Gaetano Sanseverino

Gaetano Sanseverino, né le 7 août 1811 à Naples où il est mort le 16 novembre 1865, est un prêtre, théologien et philosophe italien, considéré comme l'un des précurseurs les plus importants du néothomisme.

Sommaire

Biographie

Gaetano Sanseverino quitta très jeune sa ville natale de Naples pour aller étudier au séminaire diocésain de Nola dirigé par son oncle. Après son ordination, il continua à étudier la philosophie dans le but de confronter les divers systèmes. Celui qui dominait en Italie, à l'époque où Sanseverino était étudiant, était le cartésianisme. L'étude comparée des divers systèmes lui permit toutefois une connaissance plus approfondie de la scolastique, surtout des œuvres de Thomas d'Aquin, et du rapport intime entre la scolastique et la patristique. Dès lors, et jusqu'à la fin de la sa vie, son unique préoccupation fut la restauration de la philosophie scolastique, non seulement par ses écrits, mais aussi par des leçons, des conférences et des discussions. Sa préparation en matière de philosophie lui permit de devenir, alors qu'il n'avait pas encore trente ans, professeur de logique et de métaphysique au séminaire de Naples. Il fut aussi chanoine de la cathédrale de sa ville. En 1840 il fonda la revue La Scienza e la Fede[1], que ses disciples Nunzio Signoriello et Antonio D'Amelio firent paraître jusqu'en 1887, c'est-à-dire plus de vingt ans après sa mort. En 1851 Ferdinand II le chargea d'enseigner la philosophie morale à l'Université de Naples, et il fut chargé également de préparer un manuel « officiel » pour les écoles du royaume des Deux-Siciles ; dans ce but Sanseverino écrivit un manuel, I principali sistemi della filosofia del criterio, discussi colla dottrina de' Santi Padri e de' Dottori del Medio Evo[2]. L'unité italienne le chassa de sa chaire universitaire mais non de l'enseignement qu'il donnait au séminaire de Naples. Il mourut à Naples au cours d'une épidémie de choléra à l'âge de 54 ans.

L'œuvre

Fin connaisseur de saint Thomas et de la philosophie médiévale, Sanseverino publia au cours des années 1840 plusieurs essais intéressants sur les philosophes modernes, parmi lesquels Kant et Spinoza. En 1849 il commença à s'occuper plus spécialement de saint Thomas et du thomisme avec la doctrine de saint Thomas sur les origines du pouvoir et sur le prétendu droit de résistance ; huit ans plus tard suivit un Saggio di teologia scolastica in difesa dell'angeologia di S. Tommaso d'Aquino contro i sofismi di G. Reynaud[3] (1857).

Entre 1850 et 1853 fut publié un travail important I principali sistemi della filosofia del criterio, discussi colla dottrina de' Santi Padri e de' Dottori del Medio Evo, dissertation vaste et particulièrement érudite sur la philosophie illuministe du XVIIIème siècle et sur celle qui lui était contemporaine (on y trouvait les idées du même Gioberti) ; il les réfutait en se fondant sur la logique des représentants les plus importants du christianisme médiéval.

Son chef-d'œuvre, en cinq volumes, ne fut publié cependant qu'entre 1862 et 1865. Il s'agit du célèbre essai, rédigé en latin, Philosophia christiana cum antiqua et nova comparata, qui a pour objet l'histoire de la logique dans le cadre de la philosophie chrétienne. Un sixième volume, déjà projeté, ne vit jamais le jour en raison de la mort inopinée de l'auteur. Le contenu fut repris dans certaines parties de son travail à usage de ses étudiants dans sa Philosophia christiana cum antiqua et nova comparata in compendium redacta ad usum scholarum clericalium, parue en 1866. Entre1865 et 1870 fut publiée à Naples la version définitive des Elementa. Son travail, lu et abondamment cité dans la seconde moitié du dix-neuvième siècle et pendant tout le vingtième, est divisé en quatre tomes, dont les deux derniers, Antropologia et Teologia naturale, parurent respectivement trois et cinq ans après la mort du philosophe grâce à l'initiative de son élève, Nunzio Signoriello. Ce dernier assuma aussi la charge de diriger, après la disparition de son fondateur (1865), la publication de la revue de Sanseverino La Scienza e la Fede, qui, jusqu'en 1887, maintint vivante l'intérêt que Naples et l'Italie prenaient à la philosophie chrétienne médiévale et au thomisme.

Choix d'œuvres publiées

  • Delle teorie kantiane difese da O. Colecchi nella sua opera che per titolo: sopra alcune questioni le più importanti della filosofia, Naples, La Scienza e la fede, 1843-1844
  • Il razionalismo teologico dei più celebri filosofi tedeschi e francesi da Kant insino ai nostri giorni, Naples, La Scienza e la fede, 1843-1845
  • Spinoza e i moderni razionalisti, Napples, La Scienza e la fede, 1845-1847
  • La dottrina di s. Tommaso sull'origine del potere e sul preteso diritto di resistenza, Naples, (Ière, 1849), nouvelle édition (avec introduction de F. Di Mieri), Naples, Giannini, 1997
  • Saggio di teologia scolastica in difesa dell'angeologia di S. Tommaso d'Aquino contro i sofismi di G. Reynaud, Naples, Tip. Manfredi (?), 1857
  • Elementa philosophiae theoreticae ad usum cleri neapolitani, Naples, Tipografia Manfredi, 1858
  • Philosophia christiana cum antiqua et nova comparata, en cinq volumes, Naples, Tip. Manfredi, 1862-1866
  • Institutiones seu Elementa philosophiae christianae cum antiqua et nova comparata, en trois volumes et quatre tomes, Naples, Tip. Manfredi, 1865-1870
  • Philosophia christiana cum antiqua et nova comparata in compendium redacta ad usum scholarum clericalium, en 2 volumes, Naples, Tip. Manfredi, 1866
  • Compendio della filosofia cristiana comparata con le dottrine de' filosofi antichi e moderni, en 2 volumes (version italienne de la précédente, en latin), Naples, Biblioteca cattolica, 1872.

Bibliographie

  • Ugo Dovere, Gaetano Sanseverino filosofo tomista, tentativo di ricostruzione in Doctor communis (pag. 374 e sqq.), XXXI, 1978
  • Ugo Dovere, Gli orientamenti del periodico napoletano La scienza e la fede (1841-1880) in Campania sacra, 1980-1981
  • Pasquale Naddeo, Le origini del neotomismo e la scuola di Gaetano Sanseverino, in Storia della filosofia, vol. II (pag. 354-362), Turin, Società editrice italiana, 1940
  • Pasquale Orlando, Il neotomismo a Napoli e G. Sanseverino, in Asprenas (pag. 277-303), IX, 1962
  • Pasquale Orlando, Vita e opere di Gaetano Sanseverino secondo i documenti, Aquinas (pag.222-228), VIII, 1965,
  • Pasquale Orlando, L'Accademia tomista a Napoli, storia e filosofia (pag. 141-219), in Saggi sulla rinascita del tomismo, Roma, Ed. Pontificia Accademia teologica romana, 1974

Référence de traduction

Notes et références

  1. La Science et la Foi.
  2. Les principaux systèmes de la philosophie du critère, discutés et accompagnés de la doctrine des Pères et des Docteurs du Moyen Âge.
  3. Essai de théologie scolastique pour défendre l'angéologie de saint Thomas d'Aquin contre les sophismes de G. Reynaud.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gaetano Sanseverino de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gaetano Sanseverino — (1811 November 16, 1865) was an Italian philosopher and theologian. He made a comparative study including the scholastics, particularly St. Thomas Aquinas, and of the connection between their doctrine and that of the church… …   Wikipedia

  • Gaetano Sanseverino —     Gaetano Sanseverino     † Catholic Encyclopedia ► Gaetano Sanseverino     Restorer of the Scholastic philosophy in Italy, b. at Naples, 1811; d. there of cholera, 16 Nov., 1865. He made his studies in the seminary at Nola, where his uncle was …   Catholic encyclopedia

  • Sanseverino — is a surname, and may refer to: *Roscemanno Sanseverino, 12th century cardinal * Ferdinando Sanseverino (1507–1572), prince of Salerno and Italian condottiero * Gaetano Sanseverino (1811–1865), Italian theologian * Stéphane Sanseverino,… …   Wikipedia

  • Gaetano — Infobox Given Name Revised name = Gaetano imagesize= caption= pronunciation= gender = meaning = region = origin = related names = footnotes = Gaetano may refer to:People with the given name Gaetano:* Francesco Gaetano Caltagirone (born circa… …   Wikipedia

  • Sanseverino, Gaetano — • Restorer of the Scholastic philosophy in Italy, b. at Naples, 1811; d. there of cholera, 16 Nov., 1865 Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006 …   Catholic encyclopedia

  • Haus Sanseverino — Die Sanseverino waren eine der wichtigsten Familien des Königreichs Neapel; ihr Besitz belief sich zeitweise auf 300 Lehen, 40 Grafschaften, 9 Markgrafschaften, 12 Herzogtümer und 10 Fürstentümer, die über ganz Kalabrien, Kampanien, Lukanien und… …   Deutsch Wikipedia

  • Cajetan — Infobox Given Name Revised name = Cajetan imagesize= 200 px caption= Gaeta s historic quarter from Monte Orlando. The name Cajetan means from Gaeta. pronunciation= gender = meaning = From Caieta (now Gaeta) region = origin = related names =… …   Wikipedia

  • Liste de philosophes italiens — Cette liste présente des philosophes italiens, classés chronologiquement, par année de naissance. Sommaire 1 Antiquité 2 Moyen Âge 3 Nés au XVe siècle 4 Nés au XVIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Pope Benedict XVI — Benedict XVI Benedict XVI during a general audience in 2010 …   Wikipedia

  • Mariano Rampolla — Rampolla around 1895 as Secretary of State under Pope Leo XIII Mariano Rampolla del Tindaro (17 August 1843 –17 December 1913) was an Italian Cardinal in the Roman Catholic Church. Contents 1 …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.