√®cle, la colonisation germanique commence dans les pays baltes avec l'arriv√©e de missionnaires et de commer√ßants dans les r√©gions c√īti√®res peupl√©es de pa√Įens d'origine balte ou finno-ougriennes (Livoniens et Estoniens). C'est le d√©but des croisades nordiques qui ne se terminera qu'en 1227 pour ce qui concerne la Livonie.

En 1184, la premi√®re √©glise est construite et en 1199, Albert de Buxhoeveden est nomm√© √©v√™que de Livonie et il fonde Rńęga en 1201. D√®s la fin de la conqu√™te du pays par les chevaliers Porte-Glaive en 1227, la majorit√© de la population urbaine est compos√©e de germaniques au sens large (Allemands √† Rńęga et Klaipeda; Danois √† Reval) tandis que les campagnes restent tr√®s majoritairement baltes et pa√Įennes (de mani√®re officieuse plusieurs si√®cles apr√®s les croisades).

Cependant le maintien de leurs possessions est difficile √† r√©aliser, d√®s 1236, les Porte-Glaive sont vaincus par les Samogitiens et les S√©migaliens qui s'√©taient alli√©s contre l'envahisseur. Leur second grand-ma√ģtre est tu√©. Tant bien que mal, avec l'aide des chevaliers teutoniques, crois√©s install√©s en Prusse, ils soumettent la Livonie et incorporent l'Estonie danoise (1346).

√Čpoque contemporaine

Au XVIe si√®cle, l'ordre se convertit au luth√©rianisme.

En 1561, devant les menaces suédoise et russe, les chevaliers allemands appellent la Pologne, leur ancien ennemi, à leur aide. Cette dernière sort vainqueur de la guerre de Livonie et annexe la province. Un duché de Courlande, vassal de la Pologne, est créé pour le compte des chevaliers allemands mais la guerre a tué beaucoup d'Allemands, notamment à Riga.

Le peuplement allemand se d√©veloppe √† partir de la Courlande et de la S√©migalie (o√Ļ l'allemand √©tait la langue officielle avec le curonien), notamment par la cr√©ation de plusieurs villes. Le duch√© atteint son apog√©e sous Jacob Kettler qui entreprend la colonisation par des colons courlandais et allemands de la Gambie et de Tobago. Cette tentative √©chouera en raison de la guerre avec la Su√®de et de l'incapacit√© de son successeur.

Apr√®s 1721, Riga, entretemps repeupl√©e d'Allemands, est annex√© par la Russie et apr√®s 1795, la Courlande subit le m√™me sort. Cependant, les Allemands profitent de cette p√©riode car le Tzar donne √† des Germano-baltes, l'administration de la r√©gion et maintient leurs terres, ce qui fait d'eux une partie des privil√©gi√©s du r√©gime. Il existe √©galement un nombre important d'intellectuels et de commer√ßants √† Riga, o√Ļ ils repr√©sentent 42.9% de la population en 1867.

Cependant apr√®s 1917, avec la chute de la monarchie, le triomphe des Rouges dans la guerre civile russe (o√Ļ les Allemands ont tent√© de se rattacher √† l'Empire allemand) et l'ind√©pendance des pays baltes, la p√©riode de grandeur s'ach√®ve. La r√©forme agraire entreprise par les gouvernements baltes prive les barons baltes de leurs terres et un certain nombre √©migre en Allemagne.

Cependant, une majorité reste. En 1935, ils représentent environ 3,19% de la population (4e nationalité après les Lettons, les Russes et les Juifs) mais plus de 8% de la population de Courlande et on peut rajouter les 4.8% de Juifs qui parlaient le yiddish, une langue germanique.

Cependant au lieu de s'allier avec ces derniers, la communauté s'isole et une partie s'affilie avec le mouvement nazi qui a pris le pouvoir en Allemagne.

Ils sont √©chang√©s lors du pacte germano-sovi√©tique de 1939 qui place les pays baltes sous giron sovi√©tique. R√©install√©s apr√®s la conqu√™te nazie de la r√©gion entre juillet et ao√Ľt 1941, soit peu de temps apr√®s le d√©clenchement de l'op√©ration Barbarossa. Entre fin 1944 et d√©but 1945, ils sont contraints √† l'√©vacuation sous peine de d√©portation dans les goulags sovi√©tiques.

Colonisation germanique dans les pays baltes

Depuis 1170, les zones de peuplement se situent sur les terres suivantes (d√©nomination allemande) :

Personnalités

Voir aussi


  • Portail de l‚ÄôAllemagne Portail de l‚ÄôAllemagne
  • Portail des pays baltes Portail des pays baltes
Ce document provient de ¬ę Germano-Baltes ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Germano-balte de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Germano-Baltes ‚ÄĒ couleurs baltes Populations Populations significatives par r√©gions ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Germano-baltes ‚ÄĒ Populations significatives par r√©gions  Lettoni ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • BALTE (MYTHOLOGIE) ‚ÄĒ Peut √™tre les Baltes formaient ils, √† l‚Äôorigine, une communaut√© avec les Slaves, ce qui rendrait compte de nombreux d√©tails de leurs croyances. Mais, qu‚Äôil s‚Äôagisse des Pruth√®nes, √©tablis en Prusse, de l‚Äôembouchure de la Vistule √† l‚Äôactuelle… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Duch√© balte uni ‚ÄĒ Vereinigtes baltisches Herzogtum de ApvienotńĀ Baltijas hercogiste lv 1918 ‚Äď 1918 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Pays balte ‚ÄĒ Pays baltes On appelle pays baltes trois pays de l est de la mer Baltique : l Estonie, la Lettonie, la Lituanie. Certains [Qui ?] pr√©conisent l usage (non officiel) du terme ¬ę pays baltiques ¬Ľ, car √† l origine l ensemble… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Voie balte ‚ÄĒ La Voie balte prise en Lettonie √† proximit√© de la fronti√®re avec la Lituanie ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Histoire de l'Estonie ‚ÄĒ De haut en bas et de gauche √† droite : 1 La forteresse de Narva fait face √† celle d‚ÄôIvangorod c√īt√© russe 2 Friedrich Faehlmann (1839) fondateur de la Soci√©t√© savante estonienne 3 Jaan Tonisson (1868 1941?) un des fondateurs de l‚Äô√Čtat… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Histoire de la Lettonie ‚ÄĒ Peuples fenniques Peuples baltes √āge des Vikings Croisades baltes Chevaliers Porte Glaive Livonie Conf√©d√©ration livonienne Guerre de Livonie Duch√© de Courlande Empire colonial courlandais Gouvernement de Livonie Gouvernement de ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Centre Historique De Tallinn ‚ÄĒ Tallinn  Pour l‚Äôarticle homophone, voir Talin. Tallinn ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Centre historique de Tallinn ‚ÄĒ Tallinn  Pour l‚Äôarticle homophone, voir Talin. Tallinn ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.