Al-Biruni


Al-Biruni
Al-Biruni
Portrait d'Al-Biruni sur un timbre afghan de 1973, date de commémoration des 1000 ans de sa naissance.
Portrait d'Al-Biruni sur un timbre afghan de 1973, date de commémoration des 1000 ans de sa naissance.
Naissance 5 septembre 973
Faubourg de Kath
l'ancien royaume de Khwarezm
Décès 13 décembre 1048
Ghazni
Empire Ghaznévide
Champ(s) mathématiques, astronomie, physique, érudit, encyclopédiste, philosophie, astrologie, histoire, pharmacologie, il fut par ailleurs voyageur et percepteur des impôts


Al-Bīrūnī, Muḥammad ibn Aḥmad Abū al-Rayḥān (aussi Alberuni; arabe : البيروني, محمد بن أحمد أبو ريحان ; persan : ابوریحان بیرونی) (né le 15 septembre 973 à Kath, Khwarezm - mort le 13 décembre 1048 à Ghazni[1]) est un mathématicien persan de confession musulmane chiite, un astronome, un physicien, un érudit, un encyclopédiste, un philosophe, un astrologue, un voyageur, un historien, un pharmacologue et un précepteur, originaire de la Perse, qui contribua grandement aux domaines des mathématiques, philosophie, médecine et des sciences. Il est connu pour sa théorie sur la rotation de la Terre autour de son axe et autour du Soleil, et ceci bien avant Copernic.

Sommaire

Biographie

Il est né dans un faubourg de Kath, au Khwarezm, appartenant à la Perse pour des siècles et actuellement en Ouzbékistan, près de l'actuelle Ourguentch. Son nom vient du persan birun : extérieur, faubourg (de Kath). Son village a été renommé Beruni d'après lui. Il étudia les mathématiques et l'astronomie sous Abu Nasr Mansur.

Il fut un collègue du philosophe et médecin Ibn Sina, l'historien, philosophe et éthiciste Ibn Miskawayh, dans une université et un établissement de science établi par le prince Abu Al Abbas Ma'mun Khawarazmshah. Il fit partie de la suite de Mahmûd de Ghaznî lors de ses campagnes en Inde. Il apprit le sanskrit, l'hindi et plusieurs dialectes, puis s'initia à l'histoire, la religion et la philosophie et les coutumes de ce sous continent. Il en tira la matière d'une Histoire de l'Inde (Kitab fi Tahqiq ma li'l-Hind), très estimée. Il connaissait aussi le grec, et probablement le syriaque et le berbère[réf. nécessaire]. Il écrivait en persan (sa langue natale) et en arabe.

Réalisations

Quelques-unes de ses performances notables :

  • À l'âge de 17 ans, il calcula la latitude de Kath, au Khwarezm, utilisant l'altitude maximum du soleil.
  • À 22 ans, il a écrit plusieurs ouvrages courts, incluant une étude sur les projections de cartes, « Cartographie », qui inclut une méthodologie pour projeter un hémisphère sur un plan.
  • À 27 ans, il a écrit un livre appelé « Chronologie » qui fait référence à un autre ouvrage qu'il a complété (maintenant perdu) qui incluait plusieurs ouvrages dont un livre à propos de l'astrolabe, un à propos du système décimal, quatre à propos de l'astrologie, et deux à propos de l'histoire.
  • Il mentionna¨la force d´attraction que la Terre exerce sur les corps¨.
  • Il calcula le rayon de la Terre à 6 339,6 km (ce résultat fut utilisé en Europe au XVIe siècle).
  • Il s'intéressa à la théorie (dit théorie de Copernic) sur la rotation de la Terre autour de son axe et autour du Soleil et ceci dès l'an mil. Selon Sigrid Hunke[2], il conçut cette théorie, bien qu'en l'an -300 avant J.C. Aristarque de Samos et en l'an -200 le Chaldéen Sileucos de Babylone l'avaient déjà entrevue. Selon Ahmed Djebbar[3] , il l'étudie dans trois de ses livres: Étude des idées de l'Inde dans lequel il signale que cette idée figure déjà dans les écrits d'Âryabhata et qu'elle est très plausible, Astrolabe dans lequel il fait une étude comparative des deux hypothèses géocentriques et héliocentriques sans prendre parti et enfin Le canon Mas'udi dans lequel il conclut sur l'idée que la terre est immobile.

Travaux

Statue d’al-Biruni décorant l’entrée sud-ouest du Parc Laleh à Téhéran.
Illustration d’une éclipse de lune par al-Biruni.

Les travaux d'Al-Biruni sont au nombre de 120.

Ses contributions aux mathématiques incluent :

Ses travaux non-mathématiques incluent :

  • Étude des idées de l'Inde, qu'elles soient conformes à la raison ou rejetées par celle-ci (en arabe تحقيق ما للهند من مقولة معقولة في العقل أم مرذولة) - Un compendium de la religion et de la philosophie de l'Inde. (Aussi appelé Livre de l'Inde.)
  • Les signes restants des siècles passés (en arabe الآثار الباقية عن القرون الخالية) - Une étude comparative des calendriers des différentes cultures et civilisations, mélées avec des informations mathématiques, astronomiques, et historiques. (Aussi appelé Chronologie.)
  • Le canon Mas'udi (en arabe القانون المسعودي) - Un livre à propos de l'astronomie, la géographie et l'ingénierie, en l'honneur de Mas'ud, fils de Mahmoud de Ghazni, à qui il est dédié.
  • Comprendre l'astrologie (en arabe التفهيم لصناعة التنجيم) - Un livre en style questions-réponses à propos des mathématiques et de l'astronomie, en arabe et en persan.
  • Pharmacologie (à propos des drogues et des médicaments).
  • Gemmes (en arabe الجماهر في معرفة الجواهر) à propos de la géologie, des minéraux, et des gemmes, dédicacé à Mawdoud fils de Mas'ud ("Gemmes" en anglais, libre complet en ligne)
  • Astrolabe
  • Un livre de résumé historique : La chronologie des anciennes nations (Al-Āthār al-bāqiyah)
  • Une histoire de Mahmoud de Ghazni et de son père
  • Une histoire du Khwarezm

Éponymie

  • Al-Biruni est le nom donné à un cratère d'impact sur la face cachée de la Lune en hommage au célèbre astronome.
  • Al Biruniya, revue marocaine de pharmacognosie, d'études ethnomédicales et de botanique appliquée, publiée de 1985 à 1997 (13 volumes) à Rabat, commémore son nom.

Bibliographie

  • Bīrūnī, Muḥammad ibn Aḥmad Abū al-Rayḥān al- (973-1050), Le livre de l'Inde, extraits choisis, trad. de l'arabe, présentés et annotés par Vincent-Mansour Monteil, Arles, Sindbad-Actes Sud/UNESCO, 1996, 365 p.
Sur Al-Biruni
  • Laurent Herz, Al-Biruni, un génie de l'an mil, Éditions du Cygne, 2007
  • Halima El Ghrari, Al-Biruni (973-1048), dans Les promoteurs de l'esprit scientifique dans la civilisation islamique, trad. par Haydar El Yafi, Rabat, 2003, p. 55-57 (ISBN 978-9981-26-351-2) (html ou pdf en ligne).
  • Jamal Bellakhdar & José Lewalle, Un prince de la science : Abul-Rayhan Muhammad Al Biruni, in : Al Biruniya 1,1: 4-8, 1985.
  • Al-Biruni: autour de l'an mil, en Asie centrale, un esprit universel, botaniste, astronome, mathématicien, physicien, minéralogiste, géographe, historien, philosophe, poète, humaniste, Le Courrier de l'UNESCO: une fenêtre ouverte sur le monde, XXVII, 6, 1974.

Notes

  1. Encyclopædia Britannica, al-Biruni (Persian scholar and scientist) - Britannica Online Encyclopedia, Britannica.com [lire en ligne] 
  2. Sigrid Hunke, Le soleil d'Allah brille sur l'occident, Editions Albin Michel, p.101
  3. Ahmed Djebbar, Une Histoire de la science arabe [détail des éditions]  pp 188-190

Liens internes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Al-Biruni de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BIRUNI — Ab l Ray ム n Mu ムammad b. A ムmad al B 稜r n 稜 (ou B 勒r n 稜) naquit à K th, capitale du Khw rizm, ou peut être dans un faubourg d’où il aurait tiré son nom de B 稜r n 稜 (persan: b 稜r n , à l’extérieur). Selon A. M. Belenitski, il serait issu d’une… …   Encyclopédie Universelle

  • Biruni — Biruni,   Ab ur Raihan Mohammed Ibn Ahmed al Biruni, richtiger Beruni [»der Vorstädter«], einer der größten Gelehrten des islamischen Mittelalters, von choresmischer Herkunft, * Chiwa 4. 9. 973, ✝ Ghazni um 1050; lebte in Persien, Indien und… …   Universal-Lexikon

  • Biruni — (pers.), der äußere, von den Männern bewohnte Teil der persischen Wohnungen, entspricht dem türkischen Selamlik …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Biruni — Statue von Al Biruni im Laleh Park in Teheran Abū r Raiḥān Muḥammad ibn Aḥmad al Bīrūnī (persisch ‏ابوریحان بیرونی‎; arabisch ‏ابو الريحان محمد بن احمد البيروني‎) (* 4. September 973 in Kath …   Deutsch Wikipedia

  • Bīrūnī, al- — born September 973, Khwārezm, Khorāsān died Dec. 13, 1048, Ghazna, Ghaznavid Afg. Persian scientist and scholar. Sometime after 1017, he went to India, a land of which he wrote an encyclopaedic account. Later he settled at Ghazna in Afghanistan,… …   Universalium

  • Biruni, al- — (sep. 973, Khwarezm, actual Uzbekistán–13 dic. 1048, Gazna, actual Afganistán). Erudito y científico persa. Con posterioridad a 1017 viajó a India, de la que escribió un relato enciclopédico. Más tarde se estableció en Gazna, Afganistán, donde… …   Enciclopedia Universal

  • biruni — f. evin kişilərə məxsus hissəsi …   Klassik Azərbaycan ədəbiyyatında islənən ərəb və fars sözləri lüğəti

  • biruni — sif. <fars.> köhn. 1. Xarici, zahiri. 2. İran evlərinin kişilərə məxsus olan qismi …   Azərbaycan dilinin izahlı lüğəti

  • Abū Rayhān Bīrūnī — Infobox Muslim scholars | era = Matthew Deal image caption = Biruni on a 1973 Iranian post stamp commemorating his one thousandth anniversary | name = Abū Rayhān Muhammad ibn Ahmad Bīrunī title= Abu Rayhan Biruni birth = 15 September 973 AD|… …   Wikipedia

  • Abū Rayḥān al-Bīrūnī — Al Biruni redirects here. For the lunar crater, see Al Biruni (crater). For the university, see Al Beroni University. Al Birunī (البیرونی) Alberonius An imaginary rendition of Al Biruni on a 1973 Afghan post stamp Full name Abū Rayḥān Muḥammad… …   Wikipedia

  • Al Biruni — Statue von Al Biruni im Laleh Park in Teheran Abū r Raiḥān Muḥammad ibn Aḥmad al Bīrūnī (persisch ‏ابوریحان بیرونی‎; arabisch ‏ابو الريحان محمد بن احمد البيروني‎) (* 4. September 973 in Kath …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.