Gerard Longuet

ÔĽŅ
Gerard Longuet

Gérard Longuet

Gérard Longuet
Defaut.svg
Président du groupe UMP au Sénat
Actuellement en fonction
Depuis le 7 juillet 2009
Prédécesseur(s) Henri de Raincourt
Sénateur de la Meuse
Actuellement en fonction
Depuis le 1er octobre 2001
√Člection 23 septembre 2001
Ministre de l'Industrie, des Postes et Télécommunications et du Commerce extérieur
29 mars 1993 - 14 octobre 1994
Président(s) François Mitterrand
Gouvernement(s) √Čdouard Balladur
Prédécesseur(s) Dominique Strauss-Kahn
Successeur(s) José Rossi
Ministre chargé des Postes et Télécommunications
Secr√©taire d'√Čtat jusqu'au 19 ao√Ľt 1986
20 mars 1986 - 10 mai 1988
Président(s) François Mitterrand
Gouvernement(s) Jacques Chirac II
Prédécesseur(s) Louis Mexandeau
Successeur(s) Paul Quilès
Député de la 1re circonscription de la Meuse
Uniquement du département de la Meuse en 1986
(scrutin proportionnel)
3 avril 1978 - 22 mai 1981
23 juin 1988 - 1er avril 1993
Biographie
Nom de naissance Gérard Edmond Jacques Longuet
Date de naissance 24 f√©vrier 1946 (63 ans)
Lieu de naissance Drapeau de la France Neuilly-sur-Seine
Nationalité Française
Parti politique UMP
Dipl√īm√©(e) de IEP de Paris
ENA
Profession Fonctionnaire

G√©rard Longuet, n√© le 24 f√©vrier 1946 √† Neuilly-sur-Seine, est un administrateur civil et un homme politique fran√ßais.

Ancien ministre, ancien député de la Meuse et sénateur depuis 2001, il est président du groupe UMP depuis 2009. Libéral, Gérard Longuet est vice-président du mouvement Les réformateurs au sein de l'UMP.

Sommaire

Biographie

Vie familiale

Fils de Jacques Longuet et Marie-Antoinette Longuet n√©e Laurent, assistante sociale, G√©rard Longuet est mari√© depuis le 28 juillet 1967 √† Brigitte Fossorier. Avocate au barreau de Paris (depuis 1972) et associ√©e fondateur du cabinet LRS Associ√©s, Brigitte Longuet est aussi la sŇďur de Sophie Fossorier, ancienne √©pouse de Vincent Bollor√©.

Le couple a quatre enfants, et habite à Paris et à Revigny-sur-Ornain (Meuse).

√Čtudes et d√©buts en politique

Apr√®s une scolarit√© pass√©e au lyc√©e Henri-IV de Paris, il entame des √©tudes de droit et de lettres. Dipl√īm√© de l'Institut d'√©tudes politiques de Paris et d'√©tudes sup√©rieures (DES) de sciences politiques, il entre √† l'√Čcole nationale d'administration (ENA) en 1971 et en sort en 1973 (promotion Fran√ßois Rabelais).

En 1964, il prend part, en compagnie de son ami Alain Madelin, √† la cr√©ation du mouvement Occident, organisation de militants d'extr√™me droite souvent impliqu√©s dans des affrontements ¬ę muscl√©s ¬Ľ avec leurs homologues d'extr√™me gauche.

En 1967, soup√ßonn√© en sa qualit√© de dirigeant du mouvement d'avoir √©t√© co-instigateur d'une exp√©dition men√©e par Occident contre des √©tudiants d'extr√™me gauche √† l'universit√© de Rouen, il est inculp√© et incarc√©r√©. Il est condamn√© le 12 juillet 1967 √† 1 000 francs d'amende pour complicit√© de ¬ę violence et voies de fait avec armes et pr√©m√©ditation[1]¬Ľ, en m√™me temps qu'Alain Madelin et Patrick Devedjian.

Carrière administrative

Sous-pr√©fet, il est d‚Äôabord directeur des cabinets des pr√©fets de l‚ÄôEure (1973-74), de la Somme (1974-76) et du secr√©taire d‚Äô√Čtat aupr√®s du Premier ministre Raymond Barre (1977-78).

Carrière politique

En 1972, encore étudiant, il rédige le premier programme économique du Front national, créé la même année[2].

En 1978, il est élu député de la Meuse sous les couleurs de l'Union pour la démocratie française-Parti républicain. Il perd son mandat en 1981.

Mandats successifs
  • D√©put√© de la Meuse de 1978 √† 1981 et de 1986 √† 1997
  • Conseiller g√©n√©ral de la Meuse de 1979 √† 1982 de 1998 a 2001
  • Vice-pr√©sident du conseil g√©n√©ral de la Meuse de 1982 √† 1986
  • Conseiller municipal de Bar-le-Duc (1983),
  • D√©put√© europ√©en (liste union de l¬īopposition pour l¬īEurope et la d√©fense des libert√©s) de 1984 √† 1986,
  • Secr√©taire d'√Čtat (mars-ao√Ľt 1986) puis ministre d√©l√©gu√© (1986-88) aupr√®s du ministre de l‚ÄôIndustrie, des P. et T. et du Tourisme, charg√© des P. et T.,
  • D√©l√©gu√© national, charg√© des techniques de communication et nouvelles technologies √† l'UDF (1988-89),
  • Secr√©taire g√©n√©ral (1988-90) puis pr√©sident (1990-95) du Parti r√©publicain,
  • Pr√©sident du conseil r√©gional de Lorraine de 1992 √† 2004
  • Ministre de l'Industrie, des Postes et T√©l√©communications et du Commerce ext√©rieur (1993-94),
  • Pr√©sident de l'Association des r√©gions de France (2002-04)
  • Membre de la D√©mocratie lib√©rale DL, il rejoint l'UMP en 2002 lors de sa fondation et de la dissolution concomitante de DL.
  • 1978-1981 : membre du bureau politique du Parti r√©publicain
  • 1982-1986 : tr√©sorier du Parti r√©publicain
  • 1986-1990 : secr√©taire g√©n√©ral du Parti r√©publicain
  • 1990-1995 : pr√©sident du Parti r√©publicain
  • 1990-1998 : membre du bureau politique de l‚ÄôUDF (vice-pr√©sident)
  • 1998 : vice-pr√©sident de la Nouvelle UDF
  • 2002 : membre du Bureau politique de l‚ÄôUMP
  • 2005 : conseiller politique du pr√©sident de l‚ÄôUMP
Chronologie des partis et de leurs présidents
Républicains
indépendants
Parti
républicain
Démocratie
libérale
1966 1974 1977 1988 1990 1995 1997 2002
Valéry
Giscard d'Estaing
Michel
Poniatowski
Jean-Pierre
Soisson
François
Léotard
Gérard
Longuet
François
Léotard
Alain
Madelin
 
1978 Période UDF 1998
Mandats actuels

Il fut aussi conseiller politique auprès du président de l'UMP Alain Juppé puis Nicolas Sarkozy (2005-2007).

Autres activités
  • Pr√©sident de Herbemont Cesar et Associ√©s (HCA) (1999-2001),
  • Pr√©sident de SKG (depuis 2000),
  • Pr√©sident de Sokrates Group (2002),
  • Pr√©sident de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France‚Äé (AFITF) (depuis 2005),
  • Directeur de collection aux √©ditions France Empire (1995-98).
  • Cr√©ateur et actionnaire √† hauteur de 32 % de la Soci√©t√© de t√©l√©communications SFR (GSM) , sur le mod√®le d'Itineris service identique existant √† France Telecom. (ann√©es 90).[r√©f. n√©cessaire]

Il est nommé membre du Comité pour la réforme des collectivités locales en octobre 2008.

Un proeuropéen favorable au libéralisme

G√©rard Longuet est un homme politique partisan du lib√©ralisme selon les conceptions d√©finies par Adam Smith et aussi un proeurop√©en qui s'est prononc√© en faveur de tous les trait√©s europ√©ens. Pour lui, l'√Čtat doit laisser la place √† l'individu et au march√© au lieu d'intervenir dans de nombreux secteurs de la vie √©conomique et sociale. Il est en faveur du libre-√©change √©conomique et de l'abaissement des taxes douani√®res aux fronti√®res afin que les marchandises puissent circuler librement ce qui est le cas depuis 1992 au sein de l‚ÄôUnion europ√©enne.

Affaires judiciaires

G√©rard Longuet a √©t√© impliqu√© dans plusieurs affaires judiciaires qui l'avaient oblig√© √† d√©missionner du gouvernement d‚Äô√Čdouard Balladur en octobre 1994.[3]

Renvoy√© d'abord devant le tribunal correctionnel pour ¬ę recel d'abus de cr√©dit ¬Ľ dans une affaire concernant la construction de sa villa de Saint-Tropez (Var), il a √©t√© relax√© en premi√®re instance, puis par la cour d'appel de Paris, en novembre 1998.[3]

Poursuivi pour recel de corruption dans l'affaire des marchés publics d'Île-de-France, il a également été relaxé en octobre 2005[4].

Il est mis en examen en 1995 dans l'enquête sur le financement occulte du Parti républicain[5].

Le 14 juillet 2001, √† Nancy, G√©rard Longuet emprunte un sens interdit √† bord d'une Peugeot 607. Il est interpell√© par deux policiers en tenue. S'ensuivent discussions, puis insultes, avant que le contrevenant ne prenne la fuite. Les fonctionnaires notent le num√©ro d'immatriculation du v√©hicule. Puis cherchent son propri√©taire (ils n'avaient pas reconnu Longuet). Ils le trouvent au conseil r√©gional de Lorraine. Le chauffeur de l'assembl√©e locale avoue spontan√©ment les faits, mais les policiers, qui ont par ailleurs porter plainte pour outrage, ne le reconnaissent pas: il est roux et porte une barbe, alors que le chauffard qui les avait insult√©s est brun et imberbe. Le chauffeur finit par se r√©tracter. Il d√©montre qu'il lui √©tait impossible de se trouver √† Nancy le jour de la f√™te nationale, et affirme aux enqu√™teurs : ¬ę J'ai re√ßu l'ordre du directeur de cabinet du pr√©sident du conseil r√©gional d'aller reconna√ģtre les faits au commissariat ¬Ľ. Un ¬ę ordre ¬Ľ destin√© √† couvrir le v√©ritable contrevenant : G√©rard Longuet lui-m√™me[6].
Neuf mois apr√®s les faits, G√©rard Longuet adresse une lettre au procureur de la R√©publique de Nancy, Laurent Le Mesle, dans laquelle il reconna√ģt √™tre l'auteur de l'outrage et des infractions routi√®res. Par retour de courrier, Laurent Le Mesle, devenu conseiller de Jacques Chirac, l'invite √† pr√©senter ses excuses aux fonctionnairex de police ¬ę pour que ceux-ci retirent leur plainte ¬Ľ. Longuet s'ex√©cute, mais les policiers maintiennent leur action, et la justice suit donc son cours. Le tribunal correctionnel de Nancy convoque G√©rard Longuet le 23 octobre 2002. Son conseil, Ma√ģtre G√©rard Michel, produit alors l'√©change √©pistolaire entre Longuet et Le Mesle, et plaide la relaxe de son client. Les policiers victimes √©tant absents, le jugement n'a pu √™tre rendu[6].

Polémique

Le 3 juillet 2008, lors d'une audition par la Commission des finances du S√©nat du ministre de l'Education, Xavier Darcos, qui √©voquait une campagne de sensibilisation de l'Education nationale sur l'homosexualit√©, G√©rard Longuet pr√©sente comme contradictoire la lutte contre l'homophobie et celle contre la p√©dophilie[7]. Le film, r√©alis√© par la cha√ģne Public S√©nat et post√© quatre mois plus tard sur Dailymotion[8], provoque alors une pol√©mique sur le Web. G√©rard Longuet avait tenu ces propos : ¬ę J'avais une question malicieuse, mais je la poserai plus tard... C'√©tait de savoir o√Ļ commen√ßait et o√Ļ s'arr√™tait l'homophobie, mais enfin, √ßa c'est un autre sujet (‚Ķ). C'est extr√™mement r√©jouissant de savoir que l'on promeut en effet des formes nouvelles de sexualit√© dans l'√©cole et qu'on combat en m√™me temps la p√©dophilie‚Ķ Il y a quand m√™me un moment o√Ļ il faut savoir sur quelles valeurs on s'arr√™te... ¬Ľ. Une association LGBT - Couleurs gaies[9] - a imm√©diatement, dans un communiqu√© de presse, demand√© son exclusion de l'UMP pour discours homophobe.

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Fr√©d√©ric Charpier, G√©n√©ration Occident : de l'extr√™me droite √† la droite, √©d. du Seuil, 2005, p. 142.
  2. ‚ÜĎ Renaud D√©ly, Histoire secr√®te du Front national, Grasset
  3. ‚ÜĎ a‚ÄČ et b‚ÄČ G√©rard Longuet au ballon sur infodujour.com, 16 mai 2001. Consult√© le 12 novembre 2008
  4. ‚ÜĎ Pas de prison ferme au proc√®s des march√©s publics sur lci.fr, 26 octobre 2005. Consult√© le 12 novembre 2008
  5. ‚ÜĎ Financement pr√©sum√© occulte du PR: G√©rard Longuet mis en examen sur nouvelobs.com, 23 juin 2008. Consult√© le 12 novembre 2008
  6. ‚ÜĎ a‚ÄČ et b‚ÄČ voir Lib√©ration.fr, le 8 novembre 2002: ¬ę Longuet d√©rape, deux √©lus klaxonnent ¬Ľ[1]
  7. ‚ÜĎ Thibaud Vuitton, Quand G√©rard Longuet (UMP) compare l'homosexualit√© √† la p√©dophilie, in Le Monde, 12/11/2008, extrait en ligne, consult√© le 12/11/2008
  8. ‚ÜĎ Le S√©nateur G√©rard Longuet (3 juillet 2008) sur dailymotion.com, 3 juillet 2008. Consult√© le 12 novembre 2008
  9. ‚ÜĎ couleursgaies.org

Liens externes

Précédé par Gérard Longuet Suivi par
Jean-Marie Rausch
Président du conseil régional de Lorraine
1992 - 2004
Jean-Pierre Masseret
  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de la Lorraine Portail de la Lorraine
Ce document provient de ¬ę G%C3%A9rard Longuet ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gerard Longuet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • G√©rard Longuet ‚ÄĒ (* 24. Februar 1946 in Neuilly sur Seine, Hauts de Seine) ist ein franz√∂sischer Spitzenbeamter und Politiker und wurde am 27. Februar 2011 als Nachfolger von Alain Jupp√© zum 21. franz√∂sischen Verteidigungsminister der V. Republik nominiert.… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • G√©rard Longuet ‚ÄĒ (nacido el 21 de febrero de 1946 en Neuilly sur Seine, Hauts de Seine ) es un pol√≠tico franc√©s conservador. El 27 de febrero de 2011, se convirti√≥ en el nuevo ministro franc√©s de Defensa.[1] ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • G√©rard Longuet ‚ÄĒ (born 21 February 1946) is a French conservative politician, co leader of the UMP, former member of the National Assembly of France, Cabinet Minister, and Member of the European Parliament; currently a member of the Senate of France and a close… ‚Ķ   Wikipedia

  • G√©rard Longuet ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Longuet. G√©rard Longuet G√©rard Longuet, en 2010 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Longuet ‚ÄĒ ist der Familienname folgender Personen: Charles Longuet (1839‚Äď1903), Journalist Christopher Longuet Higgins (1923‚Äď2004), britischer theoretischer Chemiker und Physiker Edgar Longuet (1879‚Äď1950), franz√∂sischer Arzt und Sozialist Fr√©d√©ric Longuet… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Longuet (homonymie) ‚ÄĒ Longuet Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Patronymes Charles Longuet (1839 1903), un socialiste de l international, puis radical. Jean Longuet (1876 1938), un homme politique fran√ßais,… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Gerard Bailly ‚ÄĒ G√©rard Bailly G√©rard Bailly est une personnalit√© politique fran√ßaise, membre du groupe UMP n√© le 28 janvier 1940. Agriculteur de profession, il a √©t√© √©lu s√©nateur du Jura le 23 septembre 2001. Sommaire 1 Autres mandats 2 Anciens mandats ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Longuet ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Patronymes Charles Longuet (1839 1903), un socialiste de l internationale, puis radical, √©poux de Jenny Marx, fille de Karl Marx. Jean Longuet (1876 1938) ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Karl-Jean Longuet ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Longuet. Karl Jean Longuet, sculpteur fran√ßais non figuratif, n√© √† Paris le 10 novembre 1904, mort √† Auray le 20 juillet 1981. Sommaire 1 Biographie ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Karl-jean longuet ‚ÄĒ Karl Jean Longuet, sculpteur fran√ßais non figuratif, n√© √† Paris le 10 novembre 1904, mort √† Paris le 20 juillet en 1981. Sommaire 1 Biographie 2 Jugements 3 Ňíuvres dans les Mus√©es ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.