Gerhard Richter


Gerhard Richter
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richter.
Gerhard Richter
Gerhard Richter à Düsseldorf en 2005
Gerhard Richter à Düsseldorf en 2005

Naissance 9 février 1932
Dresde, Allemagne
Nationalité Allemand
Activité(s) Artiste peintre
Formation Académie des Beaux-arts de Dresde
Œuvres réputées Akt auf einer Treppe
Abstraktes Bild
Spiegel
Récompenses prix Arnold Bode à la Documenta de Cassel
prix Oskar Kokoschka
Prix Wolf des Arts
Praemium Imperiale

Gerhard Richter, né à Dresde[1] le 9 février 1932, est un artiste peintre allemand dont l'œuvre est reconnue, depuis les années 1980, « comme une expérience artistique inédite et remarquable[2] ». Peintre polymorphe, il aborde tantôt des sujets figuratifs, tantôt produit des œuvres abstraites.

Sommaire

Biographie

Après une formation initiale de peintre, il est admis à l’Académie des Beaux-arts de Dresde à sa seconde candidature où il obtient une maîtrise, diplôme qui lui permet de bénéficier d’un atelier pour trois ans. Son intérêt pour la peinture abstraite, Jackson Pollock et Lucio Fontana en particulier, motive son passage à l’Ouest. Finalement établi à Düsseldorf, il est l’élève de Karl-Otto Götz et rencontre Sigmar Polke, Blinky Palermo et le futur galeriste Konrad Fischer-Lueg.

Gerarh Richter par Lothar Wolleh vers 1970

Il peint la première œuvre de son catalogue en 1962 : Tisch (« Table »), une huile peinte d’après une photographie de presse. À la fois photographe du quotidien et peintre, il reproduit sur la toile les sujets de ses photos. Paysages, natures mortes et scènes intimes parsèment ainsi une œuvre par ailleurs essentiellement constituée d’œuvres abstraites qu’il nomme, invariablement, Abstraktes Bild (« Toile abstraite »). Les sources documentaires du travail de Gerhard Richter : les photos de presse, ses propres photos, les clichés d'amateur qu'il collectionne, ont été réunis pour former un atlas exposé pour la première fois en 1972.

Parallèlement à ses expositions personnelles, il exerce une activité de professeur dans plusieurs écoles d’Art, notamment à Hambourg, Düsseldorf ou Halifax (Nouvelle-Écosse, Canada) et reçoit de nombreuses récompenses dont le Junger Western Art à Recklinghausen en 1967, le prix Arnold Bode à la Documenta de Cassel en 1981, le prix Oskar Kokoschka à Vienne en 1985, le Prix Wolf des Arts en Israël en 1994/95 et le Praemium Imperiale au Japon en 1997.

En 1957, son premier mariage l’unit à Marianne Eufinger, la future Ema de son Akt auf einer Treppe (Nu dans l'escalier, référence au célèbre Nu descendant un escalier de Marcel Duchamp). Sa fille Betty, née en 1966, aura trois toiles à son prénom : deux peintes en 1977 (deux gros plans de visage) et une en 1988 (la tête tournée).

Deuxième mariage en 1982 avec la sculpteuse Isa Genzken, sujet de deux portraits en 1990 (Isa).

Il se marie enfin en 1995 avec Sabine Moritz qui donnera naissance à leur fils Moritz, la même année ; tous deux seront les modèles de la série S. mit Kind (S. avec enfant). Enfin, il peindra son seul autoportrait connu en 1996, Selbstportrait.

Il vit et travaille désormais à Cologne.

Citations

  • « J’ai une santé moyenne, une taille moyenne (1,72 m), je suis moyennement beau. Si j'évoque ceci, c’est parce qu’il faut avoir ces qualités pour pouvoir peindre de bons tableaux. » (in Texte de l'exposition avec Sigmar Polke, 1966)
  • « Mes tableaux sont sans objet ; mais comme tout objet, ils sont l’objet d’eux-mêmes. Ils n’ont par conséquent ni contenu, ni signification, ni sens ; ils sont comme les choses, les arbres, les animaux, les hommes ou les jours qui, eux aussi n’ont ni raison d’être, ni fin, ni but. Voilà quel est l’enjeu. (Mais il y a quand même de bons et de mauvais tableaux.) » (in Notes, 1984)
  • « Les toiles abstraites mettent en évidence une méthode : ne pas avoir de sujet, ne pas calculer, mais développer, faire naître. » (in Notes, 1985)
  • « Nous avons plus d'une douzaine d'écoles en Allemagne Fédérale. Elles sont parasitées par les pires artistes allemands qui alimentent leur coterie grâce à un système incestueux et ennuyeux. Ces prétendus artistes, incapables de gagner leur croûte, y sont nommés professeurs, dotés d'ateliers, avec tout le prestige et l'argent que cela implique. Ils ne se contentent pas de cultiver et de répandre la sottise, d'en rebattre les oreilles aux étudiants, ils s'arrangent pour que chaque élève et tout nouveau collègue stagne en deçà du niveau le plus bas. Ils peuvent ainsi rester eux-mêmes dans leur moisissure confinée sans être mis en danger. » (in Notes, 08/06/1983)

Œuvre

Expositions (sélection)

Publications

  • Septembre Une peinture d'histoire de Gerhard Richter, Robert Storr, ed La Différence, 2011, 96 p.

Références

Notes

  1. Site officiel de Gerhard Richter, Biographie (langue (en) ou (de)) lire en ligne (consulté le 1er juin 2010).
  2. Site musée de Grenoble, exposition temporaire : Richter en France 7 mars - 1er juin 2009 lire en ligne (consulté le 1er juin 2010).
  3. Site exporevue, Rétrospective picturale de Gerhard Richter, par Sophie Richard, Düsseldorf, avril 2005. « Depuis plus de 10 ans, aucun musée européen n'avait consacré une exposition d'envergure à cet artiste allemand qui, depuis les années soixante, réinvente sans cesse la peinture » lire en ligne (consulté le 1er juin 2010)..
  4. a et b Site La Croix, la peinture élégiaque de Gerhard Richter lire en ligne (consulté le 1er juin 2010).

Bibliographie

  • Dictionnaire Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres,sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays, vol. 11, éditions Gründ, janvier 1999, 13440 p. (ISBN 2700030214), p. 672-674 
  • Bruno Eble, Gerhard Richter : la surface du regard, L'Harmattan, 2006 (ISBN 9782296015272), 237 p.
  • Eiger Dietmar, Gerhard Richter, monographie, Hazan, 2010, 340 p. (présentation éditeur).
  • Gerhard Richter : exposition , 1er février - 21 mars 1977, Centre national d'art et de culture Georges Pompidou, Musée national d'art moderne, illustré par Gerhard Richter, édition du musée, 1977 (ISBN 9782858500291), 73 p.

Articles

  • Erik Verhagen, « Bête comme un peintre. Les portraits de famille de Gerhard Richter », in Cahiers du Musée national d'art moderne, n° 90, janvier 2005, pp. 42-60.
  • Sabine Ginoux, « La peinture élégiaque de Gerhard Richter », in La Croix, 27 février 2008.
  • Erik Verhagen, « Gerhard Richter. Doute, désespoir et destruction », in Art Press, avril 2008, pp. 34-40.
  • Erik Verhagen, « Gerhard Richter Photographies peintes », in Art Press, avril 2009, p. 75.

Liens internes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gerhard Richter de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gerhard Richter — fotografiert von Lothar Wolleh Gerhard Richter (* 9. Februar 1932 in Dresden) ist ein deutscher Maler, Bildhauer und Fotograf. Er war von 1971 bis 1993 Professor für Malerei an der Kunstakademie Düsseldorf …   Deutsch Wikipedia

  • Gerhard Richter — h. 1970, fotografía de Lothar Wolleh …   Wikipedia Español

  • Gerhard Richter — Infobox Artist bgcolour = silver name = Gerhard Richter imagesize = 140px caption = Gerhard Richter, 2005 birthdate = Birth date and age|1932|2|9|mf=y location = Dresden, Germany nationality = DEU field = Painting training = Dresden Art Academy,… …   Wikipedia

  • Gerhard Richter-Bernburg — Gerhard Richter Bernburg, auch Gerhard Richter, (* 22. Februar 1907 in Kassel; † 8. März 1990) war ein deutscher Geologe. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Schriften 3 Literatur 4 …   Deutsch Wikipedia

  • Archives Gerhard Richter — Les Archives Gerhard Richter furent érigées à l initiative des Collections Nationales de Dresde. Cette institution a vu le jour, entre autres grâce à l’aide de Gerhard Richter lui même, en 2005 et travaille en étroite collaboration avec le studio …   Wikipédia en Français

  • Richter-Fenster (Kölner Dom) — Richter Fenster im Südquerhaus. Außenansicht. Die Richter Fenster sind vom Kölner Künstler Gerhard Richter entworfene Fenster, die im Südquerhaus des Kölner Doms am 25. August 2007 mit einer Messe eingeweiht wurden. Die abstrakte Ausführung wurde …   Deutsch Wikipedia

  • Richter-Fenster — im Südquerhaus. Außenansicht bei Nacht. Das Richter Fenster ist das vom Kölner Künstler Gerhard Richter entworfene Südquerhausfenster des Kölner Doms. Auf einer Fensterfläche von 113 m² wurden 11.263 Farbquadrate in 72 Farben mit den Maßen 9,6 cm …   Deutsch Wikipedia

  • RICHTER (G.) — RICHTER GERHARD (1932 ) Né en 1932, Gerhard Richter entreprend en 1952 des études de peinture à l’Académie des beaux arts de Dresde, sa ville natale. C’est à la Documenta II de Cassel (1959) qu’il découvre la peinture de Jackson Pollock et de… …   Encyclopédie Universelle

  • Gerhard I. — Gerhard (auch: Gerhardt, abgekürzt: Gerd, Gert) ist ein männlicher Vorname und kommt auch als Familienname vor. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung des Namens 2 Namenstag 3 Varianten 4 Bekannte Namensträger …   Deutsch Wikipedia

  • Gerhard II. — Gerhard (auch: Gerhardt, abgekürzt: Gerd, Gert) ist ein männlicher Vorname und kommt auch als Familienname vor. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung des Namens 2 Namenstag 3 Varianten 4 Bekannte Namensträger …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.