Gdansk


Gdansk

Gdańsk

Gdańsk
Gdansk flag.svg     POL Gdańsk COA.svg

Gdansk Glowne Miasto.jpg Vieille ville
Pays Pologne Pologne
Voïvodie
Powiat
Gmina
Poméranie

Poland location map.svg
City locator 14.svg
Gdańsk
Latitude
Longitude
54°24' N
18°36' E
Préfixe téléphonique (+48) 58
Code postal
Plaque minéralogique GD
Maire Paweł Adamowicz
Altitudes
- moyenne:
- minimale:
- maximale:
 
 
 
Superficie 262 km²
Population
- Intra muros:
- Densité:
- Agglomération:
461 400 hab.
1 761 hab./km²
1 035 000 hab.
Site internet http://www.gdansk.pl

Gdańsk Prononciation du titre dans sa version originale, Gduńsk en cachoube, Danzig en allemand (d'où Dantzig en français), située sur la mer Baltique, est la 6e ville de Pologne par sa population et la plus grande ville portuaire de ce pays. Entre 1975 et 1998, la ville fut le chef-lieu de la voïvodie de Gdańsk et depuis 1998, Gdańsk est le chef-lieu de la voïvodie de Poméranie.

Sommaire

Histoire

Moyen Âge

Les recherches archéologiques indiquent qu'un bourg de pêcheurs et d'artisans poméraniens, dont sont issus les kachoubes actuels, existe depuis le VIIe siècle. Un château fortifié (grod) y fut construit par les ducs de Poméranie au Xe siècle. Le bourg est fréquenté tôt par des commerçants vikings et allemands. Gduńsk est citée pour la première fois en 997, (Gyddanyzc urbs) dans l'Histoire de la Mission d'Adalbert de Prague, qui essaya en vain d'introduire le christianisme en Poméranie et en Prusse.

Gedania (en latin) obtint le statut de ville avec le droit de Lübeck en 1224. En 1295, elle passa avec sa province sous suzeraineté polonaise. Le 14 novembre 1308, les Chevaliers teutoniques s’emparent de Gdańsk en chassant le duc de Poméranie, massacrent ses habitants et conservent la région. De ce fait même, la ville est annexée à la Prusse-Orientale. Les chevaliers de l'Ordre agrandirent la ville en 1311 et la fortifièrent en 1314.

La population, en plus des Kachoubes, était largement formée de colons allemands : marchands, paysans, moines. C'est un des points d'appui du Drang nach Osten germanique au Moyen Âge. Dantzig adhère a la Hanse en 1310 et elle en était une des principales villes ; lors de la dissolution de la ligue, elle resta unie aux trois villes de Lübeck, Hambourg et Brême (jusqu'au XIXe siècle, on a nommé ces quatre cités les villes hanséatiques). Du XIIIe au XVIIe siècle, c'est une des places les plus importantes pour l'échange des marchandises dans le trafic entre l'Est, le Nord et l'Ouest de l'Europe.

Renaissance et époque moderne

En 1454, elle fut reconquise par les Polonais Entre 1466 et 1793, Gdańsk était une ville libre dans le Royaume de Pologne bien qu'elle eût une population en majorité allemande.

Ayant refusé en 1575 de reconnaître Étienne Bathory, elle eut à soutenir la guerre contre ce monarque, qui s'en empara en 1577. Durant la Guerre de Succession de Pologne, Stanislas Leszczyński, beau-père de Louis XV, s'y réfugia en 1734 et y soutint un siège.

Époque contemporaine

La ville est finalement cédée à la Prusse en 1793. Elle devint la capitale de la Prusse-Occidentale jusqu'en 1920, avec une brève interruption sous Napoléon entre 1807 et 1813. En 1807, le maréchal Lefebvre fit le siège de Gdańsk et s'empara de cette place. Il reçut en récompense le titre de duc de Dantzig.

Par la paix de Tilsitt, conclue la même année, Dantzig fut déclarée ville libre, sous la protection de la Prusse et de la Saxe, mais conserva une garnison française. Les alliés la reprirent en 1813 après un long siège soutenu par Rapp ; elle fut rendue à la Prusse qui en fit le chef-lieu de la Prusse-Occidentale (Westpreussen).

Le Traité de Versailles consécutif à la Première Guerre mondiale fit de Dantzig la ville libre de Dantzig, sous le contrôle de la Société des Nations (1920), contre la volonté de ses habitants à large majorité allemande (96,4 %). En septembre 1939, la Seconde Guerre mondiale commença par le bombardement de la garnison polonaise de Westerplatte, puis Dantzig fut rattachée à l'Allemagne.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la ville fut détruite par l'armée soviétique, la population allemande exterminée ou expulsée, et la ville fut donnée à la Pologne sur l'ordre de Staline avec le consentement de Churchill et de Roosevelt, puis rebaptisée sous le nom polonais de Gdańsk, Entre temps, les bâtiments historiques du centre-ville furent reconstruits, alors que les quartiers nouveaux furent édifiés plus près du littoral de la mer Baltique.

Le port de Gdańsk devint le plus important du pays. En décembre 1970, des ouvriers de Gdańsk ont constitué un syndicat indépendant et se sont révoltés contre les dirigeants communistes. La répression a fait officiellement 44 morts et de nombreux blessés. Le 16 mai 2001, le général Jaruzelski (qui était alors ministre de la Défense) a été accusé d'avoir ordonné aux troupes d'ouvrir le feu sur la foule [1]. Soutenus par leurs collègues de Szczecin et de Silésie, les ouvriers de Gdansk ont réussi à faire changer la mentalité des Polonais par rapport aux dirigeants communistes. En 1980, le syndicat Solidarność et son leader Lech Wałęsa ont conduit une révolte similaire. En 1989, la Pologne est devenue une démocratie, ce qui permit à Gdańsk un développement rapide et l'entrée dans l'économie de marché capitaliste.

Source partielle

« Gdańsk », dans Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang [sous la dir. de], Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878 [détail des éditions]  (Wikisource)

Démographie

Évolution démographique
1900 1910 1925 1939 1946 1960
140 600 170 300 210 300 250 000 118 000 286 900
1970 1975 1980 1994 2002 2008
365 000 421 000 456 700 464 000 460 000 456 913

Communication

  • L'aéroport le plus proche est l'aéroport de Gdańsk

Curiosités

  • Place Solidarność, s’élèvent haut dans le ciel trois croix décorées d’une ancre de marine à la mémoire des grèves de 1970.
  • Gdansk est surnommée la capitale mondiale de l'Ambre[2]

L'horloge astronomique

Au centre de la ville, dans le transept nord de l'immense église Notre-Dame se trouvait l’horloge astronomique. Haute de 14 mètres, elle fut à sa construction la plus grande horloge du monde. Achevée en 1470, elle était composée de deux cadrans : calendrier en bas, cadran astronomique en haut. Elle fut très malheureusement détruite pendant la Seconde Guerre mondiale, mais reconstruite depuis. Elle reste aujourd'hui un objet de curiosité : elle nous donne l'heure, la date, les phases de la lune, et les saints du calendrier.

Religion et lieux de cultes

Archevêché

Jumelages

La ville de Gdańsk est jumelée avec : [3]

Template europe map.png
Point de localisation
Point de localisation
Point de localisation
Point de localisation
Point de localisation
Point de localisation
Point de localisation
Point de localisation
Point de localisation
Point de localisation
Point de localisation
Point de localisation
Point de localisation
Point de localisation
Point de localisation
Point de localisation
Les villes jumelées
avec Gdansk en Europe


Expressions françaises y faisant référence

  • Chocolat de Dantzig : Argent, en référence au cadeau de l'empereur Napoléon au maréchal Lefebvre, duc de Dantzig.
  • Ne pas mourir pour Dantzig, en référence au célèbre article de Marcel Déat, (alors pacifiste, avant de devenir collaborationniste pendant l'Occupation), paru en août 1939 dans L'Œuvre sous le titre : « Faut-il mourir pour Dantzig ? ». En d'autres termes, fallait-il déclarer la guerre à Hitler pour l'empêcher d'annexer Dantzig ? La France et la Grande Bretagne étaient liées avec la Pologne par les traités militaires les obligeant à intervenir militairement en cas d'agression contre l'un d'eux par un pays tiers (il s'agissait en l'occurrence de l'Allemagne). Or, lorsque la Pologne est attaquée par les nazis le 1er septembre 1939, les premiers coups de feu s'abattent sur les installations militaires polonaises du territoire de la Ville Libre de Gdansk. Les Français et les Britanniques tardent à remplir leurs engagements et laissent l'armée polonaise isolée dans son combat. Quand les deux pays déclarent finalement la guerre à l'Allemagne, cela ne se traduit pas en actions concrètes (drôle de guerre). Par la suite il est trop tard pour inverser le cours des évènements. La Pologne est écrasée, la France sera à son tour envahie par les nazis. Cet épisode marque profondément la conscience collective polonaise et met fin à la francophilie traditionnelle des Polonais.

Quartiers

Villes voisines sur le littoral baltique

  • Gdynia : ville portuaire et industrielle
  • Sopot : ville balnéaire

Les trois villes (trójmiasto en polonais) constituent aujourd'hui un complexe urbain de plus d'un million d'habitants dont la zone d'influence comprend les régions voisines non seulement de la Pologne, mais aussi de l'Allemagne.

Photographies

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités

Fils et filles de la ville

Références

Liens externes

Commons-logo.svg


POL województwo pomorskie COA.svg Voïvodie de Poméranie

Villes : Gdańsk | Gdynia | Słupsk | Sopot

Powiats : Powiat de Bytów | Powiat de Chojnice | Powiat de Człuchów | Powiat de Gdynia | Powiat de Kartuzy | Powiat de Kościerzyna | Powiat de Kwidzyn | Powiat de Lębork | Powiat de Malbork | Powiat de Nowy Dwór Gdański | Powiat de Pruszcz Gdański | Powiat de Puck | Powiat de Słupsk | Powiat de Sopot | Powiat de Starogard Gdański | Powiat de Sztum | Powiat de Tczew | Powiat de Wejherowo

  • Portail de la Pologne Portail de la Pologne

Ce document provient de « Gda%C5%84sk ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gdansk de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gdańsk — Héraldique …   Wikipédia en Français

  • GDANSK — (Ger. Danzig), major commercial port in Poland, situated at the estuary of the Vistula on the Baltic. In 1308 the city passed to the Teutonic Order, which prohibited Jewish settlement there. During the first half of the 15th century Jews from… …   Encyclopedia of Judaism

  • GDANSK — GDA ぅSK, anc. DANTZIG En allemand Danzig, francisé en Dantzig. Citée pour la première fois en 957, dans l’Histoire de la Mission d’Adalbert de Prague, qui introduisit le christianisme dans la région, Dantzig a, en 1254, un statut de ville. La… …   Encyclopédie Universelle

  • Gdansk — Esta ciudad pertenece desde el final de la Segunda Guerra Mundial a Polonia; por ello, el nombre alemán Danzig o Dantzig (en español, Dánzig), por el que era anteriormente conocida, ha sido reemplazado oficialmente por el nombre polaco Gdansk… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • Gdańsk —   [gdaĩsk], Stadt in Polen, Danzig. * * * Gdańsk [gdaĩ̭sk]: polnischer Name von ↑Danzig …   Universal-Lexikon

  • Gdansk — (på tysk Danzig), er beliggende i Polen ved Wislas munding. Byen er en tidligere tysk hansestad (fik købstadsrettigheder i 1224), og var i krig med dronning Margrete. I 1919 blev byen en fristad under Folkeforbundet. I 1454 blev byen en… …   Danske encyklopædi

  • Gdansk — a city and port in Poland, known for its ↑shipyards where protests by workers in the 1980s forced the Communist government to make changes. Gdansk was formerly known by its German name, Danzig …   Dictionary of contemporary English

  • Gdansk — Gdansk, Stadt, so v.w. Danzig …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Gdansk — Gdansk, poln. Name für Danzig …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Gdańsk — [[t]gəˈdɑnsk, ˈdænsk[/t]] n. geg a seaport in N Poland, on the Baltic Sea. 467,000 German, Danzig …   From formal English to slang


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.